Partagez
 

 Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeJeu 28 Fév - 22:44

Privé

Une promenade à contre sens

Gemma Anderson & Athéna

La journée commençait très bien. Il faisait beau, chaud et les oiseaux chantaient comme à leur habitude. Athéna avait vraiment eux du mal à se faire à cet exil mais ce qui lui avait remonté le moral c'était que les Hommes ne les avaient pas exilé sur une terre toute défraîchie et elle leur en était reconnaissante malgré tout. En effet, cet île était un paradis sur Terre. Elle n'était pas aussi luxueuse que l'Olympe mais elle avait ses charmes. Tout d'abord, elle avait assez de superficie pour accueillir toutes les divinités sans qu'elles aient à partager un même territoire. Certain dirait que c'était déjà pas mal mais pas Athéna car elle essayait de s'entendre avec tout le monde malgré les querelles. Imaginez alors son désarroi quand elle apprit qu'on l'avait critiqué dans son dos ? Eh oui, une hybride comme on les appelle sur Némeil avait oser dire qu'Athéna était une espèce de schizophrène car elle était à la fois déesse de la guerre et de la sagesse en même temps. Qu'est ce qu'elle y pouvait elle ? Elle ne pouvait renier ses dons et ce n'était pas non plus dans son habitude de se laisser traiter de la sorte. En même temps, il y avait assez de querelles entre les dieux pour ne pas en plus s'en prendre à une ado de 15ans, de plus plusieurs personnes attendaient que le moment où Athéna ferait un mauvais pas pour le lui reprocher. Elle prit donc son courage à deux main et elle essaya d'oublier cette injure et que de mieux qu'une belle promenade dans le parc par une si belle journée pour ça ?


C'est ainsi qu'elle se renda dans le parc. Elle adorait l'atmosphère qu'il y régnait. Tout le monde était de bonne humeur et se baladait tranquillement. Elle choisissa un banc en face du lac pour savourer ces bonne ondes. Se fut malheureusement de courte durée, car quand la déesse tourna la tête, elle aperçut la demi-déesse tout près de là, qui se dirigeait dans sa direction avec un sourire timide.
* - J'hallucine, quel culot elle a cette fille !!! Elle me dégrade dans mon dos et ensuite elle vient me parler comme si de rien n'était ? Qu'elle hypocrite !!!! *
Elle devait garder son calme et elle le savait. Mais comment pouvait-elle refouler la rage qui lui montait ? Elle devait pourtant le faire car elle est était dans un lieu public. Elle décida donc de faire comme si de rien n'était aussi tout en sachant que cela lui serait extrêmement difficile.

- Gemma !!!! Quelle bonne surprise, lui dit-elle avec un grand sourire qu'elle savait faux.

Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur


Dernière édition par Athéna le Jeu 6 Juin - 8:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crazy codeuse ♣ RP en pause
Crazy codeuse ♣ RP en pauseGemma Anderson
Gemma Anderson Messages : 2234
Date d'inscription : 25/12/2012
Localisation : J'ignore où je suis arrivée...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeDim 3 Mar - 10:48

Je me promenais dans ce parc, qui avait notamment vu mes premières paroles échangées avec Hermès. Je sentais que cet endroit aller être important pour moi. Tellement beau, tellement reposant. J'avais des affinités avec ce lieu, ce devait être les odeurs, ces effluves parfumés, qui montaient des fleurs pour venir nous enivrer. Maintenant que tout n'était que nature, qu'il n'y avait plus de ville - alors que sur terre, j'avais toujours aspiré à être urbaine, les Londoniens me faisaient rêver - je renouais avec la campagne. J'aimais beaucoup flâner, seule, penser. De toute façon, les gens étaient tellement différents de moi ici que je ne recherchais pas particulièrement leur présence. Ces dieux, tellement présomptueux parfois, ils pouvaient réellement m'insupporter ! Heureusement que certains se montraient plus sympathiques, plus tolérants, plus ouverts même. Plus gentils. C'était une minorité, mais elle existait ; et je n'étais pas du genre à voir le monde en noir, et je cherchais toujours les points positifs. Mon père humain (car je devais maintenant le préciser) était un éternel optimiste, et son influence sur mon caractère était plus grande que ce que je pensais jusqu'alors.

