Partagez
 

 Les humains, ces ingrats ! (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeJeu 9 Mai - 8:44




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
 
Cela faisait maintenant quelques temps que les humains avaient exilé les êtres mythologiques, mais Thor n'arrivait toujours pas à y croire. Comment ces êtres faibles - et ils le savaient puisqu'il avait souvent été à leur contact, pour les protéger - avaient-ils pu les faire choir sur cette île ? Et surtout, comment avaient-ils osé ne serait-ce qui penser ? Après tout ce que les dieux avaient fait pour eux ? Certes, tous ne se valaient pas. Certains d'entre eux étaient narcissiques, mesquins et s'amusaient à faire tourner en bourrique, voire maltraiter, des humains. Mais les faits étaient assez rares, alors est-ce que ça justifiait une telle rébellion ? Une chose était sûre et certaine, ces ingrats d'humains finiraient par se rendre compte qu'ils ont commis l'irréparable, mais qu'importe leur regret et leur remord, il n'y aura personne pour leur venir en aide, surtout pas le dieu scandinave du tonnerre. Non, ce dieu autrefois bienveillant avec ces êtres frêles s’associerait volontiers à Loki pour les terrasser comme il se doit, c'est dire... Et c'est en parlant d'eux justement, que Thor, une nouvelle fois, entra dans une grande discorde avec son père, Odin. Celui-ci l'incitait à la clémence et à la compréhension, mais Thor ne voulait rien entendre. Non, il refusait de comprendre leur attitude et encore moins de leur pardonner. Comment avaient-ils pu faire une chose pareil, avec tout ce qu'ils - les dieux - avaient fait pour eux ? Le grand dieu aux yeux azur aurait vraiment aimé que pour une fois son père pense la même chose que lui. Mais une fois encore, ce ne fut pas le cas. Thor se fatiguant dans cette conversation enflammée qui ne menait à rien finit par prendre congé, les nerfs à vif. Il aurait bien voulu aller trouver Sif, mais ces derniers temps les choses avaient légèrement changé entre eux et il n'était pas d'humeur à faire attention à ce qu'il allait dire pour ne pas la blesser. De suite, il songea alors à Perséphone, une amie Ô combien précieuse pour le dieu du tonnerre.

Bien trop occupé à combattre les géants entre deux festoiements, Thor n'avait jamais prit la peine de s'intéresser aux autres dieux des autres mythologies, jusqu'à ce qu'il s'y retrouve confronté en atterrissant sur Néméil. D'une nature farouche et impulsive, on ne peut pas vraiment dire qu'il se soit fait des alliés parmi les autres dieux, mais contre toute attente, c'est avec la déesse des enfers du monde grec qu'il a lié une forte amitié. Il faut dire que les deux ont un caractère assez semblables. Lunatique, sardonique et extrême dans leurs sentiments et leur vision des choses, Thor et Perséphone ont vu dans l'autre leur reflet dans le miroir, se sentant donc poussés l'un vers l'autre. Aujourd'hui, Perséphone est devenue l'une des rares personnes chez qui Thor s'arrête de temps à autre pour passer du temps en sa compagnie. A eux deux ils refont le monde, tantôt en médisant et en imaginant des combats épiques, tantôt en se montrant plus compréhensif. Mais surtout, la déesse est reconnaissante à Thor de supporter son caractère versatile, tandis que ce dernier lui est reconnaissant de supporter ces tendances colériques. La patience et la compréhension qu'ils font preuve l'un envers l'autre cimente leur amitié. Et puis, ils sont très taquins, ce qui mine de rien, donne de sacrée partie de fou rire entre les deux. Les deux ensemble, attention, ça peut partir dans tous les sens !

Arrivant dans le quartier Grec, Thor traversa le Styx - nom qui avait été donné à une rivière environnante -, toujours aussi calme, et se dirigeait vers la demeure d'Hadès et de Perséphone. Étrangement, rien que de passer ici, le fils d'Odin sentait le courroux s'estomper. Il avait du mal de comprendre en quoi c'était terrifiant d'approcher les frontières où vivait le dieu des enfers, mais ce n'est pas comme s'il était du genre à s'effaroucher de quoi que ce soit. Thor marchait dans la Vallée du Tartare quand il aperçut Perséphone qui marchait dans sa direction. Ça lui ferait toujours ça de moins à marcher !

- Salutations Perséphone, ma très estimée et précieuse amie ! fit-il en l'enlaçant amicalement.

Après les politesses d'usage, Perséphone conduit le dieu scandinave dans un endroit plus calme, où les oreilles indiscrètes ne viennent point s'aventurer, et Thor oublia l'espace d'un instant la raison de sa venue. Cela dit, ça lui reviendra bien suffisamment tôt... En attendant il profitait du spectacle de désolation que lui offrait les environs.

- Comment vas-tu ma belle ? Ton mari est là ?

Thor n'avait encore jamais eu la joie de croiser l'époux de son mari et pourtant il en avait très envie, persuadé qu'entre dieux du combat et de la mort, le courant ne pouvait que passer. Il avait aussi entendu dire qu'entre lui et sa femme, les relations étaient assez étranges, ce qui l'amusait, surtout que la déesse lui donnait parfois des conseils sur lui et Sif. Quoiqu'il en soit, d'ici peu Perséphone lui demandera qu'est-ce qui l'amène et le débat sur les humains commencerait. Suivant l'humeur de son amie, Thor trouverait en elle une alliée avec qui médire sur ces ingrats, ou une personne qui se ferait l'écho de ce que son père lui disait déjà. Mais avec elle, ça passerait peut-être mieux, il n'y avait pas de conflit père/fils.

© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.


Dernière édition par Thor le Ven 10 Mai - 8:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeJeu 9 Mai - 11:55

Privé

Les humains, ces ingrats !

Thor & Perséphone

J'avais quitté mon manoir tôt dans la journée, déjà fatiguée et excédée par mon mari. Hadès, Roi des Enfers. Roi de rien du tout, ouais ! Je n'avais aucunement cherché à comprendre la cause de sa mauvaise humeur et l'avais quitté suite à une nouvelle dispute. Encore. J'avais encore la main droite gonflée de notre précédent affrontement qu'il fallait déjà que l'on ne se supporte plus à nouveau. A force, mes phalanges n'avaient même plus le temps de se reposer et ma peau était constamment écorchée à cause de nos combats répétés. N'ayant pas envie que la dispute dégénère à nouveau, j'étais partie avant que la situation ne s’aggrave. Et un des meilleur lieu pour moi de faire tomber l'adrénaline et la colère n'était autre que la vallée du Tartare, car peu de gens osaient s'y aventurer, et le paysage était assez sombre et désolé pour me plaire.

L'esprit ailleurs, je fus assez surprise de tomber nez à nez avec Thor, qui visiblement ne s'était pas perdu mais se trouvait ici dans un but bien précis: celui de venir à ma rencontre. Ca me fit énormément de bien de le voir et lorsqu'il me prit dans ses bras, je répondis à son étreinte.

-Tu m'as manqué, saleté de nordique, souris-je.

Il me demanda alors où était mon mari. Je lui lançais un regard noir, déçue qu'il me rappelle que ce crétin détestable était en effet celui avec qui j'étais liée. Je lui fis donc comprendre par un regard et un coup de poing amical dans l'épaule que le sujet était clos. Pas de mari.

-Et toi alors ? Tu déprimais de ne plus me voir pour te rendre ici ? Tu t'es fais mettre dehors par les Scandinaves hein, avoue-le !

Thor, je pouvais tout lui dire. Je pouvais être gentille avec lui, comme être totalement insolente et méprisante. Aujourd'hui, j'étais un peu entre les gens, je l'embêtai gentiment. Il faisait parti de mes nouveaux repaires, avec lui je pouvais être moi-même à chaque instant, sans avoir peur de le faire fuir. Je pouvais être la douce Perséphone, Déesse des saisons, comme devenir la folle Reine des Enfers. Il s'en amusait beaucoup, d'ailleurs, mais je ne le prenais pas mal. J'avais une totale confiance en lui, ce qui me permettait de ne pas me vexer à ses propos. Je nous conduisis dans un coin du tartare encore plus reculé, que je connaissais bien, où il pourrait me parler sans craintes. Car si j'avais confiance en Thor, le Dieu du tonnerre savait que moi non plus je ne le trahirai jamais.

image 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeVen 10 Mai - 8:59




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Perséphone avait l'air d'aller plutôt bien, même si on ne sait à quoi s'attendre réellement d'une déesse des enfers pour dire si elle se sent bien ou non. Mais vu le ton espiègle qu'elle employa pour parler à son ami, on devinait facilement la réponse. Du moins en apparence, car lorsque Thor lui quémanda des nouvelles de son mari, le regard noir qu'elle lui lança répondit à sa question, à sa manière. Parler d'Hadès n'était pas un bon sujet de conversation pour le moment, et sans doute les deux époux s'étaient-ils à nouveau disputés. Amusante coïncidence si l'en est, quand on sait que Thor était ici lui-aussi pour la même raison, un sujet de discorde entre lui et son père. Cela dit, plutôt que de lui en demander les causes, Thor respecta son intimité et les relations qu'elle entretenait avec son mari et répondit à ses taquineries d'un air las, mais néanmoins pourvu d'un certain cynisme.

