Partagez
 

 Une confrontation attendue ft Perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeLun 22 Juil - 14:57

Boire, un autre délice que j’avais appris à redécouvrir avec mon nouveau corps. La sensation brulante du liquide coulant le long de mon œsophage, le goût ambré du breuvage sur ma langue. J’avais vraiment été privée de bien des plaisirs dans ma simple condition de créature et j’apprenais à redécouvrir chaque parcelle de cette nouvelle chance. J’étais là assise dans un bar du quartier égyptien, buvant verre sur verre cherchant peut être à faire taire la part humaine qui s’était réveillée il y a peu de temps et sur laquelle j’avais réussi à reprendre le contrôle avec peine. Elle devenait de plus en plus forte, à chaque fois qu’Anubis l’aidait à se concentrer je me sentais rapetisser. Ils prenaient plaisir à me combattre apparemment. Mais je n’étais pas du genre à me laisser faire, si il le fallait je tuerais plus, plus vite. J’avais un devoir à accomplir et je ne laisserais personne se mettre en travers de mon chemin.

Un homme tenta de me perturber dans mes réflexions et je l’envoyais balader sans grand mal, en lui montrant la dague que je gardais sur moi, avec un sourire carnassier. Quelques minutes plus tard, je le vis de nouveau se lever de sa table je le suivais du regard avant de voir qu’il accostait une personne bien connue à mes yeux. Je buvais une nouvelle gorgée de mon verre, observant la scène de loin. Perséphone semblait être enfin dans ses mauvais jours, et ce concourt de circonstance m’arracha un sourire. Enfin j’allais avoir la confrontation que j’attendais. L’homme peu enclin à se laisser envoyer bouler une seconde fois, attrapa la jeune femme par le poignet avant de la traîner dans une cour intérieure du bar. Je balayais la salle du regard, voyant qu’aucun homme ne semblait prêt à voler au secours de la reine des enfers, je me décidais après quelques minutes à me lever. Après tout, je voulais d’abord qu’elle ait une chance de s’en sortir seule afin de mesurer le pouvoir de son double maléfique. J’étais très curieuse de faire enfin sa rencontre.

J’ouvrais la porte arrière, avant d’avoir sous les yeux une Perséphone qui se débâtait avec une certaine énergie et un homme qui semblait assez peu réussir à la contrôler. Je fermais la porte du bar, peu encline à laisser les deux êtres retourner à l’intérieur. Je m’adossais au mur, contemplant la scène, avant de demander avec un sourire.

« Y aurait-il un problème ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeLun 22 Juil - 16:41

Je n'avais pas envie de voir mon mari ce soir. Nous avions encore eu un différent, et têtu comme je l'étais, j'avais préféré quitter le manoir plutôt que de lui donner raison. J'étais donc partie à l'aventure comme à mon habitude, et rejoignis le bar Egyptien, lassée des Grecs. Et puis je n'avais aucune appréhension à me déplacer en dehors de mon quartier, j'aimais la dangerosité, et puis ça me permettait de découvrir de nouveaux visages, parfois de nouvelles victimes. Une fois dans le bar, je n'avais pas perdu une minute et avais de suite commandé leurs boissons les plus fortes. Les Egyptiens paraissaient quelque peu insouciants parfois, ou alors se fichaient-ils de voir débarquer une inconnue n'ayant aucun trait physique qui pourrait la confondre avec une Egyptienne et qui, de plus, commande ce qu'il y a de plus fort dès son arrivée. Si j'avais encore des dons puissants, je me serais bien permis de les punir de leur faiblesse, et les aurai aidé à se souvenir que nous ne vivions pas dans un conte de fée, et que les ennemis pouvaient se cacher parfois.

Au lieu de ça, je bu cul sec les verres que l'on m'apportait, sans réfléchir, n'ayant que pour seul but d'oublier mon mari, et la vie misérable que j'avais à ses côtés, mais que j'aimais trop pour la quitter cependant. Je fus donc assez rapidement saoule, et ne réagi pas tout de suite lorsqu'un homme vint m'aborder. Toutefois, comme il se montrait insistant, je finis par l'avertir que sa conduite allait le mener à sa perte. Il ne prit pas mes menaces au sérieux et, m’agrippant le bras, me tira vers l'extérieur. J'avais toujours mon verre à la main, dont le contenu s'était échappé alors que l'inconnu me malmenait, étant surement lui aussi assez éméché, il serrait mon bras avec force. Je soupirais, lasse. Que les hommes pouvaient m'agacer parfois.