Je n'étais pas loin du lac. J'aimais tellement l'eau ! J'étais une excellente nageuse, j'étais vraiment dans mon élément dans un milieu aquatique. Au début, quand on m'a dit que j'étais demi-déesse, je pensais que mon père était Poséïdon, pour dire. A vrai dire, je l'espérais. Cela restait tout de même moins impressionnant que Jupiter. Franchement, je ne voyais pas comment j'aurais pu avoir un père plus intimidant. Même Zeus ne me paraissait pas aussi imposant ! Ma filiation m'occupait en permanence. Je ne savais penser qu'à cela. Ah, et de temps en temps, à Hermès. Mais sinon, la question de mon ascendance me préoccupait, cela en devenait presque une obsession. En marchant, je réfléchissait donc à tout cela, essayant d'imaginer à quoi pouvait ressembler Jupiter. Je ne l'avais aperçu que quelques fois, sans me douter qu'il s'agissait de lui, et je n'avais pas bien fixé ses traits. Surtout que ma mémoire visuelle était particulièrement mauvaise, et que je n'étais pas physiologiste du tout (ce qui allait probablement me causer quelques problèmes, car ne pas reconnaître un dieu qui se croit unique, c'est blesser son égo, l'égo des dieux était disproportionné...) ; retrouver le visage de Jupiter relevait alors plus de l'imagination que de la mémoire.

Je vis, pas très loin, une déesse que je savais grecque par ses vêtements. Elle dégageait une véritable aura autour d'elle, tant elle était belle. Je l'avais déjà vue, je lui avais même déjà parlé... Aphrodite ? Non. Artemis ? Non plus. Athéna ! Je m'approchais timidement de la déesse, connue pour sa gentillesse. Je souris, et vins la saluer.

"Gemma ! Quelle bonne surprise !" me lança-t-elle.

Cet accueil chaleureux me fit le plus grand bien. Je souris à mon tour, rassérénée.

"Bonjour Athéna, comment allez-vous ?"

La déesse me fit signe de m'asseoir à côté d'elle sur le banc (du moins, je crus qu'elle me fit signe).

"Vous aussi, vous aimez les promenades ?" lançai-je gentiment, pour alimenter la conversation. J'étais contente d'avoir croisé Athéna, je savais que c'était une déesse sympathique, aimable. Pour une fois que je ne tombais pas sur des espèces de rustres - je ne fais aucunement allusion à Héphaïstos - j'étais d'humeur guillerette, bien loin de la douce nostalgie qui m'habitait souvent lors de mes promenades solitaires. Là, j'étais joyeuse, je savais que j'allais passer un bon moment en compagnie d'une si agréable déesse. J'étais contente.


I am a ghost (absence forever). Embarassed 
Je vous nem. I love you
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeLun 4 Mar - 7:24

Gemma me rejoignit alors après que je l'eus interpellée. Je lui fit signe de s'asseoir près de moi avec une grande facilité, ce qui m'étonna, en connaissant mon tempérament. Elle accepta mon invitation en souriant, chose que je lui rendit automatiquement. J'avais beau lui en vouloir, on change pas les bonnes vieilles habitudes. Je découvrit donc cette "hybride" de plus près quand elle vint s'asseoir. Je devais admettre qu'elle était mignonne. Elle était de taille moyenne, les cheveux brun/roux qui tombaient en cascade dans son dos et elle avait de magnifique gris. On disait qu'elle était la fille de Jupiter, mais, en l'ayant croisé quelques fois, je devinai qu'elle devait ressemblait à sa mère.
* - Il ne faut pas te laisser attendrir ma vieille !!!! Je te rappelle qu'elle t'a dénigré dans ton dos *
Effectivement, le seul point qu'elle aura pu avoir de son père, c'est peut être son caractère fourbe. Je me demande bien pourquoi je lui ai demandé de s'asseoir, j'aurais passé une journée tranquille pour une fois. C'est vrai, pour une fois que papa ne me demande pas de surveiller Hephaistos !!!! D'ailleurs, je me demande bien ce qu'il peut faire en ce moment, celui là. Je chassa cette pensée de mon esprit, car ce n'était pas le moment de m'égarer.