- Je crois que ça va finir par arriver, si je continue de m'enflammer contre mon père, chaque fois que nous abordons un sujet. Mais j'escompte bien que tu seras là pour m'accueillir, fit-il en souriant. J'ai une idée, on part ensemble et on se crée notre propre mythologie ? Comme ça, plus de dispute, et il n'y aura plus que toi et moi !

Thor se mit à rire doucement, en pensant à cette éventualité qui ne manquait pas d'originalité. Il s'imaginait déjà un palais de courant d'air, fait de foudre, d'éclair et de tornade. Un immense palais haut dans le ciel, si haut qu'il faudra des semaines pour s'y rendre, une demeure divine qu'aucun humain ne pourrait venir souiller. Pas sûr que tout le monde verrait cela d'un bon œil, et pourtant le fild d'Odin était persuadé que ça ouvrirait des portes à bien d'autre chose. Blague à part, il reprit :

- Cette fois, la polémique portait sur ces ingrats d'humains ! Le regard posé au loin, le dieu du tonnerre sentait déjà la colère lui monter au nez. J'avançais la décision que le jour ou nous trouverons le moyen de partir d'ici, notre vengeance devra s'appliquer d'une manière impitoyable et irréversible sur ces faibles esprits qui ont eu l'ignominieuse idée de se rebeller et de nous expulser de chez nous ! Bien évidemment, mon père ne partage pas cette idée et me dit que je dois apprendre à pardonner l'offense et les comprendre. Sottise ! S'ils ne nous respectent plus, leur perdition est consommée et il n'y a plus de pardon pour eux. Tu n'es pas d'accord ?

Le débat était donc lancé. C'est ce qu'il y avait de bien avec Thor, c'est qu'il ne prenait jamais de détour pour énoncer ce qu'il avait sur le cœur. Ce qu'on pouvait lui reprocher, c'était éventuellement son manque de tact, mais pour le reste, il n'y avait aucune trace d'hypocrisie en lui. Il n'avait jamais caché son amertume contre les humains, et n'avait jamais cherché à faire croire qu'il ne leur voulait aucun mal. Son ego en avait pris un coup, et il faudra bien qu'un jour ou l'autre du sang humain vienne se répandre sur le sol, en compensation de l'affront que les dieux avaient essuyé et pour calmer sa colère. Quant à Perséphone, elle pourrait toujours lui parler de sa propre querelle si jamais elle voulait confier ce qu'elle avait sur son propre cœur. Jusqu'ici, Thor ne lui avait jamais demandé ce qu'il se passait entre eux, cependant il serait tout à fait à l'écoute si l'envie prenait Perséphone de lui parler de ses problèmes de couple. Aller savoir, peut-être que le dieu du tonnerre serait plus utile sur le sujet qu'on ne peut le croire de prime abord ? Après tout, autant qu'il voit ce qu'il risque de lui arriver avec Sif, si jamais il se passait réellement quelque chose entre eux...

La colère était palpable chez le dieu nordique, mais il se contenait et finit par se retourner vers son amie, l'esprit plus calme, du moins en apparence.

- Mais c'est vrai aussi, je me languissais de toi et je suis venu te voir, sourie-t-il.
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeVen 10 Mai - 9:22

J'appréciai beaucoup cet homme, et l'aura qu'il dégageait. Fort, juste parfois, mais surtout: sûr de lui. Il n'était pas de ceux qui doutaient, et en temps de doute, de querelle, ceux qui doutaient étaient faibles, ceux qui comme Thor ne revenaient jamais sur leurs actes et leurs principes, avançaient. Thor était un allié de choix, et j'étais fière d'être son amie. Il m'expliqua d'ailleurs ce qui l'avait poussé à quitter son quartier. Je souris en l'écoutant, je ne connaissais pas Odin, mais il me lassait d'avance, avec ses discours moralisateurs. Il était certes un grand Roi, qui devait savoir faire son travail comme personne, mais je n'aurai pas aimé être son fils. Mon esprit fougueux et indomptable m'aurait crée bien des soucis face à Odin. D'ailleurs, Thor, qui avait un caractère parfois semblable au mien, devait comprendre de quoi je parle. Je souris de plus belle en entendant sa proposition à propos d'une mythologie rien qu'à nous.

-Je t'arrête tout de suite, je ne te supporterai pas plus de deux jours ! souriais-je amicalement. Et puis je te vois venir avec tes idées, t'es en train d'imaginer quelque chose de grand, dans le ciel, pas vrai ? Je suis plutôt une femme des sous terrains, au cas où tu l'aurais oublié !

Je l'écoutais attentivement à propos des Humains. Je soupirais, lasse. Odin n'était pas un bon allié lorsqu'il s'agissait de vengeance. En ce qui me concerne, j'étais tout à fait disposée à faire payer ces êtres infâmes.

-Je te suivrai mon cher, sans aucun doute. Une fois de nouveau sur Terre, si on parvient à y retourner, les Enfers se déchaineront sur eux ! Hadès n'est pas un tendre, je pense que lui aussi n'a plus aucune pitié pour les Humains. Compte sur nous !

Je nous fis nous asseoir sur des rochers, l'un en face de l'autre. Il m'avoua alors que je lui avais manqué. Jouant d'abord la comédie, je passais une main dans mes cheveux et levée la tête, comme pour dire "Oui, je sais, je suis géniale et sans moi tu es perdu" puis finis par me lever de ma place pour rejoindre le Dieu Nordique, le contournai, et lui montai sur le dos.

- Tu as raison mon cher, finalement. On va aller se créer un Empire, toi et moi. Tu peux nous faire voler ? riais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeVen 10 Mai - 15:27




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Un large sourire fendit le visage du dieu scandinave lorsque la déesse des enfers devina sans peine ce que Thor pouvait imaginer comme palais. Dans le ciel, évidemment ! Mais ce n'était pas très difficile à trouver... le truc c'est que Perséphone, elle, vivait plutôt dans les souterrains. Depuis combien de temps Hadès l'avait-il enlevé de la surface de la terre pour la contraindre à être sienne ? Bien longtemps, et durant tous ces siècles, elle devait s'être habituée à vivre sous terre. Son exact opposé à ce niveau-là. Bien qu'il venait souvent lui rendre visite, il était clair que jamais il ne pourrait vivre ici, et pourtant ici, ce n'était pas sous terre mais bien à l'air libre. Mais lui, il avait besoin de l'air pur des hauteurs. Sous terre l'air est étouffé, vicié et le dieu nordique ne pourrais jamais utiliser la foudre alors même que le ciel est la terre ! Du coup, elle déclina l'offre, tout en soutenant qu'elle ne le supporterait jamais plus de deux jours d'affilés, ce qui fit venir un air malicieux sur les traits de Thor.

- Ça ne te changerait pas beaucoup de ce que tu vis déjà, si ? Et puis, tu t'es habituée à vivre sous terre, pourquoi tu ne pourrais t'habituer à vivre au ciel ? Enfin c'est dommage... fit-il avec un sourire en coin, faussement déçu.

Finalement, le fils d'Odin expliqua à la déesse grecque le désaccord plutôt violent qu'il avait eu avec son père et son esprit échauffé s'apaisa quelque peu quand cette dernière lui confirma, comme il l'avait supposé, qu'elle lui prêterait main forte, et son mari aussi d'ailleurs ! Et quoi de plus normal ? Que Hadès ne soit pas du côté des dieux qui veulent se venger serait assez étonnant. Lui qui est quand même Souverain sur les âmes des morts... ça doit faire mal de se retrouver plus faible qu'un mort ! Enfin, presque... D'ailleurs, ça aussi ça avait contribué à rendre Thor vindicatif, ses pouvoirs presque réduit à néant ! Même en s'entrainant tous les jours, plus dur et plus fort, il ne parvenait pas à récupérer sa splendeur. Non vraiment, ils paieront !

- Parfait ! Lors de notre grand retour, j'aurais la joie de t'avoir à mes côtés !

C'était justement la raison qui faisait que Thor voulait rencontrer Hadès. Il savait en son for intérieur que ce dieu-là serait un précieux allié le jour où les dieux parviendraient à retourner sur Terre. Et puis, avoir ses amis à ses côtés en pleine guerre, c'était encore plus jouissif. Perséphone étant de son avis, le grand blond se calma presque immédiatement bien que l'envie de faire voler quelques têtes lui vint tout aussi immédiatement. En même temps, venant de lui, quoi de plus normal pour lui que de se détendre en faisant couler le sang ?

