anipassion.com
Partagez
 

 [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 6:57

Privé

"The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves"

Perséphone & Héphaïstos

Après des centaines d'années de mariage, Héphaïstos aurait surement du se faire à la fourberie de sa femme, et ne plus craindre la légèreté de ses affections. Pourtant, ses tromperies le blessaient toujours autant, quelles qu'elles soient. Il passait des nuits entières à l'attendre, à guetter ses pas, à souffrir de sentir sur sa peau le parfum d'un autre, quand parfois elle lui accordait une étreinte de rigueur.
Bien sur, tout cela, il ne l'aurait pas avoué : à Perséphone, il se défendait d'éprouver les affres de la jalousie, en prétextant pour ses intérêts conjugaux une simple adoration de la vérité.

Le fait était que sa nouvelle obsession touchait de près la reine des Enfers grecs. Héphaïstos s'était en effet mis dans la tête, et par diverses coincidences s'en était convaincu, qu'Aphrodite avait réussi à détourner Hadès de son épouse, pour l'attirer dans ses bras.
Il avait une haute opinion de sa femme, cela allait sans dire, car Hadès était connu pour sa fidélité, et la passion dévorante qu'il éprouvait pour Perséphone, au point de l'avoir dérobée à sa mère sans demander son accord. Et lui, à force d'attentions et de patience, était parvenu à insuffler à l'adolescente qu'il avait kidnappé ce sentiment qu'Héphaïstos désespérait d'obtenir un jour de l'Amour personnifié.
Peut-être l'enviait-il pour cela, oui.

    - Ils sont là depuis une éternité, souffla le forgeron à la Déesse qu'il avait arraché, presque de force, à sa demeure, pour lui prouver ses hypothèses. Je les ai vu entrer ensemble.


Une éternité, ce n'était pas grand chose pour les immortels qu'ils étaient... Mais inquiétant tout de même, dans l'absolu. En effet, Héphaïstos n'inventait rien, quand il prétendait un rendez-vous... Il ne faisait que mal interpréter.
Ayant suivi Aphrodite discrètement jusqu'à ce lieu de débauche, il avait constaté qu'Hadès se tenait déjà au seuil du batiment, et qu'il lui avait ouvert la porte, avant de la suivre... De là à imaginer le pire, il y avait un pas de géant, qu'Héphaïstos n'était pas lent à franchir.

    - Quelqu'un sort ! S'alarma-t-il, en se baissant derrière le banc où il se tenait avec la brune, la tirant pour la dissimuler avec lui. Cache-toi donc, on te voit comme une harpie dans un ciel d'après guerre !


Bien sur, il se serait mieux débrouillé sans elle, c'était évident, elle réduisait toujours ses chances de surprendre les amants sur le fait, avec ses manières obscures d'appréhender la situation. Mais bon, pour une fois qu'Héphaïstos pouvait partager son malheur avec quelqu'un...

Créditsimage : Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 8:34

Privé

The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves

Hepha' & Persé'

Celle là, on ne me l'avait encore jamais fait. Un matin, Hephaïstos vint me trouver, l'air grave. Il passa la mâtiné à me convaincre que mon mari me trompait.. avec sa femme à lui. Au départ, j'avais pensé qu'Hephaïstos devait être bien malheureux de l'infidélité de sa femme pour essayer de briser un couple aussi fort que le notre avec Hadès. Et puis plus le temps passait, plus ses dires me semblaient possibles. Il avait de bon arguments, le forgeron ! Alors, lui lançant un regard noir, je le mis au défis de me prouver ses accusations. Ce qu'il fit le jour même, plus tard dans la soirée.

Jamais je ne m'étais sentie aussi honteuse. Comment avais-je pu écouter cet handicapé et ainsi faiblir la confiance que j'avais en mon époux ? Poings serrés, je restai tout de même là, à attendre de voir ce qu'il se passe dans dans ce forum des plaisirs. Je fermais les yeux un instant, prise de dégout alors que j'avais eu une vision: Hadès et Aphrodite... Non. Impossible. Je me mordis la lèvre inférieure.

-Ils sont là depuis une éternité. Je les ai vu entrer ensemble.
-Tais toi, tu parles trop fort !

Et notre espionnage reprit. Alors que j'étais lassée et que je me levai -car nous nous étions accroupis pour ne pas se faire repérer- prête à rentrer chez moi, Hephaïstos me tira alors violemment par derrière, si fort que je failli en perdre l'équilibre.

-Quelqu'un sort ! Cache-toi donc, on te voit comme une harpie dans un ciel d'après guerre !

Je lui donnai un coup de poing dans le thorax en guise de réponse. Pour qui il se prend, ce boiteux ? Je lui lançais un regard noir avant de me concentrer sur ceux qui venaient de sortir. Et... ce n'étaient pas nos époux. Je soupirai bruyamment, lassée et énervée par le comportement du Dieu Grec.

-Tu m'as fait venir ici pour rien, Hephaïstos ! Il n'y a que toi qui a du temps à perdre ! râlais-je.

J'avais hâte de rentrer chez moi, et de retrouver mon époux. Car il était inconcevable qu'il soit ici, vous imaginez le Dieu de la Mort dans une espèce de taverne ? Il y avait de quoi rire ! Mon homme à moi n'était pas du genre à s'abaisser à ce genre d'endroit. Qu'Aphrodite y aille, rien de surprenant. J'avais une bien piètre opinion d'elle.

-Je te laisse à tes délires, vieux débris. Toi en revanche, tu ferais mieux de rester là, à surveiller ta catin.

Mes morts étaient violents de venin, mais ça me plaisait. Et puis, le regard qu'Hephaïstos me lançait à ce moment là... jouissif ! J'adorai mettre en colère les gens.

Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 10:00

    Ce n'était pas eux. Un couple d'anciennes créatures myhtologiques sortit de la pseudo taverne, riant fort, écrasant sans pitié les espoirs des Dieux de découvrir enfin la vérité. Héphaïstos sentit un frisson glacé, entre le soulagement et la déception, lui parcourir l'échine... Avant de recevoir un regard noir bien plus direct de Perséphone, qui elle, semblait juste exaspérée. Il frotta ses côtes douloureuses, là où elle l'avait frappé... Il ne sentirait vite plus rien, habitué à supporter régulièrement les coups hystériques, ridicules, de sa propre femme, comme un moindre mal devant ses paroles plus blessantes encore.

      - Fais comme tu veux, c'est toi qu'ça regarde. Enfin, si tu n'as pas de temps à perdre pour ton mari, j'peux comprendre qu'il aille voir ailleurs... Insinua-t-il, sournoisement. J'dis ça, j'dis rien.