Je n'entendis pas que l'on venait de nous rejoindre, et n'attendis pas plus longtemps avant d'exploser mon verre contre le visage de cet idiot, avant de poser fermement mes mains sur ses épaules, ce qui me permit de le faire se pencher en avant afin de lui mettre un coup de genoux dans le nez. Des cris et des larmes s’échappèrent mais plutôt que de me rendre compatissante, ça attisait ma violence. Alors que courbé sous la douleur, il crachait du sang, une main sur son visage ensanglanté, je l'attrapai par le col et le forçai à me regarder bien qu'une de ses arcades sourcilière saigne tellement qu'il ne pouvait ouvrir sa paupière droite.

-La prochaine fois, tu y réfléchiras à deux fois avant de te montrer inconvenant envers une demoiselle, raclure ! râlais-je.

- Y aurait-il un problème ici ?

Je sursautai presque en entendant cette voix qui m'était si familière. Elle, ici ? Et dans quel état d'esprit ? Je souris, mauvaise, impatiente de m'amuser avec ces deux personnes, l'un étant déjà bien amochée, la deuxième ne tardant pas à suivre. Je détestais ses faiblesses, ses moments de mou où elle n'était plus qu'une ombre d'elle-même. Ce soir, j'allais profiter de la folie que me procurait l'alcool -ajoutée à celle qui m'habitait déjà en tout temps- pour lui rappeler qui j'étais vraiment. Je lâchai alors ma victime pour m'approcher de la deuxième.

Une fois plus prêt, mon coeur eut un moment d'arrêt. Elle était elle-même, je pouvais enfin le lire dans son regard. De loin, je n'avais pas lu cette animosité, cette dangerosité dans ses yeux. J'avais alors pensé avoir affaire à une chose fragile, mais me voila face à une battante, une tueuse, une âme soeur. Mon sourire s'élargit.

-Et bien je maîtrise la situation comme tu le vois, mais c'est gentil de proposer ton aide. Je te laisse le finir si tu veux, lui dis-je, comme pour marquer un accord entre nos deux état d'esprit meurtriers.

Nous allions donc enfin être en accord. Elle et moi, plus fortes que jamais, ayant les mêmes envies, les mêmes besoins. Ce bar nous ferait peut-être office d'arène, si cet homme s'avérait être le premier de la soirée à qui nous allions montrer qui nous étions lorsque nous montrions le meilleur de nous même. La soirée s'annonçait captivante.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeMer 24 Juil - 23:12

Il était tellement … étrange de voir le brusque changement qui s’était opéré dans Perséphone, elle si douce, si courageuse face à moi l’autre jour, elle était aujourd’hui méconnaissable. Elle avait noyé sa rage dans l’alcool à ce que me disait mon odorat. J’étais pressée de voir ces réactions et j’espérais avoir le droit à un grand spectacle ce soir. Juste, pour une fois, observée la cruauté plutôt que de la provoquer, ça serait comme voir son reflet dans un miroir en quelque sorte. L’expérience promettait d’être des plus excitantes ! Je pénétrais à peine dans la cour où Perséphone avait été traînée que je voyais celle-ci exploser un verre au visage de son assaillant. Je me retenais de rire devant un tel spectacle et demandais le plus sérieusement possible s’il y avait quelque chose qui n’allait pas même si je voyais très bien que la jeune femme tenait la situation bien en main. Malheureusement pour sa victime.

« Tu sais que je suis attirée par des victimes plus spéciales à mes yeux… je te laisse donc finir celui là avec grand plaisir. »

Si je pouvais me révéler monstrueuse avec n’importe quel homme infidèle, je ne m’en prenais pas à n’importe qui et je me voyais mal enlever la vie à cet homme qui, pour moi, ne l’avais pas mérité. Néanmoins, je n’étais pas contre voir Perséphone s’acharner sur lui, bien au contraire, au moins allais-je pouvoir mesurer sa ténacité dans un tel état d’esprit. Je la dévisageais avec attention, notait cette lueur de fureur, ce rictus carnassier. Toutes ces choses me ravissaient et je voulais en voir plus.