- Vous aussi, vous aimez les promenades ?

Sa voix me sortit de mes pensées. Que devais-je lui répondre ? Etais-je censée continuer comme si de rien n'étais ou alors allais-je trouver le courage de lui demander pourquoi ne m'aimait-elle pas ? Je décidais de continuer sur une conversation anodine pour l'instant.
* - Super !!! Pour une déesse de la Guerre, je suis même pas capable de trouver le courage de parler à une ado !!! *
En réalité, je savais au fond de moi, que sa "critique" m'avait énormément blessé parce que je croyais bêtement que tout le monde m'appréciait pour enfin me rendre compte que je m'étais trompée, comme avec les Humains. Je devais tout de même lui répondre quelque chose.

- Oui, j'adore les promenades, surtout ici. Je trouve que ce lieu est remplit d'un charme et d'une ambiance sereine, lui dis-je alors.
Revenir en haut Aller en bas
Crazy codeuse ♣ RP en pause
Crazy codeuse ♣ RP en pauseGemma Anderson
Gemma Anderson Messages : 2234
Date d'inscription : 25/12/2012
Localisation : J'ignore où je suis arrivée...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeSam 9 Mar - 22:29

- Vous aussi, vous aimez les promenades ?

J'étais en compagnie d'une déesse, l'une des plus puissantes de la mythologie grecque, et je bavardai, parlant de promenade. Le pire ? C'était normal. Comme quoi, on s'habitue vite.

- Oui, j'adore les promenades, surtout ici. Je trouve que ce lieu est rempli d'un charme et d'une ambiance sereine me répondit Athéna.

Je lui souris. Je partageai les mêmes pensées.

- Moi aussi. Le quartier grec est vraiment magnifique ! C'est vraiment apaisant, ce parc en plus...

Ce parc... Je me perdais dans mes rêveries comme je me perdais dans le labyrinthe des arbres, des fleurs... Un endroit beau et simple, sublime comme diraient les classiques. Le sublime, l'essentiel, la Beauté sans superflu. Juste ce qu'il faut.
Cette harmonie m'apaisait, contrastant généralement avec mes pensées chaotiques. Mais la nature parvenait à reprendre ses droits sur moi, et je finissais sereine, calme. Je sortais de ces promenades toujours tranquille, et prête à affronter les obstacles que le destin se plairait à dresser devant moi.

- Vous avez très bon goût, vous les Grecs ! lançai-je avec enjouement. En réalité, les autres mythologies avaient aussi très bon goût, et les lieux rivalisaient de splendeur sur Néméïl. A un tel point que le sublime pouvait paraître normal. Mais jamais je ne cessai de m'extasier devant tant de grandeur.

Léger silence.

- Sinon, qu'est-ce que vous faites de vos journées ? demandai-je un peu abruptement. J'étais curieuse : quel était l'emploi du temps d'un dieu ? Je veux dire, vous ne restez tout de même pas à ne rien faire, à attendre que ça se passe, pour retourner sur l'Olympe ?


I am a ghost (absence forever). Embarassed 
Je vous nem. I love you
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeDim 19 Mai - 12:07