    Il fit mine de se taire et d'approuver sa décision, mais intérieurement, il bouillait. Elle ne partirait pas comme ça, pas en l'insultant de la sorte sans partager sa honte.

      - Tu sais, j'te reproche rien, je comprends, poursuivit-il donc sur un ton mielleux. T'étais encore une gamine quand il t'a épousé, c'est normal que tu ne connaisses rien aux façons de satisfaire un homme... Aphrodite, elle, par contre...


    Il laissa sa phrase en suspens... Pour son effet, bien sûr, mais aussi parce que ses pensées l'avaient emportées bien loin du forum des plaisirs, vers d'autres aventures dont il était, cette fois, le héro. Il y avait peu de souvenirs de ce genre, et il les chérissait précieusement, parce qu'il ne les avait obtenu qu'après des efforts de patience colossaux.

      - Bref, moi aussi, à sa place, le choix serait vite fait, conclut-il, avec un clin d'oeil moqueur. Sans vouloir te vexer.


    Facile à dire, de toute façon, puisqu'il était incapable de s'imaginer avec une autre femme qu'Aphrodite. Il ne voyait tout simplement personne d'autre, rien qui ne l'égale, rien qui ne puisse ternir, ou s'accaparer, un seul morceau de l'adoration immense qu'il lui vouait. Bien sur, ça, il ne le disait pas.
    Mais qui ne l'aurait pas vu aussi clairement que son boitement sur du carrelage marbré ?

      - Moi j'y vais, pour en avoir le coeur net, annonça-t-il, déterminé, malgré la colère qu'il venait de provoquer chez sa complice - elle commençait surement à le connaitre et à savoir que ses piques n'étaient pas vraiment méchantes, pour ne pas l'avoir carrément tué sur place. C'était plus un jeu entre eux, qu'une véritable guerre. Tu viens ou tu te changes en statue cornue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 11:31

Alors que je m'attendais à avoir le dessus, Hephaïstos dégaina lui aussi. Un combat sans armes, mais qui fait tout aussi mal. Mes yeux s'ouvrirent de plus en plus grand au fur et à mesure qu'il parlait. Mais pour qui se prenait-il pour oser me parler ainsi ? Une gamine ? Pas satisfaisante ?! Mais que savait-il de notre amour ? Me connaissait-il assez pour cracher son venin ainsi ? Je le fusillais du regard, alors qu'il continuait de cracher sur ma fierté. Il finit même pas me sortir qu'à sa place il choisirait Aphrodite aussi. Il n'en fallut pas plus pour me décider: moi aussi je voulais savoir la vérité à présent, moi aussi je voulais savoir si oui ou non, Hadès me trompait. Fronçant les sourcils, je le laissais terminer.

-Tu viens ou tu te changes en statue cornue ?

Je bouillais. Intérieurement, j'avais envie de lui balancer toutes les saloperies du monde à la figure. Je m'imaginais bien l'attacher à un rocher, et lui faire boire de l'eau bouillante de force, histoire de le voir bruler de l'intérieur. Je pensais tout à coup à Demeter, ma chère mère, si douce. Jamais elle n'aurait de telle pensées, elle. Je soupirais. Me reprenant, je lui lançais, le regard mauvais.

-T'imagines même pas quelles tortures me sont passées par l'esprit, crachais-je.

Mais je finis tout de même par le suivre. A ses talons, j'entrai après lui dans le forum des plaisirs. Je jetai quelques regards derrière nous, priant pour que personne que je connaisse ne me voit entrer ici. Il s'arrêta brusquement, et je lui rentrai dedans.

-Mais qu'est-ce que tu fiches encore ?

Je me penchai pour voir devant lui ce qui avait pu l'arrêter si brusquement, mais ne vis rien qui en vaille la peine. J’arquai un sourcil.

-Tu serais pas schizophrène, en plus d'être handicapé ?

Puis, je lui souris, l'air sage. Je finis par le dépasser et me rendre à l'accueil, pour demander à celui qui se chargeait des registres si Aphrodite était là.

-Dites, est-ce qu'une blonde capricieuse et comparable à une péripatéticienne est-elle venue ici aujourd'hui ? Ou même... habituellement ?

Je souris en coin. Aphrodite devait passer ses journées ici, c'est sûr. Alors qu'Hadès ne devait même pas connaître cet endroit. Mais qu'est-ce que je fou là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 13:42

    Héphaïstos se retint de sourire, en entendant Perséphone le suivre... Il ne pouvait qu'imaginer l'effort que cela avait du coûter à la Déesse, pour passer au-delà de ses insultes sans l'entrainer avec elle dans les enfers pour lui faire subir son courroux. D'ailleurs, elle ne tut pas bien longtemps ses véritables intentions.
    Le forgeron éclopé ricana, tout en poursuivant sa route jusqu'à la porte du forum, d'un pas certes bancal, mais déterminé.
    Arrivé là, il hésita un instant, ce qui lui coûta un nouveau coup, involontaire cette fois, de la reine des enfers.
    Elle l'injuria, mais il ne répondit pas, tout à ses pensées.

    Il ne se sentait pas le bienvenu dans ce lieu luxueux, dédié à la beauté, et à l'ivresse des sens quels qu'ils soient. Lui, il était laid - en grande partie parce qu'il ne faisait rien pour s'arranger, et ne pouvait se croire autrement : son physique était le reflet de ce qu'il pensait de lui-même.
    Et puis, il ne buvait plus, depuis que Dionysos avait usé de cette faiblesse pour le piéger.
    Bref, il n'avait pas l'impression d'être à sa place, et regarda Perséphone s'élancer à l'acceuil sans faire un pas de plus.

      - Ma femme n'est pas une catin ! Gronda-t-il cependant, sortant de sa torpeur. Qu'on l'insulte lui, pas de problèmes, il était habitué, mais Aphrodite... Non ! Lui seul avait le droit de se plaindre de son sale caractère. Je veux dire... Tu n'es pas une catin, ma chérie, je tenais à le préciser pour Madame.


    Il se rapprocha de Perséphone, et lui enserra la taille, en la pinçant au passage. La tenancière n'avait pas l'air de les reconnaitre : il y avait tant de Dieux à apparence humaine, sur Néméil... Et puis, ils étaient en mission, ils devaient donc garder leur anonymat.
    L'humaine secoua la tête, méfiante.

      - Très bien, on va aller voir nous-même, alors, conclut Héphaïstos, en entrainant sa complice dans la pièce principale, tentant de faire profil bas tout en observant les alentours. 'Sont pas là. Z'ont du monter dans une chambre à l'étage ! Siffla le Dieu, entre ses lèvres, pour que les autres clients ne les entendent pas.