« Tu n’as qu’à considérer celui là comme un échauffement. »

Je ne voulais point l’offenser mais je cherchais juste un moyen d’entrer dans son jeux sans pour autant y laisser mes principes. Tout monstre avait ses limites et si la mort d’un homme ne me faisait ni chaud ni froid, je me contentais de mes cibles habituelles. J’avais été créé pour remplir une mission, un but, pas pour vaquer en tuant n’importe qui.
Je laissais Perséphone quelques instants avec l’homme avant de retourner dans le bar, plaçant un couteau dans le dos d’un homme dont l’odeur révélait facilement son infidélité et lui murmurais dans l’oreille.

« Maintenant tu vas me suivre bien gentiment ou je te transperce sur le champs. »

Je souriais au barman qui ne se doutait pas le moins du monde de la mascarade et emmenais mon compagnon dans la cour. Je le poussais à l’intérieur avant de bloquer la porte en cassant la poignée. L’homme ne semblait pas comprendre et posais un regard confus sur le visage de l’homme à terre évanoui ou tout simplement sans vie, puis sur celui de Perséphone toujours aussi …machiavélique. Je le regardais avec un sourire désolé.

« Je m’excuse d’avoir troublé ta soirée mais ce soir tu vas malheureusement devoir payer pour tes crimes. »

Je me retournais vers Perséphone, avec un sourire entendu.

« Je pense que celui là nous donnera plus de fil à retordre. Un challenge plus intéressant pour notre duo. »

En effet il était assez massif et être deux ne serait certainement pas de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeVen 26 Juil - 10:52

J'étais heureuse d'avoir affaire à une Néthi imposante, dominante. Nous avions fini de jouer au jeu du chat et de la souris, il était tant que nous soyons lionnes toutes les deux. La nuit promettait d'être intéressante, puisqu'en plus d'être toutes deux dans un état d'esprit meurtrier, le fait de se retrouver pour une fois en osmose semblait nous donner des ailes. J'avais envie de profiter du fait que ce soir nous allions être alliées plutôt qu'ennemies, au risques et périls des autres. C'était un peu comme fêter la réussite de quelqu'un en levant son verre et en prononçant un discours. Pour Néthi et moi, nous allions fêter et sceller notre union de cette nuit dans le meurtre. Ou du moins, je l'espérai. Je levais les yeux au ciel lorsqu'elle rejeta ma proposition. Le principe de ne tuer que des hommes infidèles m'était totalement inconnu, je tuais pour le plaisir ou parce que l'on me provoquait. Ce soir, cet homme avait cherché à réveiller mon doux tempérament alors que je tentais de l'endormir avec l'alcool, il allait en couter de sa vie, tant pis pour lui.

Je fis un signe de la tête à Néthi lorsqu'elle quitta la cour pour retourner dans le bar, partie surement chercher des victimes qu'elle n'aurait aucun scrupule à dépecer, tandis que je terminai celui-là. Il avait tant reculé durant le laps de temps où je m'étais adressée à l'Egyptienne qu'il me fallut quelques minutes avant de le retrouver, caché derrière une caisse assez imposante.

-Et bien, on joue les machos avides de sexe, puis on se cache comme un enfant ? J'ai connu plus viril, souriais-je.

Sans attendre une minute de plus, je courrai jusqu'à la caisse, sautai dessus, me retrouvant au dessus de ma victime, paralysée par la peur. Je lui adressai un de mes plus beau sourire meurtrier avant de quitter mon perchoir et de lui tomber dessus. Sur ses épaules, je pris son visage entre mes mains et lui brisais la nuque. Le son que provoqua une telle violence m'arracha un sourire, avant que je ne retourne vers Néthi qui était revenue, poignard en main, avec un autre spécimen.

-Je pense que celui là nous donnera plus de fil à retordre. Un challenge plus intéressant pour notre duo.