Je pris son compliment avec plaisir en lui souriant. Je me rendais compte que plus je passais du temps avec qu'elle et plus je commençais à l'apprécier. Mais comment faire, en sachant qu'elle m'a dénigré et qu'elle a, sans aucun doute, aucune sympathie pour moi ? Cette histoire me rongeait littéralement. Si j'vais pu me rien savoir, cela m'aurait évité une gêne considérable en ce moment passé avec elle.
* Tu ne peux que t'en vouloir pour cette gêne vu que c'est toi qui l'a invité à s'asseoir *
C'est vrai que je ne pouvais m'en prendre qu'à moi même. Je ne pouvais simplement pas concevoir qu'on ne m'appréciait pas alors qu'on ne me connaissait pas !!!! Oui voilà le problème !!!! Pourquoi avait-elle dit cela alors qu'elle ne savait pas qui j'étais ?
* Le seul moyen de le savoir est de lui demander je pense *
C'étais en effet, le meilleur moyen de le savoir. Le soucis c'est, comment mettre ça sur le tapis sans être désagréable ? Parce que je ne voulais en aucun cas l'être avec elle.


- Sinon, qu'est-ce que vous faites de vos journées ? Je veux dire, vous ne restez tout de même pas à ne rien faire, à attendre que ça se passe, pour retourner sur l'Olympe ?

Sa question me tira de mes pensées et m'interpella également. En quoi mon emploi du temps pouvait-elle bien l'intéressée ? C'est pour mieux me critiquer par derrière ?
* Tu deviens complètement folle avec cette histoire !!! *
C'est vrai que je dérivais un peu. Si ça se trouve elle voulait simplement être sympathique.

- Euh ... Nan, je pense que chacun à tirer un trait sur les possibilités de rentrer chez eux. Nous serons coincer ici un petit moment pour ne pas dire à jamais, mais je pense qu'il y a pire comme endroit, tu ne trouve pas ? Sinon mes journées je les passe à me balader, à m'entraîner aussi, parce que pour moi c'est très important, et aussi à surveiller les faits et gestes de mon frère, Héphaistos, chose que je me passerais bien de faire, lui dis-je en rigolant.

Je pris alors mon courage à deux mains et posai donc la question qui nous permettrait, suivant sa réponse, de poursuivre sur une amitié ou sur une querelle.

- Je suis désolé mais je ne peux plus faire semblant, commençais-je par dire au risque d'être un peu brutale. J'ai appris ce que tu as dis sur moi, et j'aimerais juste te demander pourquoi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crazy codeuse ♣ RP en pause
Crazy codeuse ♣ RP en pauseGemma Anderson
Gemma Anderson Messages : 2234
Date d'inscription : 25/12/2012
Localisation : J'ignore où je suis arrivée...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeDim 19 Mai - 17:54

- Sinon, qu'est-ce que vous faites de vos journées ? Je veux dire, vous ne restez tout de même pas à ne rien faire, à attendre que ça se passe, pour retourner sur l'Olympe ?

- Euh ... Nan, je pense que chacun a tiré un trait sur les possibilités de rentrer chez eux. Nous serons coincés ici un petit moment pour ne pas dire à jamais...

Je hochai la tête tristement. J'avais réussi à m'adapter petit à petit, à m'habituer à l'idée que je ne reverrai jamais ma soeur et mes parents. Le pire était de ne pas savoir. S'ils étaient morts, il y aurait un deuil à faire, ce serait difficile, mais ce serait faisable. Dans mon cas, savoir qu'ils étaient probablement en vie en train de me pleurer, de s'inquiéter de mon sort, c'était insupportable. Être seule n'était pas le pire ; savoir que je troublais leur tranquillité me pesait le plus.

Cependant, je ne me mis pas pleurer. Il y a encore quelques jours, une telle phrase m'aurait fait perdre mes moyens. Il faut croire que j'ai grandi, que j'ai mûri. Ou bien, est-ce l'habitude ? Trop de larmes versées, mon corps n'en avait plus assez...

- ...Mais je pense qu'il y a pire comme endroit, tu ne trouves pas ?

Je souris. C'est vrai, nous n'étions pas à plaindre. Ce n'était pas une île déserte infestée d'insectes ou de crocodiles, nous étions très bien installés. Mais le confort matériel ne suffit pas toujours...

- Sinon, mes journées, je les passe à me balader, à m'entraîner aussi, parce que pour moi c'est très important, et aussi à surveiller les faits et gestes de mon frère, Héphaïstos, chose que je me passerais bien de faire.