    Un vieil homme détailla le couple étrange des pieds à la tête, puis se tourna vers son compère, pour murmurer quelque chose à son oreille. Son regard était insistant et Héphaïstos se sentit soudain mal à l'aise... Pourquoi n'était-il pas resté dans ses forges, déjà ?
    Il était tellement mieux tout seuls, loin des jugements hatifs, loin des manigances, loin des risques d'être encore blessé.

      - Tu peux pas te détendre un peu, avoir l'air plus naturelle ? Reprocha Héphaïstos à sa prétendue épouse, en dirigeant contre elle la colère qu'il éprouvait contre lui même, pour avoir cédé à l'impulsion de se mettre encore dans une situation impossible. On dirait que tu viens de prendre un bain glacé dans le Styx. J'te paye à boire, même, s'tu veux, pour te décoincer.


    Tout en parlant, Héphaïstos n'oubliait pas les raisons de sa venue : il jetait des coups d'oeil furtifs aux escaliers, s'attendant à tout moment à voir sa blonde apparaitre aux bras d'Hadès, satisfaite d'échanges secrets.




[terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Forge-dHphastos    



I've been bent and broken, but - I hope - into a better shape
“ I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 14:39

Face à la femme qui se présentait à l'accueil, je levai un sourcil, insistante. Qu'attendait-elle pour me répondre, celle-là ? J'entendis alors Hephaïstos râler dans mon dos que sa femme n'était pas une catin, et j'en souris. Par contre, quand il continua sur sa lancée, tout en s'approchant de moi et en me serrant contre lui, je perdis mon sourire. Pardon ? J'aurai aimé foudroyer ce Dieu assez prétentieux pour oser me toucher, puis, je compris. Il fallait faire profil bas, et surtout, il ne fallait pas qu'on nous reconnaisse. Ravalant mon dégout, j'attendais toujours que l'hotesse veuille bien nous répondre. Elle fit non de la tête, alors que le Dieu forgeron me pinçait à la taille. Je retins un cri de surprise, et me promis de me venger. La femme semblait formelle: pas de catin dans les parages. Bon, et si on sortait alors ?

Mais Hephaïstos prit une autre direction que celle de la sortie: la salle principale. Il voulait s'assurer que sa femme n'était pas là, et il y était visiblement très déterminé. Je suivis sans rien dire, m'assurant que quelques centimètres me séparaient du corps d'Hephaïstos, ce qui visiblement, faisait tâche. Alors qu'on tentait d'être discret, mon comportement fut vite montré du doigts. J'eu alors droit à une réflexion de mon cher partenaire de jeu.

-Tu peux pas te détendre un peu, avoir l'air plus naturelle ? On dirait que tu viens de prendre un bain glacé dans le Styx. J'te paye à boire, même, s'tu veux, pour te décoincer.
-Comment veux-tu que j'ai l'air naturelle ? Si Hadès te voyait, il te tuerait ! grognais-je, mais pas assez fort pour que les autres entendent.

Hephaïstos nous fit alors nous asseoir à une table, au fond de la salle, pour éviter de trop attirer les regards. L'endroit ne m'était pas familier, pas plus que les gens qui s'y trouvaient, cependant, on pouvait reconnaître les créatures, et différencier les Demi Dieux des Dieux. Peut-être savaient-ils tous qui nous étions ?
Un serveur vint alors à nous, nous demandant ce que nous voulions boire. J'ouvris de gros yeux. C'est vrai ça, que voulais-je boire ? Aucune idée !

-La même chose que mon mari, souriais-je avec hypocrisie.

Le serveur repartit après avoir pris la commande d'Hephaïstos, et moi, je continuai de sourire jusqu'aux oreilles. Sourire qui devait sonner faux pour tout le monde, mais je n'arrivai pas à faire mieux.

-Et qu'est-ce qu'elle dirait, la catin, si elle te voyait là avec moi, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 15:00

    Ce n'était pas faux... Héphaïstos fut un instant déstabilisé par la remarque de la Déesse. A trop vouloir confondre leurs conjoints, ils jouaient un rôle bien dangereux, qui pourrait faire retourner entièrement la situation, en leur défaveur.
    Puis le forgeron pouffa, brusquement.

      - Ce serait bien la première fois qu'un Dieu prendrait ombrage de mon pouvoir de séduction... S'amusa-t-il, très fier de son auto-dérision. Non, franchement, il n'imaginait aucun homme ou puissance supérieure être jaloux de lui, quelle qu'en soit la raison. J'en mourrais de rire, surtout.


    Il n'y avait rien de bien drôle à cette constatation, malheureusement, mais depuis le temps qu'il vivait dans son corps boiteux, Héphaïstos avait compris à en accepter la valeur, telle qu'on la lui avait toujours montrée.
    Un serveur interrompit leur discussion, pour prendre leur commande, et le forgeron lui adressa un sourire presque aimable. Son mauvais caractère était tellement réputé qu'il était bien obligé de donner le change, pour ne pas être directement repéré.

      - Je prendrai... Commença Héphaïstos, non sans jeter un regard meurtrier à sa complice. Un cocktail HellFire, s'il-vous-plait. Ma femme aime les associations explosives, n'hésitez pas à corser son verre.


    Et il gratifia le jeune, qui lui semblait être une sorte d'elfe, d'un clin d'oeil moqueur, alors qu'il partait leur préparer leurs boissons.
    Héphaïstos se retourna donc vers Perséphone, retrouvant son expression normale, beaucoup moins avenante.

      - Garce. Je suis sûre que tu sais ce qui m'est arrivé, la dernière fois que j'ai bu ces liqueurs humaines, assura-t-il d'un ton tranchant.


    Elle le savait. Qui ne le savait pas ? Sa conduite avait fait les gorges chaudes de tout l'Olympe, dont il avait été la risée.
    La question de la Déesse le prit de court, et il reporta son regard dans le vide, comme s'il y apercevait un fantôme parfaitement envoûtant.

      - Elle s'en foutrait, déclara le Dieu grec, implacable.


    Elle le savait, ça aussi, cette harpie adoratrice de l'enfer. Personne n'ignorait qu'Aphrodite avait son mari en horreur, et le fuyait dès que l'occasion se présentait.
    C'était une douce plaisanterie, pour les témoins des échecs d'Héphaïstos, ce Dieu si repoussant qu'il n'était jamais parvenu à inspirer de l'affection à aucune femme, même pas sa génitrice.