Assit sur un rocher, Thor était en face de Perséphone et lui dit qu'elle lui avait manqué, une des raisons qui l'avaient amené ici. La déesse se passa la main dans les cheveux, faussement flattée - mais Thor jurerait qu'au fond elle le pensait vraiment - avant de se lever et de faire venir sa belle silhouette sur le dos du nordique, toujours assit. En riant, elle lui dit que finalement, il avait raison et qu'à eux-deux, ils devraient le construire sur fameux Empire. Thor tourna la tête vers elle, l'attrapa et l'emprisonna dans ses bras.

- Et en plus elle se moque de moi. La vilaine ! fit-il en la chatouillant.

Vraiment, incorrigibles ces deux-là, de vrais gosses ! Cela dit il aurait bien aimé. Même si en général il marchait plus qu'il ne volait, c'était quand même parfois bien utile. Peut-être aurait-il pu la convaincre que le grand air des montagnes et du ciel était bien meilleur que ce qu'elle connaissait sous terre.

- Mais redemande-moi ça quand on sera rentrer chez nous ... dit-il malicieusement en la relâchant.

Car un jour ils retourneraient sur terre, il en était intimement convaincu.
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMar 14 Mai - 19:12

L'état de Thor n'était pas très stable, tantôt en colère en se remémorant sa dispute avec son père, tantôt apaisé. Tout à coup, toute folie me quitta, et je me vis changer d'humeur à mon tour. Je comprenais alors tout à fait qu'il se sente mal après avoir eu ce genre de discussion avec son père. Il avait beaucoup d'estime pour lui, et le fait que son père soit en désaccord avec lui lui déplaisait. Son père avait raison, quelque part. Sa sagesse devrait être un modèle pour beaucoup de nous: à quoi bon se venger ? Les Humains avaient peut-être raison de nous exiler, peut-être ne méritions-nous pas notre place dans les cieux ? (ou en Enfers, pour certains...)

-Ça ne te changerait pas beaucoup de ce que tu vis déjà, si ? Et puis, tu t'es habituée à vivre sous terre, pourquoi tu ne pourrais t'habituer à vivre au ciel ? Enfin c'est dommage...

-Tu as raison. Si, en fait, je crois que le ciel me plairait. J'aimerai découvrir ton monde, les Enfers m'étouffent, c'est si sombre, si noir... dis-je dans un souffle, peinée.

Il paraissait heureux que je me sois montrée d'accord avec lui un peu plus tôt. A présent que mon impulsivité et ma rancœur m'avait quittée, je n'étais plus vraiment sûre de vouloir me battre... Surtout contre des Hommes. N'étions-nous pas là pour les guider ? Les protéger ?

Puis, lorsque je m'étais installée sur le dos de Thor afin qu'il nous fasse voler -ce qu'il ne pouvait surement plus faire-, il m'attrapa dans ses bras et me chatouilla, faisant jaillir des rires heureux et sincères de ma bouche. Il finit par me relâcher, et c'est souriante que je remettais mes cheveux en place, avant de retourner sur mon rocher. Il finit par reparler du fait qu'il voulait absolument retourner sur terre.... surement pour se venger. Je baissais les yeux, fixant mes mains que je liais, puis que je déliais, jouant avec elle, mal à l'aise.

-Tu sais Thor, si un jour on retournait sur terre... ne préférerais-tu pas que l'on profite de notre nouvelle amitié, plutôt que de nous venger... ? demandais-je d'une petite voix.

Puis, sentant que Thor allait ou m'en vouloir d'avoir retourné ma veste, ou allait comprendre que mon esprit m'avait encore joué un tour, je décidai de changer de sujet.

-Dis, tu savais que tu avais une fille... ? Très grande, blonde, des cheveux magnifiques... Je l'ai croisé, il y a deux trois jours...

Je passais bien sûr sous silence notre altercation encore inexpliquée, bien que je comptai la retrouver et tenter de comprendre ce qui n'allait pas, afin de l'aider du mieux que je le pouvais.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeLun 20 Mai - 11:56




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Finalement la déesse des enfers changea d'avis, après que Thor eu trouvé quelques arguments pour la convaincre de venir créer un monde nouveau avec lui, ou plutôt une nouvelle mythologie. Bien sûr, cela n'était que taquinerie car jamais le nordique ne renierait ses origines, il en était bien trop fier et comptait bien reprendre le flambeau de son père. Et en même temps, si ce serait un honneur de prendre la relève du si puissant et sage Odin, Thor n'était plus très sûr que c'était qu'il souhaitait. Quand il entrait en conflit avec son père, comme aujourd'hui, il avait tendance à remettre en cause ses capacités de leader. Bien qu'il soit incapable de dire à son père combien il le respectait et combien son avis comptait pour lui, c'était pourtant bien le cas et le grand blond se mettait alors à douter de lui. Et puis depuis que les dieux avaient été banni pour se retrouver ici, tout était remis en cause. Quand bien même il prenait la relève et qu'il en était digne, sur qui règnerait-il ? Sur une pâle copie d'Asgard ? C'était sans doute mieux que rien, et une grand honneur aussi. Néanmoins...

Néanmoins son amertume contre les humains était bien trop profonde et bien trop fraîche pour qu'il soit capable de bien mener les Asgardiens. Le dieu de la foudre se connaissait suffisamment bien pour savoir qu'il utiliserait son temps et son énergie à former les dieux scandinaves pour qu'ils soient prêts à la guerre contre les humains bien sûr, mais éventuellement contre d'autres mythologies, si les choses venaient à devenir instable. Quoiqu'il en soit, la rage l'étrennait de manière bien trop forte pour qu'il puisse reprendre la suite de son père. Et lorsque Perséphone reprit que finalement, elle ne souhaitait pas se venger des humains, Thor fronça les sourcils. Ce revirement d'idéologie ne l'étonna qu'à moitié mais contribua à le rendre plus soupe au lait. Perséphone était son amie, une grande amie même, et être en conflit avec elle sur des sujets aussi primordiaux ne lui plaisaient pas, d'autant qu'il avait l'impression que c'était lui qui avait tort. Mais il n'eut pas le temps de répliquer que la belle brune lui parla de Thrùd, sa fille. Il était tout à fait surpris cette fois à tel point qu'il oublia les humains, du moins pour un temps.

- Thrùd ? Elle est ici elle-aussi ?

Une question stupide tant elle était évidente, mais qui trahissait son étonnement et la tendresse qu'il avait pour sa fille. Évidemment qu'il savait qu'il avait une fille, bien qu'il n'en parle jamais et qu'il ne soit jamais aller la voir. Pourtant, il avait suivit de loin ce qu'elle était devenu, venant la voir parfois, alors qu'elle ne soupçonnait rien. Il aurait du se douter qu'elle était sur cette île elle-aussi.

- Alors, vous vous êtes parlées ? Comment est-ce qu'elle va ?

Impossible qu'il ne pose pas de question sur elle. Il voulait tout savoir sur les agissements de sa fille parce que même s'il avait toujours joué les pères absents, il s'était toujours inquiété pour elle.
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMar 21 Mai - 17:59

Je me sentis alors fatiguée, comme si un poids pesait sur mes épaules. me recroquevillant sur moi-même, je rapprochai mes genoux de ma poitrine et passais mes bras autour de mes jambes comme pour les maintenir. Posant ma tête sur mes genoux, je me surpris à soupirer. Cette situation ne pouvait plus durer, je pouvais passer du chaud au froid, de la colère à la fatigue, de la fatigue à la tendresse, de la tendresse à la fragilité, de la fragilité à la criminalité. Je ne me sentais plus vraiment maître de moi-même et comme à chaque fois, cette pensée me déprimait.

Thor paraissait réellement surpris de savoir que sa fille était ici. Ainsi donc, il savait qu'il avait engendré ? J'avais du mal à l'imaginer père. Le Dieu Nordique avait déjà tant de responsabilités... Lorsqu'il me demanda comme elle allait, je souris. Thor devait être un bon père, j'en étais certaine. C'est d'ailleurs grave à lui que je sus enfin le nom de sa fille: la même qui m'avait cassé le nez quelques jours plus tôt. Passant un doigt sur mon nez, je le tâtai pour m'assurer que sa guérison était en bonne voie. Mis à part une petite rougeur au niveau du nez et un bleu énorme au niveau du ventre que Thor ne verrait pas, on ne pouvait soupçonné ce qui m'était arrivé. Et dire que j'avais arraché une dent à sa fille ! Je me maudissais d'être si cruelle, si brutale parfois.

-Et bien... on a échangé... quelques mots. Elle semble avoir ton caractère, en tout cas. Une vraie guerrière.

Que dire de plus ? Que l'on avait failli se tuer ? Et que je ne savais toujours pas pourquoi elle m'avait sauté dessus ?