Elle rit, et je me joignis discrètement à son amusement. J'avais parlé à Héphaïstos il y a quelques jours... Il n'était pas méchant, pas du tout... Seulement, pas très commode non plus... Je ne sais comment je réagirais si j'avais été sa soeur. Je n'osai pas rire trop fort ; me moquer des dieux était imprudent, je l'avais appris à mes dépens. Je me contentai donc de sourire gentiment.

Et là, soudainement, sans que je ne comprenne, Athéna changea d'attitude du tout au tout. Je la sentis se crisper, se tendre ; sa voix avait quitté la jovialité pour se muer en inquiétude.

- Je suis désolée mais je ne peux plus faire semblant.

Je l'interrogeai du regard. Faire semblant ? Mais quoi parlait-elle ?

- J'ai appris ce que tu as dit sur moi, et j'aimerais juste te demander pourquoi.

Pardon ? Tout cela est surréaliste. Avais-je fait quelque chose de blâmable ? Je lui avais à peine parlé ! Mais qu'avais-je dit. Je fouillai dans ma mémoire - qui est pourtant excellente - sans rien trouver. L'aurais-je offensée ?

- Pardon, mais je ne comprends vraiment pas. De quoi parles-tu ? demandai-je innocemment. Je sentais que cet air de jeune fille perdue me portait préjudice dans une telle situation : je ressemblais tellement à ces pestes lorsqu'elles mentent. Et pourtant, c'était la stricte vérité. Je ne comprenais strictement rien.

- Ce doit être un énorme malentendu, parce que...

Je ne parvins pas à finir ma phrase, tellement j'étais troublée.


Spoiler:
 


I am a ghost (absence forever). Embarassed 
Je vous nem. I love you
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeMar 21 Mai - 7:10

- Pardon, mais je ne comprends vraiment pas. De quoi parles-tu ? Ce doit être un énorme malentendu, parce que...

Elle ne prit même pas la peine de finir sa phrase. Elle avait l'air troublée, désorientée. J'y vais peut être était un peu fort. Mais en même temps je ne pouvais plus faire semblant. De plus il fallait que je sache pourquoi cette remarque sur moi.
* Elle a peut être l'air troublée parce qu'elle ne s'imaginait pas que tu pourrais être au courant de ce qu'elle avait dit *
C'est vrai mais peut être qu'elle ne se souvient pas de se qu'elle a dit. Dans ce cas là, ce serait grave, parce qu'on ne peut pas dénigrer quelqu'un et ne pas s'en souvenir. C'est peut être elle la schizophrène !!!! Nan, c'est méchant de ma part de penser ça, elle m'a peut être blessée mais ce n'est pas une raison pour être méchante envers elle. Je décidai donc de lui rafraîchir la mémoire en lui rapportant exactement ses paroles, qu'on m'avait alors rapporté.

- On m'a rapporté et je cite " Comment peut-on être à la fois déesse de la guerre et de la sagesse ? Il n'est rien de plus sot que la guerre, non ? Faut être sacrément schizophrène pour être dieu des deux à la fois ! ". Ne me demande pas qui me l'a raconté parce que je pense que tu dois te rappeler à qui tu l'as dit. Il me semble que je n'ai jamais était irrespectueuse envers toi, que je ne t'ai jamais insulté, en plus je commençais même à t'apprécier, et je peux te jurer que d'entendre un truc comme ça, ça te refroidie énormément, lui dis-je en haussant légèrement le ton, tant j'étais énervée.

A la fin de ma tirade, je vis sa tête se décomposée. J'étais peut être pas obligée d'hausser la voix pour me faire entendre, surtout que je n'aimait pas trop qu'on le fasse avec moi, sauf quand c'était avec Héphaistos, là je n'avais grandement pas le choix.

- Je suis désolé de t'avoir fais peur en haussant le ton mais je ne comprends pas comment tu peux dire cela de moi alors que tu ne me connais même pas !!! A ce moment là, si tu as des choses que tu ne comprends pas tu viens me voir et je t'explique, même si je suis pas sûr que ce genre de chose puisse s'expliquer, mais tu ne dis pas des choses comme cela dans le dos des gens, c'est pas sympa.