      - Que feras-tu, si j'ai raison ? Poursuivit Héphaïstos, sans bouger.


    Lui aussi pouvait taper là où ça faisait mal.




[terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Forge-dHphastos    



I've been bent and broken, but - I hope - into a better shape
“ I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 15:18

L'auto-dérision dont faisait preuve Hephaïstos faisait pitié. Voir un homme se lamenter autant sur son sort, pouah ! Heureusement, Hadès avait sa fierté, lui. J'aimai les hommes, les vrais, donc techniquement, Hephaïstos avait raison, il n'y avait aucune chance que les gens pensent que l'on puisse être ensemble. Je ne veux pas d'une mauviette à mon bras.

Lorsque le serveur vint prendre notre commande, je fus lâchement trahi par mon complice. S'il me lançait un défit, il allait être déçu. M'abaisser à l'alcool, surtout aussi fort que celui-ci avait l'air de l'être, n'était pas mon genre.

-Garce. Je suis sûre que tu sais ce qui m'est arrivé, la dernière fois que j'ai bu ces liqueurs humaines.
-Tout le monde a le droit à son moment de gloire, toi, c'était à ce moment là, oui.

Et je souriais de plus belle. En fait, la situation m'amusait beaucoup. Je lui demandai ce qu'il se passerait si jamais sa femme nous trouvait là tous les deux. Sa réponse me surprit. Enfin, non, pas tant que ça. Le Dieu Grec semblait avoir perdu tout espoir, totalement dépassé par l'infidélité de sa femme. Il transpirait la pitié, ce forgeron.

-Que feras-tu, si j'ai raison ?
-Qu'est-ce que tu veux que ça me fasse, qu'elle s'intéresse à toi ou non ? Je ne vois même pas pourquoi tu continues à l'espionner, puisque dans tous les cas le résultat est le même: elle se fiche pas mal de ton avis, tu ferais mieux de la laisser dans son coin, elle ne mérite tant d'attention.

Nos boissons arrivèrent. Curieuse, je passais le verre sous mon nez pour humer l'odeur forte de l'alcool. J'eu une grimace: quelle puanteur ! Puis, souriant sincèrement, je lui dis l'air complice, tout en lui faisant un clin d'oeil:

-Je comprend pas que tu te sois fait berner par cette chose. Moi au moins, c'est à cause de beaux fruits qu'on m'a piégé, ils avaient un bien plus bel aspect que ce qui t'a trahi.

En effet, je me souvins que moi aussi, il y a des années, et des années, on m'avait trompé. Par mégarde, j'avais signé mon arrêt de mort -ha ha- en mangeant quelques fruits. Hephaïstos, lui, c'était fait tromper par l'alcool. Nous avions au moins un point commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 16:20

    Héphaïstos fixait toujours les escaliers, ne pliant pas sous les insultes toujours plus pointues de sa complice... Peut-être était-ce là que résidait sa force, là où d'autres Dieux se seraient jetés eux-même de l'Olympe, alors que lui restait encore debout, n'abandonnant pas malgré le prévisible échec de ses quêtes.
    Il sourit, gardant pour lui seul les triomphes qu'il avait accompli... Non, il ne cherchait pas la gloire, et il ne blamait pas les hommes de les avoir exilé, pour excès d'orgueil.

      - A mon honneur, donc ! Trinqua Héphaïstos en levant son verre. Et puis, au tiens, que ton mari célèbre en ce moment entre les cuisses de la plus belle femme de Néméil.


    Il agrémenta son discours d'une pichenette sur l'épaule de la brune, à la façon très humaine de souligner une blague entre bons potes, un peu brutes sur les bords. Et il avala une gorgée de son breuvage, qui lui brula la gorge : il n'avait plus l'habitude, avec le temps.
    Il n'était plus très sur d'aimer cela, d'ailleurs. L'alcool avait un goût bien amer à ses papilles, désormais.

      - Je ne parlais pas de ma femme, gorgone sans cervelle, je sais parfaitement ce que je dois faire d'elle, pas besoin de tes conseils... Pesta-t-il, perplexe qu'elle ait pu croire qu'il lui demandait un pareil avis. Je parlais de ton Hadès, ce puissant psychopathe qui laisse ses enfers pour se perdre dans ceux qui brulent dans les yeux d'Aphrodite... Que feras-tu, quand la vérité éclatera ?


    Et elle lui parlait de pommes, à présent. Il éclata de rire, en imaginant la sombre demoiselle en admiration devant des fruits tout ronds, et tombant raide morte d'y croquer.
    Elle était nulle dans le rôle d'adaptation de Blanche Neige et les Sept têtes de Cerbère - référence pourrie à son avatar. (aa)

      - Une... Pomme ? Du coup, tu t'es mis au régime sans fruit, ou bien ? Plaisanta-t-il en comparant les moeurs de Perséphone à son propre évitement de l'alcool. C'était qui qui te l'a refilé déjà, ce truc empoisonné ? Désolé, mais je m'intéresse pas franchement aux ragots divins, moi - à part à ceux qui concernent Aphrodite.


    Il trempa de nouveau ses lèvres dans le cocktail : pas mauvais en fait, il s'y ferait.
    Le dernier, cependant, de ce prochain millénaire. Il ne voulait pas se faire avoir par une fourberie, quand il n'était pas en état de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 17:36

Cet homme était infâme. Et c'est sans aucune hésitation que je lui balançai mon verre à la figure lorsqu'il alla trop loin, en parlant ainsi de mon mari. Il pensait donc sincèrement que nos époux étaient ensemble, à cet instant précis ? Je le fixai droit dans les yeux, me levai, poings sur la table.

-N'essaie pas d'embarquer ceux qui sont heureux dans ta merde, espèce de crétin !

Tous les regards étaient braqués sur nous. Alors qu'à la seconde précédente, j'avais eu envie de meurtre, je me sentis tout à coup toute petite. Le rose me monta aux joues et, honteuse, je m'assis à nouveau. Les yeux rivés vers la table, je me mis à dessiner des formes imaginaires sur le bois de la table, mal à l'aise. Je finis par relever les yeux vers Hephaïstos, et je fis la moue. Je me sentais mal d'avoir réagi si violemment. Heureusement, il reprit la conversation, comme pour apaiser les tensions -enfin, surtout pour que l'on arrête de nous dévisager ainsi-. Il me parla donc de pommes. Je souris.

-Je confirme, t'es pas bien au courant de ce qui se passe...