Comme je sentais mon esprit s'enliser de fatigue et de déprime, je finis par réagir. Me relevant, je tendis une main vers lui, l'invitant à me suivre. J'avais froid, terriblement froid, et j'avais envie de soleil. Du soleil, des arbres, et des fleurs. Rien que l'on puisse trouver ici, en somme.

-Tu m'accompagnes ? J'aimerai faire un tour dans le quartier neutre... ou chez les Egyptiens. Enfin, peu importe où tant que j'y respire l'air pur et que j'y trouve quelques rayons de soleil, souriais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMer 22 Mai - 9:09




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Thor n'était pas ce qu'on pouvait appeler un dieu changeant ou instable. Pourtant, son fort caractère et ses idées bien ancrées pouvaient parfois le faire passer pour tel. Si le thème de leur bannissement par les humains l'irritait et le mettait de méchante humeur, quand on abordait le sujet de Thrùd, il changeait soudainement d'attitude. Sa fille, bien qu'il ne lui ait jamais parlé et qu'il n'en parlait à personne, était une de ses plus grandes fiertés. Il était d'ailleurs assez étonné que Perséphone ne lui demande pas davantage de renseignements sur elle, alors même qu'il ne lui en avait jamais parlé. Et lui qui pensait la gente féminine curieuse de nature... Cela dit, la tournure de phrase qu'employait la déesse le titillait, comme s'il y avait anguille sous roche. Détecter les demi-vérités étaient un art qu'il avait su apprendre et maitriser suffisamment pour ne pas se faire berner par ses ennemis. Là en l'occurrence, il se pouvait bien que son amie ne lui dise pas toute la vérité, surtout qu'il imaginait assez mal sa fille faire la conversation avec une déesse qui n'était de sa mythologie, et qui paraissait hautaine de prime abord. De ce qu'il savait de Thrùd, elle était fortement impulsive et n'acceptait généralement pour compagnie que ses sœurs d'armes. A moins que Néméil l'ait changé ? Ce serait étonnant, mais pas impossible. Après tout, lui-même avait radicalement changé d'avis sur les humains. Avant, il les aurait protéger jusqu'au dernier, aujourd'hui il ne souhaitait que les réduire en cendre.

- Mmm, tu es sûre que tu me dis tout ? demanda-t-il, gentiment inquisiteur.

Le dieu de la foudre arrêta là de la questionner sur sa fille, car il sentit par les gestes et les paroles de Perséphone que son humeur était encore en train de changer, la rendant cette fois l'âme triste et fragile. Aussi, quand elle se leva et qu'elle lui tendit la main pour l'emmener ailleurs, dans un endroit ensoleillé, Thor ne se fit pas prier et, attrapant sa main, il la suivit. A les voir ainsi, on aurait presque pu croire qu'ils formaient un couple ce qui pourrait s'avérer être dangereux si Hadès venait à l'apprendre, mais le nordique n'en avait cure, et si ça ne dérangeait pas Perséphone qu'il la prenne un instant par la main, ça ne le dérangeait pas non plus. En fait, il valait même mieux qu'elle en profite, car c'était bien rare qu'il se montre aussi attentionné. Il n'était pas du genre tactile, bien au contraire. Néméil le changeait peut-être plus profondément qu'il ne le pensait.

- Si tu as envie de quelques vacances, de changer d'air plus longuement, tu peux venir t'installer quelques nuits chez moi.

Une bien étrange proposition qui pourrait provoquer une guerre, au moins du côté d'Hadès, mais Thor tenait vraiment à son amie, et sa détresse faisait fondre son cœur d'acier. Il aimerait vraiment pouvoir l'aider même s'il savait parfaitement au fond de lui-même que ça ne changerait rien, que Perséphone serait bipolaire toute son éternité, à moins qu'un jour elle se défasse de l'emprise néfaste de son mari ?
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMer 22 Mai - 9:47

J'étais trop fatiguée pour penser avec curiosité ou pour penser tout court. Mon esprit s'était embué et je ne répondis pas tout de suite à sa question, alors que je me levai et lui demandai de m'accompagner à l'air libre, presque suppliante. Ma main dans la sienne, nous sortîmes de cet abysse et je me sentis mieux à l'instant même où les rayons du soleil entrèrent en contact avec ma peau.

-Si tu as envie de quelques vacances, de changer d'air plus longuement, tu peux venir t'installer quelques nuits chez moi.

Plutôt que de me renfermer sur moi-même ou m'offusquer, je me collai à son bras et posai ma tête sur son épaule, yeux fermés, profitant de l'instant. Mon esprit enfin apaisé, je tentai de me rappeler le sujet de notre conversation. Thrùd. Je ne savais pas trop comment aborder la vérité, me demandant si Thor m'en voudrait d'avoir eu une altercation avec sa fille, s'il prendrait sa défense, la mienne, ou s'il ferait comme si ça ne le concernait pas. Lâchant un soupire, je fini par m'éloigner de Thor. Je profitai de mon état d'âme apaisé et sincère pour lui dire la vérité le plus calmement possible, sachant que la Reine des Enfers pouvait revenir à tout instant et cracher au visage du Dieu que sa fille n'était qu'une peste. Oui, il valait mieux en parler tout de suite.

-Et bien, on va dire que notre rencontre a été... mouvementée. Étrangement, elle savait qui j'étais avant même que je ne comprenne qu'il s'agissait de ta fille. Et je ne sais pourquoi, elle m'a sauté à la gorge... Malheureusement, je n'étais pas d'humeur à essayer de comprendre les raisons de son agression, j'ai... j'ai rendu les coups, Thor, je... je suis désolée, balbutiais-je, honteuse.

Je détestais me voir ainsi: impulsive et violente. Mais ce matin là, Hadès et moi avions encore eu une dispute qui avait mal tourné, allant jusqu'à la violence de nos poings. Et Thrùd n'avait fait qu'accentué mon esprit meurtrier de cet instant. Je me mordis la lèvre inférieur, tournant le dos au Dieu Nordique. Je ne méritai pas d'avoir des amis. Je ne méritais même pas la proposition de Thor, lui qui était si gentil avec moi...

Mais peut-être avait-il raison. Peut-être que m'éloigner d'Hadès me ferait du bien. Peut-être qu'en brisant le lien qui nous unissait, je me retrouverai ? Je redeviendrai moi-même ? Mais comment pourrais-je m'y résoudre ? Hadès était devenu un pilier de ma vie... et puis, comment pouvions-nous nous défaire du Roi des Enfers ?
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMer 22 Mai - 16:13




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Leur relation pouvait paraître étrange.Plutôt impulsifs, un fort tempérament, le dieu scandinave et la déesse grecque s'entendaient pourtant étonnamment bien. L'amitié de Perséphone était précieuse à Thor et il ne doutait pas que l'inverse soit vrai également. Alors qu'à la base les deux-là étaient énervés, les nerfs à vifs et prêts à sauter à la gorge du premier importun qui passerait, ils étaient à présent calme, unis dans une tendre amitié mêlée de quelques fragilités. Pourtant, quand Perséphone lâcha son sa main et rompit ce moment de grande amitié, ce fut non pas pour lui répondre sur si oui ou non elle viendrait, mais pour en revenir à une discussion que Thor avait pensé close : sa fille. La déesse, qui semblait prête à se briser en deux tant elle paraissait fragile et chagrine, annonça à ce dernier que elle et Thrùd s'étaient en réalité violemment combattues. Visiblement, c'était sa fille qui avait lancé les hostilités, et Perséphone était bien trop mal à ce moment-là pour faire preuve de retenu, et elle s'en excusa d'ailleurs auprès de lui. Mais le nordique connaissait suffisamment son amie grecque pour savoir qu'elle n'était pas en tort et que cette bipolarité la faisait souffrir tout autant qu'elle pouvait faire souffrir les autres. Il fallait la connaître, la soutenir et c'est bien ce qu'il comptait faire. Après tout, elle était son amie et la seule (ou presque) qui le supportait.

- Tu n'as pas à t'excuser, tu n'as fait que de te défendre. Je ne t'ai jamais parlé d'elle et je n'en parle à personne d'ailleurs, mais j'ai suivis sa vie de loin et je sais qu'elle est suffisamment impulsive pour s'en prendre à la première personne qui passe si elle va mal.

Comme le faisait Perséphone, comme il le faisait lui-même... bien que lui tentait maintenant de se calmer, puisqu'un jour il devrait s'occuper de tout un monde et qu'être un tyran n'était pas dans ses projets.

- C'est moi qui suis désolé. Peut-être que si je m'étais occupé d'elle, elle n'en serait pas là. Je vais aller la voir et lui conseillerais de venir te faire des excuses.