-J'espère bien, notre ami s'était caché, tout tremblant de peur à l'idée de se battre contre moi... pas très alléchant.

J'adressai un sourire à mon alliée, avant de reporter mon attention sur la nouvelle victime qu'elle avait attiré dans nos filets. Bien bien bien... baraqué, grand, beau garçon... Parfait !

-Je te laisse ouvrir le bal, dis-je en me reculant pour laisser à Néthi le plaisir d'attaquer la première.

L'homme comprit alors ce qui allait lui arriver. Je me demandai s'il s'agissait d'un Dieu ? Avait-il des pouvoirs ? J'en frémissais d'avance. Un combat contre une personne ayant un don m'excitait au plus haut point. Je me retournai quelques instants pour aller arracher de la caisse de tout à l'heure un morceau de bois. J'imaginais déjà quelles parties du corps du jeune homme allaient être transpercées par cette arme improvisée. La gorge ? Une cuisse ?

-Montre nous de quoi tu es fait, souriais-je à l'intention du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeVen 2 Aoû - 15:15

Il était étonnant de voir que ce soir je n’étais pas la plus intransigeante des deux. Voir Perséphone tuer, sans réfléchir, quiconque la cherchait tandis que je me contentais de mes proies habituelles était presque …risible. Ce soir ce n’était pas moi l’ange de la mort mais bien elle. Il était possible que voir Perséphone ainsi me fasse craindre un peu pour ma vie. Après tout je n’étais absolument pas sûr que cette dernière ne se retournerait pas contre moi. Perséphone semblait suffisamment imprévisible pour mettre ma vie en danger. Mais valait-il encore mieux pour elle qu’elle se contrôle face à moi, j’étais prête à n’importe quoi pour sauver ma peau. Même à tuer quelqu’un que j’avais en estime.

Je regardais de plus près la victime de Perséphone allongée, inconsciente tandis que je revenais avec un homme de choix à l’odeur des plus… précieuses. La tête de l’homme au sol avait un angle des plus… surprenants qui me fit dire que la déesse l’avait assassiner sans une once de pitié à en croire la lueur de cruauté qui émanait de son regard. Je poussais un peu l’homme dans la cour en annonçant que ce dernier serait plus…difficile à battre et Perséphone me répondit alors :

« J'espère bien, notre ami s'était caché, tout tremblant de peur à l'idée de se battre contre moi... pas très alléchant. »

Je souriais, secouant la tête, devant l’homme sans vie qui avait fait preuve de si peu de courage. Les hommes étaient décidément plus ce qu’ils étaient. L’homme avança dans la cour, et je le regardais faire, ne le quittant pas des yeux. Nous étions comme deux lionnes guettant le moindre mouvement de notre proie. Perséphone me proposa de commencer et je commençais à jouer avec ma dague avec un sourire, ravie. L’homme était un Dieu mineur Scandinave mais je n’avais absolument aucune idée de ce que se révélait être son pouvoir. L’homme s’était adossé au mur, pensant certainement avoir plus de chance ainsi, ses arrières couvertes. En effet cela se révélait plutôt malin mais absolument pas suffisant pour nous échapper. Je continuais d’avancer vers lui avec un sourire, sur mes gardes, celui-ci croisa alors ses bras avant que ses yeux d’un bleu glace ne se posent sur moi. D’un coup, j’eu l’impression d’être plongée dans une eau gelée avec l’impression que ma tête allait explosée sous la température polaire. Mes muscles se contractaient et je finis recroquevillée à terre. La douleur était insoutenable néanmoins, comme tous dieux sur Némeil, les pouvoirs avaient leur limite. Après quelques secondes d’une souffrance extrême, ce fût comme si je ressortais la tête de l’eau. Je tenais mon crâne dans mes mains encore sonnée avant de murmurer, complètement essoufflée.