Le pauvre dégoulinait d'alcool. Je fis la grimace avant de me lever. Je le prévins que j'allais revenir, et m'absentai quelques minutes, pour aller chercher un torchon. Je donnais comme excuse au serveur qui nous servait que mon mari et moi passions un cap, que nous avions quelques différents, mais rien de bien grave, des histoires de couple. Je revins et tendis le tissu à Hephaïstos, pour qu'il s’essuie. Puis je fus prise d'un rictus, puis je me mis à rire d'un rire cristallin, enfantin.

-Je suis vraiment désolée, souriais-je. Tes cheveux bouclent encore plus que tout à l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 19:42

    Et paf ! Un HellFire dans la figure, pour Héphaïstos ! Même s'il ne l'avait pas vu venir, celle-là, il l'avait bien mérité et il le savait. Il était surement un peu masochisme, pour toujours chercher à se faire détester.
    Dans la suite logique des choses, il imaginait parfaitement Perséphone partir, et le planter là avec sa tête trempée, histoire d'étendre sa réputation de looser dans tous les bars de Néméil. Mais non... Elle lui répondit, soudainement radoucie, en se moquant gentiment de son ignorance sur les mythes de leur histoire divine.
    Héphaïstos écarquilla les yeux, la dévisageant comme si elle était une inconnue qui venait parler de son plein gré avec lui - chose qui avait du lui arriver deux fois dans toute sa vie, et il les avait pris pour des psychopathes dont il s'était vite éloigné.

    Puis elle se leva, en parfaite petite épouse, pour lui chercher un chiffon. Un torchon. Pour essuyer ses cheveux. Essuyer ses cheveux, ceux d'Héphaïstos, oui, oui.
    Il attrapa le bout de tissu sans vraiment y croire, fronçant les sourcils, d'autant plus abasourdi qu'elle se mettait à présent à rire comme une adolescente qui vient de boire sa première bierre...
    AH ! Aha ! Une lumière de génie traversa l'esprit d'Héphaïstos, et il reposa rapidement son propre verre, pour fixer avec méfiance celui de la demoiselle.
    La solution de cette énigme se trouvait sans doute là : quelqu'un avait du empoisonner le cocktail de la reine des Enfers, pour la faire halluciner... Décidément, les créatures qui peuplaient Ménéil étaient vraiment des êtres pervers et sans conscience.

      - Hum... Je crois qu'on va rentrer, ça suffit comme ça, maintenant, déclara Héphaïstos en essayant de conserver un ton froid et détaché, alors que sa voix prenait malgré lui un air amusé, presque gentil - c'était contagieux, en plus, cet enchantement.


    Il rendit son sourire à Perséphone, en plus crispé, maladroit, et la tira vers la sortie. Avant de passer la porte, il se tourna une dernière fois vers l'hotesse, avec un regard meurtrier.

      - Si vous croyez que ça va se passer comme ça, bande de fourbes criminels, vous vous attaquez au mauvais Dieu ! Gronda le forgeron, en posant à plat ses paumes sur le bureau derrière lequelle elle se tenait, qui se mit à noircir aussitôt, comme brulé. Regardez ce que vous lui avez fait ! Poursuivit-il en montrant Perséphone. Elle est toute... Heureuse ! C'est inadmissible ! Ma femme ne remettra plus jamais les pieds ici ! Je veux dire mon autre femme ! Mais elle aussi. Les deux quoi...


    Réalisant que cette dernière phrase portait à confusion, et qu'il commençait à s'embrouiller, il quitta les lieux en claquant les gonds derrière lui, entrainant sa complice euphorique.
    Pour le coup, il était vraiment en colère, à tel point qu'il en avait oublié la raison première de sa présence dans cet endroit malsain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeJeu 28 Fév - 20:30

Le regard d'Héphaïstos me surprit. M'en voulait-il encore pour le coup de la bière ? Confuse, je me mordis la lèvre inférieure jusqu'au sang. Parfois, je faisais des choses tout à fait déplacée, ça n'avait aucun sens ! Devais-je m'excuser à haute voix ? Tout à coup, je fus tirer par le bras. Hephaïstos avait décidé qu'il était temps que nous partions. J'arquai un sourcil, ne comprenant pas bien. Voulait-il me faire savoir sa colère loin de témoins ? Je fus prise de panique, et tentai plusieurs fois de me libérer de son étreinte, mais le Dieu avait de la poigne. Tout à coup, il s'arrêta pour s'en prendre à la femme de l'accueil.

-Si vous croyez que ça va se passer comme ça, bande de fourbes criminels, vous vous attaquez au mauvais Dieu ! Regardez ce que vous lui avez fait ! Elle est toute... Heureuse ! C'est inadmissible ! Ma femme ne remettra plus jamais les pieds ici ! Je veux dire mon autre femme ! Mais elle aussi. Les deux quoi...

J'ouvris de gros yeux, alors que le bois où le Dieu était appuyé se mettait à brûler doucement. Comment ça, ce qu'on m'avait fait ? Toute heureuse ? Je n'y comprenais plus rien. Il me fit tout de même sourire, alors qu'il se mélangeait les pinceaux, avec son histoire de femmes. Il finit par me pousser vers la sortie, et une fois dehors, je croisai les bras, souriante. Il me fixa, l'air perplexe.

-Si tu m'en veux pour la bière, tu n'as cas me le dire directement, plutôt que de t'en prendre à un innocent. Si tu veux, je t'en repayerai une, souriais-je.

Puis, levant les yeux vers le bâtiment que nous venions de quitter, je regardai si par l'une des fenêtre on ne pouvait apercevoir nos époux. Non. Je restais convaincue qu'il ne se passait rien entre Hadès et Aphrodite. Haussant les épaules, je me tournai à nouveau vers Hephaïstos.

-Allez viens, cette histoire de tromperie t'as totalement déboussolé. On va aller marcher un peu, ça ira mieux après.

Passant mon bras sous le sien, je me mis en quête d'un endroit calme -pourquoi pas un parc- où nous pourrions nous balader tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeVen 1 Mar - 6:20

    Lui en vouloir ? Héphaïtos jeta à Perséphone un regard presque dégoûté... Il ne la reconnaissait vraiment pas, et il se demandait si elle ne jouait pas un peu de son état pour se moquer de lui. Elle savait parfaitement qu'il n'avait bu que pour ne pas trahir son rôle, et elle lui proposait un autre verre... Ses propos ne faisaient plus aucun sens.

      - Humpf, répondit-il, dans un grognement désespéré.