La première fois qu'il lui parlerait... elle l'enverrait probablement sur les roses, lui en voudrait de ne s'être jamais manifesté, mais il était peut-être temps qu'il arrête de fuir et qu'il prenne ses responsabilités, entièrement et complètement. Alors quoi qu'il se passe, quoiqu'il pense, il irait la voir et il adviendra entre eux ce qu'il doit advenir. Ceci étant dit, Thor cherchait à remonter le moral de son amie ce qui n'était pas une mince affaire car non seulement il n'était pas doué pour ça, mais en plus il devait trouver le moyen de contourner cette étrange maladie qui demeurait en Perséphone depuis des siècles maintenant. Il s'approcha d'elle, l'attrapa doucement par le poignet et lui proposa :

- Qu'est-ce que tu dirais qu'on se fasse une course jusqu'au prochain lac ? Ça permettrait de se défouler un bon coup et ensuite on pourrait profiter de faire une petite baignade ?

Une proposition qui vaut ce qu'elle vaut. Il n'en était pas vraiment fier mais c'était tout ce qu'il avait dans sa besace pour le moment. Si jamais, il se creuserait mieux les méninges pour lui proposer autre chose.
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMer 22 Mai - 19:13

Thor ne parut pas outré que j'ai rendu les coups à sa fille. Pire encore, il semblait comprendre. Les larmes aux bords des yeux, je lui adressai enfin un regard. Alors ainsi, il avait suivi les épreuves que sa fille avait surmonté, l'avait surveillé de loin. Thor était vraiment quelqu'un d'unique. Quelqu'un de magique. Un vrai ami, et un bon père. Quoi qu'il en pense, il s'était senti responsable de cette enfant bien qu'il n'ait jamais été vers elle. Elle ne le savait pas, mais elle comptait déjà pour lui. Et ça, c'était une preuve de sa grandeur. Thor était quelqu'un de grand, j'en étais persuadée.

- C'est moi qui suis désolé. Peut-être que si je m'étais occupé d'elle, elle n'en serait pas là. Je vais aller la voir et lui conseillerais de venir te faire des excuses.
-Non laisse, c'est pas la peine... essaie plutôt de comprendre ce qui lui arrive. Elle n'était pas seulement en colère contre n'importe qui. Non, elle m'en voulait réellement. Il faut comprendre pourquoi...

Peut-être était-ce parce qu'elle savait que son père et moi étions proches ? Peut-être était-elle jalouse ? Je n'en savais rien, mais je me promis d'en discuter avec elle à notre prochaine rencontre. Je sentis tout à coup une forte poigne entourer mon poignet. Je souris à mon ami, qui me proposait une course jusqu'au lac.

Une course. Un défi. Et si je le bas, qu'est-ce qu'il dira ?Car il fallait que je le batte. Mon sourire s'élargit, l'air triomphant.

-Avec plaisir, et si je gagne tu auras un gage. Tu es d'accord, vieux débris ?

Il y a quelques instants je ne me serais jamais crue capable de courir, mais je me sentais à présent mieux. je voulais gagner, je voulais lui montrer de quoi j'étais capable. A lui et à tout le monde. Je voulais être puissante. Forte. Et écraser les autres au passage. Ah, qu'il était bon de se sentir revivre ! D'un signe de la tête, je donnai le départ de la course. Comprenant quel chemin il allait emprunter, je pris un raccourci. Et oui mon vieux, on est chez les Grecs, je connais ces lieux comme ma poche !

Thor était cependant quelqu'un d'incroyablement puissant et rapide, et je failli perdre de peu. Mais mon raccourci m'offrit l'avantage d'arriver quelques secondes avant lui. Grâce à la ruse j'avais compensé la faiblesse de mon corps frêle. Je le rejoignais, tout sourire et lui donnai une tape sur l'épaule, amicale.

-Alors le Nordique, tu es prêt pour ton gage ? riais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeDim 26 Mai - 9:03




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
D'après les dires de Perséphone, Thrùd ne s'en était pas prit à elle juste par hasard, mais bien parce qu'elle nourrissait quelques griefs envers elle, ce qui ne manqua pas d'étonner le dieu de la foudre, d'autant plus que les deux femmes ne se connaissaient pas. Cependant, la jolie brune ne tenait pas rancune contre la valkyrie et conseillait même au nordique d'aller trouver sa fille non pas pour lui faire des remontrances, mais plutôt parce que celle-ci semblait aller mal et qu'il faudrait qu'il comprenne pourquoi. Thor hocha la tête en signe d'assentiment. C'est ce qu'il ferait dès le lendemain même.

En attendant, il était temps d'oublier les tracas de la vie pour y mettre un peu de légèreté. Thor étant très prévenant et attentif avec son amie des enfers, il voyait bien qu'elle commençait à se faire submerger par une certaine tristesse. Or, il préférait de loin ses sourires et ses coups d’œil malicieux. L'attrapant amicalement par le poignet, il lui proposait une course jusqu'à lac, ce qu'elle accepta pour son plus grand soulagement, à la condition que le perdant accepte un gage. Thor sourit, il était certain de ne pas perdre. Même en prenant son temps, il serait quand même plus rapide qu'elle.

- D'accord, je relève le défie, asséna-t-il avec aplomb.

Et voilà que les deux comparses se mirent à courir. Le scandinave n'y mettait pas tout sa force et toute son énergie jusqu'à qu'il se rende compte que la belle brune s'était jouée de lui en empruntant un autre trajet. Inutile d'être un vieux sage pour comprendre qu'elle avait prit un raccourci pour lui voler la victoire. Il se mit alors à courir plus rapidement, aussi vite qu'il le pouvait ce qui n'était pas peu dire mais Perséphone l'attendait déjà à la ligne d'arrivée. S'arrêtant devant elle, il affichait un regard amusé. Si ça avait été quelqu'un d'autre, nul doute qu'il ne serait pas montré aussi bon perdant, mais là, il acceptait sa défaite car la déesse avait usé d'intelligence pour compensé sa faiblesse. De toute façon, d'un côté ça l'arranger. Déjà il serait quitte de se triturer les méninges pour savoir quoi lui donner comme gage, mais surtout, il était prêt à accuser ce genre de défaites si ça pouvait redonner le sourire à son amie.

- Ça dépendra du gage. Parce que si c'est pour me promener tout nu dans les grandes avenues de chaque quartier, autant te le dire d'avance, ce serait non ! répliqua-t-il avec humour. Mais... pour ceux qui prennent des raccourcis, il y a aussi un gage tu sais.

Et avec une dextérité que seul un dieu pouvait acquérir, Thor attrapa Perséphone par la taille et la lança à l'eau avant de se mettre à rire de bon cœur.

- Tu ne l'avais pas vu venir celle-là ! s'esclaffa-t-il.

Puis enlevant ses bottes et le haut de son habits en cuir, il rejoignit Perséphone à l'eau. Ici, l'onde était chaude et limpide, pas comme dans le quartier scandinave, et Thor se surprit à apprécier ce moment simple mais étonnamment revigorant. Peut-être qu'il n'y avait pas que l'art du combat dans la vie...
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMar 28 Mai - 18:57

Sa fille l'avait elle aussi compris: je n'avais rien d'une guerrière. Et bien que j'eu réussi à lui arracher une dent, Thrùd aurait pu mettre fin à mon existence divine si elle l'avait voulu. Malgré tout, j'avais quelques flèches à mon arc, comme dirait Artémis. La ruse, par exemple. Et Thor venait d'en prendre une leçon. Triomphante et ayant retrouvé ce qui faisait de moi une Reine des Enfers puissante et indomptable, je tournoyais autour du Dieu Nordique, fière de pouvoir lui asséner un gage que je méditais très sérieusement. Il lui fallait quelque chose qui lui resterait en mémoire, et qui lui apprendrait à ne pas défier la Reine des Enfers !

Alors que Thor mettait déjà des limites à mon gage encore non prononcé, je souris de plus belle. L'idée de le faire courir nu ne m'avait pas traversé l'esprit, mais maintenant qu'il en parlait... Puis tout à coup, je fus jetée à l'eau.

-Tu ne l'avais pas vu venir celle-là !

Un excès de colère me prit lorsque je remontai difficilement à la surface. Frappant du poings l'eau qui se mouvait sous mes coups inutiles, j'insultais le Dieu Nordique de tous les mots les plus vulgaires et les plus durs qui existaient. Après quelques minutes de crise, je fini par me calmer. Impulsive et agressive, je n'avais même pas remarqué que Thor m'avait rejoins à l'eau. Je repris ma respiration -car les insultes m'avaient littéralement épuisée-

Je finis par le rejoindre en quelques brasses et lui souris tendrement, comme pour lui faire comprendre que je m'excusai de mon comportement, et que ma colère était passée.

-T'es un tricheur, tu ne m'auras pas comme ça deux fois !

Bonne enfant, je lui envoyais de l'eau au visage, avant de nager vers la direction opposée à sa position. Je savais qu'il n'aurait aucun mal à me rattraper, ce pourquoi je n'y mis même pas toute ma force. Une fois non loin du rivage, et une fois que j'eu pieds, je passais mes mains dans mes cheveux pour les ramener en arrière et attendis Thor qui ne se fit pas attendre, dans toute sa puissance habituelle.