« Voilà qui va se révéler des plus intéressants. »

Profitant de mon trouble, le dieu se rua sur moi, mais après le choc reçut je n’arrivais pas à rassembler assez de force pour me relever. Je tentais de m’éloigner rapidement, me traînant au sol, gardant la dague férocement dans mon poing. Priant pour que Perséphone vienne à mon aide.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeSam 3 Aoû - 9:09

Néthi. Une personne des plus singulière, tout comme moi. C'est parce que l'on se ressemble tant, mais que par malchance jamais nous n'étions tombées en accord toutes les deux, que nous avions tant de mal à nous apprivoiser, à tisser un lien. Mais ce soir, tout pouvait changer. Nous savions toutes les deux ce que nous voulions de l'autre: du soutien, une alliance. Loyale, je ne comptai en rien la poignarder dans le dos, et je n'avais aucune appréhension venant d'elle, si elle avait voulu me tuer, elle l'aurait fait depuis longtemps, et dans mes moments de faiblesse, pas ce soir où j'étais capable de décimer un bar entier car je n'avais plus aucune humanité en moi.

L'homme qu'elle fit entrer était une personne infidèle, mais qui était-il en plus de cela ? De quelle mythologie, avait-il un rang ? Néthi devait savoir tout ça, moi non. Tant pis, peu importe qui il était, il mourrait ce soir. Je laissais à la créature le soin de commencer notre jeu, et je souriais d'avance de la voir satisfaite, un poignard à la main. Mon regard passait vivement de Néthi à sa victime, guettant leurs moindres gestes, comme assistant à un spectacle dont je ne voulais rien louper. Je m'étais quelque peu reculée, au cas où leur combat soit si explosif qu'il requiert plus de place que prévu. Finalement, je fus plutôt surprise de ce qui se passa. Tout à coup, la créature Egyptienne se recroquevilla, visage entre ses mains crispées, et semblait souffrir de je ne sais quel maux. Je reposais alors mon regard sur le Dieu qui semblait être le bourreau de Néthi. Il était donc un Dieu. Avec un don assez puissant, visiblement. Je m'approchai alors que le pouvoir du Dieu s'estompa déjà -et oui, personne n'est surpuissant ici- et que Néthi tentait de reprendre ses esprits avec bien du mal. Je ne savais pas en quoi consistait son don, mais il devait être assez impressionnant pour la mettre dans cet état. Il se jeta sur elle alors qu'elle rampait sur le sol, encore sonnée. Grossière erreur de faire comme si je n'étais plus là. Proche à présent, je lui décochais un coup de pied dans le visage dont il se souviendra surement longtemps. J'y avais mis tant de force qu'il tomba sur le côté, libérant ainsi la créature. Il hurla avant de se reprendre, mais ne se releva pas pour autant, cachant lui aussi son visage de ses mains. Je vis du sang s'échapper de sa 'protection' mais ne pouvais dire s'il s'agissait de son nez ou d'une arcade qui saignait. J'aidais Néthi à se relever.

-Si ça peut te redonner de l'aplomb, tu auras ta vengeance dès ce soir, lui souriais-je, sadique.

Une fois debout, je lui laissais le temps de se reposer, alors que je retournais vers le Dieu, que j’agrippais par le col pour l'aider à se relever. Finalement, c'était bel et bien son nez qui saignait.

-Alors comme ça monsieur fait preuve de puissance... Mais pourrais-tu recommencer ? Ca doit être assez épuisant, ce genre de don, je me trompe ?

Mon sourire s'élargit, mauvais. Si je n'avais hérité d'aucun don offensif, au moins, rien de ce que je pouvais faire ne me retirait de mon énergie en quelques secondes. Il se débattit et brisa ma poigne au niveau de sa chemise, et recula.

-Sais-tu pourquoi tu es là ? Parce qu'en plus d'avoir un nez extrêmement fragile, tu n'es pas capable de garder ton sexe dans ton pantalon, crachais-je.