    Héphaïstos n'était pas habitué à la gentillesse, qu'elle soit donnée ou reçue. Il ne savait pas vraiment se comporter, avec la Perséphone toute joyeuse qui pendait à son bras. Franchement, à ce point-là, il commençait à se demander si seul l'alcool était responsable de cet effet... N'y avait-il pas Athéna, dans le coin, pour altérer son humeur ?
    Après tout, puisque la Déesse semblait se trouver régulièrement sur son chemin, il était fort probable qu'elle fut caché sous le comptoir, dans la taverne.

      - J'suis pas déboussolé, protesta-t-il, vraiment stupéfait qu'elle ose lui dire une chose pareille, alors qu'elle-même était passée des enfers aux petits nuages roses. C'pas vraiment un choc que ma femme me trompe, j'suis au courant d'puis qu'elle s'est fait Achille pour l'encourager à prendre Troie. Elle était jalouse de la beauté d'Hélène, ajouta-t-il, comme pour justifier les traitres actions d'Aphrodite.


    Il n'était pas amer sur ce point, malgré ce que ses concitoyens auraient pu croire : Héphaïstos n'avait plus 34 ans comme il les portait, et il avait assez vécu pour se rendre compte qu'Aphrodite était ainsi, à prendre ou à laisser. Et il avait choisis de ne pas la laisser, quoiqu'il arrive. Le plus étrange était qu'elle non plus n'ait pas dissolu leur mariage, alors qu'elle prétendait n'y trouver aucun réconfort.

    La brune l'emmenait dans un parc, et le forgeron se sentait de plus en plus mal à l'aise, n'étant pas du tout dans son élément en plein air, encore moins avec une belle dame à son bras. Faire semblant, cela allait encore, mais une intonation étrange, dans la voix de Perséphone, paraissait sincère, et c'était surtout cela qui le troublait.

      - Et alors... Euh... C'est quoi cette histoire de fruit ?


    Comment ça, Héphaïstos avait l'art de dévier la conversation sur des sujets gênants ? Il essayait juste de s'intéresser, c'était tout.
    A la première occasion, il s'écarterait d'elle, déjà, parce que cette proximité n'était pas pour lui plaire. Et si elle le prenait mal... Et bien, n'était-il pas sensé n'en avoir rien à faire ? Leur relation retrouverait peut-être alors un chemin normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeVen 1 Mar - 9:27

Hephaïstos semblait aussi mal à l'aise que je l'avais été lorsque je m'étais rendue compte de ma bétise en envoyant valser mon verre d'alcool. Pourtant, je faisais mon maximum pour me faire pardonner, j'avais même proposé de lui repayer un verre, ce qui ne l’enchanta pas non plus. Que puis-je faire de plus ? Il me répondu qu'il n'était pas déboussolé par la tromperie de sa femme. Alors sa mauvaise humeur n'était que due à mes acte ? Etais-je vraiment coupable de tout le chagrin qui se lisait sur son visage ?

-Et alors... Euh... C'est quoi cette histoire de fruit ?

Je souris, prête à lui répondre, quand un coureur me rentra dedans de plein fouet, si fort que je tombais. Je fusillai du regard l'intéressé, furibonde.

-Nan mais c'est pas possible de se croire seul au monde comme ça ! Encore une créature, ça, pour rentrer dans les gens sans même s'excuser ! Mais pousse toi bon sang ! râlais-je alors que je repoussai l'homme qui tentait de m'aider à me relever.

Il comprit bien vite qu'il était tombé sur la mauvaise Déesse, et partit le plus vite possible. Merde alors, on peut même plus marcher tranquille. Je ne compris pas le regard d'Hephaïstos, qui semblait totalement perdu, surpris, médusé.

-Bah quoi, tu l'aurais laissé te marcher sur les pieds, toi ?

Mains dans les poches, je repris ma route, sans attendre que le Dieu forgeron ne me suive, il me fallait quelques minutes pour me calmer à nouveau. Hephaïstos finit par me rattraper, et je me souvins qu'il m'avait posé une question. Marchant très éloignés l'un de l'autre, je fini par lâcher, entre mes dents:

-Quand tu n'es pas encore morte, que tu n'es pas un esprit, mas encore un corps vivant, la seule manière qu'a Hadès pour te retenir en Enfers, c'est si tu as mangé de la nourriture qui provient de son Royaume. Or, une fois où j'ai réussi à m'échapper de son emprise alors qu'il m'avait kidnappé, je suis tombée sur un jardin...

La vision de ce jardin me revint à l'esprit, aussi net que si ça avait été hier. Pour une Déesse des saisons, ce jardin qui poussait là sans oxygène, sans lumière, ça avait été une de mes plus grande découverte.

-Et puis, ma curiosité m'a trahi... Je n'ai jamais pu me défaire du pacte que j'avais lié avec les Enfers à partir de ce jour.

Aujourd'hui, je ne regrettai rien. Mais je me souviens encore des nuits où, pleurant toutes les larmes de mon corps, je criais à ma mère de venir me chercher, suffoquant par le manque d'oxygène qui régnait en Enfers, effrayée par tous ces cris, toutes ces âmes meurtries...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeSam 2 Mar - 17:32

    Alors que Perséphone se fendait d'un sourire innocent, qui stressait de minutes en minutes Héphaïstos, un inconnu la percuta, et elle l'incendia, redevenant un court instant la reine des Enfers qu'il avait été chercher chez elle.
    Décidément, le forgeron ne comprenait plus du tout la jeune femme qui l'accompagnait - alors qu'il ne la comprenait déjà pas beaucoup, à la base - et il fit une grimace de perplexité qui ne lui échappa pas.

      - Oui, non, enfin, je ne crois pas... Bégaya le Dieu, ne sachant plus trop où il en était lui-même. Surement pas, en fait, affirma-t-il enfin, en retrouvant une once d'assurance.


    Et il ne mentait pas, car il n'était pas du genre à garder son mécontentement pour le ruminer seul. Il fallait déjà qu'il le partage, avec les premiers concernés. Ensuite, il pouvait aller ruminer, si ses protestations n'avaient servis à rien. Ou alors il inventait un plan sournois pour se venger... Il appréciait assez cette option-là, aussi.
    Bref, Perséphone lui expliqua calmement cette histoire de fruits par lesquelles elle s'était vu contrainte à rester coincée dans le royaume d'Hadès... Maintenant qu'elle lui remettait les choses en place, Héphaïstos se souvenait d'avoir entendu ces ragots parmi ses semblables. Le jardin ne s'était pas trouvé là par hasard, quoi - c'était ce qu'avaient soulignées les mauvaises langues de l'Olympe, au moment de l'évènement facheux.
    D'ailleurs, la mère de l'adolescente, à l'époque, avait été passablement secouée par ce fait, d'après les souvenirs du jeune forgeron, au point de maintenir l'humanité dans une saison hivernale atrophiante pendant bien trop longtemps... Ou alors était-ce pour une autre raison que cette sadique avait pété les plombs ? Héphaïstos n'osa pas demander. Après tout, cela n'avait guère d'importance, ce que faisait les divinités ne le touchait jamais vraiment... Sauf quand il y percevait un moyen de se venger.