-N'oublions pas mon gage mon cher ! J'accepte finalement ta proposition. Je viendrai volontier passer quelques temps chez toi. J'y exigerai des mets délicieux préparés de ta main, des bains d'eau chaude et parfumée tous les soirs et... le reste j'y réfléchi encore.

Je souris avant de lui tirer la langue. Je n'avais encore jamais pensé à abandonner mon mari pour habiter quelques temps ailleurs. Passer quelques jours loin de mon mari ? Voila qui serait une première. Comment prendrait-il la nouvelle ? Faudrait-il en venir aux mains lorsque je lui apprendrai que je passerai quelques temps lui de lui ? Peu importe. Nous avions pris l'habitude de communiquer par la force. Et puis, passer quelques jours chez Thor et se faire servir par un 'Prince Asgardien' en valait la chandelle !
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeJeu 30 Mai - 18:54




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Bizarrement, la réaction de Perséphone ne le surprit pas outre mesure et en fait, il s'y attendait. Pourtant, il avait préféré quand même tenter le coup. Thor était quelqu'un qui allait au bout des choses et plaisanter avec la brune pour lui changer les idées n'échappait à cette règle. De toute façon, vu son imposante stature, qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire contre lui ? Pas grand chose et le nordique profitait donc de son avantage physique pour la taquiner. Même si elle s'énervait contre lui avec véhémence, il savait qu'elle ne le pensait pas réellement et qu'elle se calmerait dans les minutes ou les heures qui viendraient. Aussi, en attendant qu'elle se calme, il avait plongé tête la première dans l'onde pure du lac et s'amusait à présent à faire la planche, permettant ainsi de ne pas entendre les insultes qu'elle lui lançait. Il gardait cependant un œil sur la brune pour être sûr qu'elle ne vienne pas le noyer. Une fois qu'il se rendit compte qu'elle s'était calmé, le scandinave se remit droit dans l'eau ou il se rendit compte que même ici il avait pied, tant il était grand.

Perséphone le rejoint en quelques brasses et affichait maintenant un air gêné qu'elle tentait de dissimuler derrière un air tendre et amical. Pas de problème du côté du nordique qui s'était douté que son geste la mettrait dans cet état et que par conséquent, c'était aussi et surtout de sa faute. Il lui répondit donc par un grand sourire et un regard dénué de reproche.

- Ah non ? fit-il, toujours aussi espiègle.

La brune lui envoya de l'eau en plein visage avant de se mettre à nager à l'opposé de lui, ce qui le fit rire et bien évidemment, il la suivit en nager sous l'eau. La déesse savait néanmoins à qui elle avait à faire et se doutait qu'il la rejoindrait à peine une poignée de secondes, du coup Perséphone nagea rapidement vers la rive mais sans y mettre toute la puissance qu'elle aurait pu. Thor arriva presque aussitôt derrière elle. Celle-ci l'attendait et une fois qu'il fut en face d'elle, elle lui rappela qu'il avait un gage à honorer, proposition que le nordique attendit avec une certaine méfiance. Il pouvait s'attendre à tout et à n'importe quoi avec la déesse des Enfers mais finalement, il fut presque soulagé en l'entendant énoncé ce qu'elle voulait. Finalement la déesse grecque s'était ravisée et acceptait son invitation de venir passer quelque jour cher lui, dans le quartier Scandinave, mais il faudrait qu'il lui cuisine de bons plats et qu'il lui prépare des bains parfumés. Thor la regarda comme si elle lui venait de lui dire une bonne blague.

- Déjà, mettre "mets délicieux" et "préparés par toi" dans la même phrase, ça ne va pas être possible. A moins de vouloir mourir dans d'atroces souffrances... Ensuite excuse-moi mais tu seras chez les scandinaves, et on prend pas vraiment de bain tous les jours. Va falloir apprendre à vivre à la dure ma belle, répliqua-t-il malicieusement en haussant un sourcil. Maiiiiis, dans ma grande bonté de prince, je vais voir ce que je peux faire toi.

Et il se laissa glisser sous l'eau pour faire quelques brasses avant de revenir vers elle.

- Le gage prend effet quand ? s'enquit-il tout d'un coup.

Il n'y avait pas vraiment pensé mais si Sif venait à apprendre ça, pas sûr qu'elle apprécie. Ces non-dits entre eux n'étaient pas de tout repos mais ils avaient mieux à faire que ça non ?
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeVen 7 Juin - 19:37

Il était impressionnant de voir à quel point le Dieu Nordique me connaissait, aujourd'hui. En seulement quelques semaines, il avait appris mes défauts, mes qualités, mes forces, mes faiblesses... Ainsi, il était facile pour lui de deviner que mes insultes et excès de colère ne lui étaient pas destinées, elles étaient tourné contre le monde entier, contre ma bipolarité, mais qu'en aucun cas je souhaitais le blesser. Ce qui me rassura, je culpabilisais moins.

Lorsque je lui envoyais de l'eau avant de fuir, il me suivit sans mal, comme prévu. Il était si fort que j'aurai pu en avoir peur, si une amitié profonde ne nous liait pas. Il me rejoignit sans mal sur le bord de l'eau, et écouta ma proposition avec étonnement, puis avec soulagement. Il répondit d'abord négativement à ma demande, et je cru qu'il allait falloir que j'en vienne aux mains pour me faire obéïr -non mais ho!- mais finit par dire:

-Maiiiiis, dans ma grande bonté de prince, je vais voir ce que je peux faire toi.

Je souris, triomphante. Le Dieu Nordique me quitta tout à coup pour se cacher sous l'eau, puis en ressortir aussi vite qu'il y était entré. Sa question me posa un problème. Quand... Quand ? Aucune idée. Il fallait déjà en parler à Hadès. Ou peut-être pas. Mais si je faisais ça dans son dos, si je disparaissais... il allait le tuer, puis m'enfermer.

Puis, la question du Dieu nordique me fit réagir, mais sur un autre sujet. Je pu lire dans le regard de Thor que quelque chose l'embêtait. Ni une ni deux, j'attrapai son col (ce qui était ridicule vu la différence de taille qu'il y avait entre lui et moi) et lui demandai, mon regard noir planté dans le sien, sérieusement, presque sévèrement.

-Thor, qu'est-ce que je devrai savoir et que tu ne me dis pas ? Je te gêne, c'est ça ? Dis moi !
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeSam 8 Juin - 12:15




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Un magnifique sourire éclaira le fin visage de la jolie brune, heureuse que le dieu de la foudre, bien qu'imposant et indomptable, accepte finalement de se soumettre de bonne grâce au gage que la déesse lui soumettait. Cela étant, c'était normal non ? Il avait lui-même proposé plus tôt de l'accueillir chez lui, bien qu'à ce moment-là il n'avait pas été question de jouer les servantes. Cela dit, il y voyait un côté ludique et nul doute que voir ce grand blond baraqué jouer les domestiques serait très amusant, bien qu'un peu humiliant pour lui. Enfin, personne ne serait au courant, seulement eux deux et vu qu'elle était son amie, il ne craignait pas que Néméil tout entier soit au courant d'ici peu de cet épisode de sa vie. Par contre, il faudrait prévenir Hadès, ça ne faisait aucun doute. Thor comptait bien jouer franc-jeu avec le dieu des enfers et ça lui donnerait aussi une raison d'enfin le rencontrer, comme il l'avait toujours espéré depuis qu'il connaissait Perséphone. Il préférait aussi le faire lui-même pour être sûr que Hadès ne s'en prendrait pas à elle ou ne tenterait pas de l'en empêcher. S'il le fallait, Thor était tout disposé à utiliser la force...

En attendant, le nordique fut rapidement sortit de ses songes par une Perséphone dont le sourire s'était évaporé, pour afficher désormais un regard noir, presque assassin. Apparemment, il avait affiché une mine peu réjouie, ou pas suffisamment, car elle le soupçonnait de ne pas tout lui dire. Restant un moment silencieux, Thor tentait de saisir pourquoi un tel revirement d'humeur avant de comprendre qu'il avait du avoir un air préoccupé en pendant à Sif et ce que la présence d'une autre déesse dans ses appartements pourrait laisser supposer. Il ne lui avait encore jamais parlé de Sif, c'était le moment, en espérant cependant qu'elle ne lui en voudrait pas.

- Non ce n'est pas ça du tout c'est juste que...