Son nez n'était pas si fragile quand on pense à la puissance du coup de pied que je lui avais mis dans la figure, mais je souhaitai le provoquer. J'étais très curieuse de connaître son don moi aussi, qu'il l'utilise sur moi, que je sache enfin qui il était. Mais à mon avis ça ne serait pas pour tout de suite, puisque comme nous le savons tous, les pouvoirs sont très épuisants ici, et les utiliser est parfois très difficile. Tant pis, je le provoquerai jusqu'à ce qu'il m'attaque. D'ailleurs, c'est ce qu'il fit assez rapidement, me donnant un coup de poing au visage que je ne sus pas esquiver.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeLun 5 Aoû - 22:15

Je n’avais pas l’habitude de me faire facilement avoir par un infidèle, à vrai dire je savais parfaitement qu’en face à face je ne ferais que rarement le poids. D’où mon plan toujours si efficace de les séduire pour mieux les égorger comme des vulgaires porcs dans leur sommeil. Mais là face à ce dieu je me trouvais bien faible et je détestais ça. Je détestais cette sensation, cette douleur criarde dans ma tête et dans le moindre de mes muscles. Avant loin de Némeil, je ne ressentais rien et à cet instant précis je priais pour revenir à cet état. Au moins n’avais je pas de peur, je ne craignais rien ni personne, ni dieu, ni créature. J’étais toute puissante. Là, réduite au sol j’étais pitoyable. Bien loin de la créature effroyable que j’étais.

Je tentais de m’éloigner aussi vite que mes membres engourdies me le permettaient, me traînant au sol comme une véritable loque tandis que j’observais l’homme s’approcher de moi, prêt à me faire payer mon assaut. Ses mains commencèrent à enserrer ma jambe et je tentais de me débattre tant que je le pouvais. L’étau de sa main autour de ma cheville était douloureux et je m’attendais à recevoir un coup quand j’entendis un craquement. Je soupirais de soulagement en apercevant Perséphone et le nez ensanglanté de mon attaquant. Voilà qui finalisait notre alliance avec la déesse, je pouvais compter sur elle et c’est tout ce que j’avais besoin de savoir. Avec un sourire ravie je me rapprochais du mur avant de m’appuyer sur celui-ci pour me relever mais Perséphone m’offrait déjà un bras secourable que j’acceptais avec le plus grand plaisir.

« Si ça peut te redonner de l'aplomb, tu auras ta vengeance dès ce soir »

J’observais son sourire, tel un miroir du mien. Perséphone était en tout point identique à moi ce soir et ça avait un côté …réconfortant. Je sifflais alors, le regard assassin planté sur le dieu encore à terre.

« J’espère bien. »

Mais au lieu de me jeter de nouveau sur lui sans réfléchir, je décidais de reprendre un peu mon souffle et d’attendre de retrouver toutes mes capacités avant de bondir sans réfléchir. J’étais suffisamment maline pour ne pas réitérer une attaque de front. Pendant ce temps, j’observais Perséphone saisir le col du dieu et le relever, j’observais la scène avec un petit rictus. Profitant du spectacle de voir un infidèle puni par une autre personne que moi-même. Perséphone le provoquait et je me demandais quand l’homme allait craquer sous les assauts verbaux de la déesse. Sa colère finit par sortir sous la forme d’un énorme poing qui frappa le visage de Perséphone qui s’étala au sol. J’attrapais alors mon poignard aussi vivace qu’un serpent pour le lancer avant qu’un nouveau coup tombe sur la déesse. Le poignard vint se figer au niveau du poignet de l’agresseur, clouant son bras au mur. Le dieu laissa échapper un râle de douleur, et je me dépêchais d’aller repêcher Perséphone pour la tirer plus loin et la caler contre une caisse en bois, je passais une main sur son visage, observant la grosseur bleu se former rapidement sur sa joue. Puis me relevais pour refaire face à l’agresseur qui venait de retirer avec rage le poignard qui s’était fiché dans son bras. Je m’approchais de lui avec un sourire ironique avant de lui indiquer de s’approcher.

« Allez approche de quoi tu as peur ? »

L’homme s’approcha rapidement, mon poignard à la main, et tenta une première attaque que je parais sans mal. Certes je n’étais plus immortel, ni aussi rapide et forte qu’autrefois mais n’importe quelle île ne pouvait m’enlever l’expérience que j’avais acquis au combat durant ses millénaires. J’étais une tueuse après tout. J’esquivais ses attaques l’une après l’autre dans l’espoir de le fatiguer mais je sentais que mon corps ne tarderait pas non plus à lâcher après l’attaque douloureuse qu’il avait subit toute à l’heure. L’homme tenta une dernière attaque que je contrais et déviais, faisant rentrer la lame du poignard dans son côté gauche. Je fus pourtant surprise de voir que son emprise autour de mon poignard ne se relâchait pas. Ce dieu était définitivement un coriace et dans ce qu’il me semblait être, un élan de rage, il retira le poignard de sa chair avant de retourner le poignard contre moi et me transperçait de la même manière. Je hurlais, avant de m’éloigner de lui, le poignard planté dans le rein. Blessée par ma propre arme, voilà qui était nouveau. Je m’affalais contre le mur avant de contempler la blessure et l’arme toujours fichée dans mon corps. Mon regard se posa alors sur Perséphone :