      - Je vois ! Donc en gros, Hadès te tient, mais pas l'inverse, conclut-il en faisant référence à la relation qu'il avait évoquée, et pour laquelle elle s'était déplacé. C'est vraiment pas juste !


    Il avait essayé de se montrer convaincu, mais entre le côté surréaliste de cette promenade, et le fait qu'il n'avait pas vraiment, au fond, d'avis tranché sur la question, il aurait très bien pu dire qu'il allait pleuvoir le lendemain, avec la même passion.
    La justice était une notion qui s'était effrité avec le temps dans l'esprit du Dieu, tout comme l'Amour... Il était donc incapable de saisir le bien ou le mal dans ce qui était arrivé à Perséphone. Un peu des deux, sans doute.

      - Et sinon d'puis qu'on est ici, sur Néméil, t'fais quoi de beau ? Demanda-t-il, en passant de l'illiade à la conquête de l'Amérique, en sautant par dessus le sacre de Népoléon - des révolutions historiques qu'ils avaient vu se produire, d'ailleurs. Il t'reste des pouvoirs ?


    Etait-ce indiscret ? A vrai dire, Perséphone était l'une des premières personnes à qui il parlait vraiment, depuis leur exil, et il aurait aimé en savoir plus... Il n'avait rien suivi, en réalité, subissant comme toujours son sort, sa punition, sans en peser le véritable poids.




[terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Forge-dHphastos    



I've been bent and broken, but - I hope - into a better shape
“ I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeMar 5 Mar - 17:20

Bien sûr que non, qu'Hephaïstos ne se serait pas laissé faire ! J'haussai les épaules alors qu'il semblait hésiter sur sa réponse. Puis finalement, il affirma que lui aussi aurait réagit. Encore heureux ! On continua à marcher, un un malaise s'installa. Aucun de nous ne savait quoi dire, que faire. A la base, nous n'étions pas venus pour nous promener. La situation avait changé du tout au tout en quelques minutes, pourquoi ? Etait-ce moi qui avait proposé cette idée ? Etait-ce moi qui avait amené Hephaïstos ici ? Qu'est-ce que je pouvais être gamine, des fois. Lorsque je me révélais gentille, attentionnée, douce, ça m’écœurait lorsque je m'en rendais compte, après coup. Et c'est exactement ce qui m'arrivait à ce moment précis.

-Et sinon d'puis qu'on est ici, sur Néméil, t'fais quoi de beau ? Il t'reste des pouvoirs ?

Etait-il sérieux ? Mon regard croisa le sien, et je tentai de sonder son esprit. A quoi jouait-il ? Est-ce qu'il souhaitait utiliser les informations que j'allai lui donner contre moi ? De plus, je n'avais pas gardé de don bien utile, au contraire de mon époux. Alors quoi, est-ce qu'il allait se retourner contre moi s'il savait qu'il pouvait aisément m'écraser ? Car ça ne faisait aucun doute, depuis que j'avais vu de quoi il était capable au forum des plaisirs. Il pouvait tout faire fondre avec ses mains. Impressionnant. Face à ça, mon don de rendre la terre fertile: inutile, insignifiant, ridicule. Après tout, je préférai ne même pas le nommer.

-Rien du tout. J'ai été punie jusqu'au bout, moi. Pas comme toi. Il a l'air sympas, ton don, non ?

Peut-être en avait-il d'autres ? Je plissai les yeux, comme pour tenter de deviner. Mouais. Chez Hephaïstos, il n'y avait rien à deviner. Son regard ne laisser rien apparaître, on ne pouvait lire en lui. Tout comme on ne pouvait lire en moi, ni même me comprendre.

-Et tu fais quoi toi, sur Néméïl ? A part surveiller ta femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeMar 5 Mar - 20:20

    Perséphone lui lança un regard étrange, et Héphaïstos eut l'impression d'avoir dit encore une fois quelque chose de répréhensible, qui allait de nouveau lui faire piquer une crise... Il jeta un coup d'oeil méfiant aux alentours, comme pour vérifier qu'elle n'aurait rien de trop dangereux à lui jeter à la figure.
    Mais non, finalement, elle lui répondit juste qu'elle n'avait plus de don, avec une pointe de regret surement - ou ce que le forgeron interprêta comme tel.

      - Puni ? Répéta-t-il, en secouant la tête. Tu crois vraiment que c'est une punition ?


    Finalement, le Dieu se demandait si ce n'était pas pour leur bien qu'ils se retrouvaient tous ici... Et que certains soient en plus privés de leurs pouvoirs, c'était presque une bénédiction. Dans tous les cas, leur arrivée dans cette terre d'exil ne s'était pas faite très clairement, sans préavis, sans recours... Rien de réglo de la part des humains, en somme. Héphaïstos n'aimait pas ça, bien sur, d'être jeté contre son gré au bas de l'Olympe - une fois c'était déjà trop, mais alors deux fois : la cata.

      - J'ai pas d'don, mentit-il éhonteusement. Il n'avait pas réalisé qu'elle avait pu le voir à l'oeuvre au forum des plaisirs, puisqu'il la pensait sous l'emprise de l'alcool. Et il n'avait pas contrôlé ses pulsions : elles étaient bien plus aléatoires depuis qu'il était sur Néméil, il en avait perdu une grande partie. Et puis j'fais rien, à part surveiller ma femme, parce que c'est une activité à plein temps, comme t'as dit t'à l'heure.


    Il ne voulait pas avouer qu'il avait conservé cette faculté de chauffer les métaux avec ses paumes, et qu'il l'exerçait la plupart du temps dans une forge improvisée secrète, à l'insu de tous. Le fait que personne ne sache le réconfortait - il en avait marre d'être harcelé par les Dieux uniquement pour qu'il leur construise des armes indestructibles, ou d'autres babioles pour les rendre plus forts. Ce temps-là était révolu. Il l'avait d'ailleurs bien précisé à ce moribond d'Egyptien qui voulait profiter de son talent : Ibanus, ou un truc du genre, qui se prenait pour le chien des enfers, alors que c'était Hadès.
    Il faudrait qu'il en parle à Perséphone un de ces jours, ça la ferait surement rire qu'un adorateur de scarabées prétende au titre de son époux, version bronzé.