Je me tûs pour la laisser enfin parler
Revenir en haut Aller en bas
Crazy codeuse ♣ RP en pause
Crazy codeuse ♣ RP en pauseGemma Anderson
Gemma Anderson Messages : 2234
Date d'inscription : 25/12/2012
Localisation : J'ignore où je suis arrivée...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeVen 24 Mai - 17:28

"On m'a rapporté, et je cite : "Comment peut-on être à la fois déesse de la guerre et de la sagesse ? Il n'est rien de plus sot que la guerre, non ? Faut être sacrément schizophrène pour être dieu des deux à la fois !" Ne me demande pas qui me l'a raconté parce que je pense que tu dois te rappeler à qui tu l'as dit. Il me semble que je n'ai jamais était irrespectueuse envers toi, que je ne t'ai jamais insultée, en plus je commençais même à t'apprécier ; et je peux te jurer que d'entendre un truc comme ça, ça te refroidit énormément" fit la déesse, énervée.

Son visage m'effraya. Athéna, si douce, si calme, connue pour sa gentillesse et sa tolérance. Jamais je n'aurais pu imaginer ces traits habituellement si gracieux se déformer sous l'action de la colère. Et pourtant ! Je voyais ici Athéna la guerrière, Athéna la courageuse, brave déesse qui n'a peur de rien. Je voyais la femme décidée, déterminée à aller au bout, prête à se battre. Que pouvais-je répondre à cela ? Je n'étais que Gemma, adolescente de quinze ans qui ne sait pas ce qu'elle dit, je n'étais qu'une jeune fille parlant plus vite que ses pensées. Comment pouvais-je me défendre face au courroux d'une telle divinité ? J'étais tellement impressionnée, tellement surprise par le nouveau visage d'Athéna, que je ne pus répondre.

"Je suis désolée de t'avoir fait peur en haussant le ton mais je ne comprends pas comment tu peux dire cela de moi alors que tu ne me connais même pas !!! A ce moment-là, s'il y a des choses que tu ne comprends pas, tu viens me voir et je t'explique - même si je suis pas sûre que ce genre de chose puisse s'expliquer - mais tu ne dis pas des choses comme cela dans le dos des gens, ce n'est pas sympa."

La déesse s'était radoucie. Je fus surprise en entendant la suite de sa tirade. Comme une grande soeur, oui, une grande soeur qui pourrait me remettre dans le droit chemin. Mon dieu que Keira me manquait, je voyais son visage partout ! Je n'arrivais pas à croire ce que j'entendais : Athéna était-elle réellement offensée par ces paroles ? Mais c'était idiot, c'était futile, tellement puéril ! Moi qui pensais que la déesse était responsable, mature. Non, il semblait que les paroles d'une anonyme la touchaient. C'était à la fois ridicule et émouvant. Une déesse proche des hommes, des femmes, des mortels. Au point d'en faire une maladie pour un mot de travers. Légèrement abusé, non ?

"Ecoutez," commençai-je sans aucune idée de ce que j'allais dire. "Ecoutez, je ne me souviens pas avoir dit cette phrase, mais je ne le nie pas..."

Je baissai les yeux, et m'arrêtai quelques secondes pour rassembler mes idées.

"Mais ce n'est pas grave du tout ! Je veux dire : je suis une demi-déesse parmi tant d'autres, je n'ai que quinze ans ; alors oui, je dis parfois des bêtises, mais il ne faut pas prendre au sérieux mes paroles. Je vous respecte, Athéna, vous êtes une grande déesse, et je regrette de vous avoir offensée, car c'était tout à fait involontaire."

Je m'interrompis de nouveau. La question me brûlait tout de même les lèvres :

"C'est tout de même étrange. La guerre, c'est bien l'inverse de la sagesse, non ? C'est être buté, incapable de trouver un compromis, ne pas écouter l'autre, surenchérir au lieu d'apaiser la situation. C'est massacrer des millions de personnes pour une idéologie, tout cela parce qu'on n'est pas capable de supporter que les autres pensent autrement ; c'est égoïste, la guerre. Non ?"