« Il faut que tu la retires. »

Mes membres étaient plus tremblant que jamais, comme si le contre coup de l’attaque mentale de toute à l’heure venait tout juste de se manifester. Mes mains, mes jambes étaient hors contrôle et même avec toute la volonté du monde j’étais incapable de retirer la lame.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeLun 12 Aoû - 10:29

La douleur fut intense sur le coup avant de diminuer lentement, très lentement. Mais ce n'était pas la douleur qui me gênait le plus. Non, le pire, c'était l'étourdissement qu'avait provoqué le coup qu'il venait de me porter au visage. Je vu trouble pendant quelques secondes et ne repris mes esprits que lorsque je sentis quelque chose toucher mon visage. Je me concentrai pour revenir à l'instant présent et découvrais Néthi, face à moi, m'examinant avant de repartir vers l'infidèle. Je fis la moue, ce qui me tira une grimace de douleur et je tentais de me lever. La créature avait dû me tirer jusque là, elle avait pris le temps de me mettre à l'abri pendant qu'elle se chargeait de notre proie, qui était devenu un adversaire plus coriace que prévu. Je la regardais le provoquer sans vraiment être maîtresse encore de mes pensées, ni de mon corps.

Ils échangèrent quelques coups dans une danse parfaite, alors que Néthi paraît les coups de l'homme qui l'attaquait. Elle réussit à le toucher, et de voir ce spectacle réjouissant, et l'entendant souffrir, j'eu comme une poussée d'adrénaline et réussi à me relever. Je souris, avant que la contre attaque de l'infidèle ne me fasse perdre ma mine réjouit. Il réussit à la toucher, et visiblement, elle n'était plus en état de riposter, ni-même de retirer la lame de ses côtes. Etait-ce un contre coup du pouvoir de notre cher ami ? Fronçant les sourcils, je décrochais une lame de bois de la caisse qui se trouvait derrière moi, avant de fondre sur mon ennemi. Empoignant l'arme improvisé de toutes mes forces, je le lui enfonçai dans la gorge alors qu'il était occupé à s'approcher de Néthi, surement pour lui porter le coup de grâce. Il ne m'avait pas vu venir, et j'avais saisi cette chance. Juste avant qu'il ne meurt, je l'attrapai à nouveau par le col et lui collais un coup de poing dans le nez. Le dernier poing qu'il verrait de si près, et je m'appliquai à ce qu'il lui fasse bien mal.

Une fois l'infidèle à terre agonisant de ses blessures, je reportai mon attention sur Néthi qui perdait du sang, tremblait, et semblait avoir perdu tout contrôle sur son corps. M'approchant d'elle au point que nos corps se touchent, je la pris dans mes bras, une main sur le poignard. Comme je sentais que ses jambes allaient perdre de leur force au moment même où je libérerai ses côtes de la lame, j'avais préféré prendre mes précautions en la maintenant fermement entre mes bras.

-Inspire un bon coup.

Avant même d'avoir fini ma phrase qui n'était qu'une manière d'attirer son attention sur le son de ma voix et non sur la douleur, je retirai d'un geste rapide le poignard de sa chair. Je restai collée à elle un moment afin de m'assurer qu'elle se s'écroulerait pas sur le sol, alors qu'elle avait fait son possible pour garder au fond d'elle son râle de douleur. Elle restait digne et forte même lorsqu'elle se trouvait en position de faiblesse, et j'étais fière d'avoir une alliée comme elle. Une fois sûre qu'elle s'était quelque peu remise de la douleur, je m'écartai d'elle, souriante.