      - T'façon j'vais la répudier, assura-t-il, complètement ridicule : personne ne croirait une seule seconde qu'il soit capable de cela, depuis le temps qu'il le clamait à tord et à travers. Ce sera plus simple.


    Si seulement. Même lui le savait parfaitement, il vénérait trop Aphrodite pour faire quoi que ce soit contre elle. Il l'avait tellement dans la peau qu'il aurait pu s'arracher le coeur sans parvenir à l'en effacer. Le Dieu du feu et des volcans se consumait complètement dans ce brasier qu'elle avait allumé en lui.

      - Bon allez, c'est temps de rentrer, j'crois bien, on les aura pas cette fois, déclara-t-il, cette pensée l'ayant rendu plus bougon encore que d'ordinaire : il avait grand besoin d'aller écraser son malheur entre une enclume et les coups violents d'un marteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perséphone
Perséphone Messages : 3950
Date d'inscription : 30/05/2012
Localisation : Il fut un temps où vous m'auriez trouvé en Enfers...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Grecque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeMar 5 Mar - 21:00

Comment ça, il ne comprenait pas ce que je voulais dire ? Puni, oui. Oui, c'est bien ce que j'ai dis, ce que je pense, ce que je respire et ce que je ressens. Nous avions été chassés, parce qu'on n'avait plus besoin de nous, disaient-ils. Une pensée me percuta de plein fouet: que faisaient-ils de leurs morts, à présent que nous n'étions plus là pour nous en occuper ? Cette idée me travailla tellement que je ne pu répondre à Héphaïstos, perdue dans mes pensées. Puis, il répondit à la mienne de question.

Plus de don ? Il se moquait de moi ? Je m'arrêtais net et me plantai devant lui, raide comme un piquet, yeux rivés sur lui, poings serrés. Je restai ainsi un moment, sans bouger.

-Tu trouves ça honnêtes, peut être ? Me cacher ton don alors que je t'avoue ne plus en avoir ? Ou alors c'est pour te moquer de moi ? T'as quelque chose en tête, Hephaïstos, pour te jouer de moi ? Tu veux utiliser ce que je t'ai dis contre moi ? Reponds !

J'étais en colère. S'il voulait me mettre dans la merde, je n'allais certainement pas me laisser faire. Il fallait que je sache maintenant s'il se plaçait lui même en ennemi, ou non. Pouvais-je lui faire un minimum confiance, ou cherchait-il à me poignarder dans le dos ? Et cette histoire d'infidélité, l'aurait-il inventé pour me faire du mal ? Pour m'amener à me confier à lui ? Qu'avait-il derrière la tête ?

Puis, il dit le mot qui me fit sourire: répudier. Ha ha. Très drôle. Je me détendis un peu, quoi que restant sur mes gardes. J'étais prête à lui briser la nuque au premier faux pas, maintenant que je savais qu'il me mentait, et qu'il me cachait ses dons. Je restais convaincue qu'il mentait pour se placer en position de force face à moi. Je n'aimais pas ça, pas du tout. Puis, il proposa de rentrer. C'est avec grand soulagement que j'allais l'écouter. Mais avant, je voulais mettre au claire une chose. Empoignant le col de son vêtement, j'encrai mon regard dans le sien et approchais mon visage de celui du forgeron:

-Ecoute moi bien, le boiteux, si jamais tu oses me trahir, tu auras des problèmes. De gros problèmes. Alors fais attention à ce que tu diras et ce que tu feras, compris ? Je t'ai à l'oeil.

Puis, je le lâchai, avant de m'écarter de quelques pas, prête à partir. Lui tournant le dos et retournant vers le quartier Grec, je finis par lui lancer:

-Et viens me chercher si tu as du nouveau, sur notre affaire !

Bah quoi ? On sait jamais, s'il disait la vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaïstos
Héphaïstos Messages : 1153
Date d'inscription : 26/02/2013
Localisation : Près du feu

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitimeMer 6 Mar - 5:37

    L'acalmie avait été de courte durée, visiblement : Perséphone se mit à hurler, en l'accusant d'essayer de la tromper, ou de se moquer d'elle. Elle n'avait pas du comprendre qu'Héphaïstos n'était pas de ce genre-là : il laissait ces jeux aux autres Dieux de l'Olympe, qui ne vivaient que pour manipuler leurs semblables.
    Le forgeron était assez honnête, dans ses intentions, comme dans ses sentiments : les seuls secrets qu'il gardait lui servaient à se protéger lui-même, et non à induire les autres dans des erreurs qui leur seraient préjudicieuses.
    Il dévisagea donc Perséphone avec incompréhension.

      - Euh... Qu'est-ce que tu veux que j'te dises ? Répondit-il juste, perplexe devant tant d'animosité injustifiée. Faire attention... A toi ?


    Il faillit laisser échapper un rire amusé, mais il se retint. Il n'était pas complètement idiot, il savait bien qu'elle prendrait bien mal qu'il rigole de ce moment, où, pleine de colère, elle l'attrapait par le col en pensait surement pouvoir le casser en deux, ou lui faire peur. Mais elle le connaissait encore bien mal, car les menaces physiques n'étaient pas le genre de choses qui atteignaient l'estropié. Il en avait vu d'autres, de plus dangereuses.

    Cette Déesse devait vraiment être fêlée, songea-t-il, en attribuant cet état au fait qu'elle avait vécu dans l'ombre des morts pendant toute sa jeunesse... Il avait presque de la peine pour elle, car elle semblait plus méfiante encore que lui, sans raisons. La confiance était décidément bien fragile, parmi les divinités.
    Il n'eut pas le temps de rajouter grand chose pour sa défense, qu'elle s'éloignait déjà, poings serrés, tête haute, hautaine et offusquée. Héphaïstos fronça les sourcils, incertain.

      - On fait comme ça, approuva-t-il, sans vraiment réaliser dans quoi il s'embarquait.


    D'accord, c'était lui qui avait instauré cette petite manigance, mais les règles lui échappaient désormais, et il doutait de son efficacité.
    Puis il finit par hausser les épaules, et reprendre le chemin de sa propre habitation, pour y attendre son épouse. Elle rentrerait surement détendue, rayonnante de cette pleinitude qu'il lui connaissait. Dans ces instants-là, il la détestait avec tant de force qu'il l'aurait probablement tué, et en même temps, il ne pouvait s'empêcher d'être soulagé qu'elle puisse trouver des moyens d'être heureuse malgré tout.
    Il la voulait ainsi.


FINI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos   [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-