Peut-être que j'avais de nouveau offensé la déesse, je ne savais pas. Mes paroles étaient clairement osées. Je ne me rappelai que trop bien les cours que j'avais suivis sur les guerres mondiales, les régimes totalitaires, les guerres civiles. Oui, la guerre, c'est laid, c'est insupportable, c'est inhumain, c'est indigne. La paix, la négociation, la justice et la diplomatie ; voilà mes valeurs, voilà ce en quoi je crois ! Il était impossible qu'Athéna soit d'accord, puisqu'elle protégeait ces pratiques que je jugeais barbares. Cependant, je n'avais rien à regretter : je m'étais exprimée en toute franchise, et je pensais réellement ce que je disais.


I am a ghost (absence forever). Embarassed 
Je vous nem. I love you


Dernière édition par Gemma Anderson le Jeu 30 Mai - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeLun 27 Mai - 11:18

"Mais ce n'est pas grave du tout ! Je veux dire : je suis une demi-déesse parmi tant d'autres, je n'ai que quinze ans ; alors oui, je dis parfois des bêtises, mais il ne faut pas prendre au sérieux mes paroles. Je vous respecte, Athéna, vous êtes une grande déesse, et je regrette de vous avoir offensée, car c'était tout à fait involontaire."

Je voulais une explication mais autant dire que je ne m'attendais pas à cela du tout. Et dire qu'elle m'avais offensée était un bien faible mot pour décrire le sentiment qui m'a envahi quand j'ai appris cela. Mais je décidai de taire cette pensée car j'y avais été déjà assez fort tout à l'heure en haussant le ton devant elle. Malgré tout ses paroles étaient vraies. Pourquoi portais-je autant d'attention aux réflexions d'une ado de 15 ans ? Cette question restera sans doute sans réponse malheureusement. Gemma me sorti de ma réflexion.

" c'est tout de même étrange. La guerre, c'est bien l'inverse de la sagesse, non? C'est être buté, incapable de trouver un compromis, ne pas écouter l'autre, surenchérir au lieu d'apaiser la situation. C'est massacrer des millions de personnes pour une idéologie, tout cela parce qu'on n'est pas capable de supporter que les autres pensent autrement ; c'est égoïste, la guerre. Non?

Nous y voilà ! Enfin, elle me demandait des explications en face, au lieu d'aller donner son point de vue à quelqu'un d'autre, qui ne serait pas le mieux placé pour y répondre, bien entendu. Tout de même, devant ces affirmations, je ne savais quoi lui répondre. J'allais essayer tout de même.

- Alors, pour commencer, j'ai reçu ces dons à la naissance, ce qui fait que je ne les ai pas choisis, tu t'en doute bien. Maintenant, je suis assez d'accord avec toi, dans un sens, c'est égoïste une guerre. C'est alors que j'interviens. Je m'explique : imagine, 2 clans qui s'opposent et qui veulent se battre, sans personne pour les diriger entre guillemets, tu imagine le carnage que ça pourrait être ? C'est mon rôle de diriger ces clans pour leur donner les astuces et les techniques de guerre et ainsi contrôler cette guerre pour qu'il y ait le moins de victimes possible parce que malheureusement, une guerre sans victimes, ça n'existe pas. C'est alors qu'il faut de la sagesse !! Parce que je n'ai pas le droit de prendre parti pour l'un ou pour l'autre alors il faut que je fasse au mieux pour tout le monde et crois moi ce n'est pas simple des fois. Alors tu vois, pour être la déesse de la guerre, il faut avoir de la sagesse également sinon ça ne peut pas fonctionner. C'est comme ça que je suis les deux : déesse de la guerre et de la sagesse.