-Coriace, celui-là. Il venait de quelle mythologie ?

Je me retournai alors vers les deux corps ensanglantés à nos pieds. Hum. De beaux combats, c'est sûr, mais que faire des corps ? Les laisser là, comme ça ? Non, la Reine des morts ne pouvait abandonner des corps comme ça. J'eu alors envie de les brûler, comme si j'espérai encore que les âmes des morts puissent trouver un chemin vers le Royaume des défunts, et que ceux deux là finiraient en Enfer. Je me sentirai mal de les laisser là, il fallait que je fasse quelque chose. Laissant à Néthi le soin de se remettre de ses émotions, j'enfonçai la porte pour aller chercher dans le bar à présent presque vide de quoi allumer un beau bucher. Je revins avec quelques bouteilles que je posais non loin des cadavres, et allais chercher la caisse en bois qui était à côté et qui m'avait déjà servi comme arme pour en terminer avec notre deuxième proie.

-On va faire un bon feu, dis-je avec un sourire sadique aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeDim 8 Sep - 13:15

La douleur de la lame dans mon côté était lancinante, j’entendais le sang battre violemment à mes tempes et j’avais l’impression que mes jambes se déroberaient, d’une minute à l’autre, sous mon poids. J’eu à peine le temps de voir Perséphone donner le coup fatal à mon concurrent que je me retrouvais dans ses bras. Elle me soutenait avant de poser une main assurée sur le manche de l’arme. Je serrais les dents, sentais ma respiration se faire plus rapide tandis que mon corps se tendait tout entier pour se préparer à ce qui allait suivre. J’inspirais un bon coup comme elle me l’ordonna puis sentis la lame affûtée me déchirer une nouvelle fois mes entrailles, mon visage se crispa dans un masque de douleur tandis que j’avais empêché le cri qui était monté en moi avec la plus grande fierté. Une fois la lame retirée, je sentis tout mon corps se détendre malgré mon souffle qui restait saccadé. Je restais quelques minutes dans les bras de Perséphone avant qu’elle ne s’écarte et que je garde un bras appuyé contre le mur pour être certaine de mon équilibre. Je jetais un œil sur ma blessure d’où dégoulinait le sang et déchirais un morceau de ma robe pour l’y appliquer. J’étais que peu encline à me vider de mon sang et encore moins quand la blessure m’avait été donnée par un homme infidèle. Il allait falloir que je me soigne au plus vite. Chez moi se trouvait tout ce qui était nécessaire aux soins, une aiguille, un fil et quelques onguents feraient l’affaire.  Tenant le morceau de tissu fermement sur la plaie je relevais la tête vers Perséphone tandis que cette dernière me demandait de quelle mythologie il était.

« Un scandinave, encore une preuve que cette mythologie est remplie de fins guerriers. »

J’observais Perséphone et son regard sur les morts, je devinais sans mal que la reine des morts aurait quelques scrupules à laisser ainsi des corps sans sépulture. Elle s’agita, retourna dans le bar avant de ramener de l’alcool pour asperger les morts et les recouvrit de morceaux de bois. Je la regardais y mettre le feu, avant de regarder sans dégout, le feu grignoter peu à peu les visages, détruisant les preuves du carnage. Les flammes exerçaient une fascination certaine sur mon esprit et mon regard fixait le rougeoiement des braises tandis que l’odeur âcre et écœurante me faisait plisser le nez. Je restais silencieuse longtemps avant de me retourner vers Perséphone lorsque je vis que le tissu collé à ma chair était entièrement coloré du liquide rouge vif.

« Je suis désolée, chère amie, mais je crains devoir mettre fin prématurément à notre soirée. Tu ne m’en tiendras pas rigueur je l’espère. »

Je faisais une légère révérence pour lui montrer le respect que je lui témoignais après cette soirée avant de jeter un regard sur les flammes. J'observais une dernière fois notre oeuvre, la chair brûlée, les vêtements noircies avec un sourire ravie avant de retourner dans le bar et de m'éclipser dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitimeLun 9 Sep - 9:52

RP terminé :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une confrontation attendue ft Perséphone   Une confrontation attendue ft Perséphone Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une confrontation attendue ft Perséphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-