Posant un regard gêné sur la déesse, Thor réfléchissait à la manière d'avouer une telle chose à son amie, si toutefois il le devait le faire. Pas que les sentiments soient quelques choses dont il est honte - quoique - mais ça ne lui ressemblait tellement pas ! D'ailleurs qu'est-ce qu'il y connaissait lui, à l'amour et à ce genre de truc idiot ? Il était un guerrier, un des meilleurs pour ne pas dire LE meilleur. Il avait bien d'autre chose à penser, et c'était d'autant plus vrai maintenant qu'il avait atterri sur cette île maudite. Pourtant, s'il ne disait pas la vérité à Perséphone, elle pourrait se rétracter, et ça pourrait aussi torpiller leur amitié. Et dans le fond, ça lui ferait du bien de se confier à quelqu'un et d'avoir un avis extérieur, non ?

- En fait il se trouve qu'il y a une Ase là-bas... nous avons grandi ensemble, toujours tout fait ensemble. Elle a toujours été là à m'écouter et à me soutenir et j'ai toujours fait pareil de mon côté. En tout cas, je l'ai toujours soutenu dans son désir de devenir une véritable guerrière. Je... il se trouve que je me suis rendu compte il y a peu que quelque chose en moi répondait en sa présence. Je ne sais pas comment l'expliquer, ni même si c'est important dans le fond... Disons simplement que maintenant que j'y réfléchis, je me demande ce qu'elle pensera si elle te voit dans mes appartements. Je ne devrais sans doute pas m'en préoccuper, après tout je fais ce que je veux mais... si elle m'en voulait après ça, et qu'elle refuse de me parler ? C'est très... déstabilisant.

Étrange d'en parler à quelqu'un, et Thor craignait que ça ne porte un coup à son image ou à l'estime qu'on pouvait avoir pour lui. Mais en même temps, ça faisait du bien de dire tout ça à haute voix, c'était comme se délester d'un poids. A présent, il fallait voir comment Perséphone allait réagir à cette annonce.
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeDim 9 Juin - 7:35

J’attendais, sérieusement crispée, les confidences de mon ami. Il n'était pas question que je mette les pieds chez quelqu'un qui ne me fait pas confiance, qui ne me dit pas tout, et pire encore, qui semble gêné par ma présence. Les yeux dans les yeux, je lui fis comprendre que je n'avais pas du tout apprécié le ton de sa question, et son regard vide lorsqu'il s'était imaginé m'emmener chez lui. Je dérangeai, j'en étais persuadée. Mais pourquoi ? N'était-ce pas lui qui m'avait invité ?

-En fait il se trouve qu'il y a une Ase là-bas... nous avons grandi ensemble, toujours tout fait ensemble. Elle a toujours été là à m'écouter et à me soutenir et j'ai toujours fait pareil de mon côté. En tout cas, je l'ai toujours soutenu dans son désir de devenir une véritable guerrière. Je... il se trouve que je me suis rendu compte il y a peu que quelque chose en moi répondait en sa présence. Je ne sais pas comment l'expliquer, ni même si c'est important dans le fond... Disons simplement que maintenant que j'y réfléchis, je me demande ce qu'elle pensera si elle te voit dans mes appartements. Je ne devrais sans doute pas m'en préoccuper, après tout je fais ce que je veux mais... si elle m'en voulait après ça, et qu'elle refuse de me parler ? C'est très... déstabilisant.

Mon coeur fondit instantanément. Je lâchai le col de sa chemise et baissai les yeux, honteuse. Pourquoi fallait-il que je sois si impulsive, si méprisante alors qu'il n'y avait pas de raisons à ce que je m'énerve ainsi contre un ami, un des plus proche, et amoureux qui plus est ! Je trouvai ça tellement beau et tellement doux, dit de la bouche du Nordique. Ainsi, Thor était amoureux. Mais ne semblait pas encore se l'avouer totalement. Je lui souris le plus sincèrement possible. J'avais envie d'en savoir plus, de la rencontrer, de les faire discuter autour d'un lait chaud, de... je m’emballe.

-Tu as sûrement raison.... je viendrai une autre fois, tant pis. Tu devrais prendre le temps d'éclaircir certaines choses avec elle...

Un élan d'émotion incontrôlable me fit prendre Thor dans mes bras. J'étais très touchée qu'il se soit confié à moi, devinant aisément que ça n'avait pas du être chose facile pour lui. Avec mes bras fins, je parvenais difficilement à faire le tour de sa taille mais le coeur y était, et je savais qu'il le comprenait. Je n'allai nullement me moquer de lui ou le mettre dans une situation compliquée, s'il fallait d'abord qu'il en discute avec l'Ase, aucun problème nous nous verrions une autre fois.

-J'espère sincèrement voir une jeune femme à ton bras un jour.. tu me tiendras au courant, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeLun 10 Juin - 17:21




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
Après ces étonnantes révélations, le visage de la déesse changea du tout au tout. De colérique elle devint compatissante et décida d'elle-même de venir une autre fois, le temps que le nordique éclaire tout ça avec la Ase en question. Mais éclaircir quoi ? voulut demander Thor. Il sentait bien quelque chose au fond de lui, mais impossible de savoir quoi, de le comprendre. Dès que son cœur entrouvrait une voix pour se faire entendre, c'était comme si son esprit lui-même fermait tout accès, empêchant ainsi le scandinave de comprendre pourquoi il ressentait que quelque chose avait changé entre lui et Sif. Des sentiments ? Il préférait en rire ! Ce n'était vraiment pas son genre ! Il se demandait même si Thrùd était vraiment sa fille, c'était dire à quel point lui et la gente féminine faisaient deux parts bien distinctes ! C'était aussi en grande partie à cause de sa distance avec les femmes et son amour pour la guerre que lui était née cette réputation de guerrier et combattant jamais inégalé. Toujours par monts et par vaux, il n'avait guère le temps de réfléchir à des amourettes. Jouer les princes charmants n'étaient irrémédiablement pas son truc, et encore moins maintenant qu'il avait échoué ici. Mais si quelqu'un le mettait au pied du mur, face à cette partie tendre de son cœur, que ferait-il ?

Toujours est-il qu'il réalisa que ce trouble ne devait pas l'empêcher de tenir sa promesse envers Perséphone, d'autant qu'il désirait vraiment lui faire prendre quelques distances avec Hadès. Il savait pertinemment que ce dernier rendait terriblement instable et imprévisible son amie, et il détestait ça ! Pour ça, il savait qu'il ne pourrait jamais avoir une longue et profonde amitié avec ce dieu, quand bien même il tenterait tout pour. La déesse était la première qu'il avait approché, avec qui il s'était entendu, et à jamais elle serait une pierre précieuse qu'il n'aura de cesse de protéger. Aussi, il était hors de question que ces petites vacances ne tiennent pas. Si Sif était réellement une amie, alors ça ne lui poserait pas de problème.

- Non viens s'il-te-plait ! Je n'aurais qu'à lui dire la vérité, que tu es une amie qui vient reposer son âme quelques jours au frais du quartier nordique. Et puis... ce sera l'occasion pour que vous vous rencontriez !

Par contre, valait mieux espérer que pour la première rencontre Thor soit là. Si Perséphone n'était pas dans son bon jour, probable que Sif avec son fort tempérament ne se laisse pas marcher sur les pieds et que tout ça ne finisse en rixe, comme ça s'était déjà passé avec Thrùd. Décidément, Thor avait tendance a avoir quelques soucis dans son entourage féminin, heureusement qu'en plus de ça il n'était pas volage ! En même temps, il semblerait qu'il ne s'entende qu'avec des femmes qui ont de la personnalité et un fort tempérament, comme lui, alors évidemment quand plusieurs explosifs s'entrechoquent... Néanmoins, il était assez curieux de voir comment ces deux femmes-là, auxquelles il tenait tant, allaient réagir en présence l'une de l'autre. De toute façon, un jour ou l'autre elles se rencontreront, autant que ce soit le plus tôt possible, comme ça, ils seraient tous fixés.
© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeSam 22 Juin - 9:02

Le Dieu Nordique renouvela tout de même sa demande pour que je passe quelques temps chez lui. J'en souris jusqu'aux oreilles. J'allai donc voir son antre. J'y avais déjà été le chercher, mais jamais ne n'y étais entrée, me contentant de le héler de l'extérieur ou de rester sur le seuil de la porte. Je n'avais jamais osé pénétrer dans son habitation, peut-être parce que pour moi cela signifie beaucoup. Mon manoir est devenu notre nouvel Enfer à Hadès et moi, le seul endroit où l'on retrouve cette ambiance que nous aimions tant avant. Alors peut-être était-ce la même chose pour Thor ? Et qu'ainsi, entrer chez lui c'était comme s'introduire dans sa vie d'avant ?

J'allai donc une fois de plus me rapprocher de Thor. Notre amitié se bâtissait peu à peu, pierre par pierre, et bien que nous soyons déjà très proches, une nouvelle pierre allait s'ajouter à notre lien. Un jour peut-être viendra t-il même jusque chez moi ? Rencontrer Hadès ? Bien que d'un côté cela montrerait à quel point je tiens à lui, je craignais tout de même que ces deux là se rencontrent... Si Thor pourrait se contenir pour moi, Hadès n'aurait aucun scrupule à montrer les dents face à mon ami.

Je pris conscience d'un nouvel élément. J'allai rencontrer la jeune femme qui faisait battre le coeur de Thor. Une autre pierre s'ajouterait donc à notre amitié. Peut-être même étais-je la seule au courant de leur 'relation' ? Thor lui-même ne semblait pas tout à fait savoir ce qui se passait entre lui et cette Ase, mais avait tout de même conscience qu'il s'agissait de sentiments plus forts que de l'amitié. Sinon, pourquoi avoir craint ma venue si l'Ase et lui n'étaient qu'amis ?

Cependant, une autre de ses parole me revint à l'esprit. "Une amie qui vient reposer son âme"... Reposer mon âme si tourmentée, fatiguée. Qu'en pensait-il, lui ? Peut-être devenais-je un boulet à sa cheville ? Peut-être que la situation était tellement compliquée pour lui, qu'il tentait le tout pour le tout en m'éloignant de l'emprise de mon mari en espérant... me guérir ? Je fis la moue.

-Est-ce que... est-ce que tu espères que je change, durant ce séjour ? Que je redevienne moi-même ? Mais tu sais, je ne suis pas sûre de qui je suis vraiment... peut-être que la Déesse des saisons disparaîtra pour toujours un jour ou l'autre... est-ce que tu m'aimerais encore, si je devenais colérique et froide en tout temps ? Ou est-ce que je t'ennuierai si je restai fragile... Qu'est-ce qui serait le mieux, Thor...?

Si Thor s'était confié à moi sur un sujet épineux pour lui, je faisais de même en lui parlant de mes conflits intérieurs. Il était le seul avec qui j'en avais discuté autant jusque là...
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Thor Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeMar 25 Juin - 17:00




Les humains, ces ingrats !
Ft. Thor & Perséphone
 
Insistant pour qu'elle vienne quand même et affirmant que ça n'avait finalement aucune importance, puisqu'au contraire ce serait l'occasion de lui présenter une amie de longue date, Thor réussit à convaincre Perséphone de venir chez lui. De toute façon c'était sûr et certain qu'en étant banni sur Néméil, les dieux finiraient par se croiser et se faire des alliés dans d'autre mythologie. Si ça se trouve, Sif aussi s'était faite des amis de son côté, ce qui pourrait expliquer pourquoi sans s'en rendre compte ces deux inséparables se voyaient de moins en moins, outre le contre-coup de leur arrivée en ce lieu. En y pensant, l'asgardien ressentit une pointe de jalousie à l'idée que la Ase puisse passer du temps avec quelqu'un d'autre. Secouant imperceptiblement la tête, il chassa ces sentiments négatifs de son âme pour se concentrer à nouveau sur son amie, qui d'ailleurs se montrait soucieuse. Il crut un instant que ça avait quelque chose à voir avec lui, sur ce qu'il venait de lui confier sur Sif, mais il fut rapidement détrompé. Perséphone s'interrogeait sur elle-même, suite à certains mots qu'il avait employé.

S'asseyant sur le rivage au côté de la déesse, il prêta une attention toute particulière à ce qu'elle lui demandait. Est-ce qu'il espérait qu'elle change durant ce séjour ? Redevenant la douce et calme déesse des saisons et oubliant cette versatile et coléreuse déesse des enfers ? Et si c'était le cas, est-ce qu'il l'aimerait davantage ? Ou est-ce qu'il finirait par la laisser tomber si elle demeurait ce qu'elle était ou pire, si elle venait à n'être que cette femme instable et mal dans sa peau ? Thor était surpris par la question, si bien qu'on pouvait aisément lire son étonnement sur les traits de son visage. Il ne s'était jamais posé la question pour la simple et bonne raison qu'il l'avait accepté comme elle était dès le début. C'est vrai qu'au début il avait été déstabilisé par ses changements d'humeur si soudain et c'est vrai que bien des fois ça l'avait agacé. Mais il avait cherché à comprendre, était tout de même revenu vers elle ou acceptait ses excuses quand elle revenait d'elle-même vers lui et, lui expliquant son histoire, il avait compris et accepté qui elle était, complètement, avec ses forces et ses faiblesses. Mais oui, il aurait aimé la voir heureuse, et ses réactions imprévisibles lui faisaient penser qu'elle ne l'était pas, pas autant qu'elle le prétendait. Mettre de la distance entre elle et son mari lui semblait effectivement être une bonne idée, mais l'asgardien savait très bien au fond de lui que Perséphone aimait son mari et qu'elle reviendrait à lui quoi qu'il se passe.

- Pour être honnête avec toi, je pense qu'une personne ne se définit pas seulement en qualité ou en défaut. Une personne c'est une histoire, avec ses chapitres plus ou moins glorieux. Une personne possède sa propre personnalité, ses failles et ses points forts qui lui permettent de faire des choix, et parfois les évènements forcent une personne à aller dans une direction et pas une autre. Alors je ne crois pas que tu ne seras plus déesse des saisons, pas plus que tu ne seras plus déesse des enfers même si je t'emmenais loin de Hadès. Tu es ces deux personnes-là. Ta douceur et ta colère sont deux facettes d'une même entité, toi, et aujourd'hui, l'une ne peut exister sans l'autre. Alors je ne peux pas te dire que je te préfèrerais sans l'une ou l'autre de tes facettes, parce que sinon ce serait t'apprécier à moitié et ce serait stupide de ma part. Je t'ai accepté comme tu étais, en toute connaissance de cause et je n'ai jamais cherché à te changer, et je ne compte pas commencer maintenant. Ce qui importe vraiment pour moi, c'est que tu sois bien. Alors qu'est-ce qui serait le mieux pour moi ? C'est que tu trouves la paix entre tes deux extrêmes. Si je peux t'y aider je le ferais et c'est pourquoi je t'invite à passer quelques jours avec moi. Tu as besoin de changer d'air je crois, et un peu de compagnie féminine me fera aussi le plus grand bien, finit-il en souriant. Après je ne suis qu'un guerrier, alors il se peut que je dise n'importe quoi, ajouta-t-il avec une pointe d'humour pour détendre un peu l'atmosphère.

Il se rapprocha d'elle et l'étreignit amicalement l'espace de quelques secondes, avant de se lever et de lui tendre la main.

- On y va ?

L'asgardien espérait de tout cœur avoir dissiper les inquiétudes et doutes de la déesse car il n'était pas spécialement doué là-dedans. A la base il connaissait et excellait dans les stratagèmes de combat, pas dans les mots qui pansent les cœurs écorchés.

© Belzébuth


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitimeLun 8 Juil - 11:11

J'avais posé une colle au Dieu, et j'en avais bien conscience. Je me mordillai les lèvres, mal à l'aise. Je n'aurai peut-être pas dû lui poser cette question, et à son regard je compris que je l'avais surpris, peut-être même dérangé. Il s'assit près de moi et prit cependant le temps de répondre à mes doutes, le plus clairement qu'il le pu. Mon visage s'éclaircit à mesure que Thor parlait, souriant au fait que je n'avais pas à changer, qu'il m'appréciait comme j'étais, et ça me fit le plus grand bien. Je souris de plus belle lorsqu'il parla de compagnie féminine.

-Je vois, tu t'attends à ce que je fasse la cuisine et le ménage, toi ! répondis-je sur le même ton que le sien, riant au passage.

J'avais cependant envie de lui faire part d'autre chose concernant mon état d'esprit, mais me retins de peur de briser l'instant, qui été devenu plus serein et plus doux. Thor souriait, moi aussi, pourquoi remettre sur la table un sujet épineux ? J'aurai pourtant aimé lui dire que je n'avais pas envie de choisir, que je n'avais pas envie de me séparer de ces deux facettes de moi-même, et que même si mon séjour chez lui m’apaisait quelques temps, j’espérais ne pas en perdre ma force pour autant. Car mon caractère de Reine des morts faisait ma force, ici, maintenant que je n'avais plus aucun don.

Le Dieu se leva et tendit une main vers moi, que je saisie pour me relever. Je souriais jusqu'aux oreilles, telle une enfant excitée par un anniversaire ou une fête où on lui préparait une surprise. J'allais découvrir la maison de Thor, ses secrets, ses habitudes... Les yeux brillants, je suivis le Nordique, désireuse de mieux le connaître et de partager des instants précieux avec lui. Je repensais à mon mari et à comment j'allais lui apprendre la nouvelle, puisque bien évidemment il faudrait le mettre au courant avant que j’emménage chez Thor pour quelques jours. Je demandai donc à Thor que l'on passe par chez moi récupérer quelques affaires et en profiter pour prévenir Hadès. Courage.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les humains, ces ingrats ! (terminé)   Les humains, ces ingrats ! (terminé) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les humains, ces ingrats ! (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-