J'avais terminé mon explication, que j'espérais convaincante. Après tout, j'ai fondé cette explication sur mon expérience au combien rempli et puis Gemma avait l'air d'une fille intelligente, donc je suis certaine qu'elle va comprendre. Je lui laisse tout de même le bénéfice du doute.

Revenir en haut Aller en bas
Crazy codeuse ♣ RP en pause
Crazy codeuse ♣ RP en pauseGemma Anderson
Gemma Anderson Messages : 2234
Date d'inscription : 25/12/2012
Localisation : J'ignore où je suis arrivée...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeJeu 30 Mai - 15:20

La tirade d'Athéna me laissa perplexe. Peut-être bien qu'elle n'a pas choisi ses attributions, mais elles correspondent tout de même à son caractère. Et si elle n'avait pas voulu de ces pouvoirs, elle aurait tout simplement pu ne pas faire son travail ; mais je savais qu'elle s'était impliquée, combattant dans certains affrontements - je pense notamment à la guerre de Troie. Elle avait bien entendu ses raisons, mais... pourquoi ne pas simplement éviter la guerre ? Le même problème revenait dans toutes les mythologies présentes sur l'île, nous avions toujours des dieux de la guerre (Athéna et Arès, Minerve et Mars, Sekhmet pour les Egyptiens et Tyr chez les Nordiques). Et pas de divinité de la paix, alors que seule celle-ci apporte un véritable bonheur. Qui peut être heureux et haineux à la fois ? Le but de toute vie n'est-il pas la félicité ? Et le sage n'est-il pas celui qui contemple, qui observe, qui cherche à apaiser les coeurs ?
Je ne cherchais pas à creuser plus loin, car je savais que nous resterions en désaccord. J'étais résolument pacifiste, les conflits quels qu'ils soient m'avaient toujours effrayée, et je voulais éviter les différends avant toute chose. Je n'aspirais qu'à la tranquillité et la sérénité. La gloire des Héros, les chants patriotiques des guerriers, le triomphe des généraux victorieux ne m'ont jamais attirée. Ce n'était pas dans mon caractère. Oui, je voulais de la reconnaissance, mais pas pour des massacres. Je ne supportais pas la vue du sang.
Il était inutile de poursuivre le débat : nous n'avions pas les mêmes convictions, pas les mêmes valeurs profondes.

"Je ne suis pas d'accord avec vous, mais qu'importe ?" répondis-je, refusant de mentir.

"Je comprends votre point de vue, bien que je ne le partage pas. Vous êtes grecque, vous avez été élevée dans un autre monde du mien, où la guerre est omniprésente, où elle est inévitable. Moi, je viens du XXIe siècle, d'un pays riche, l'Angleterre, nous avons une Organisation des Nations Unies, et la bombe nucléaire... Cela n'a rien à voir."

J'espérais clore ainsi la discussion, et je changeai de sujet.

"Si ce n'est pas trop indiscret, comment faites-vous pour rester vierge ? Vous n'avez pas envie de... Avec tous ces hommes... Enfin, je veux dire..."

Je rougis. Je n'osai pas prononcer ces mots tout haut, mots qui me gênaient terriblement. La virginité éternelle de certaines déesses, encore quelque chose qui me paraissait mystérieux. Comment peut-on ne pas céder en des milliers d'années ? Surtout quand tant d'hommes si magnifiques sont à portée de main... La tentation est insupportable ! Et pourquoi n'y a-t-il pas de dieu chaste, mais que des déesses ?
Je n'avais jamais eu de petit ami, mais j'avais incroyablement envie de tomber amoureuse, de connaître le grand amour. Oui, c'est nunuche, oui, c'est cliché, mais je rêvais encore... Vouloir être vierge pour toujours, ne pas avoir d'enfant, se fermer à toute famille, à toute descendance, pour des millénaires, comme cela doit être dur !


I am a ghost (absence forever). Embarassed 
Je vous nem. I love you
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeJeu 30 Mai - 18:18

Malgré toutes mes explications, je vis que je n'avais pas convaincu la jeune fille. C'est quand même dingue à croire c'est vrai. Je peux la comprendre mais il faut aussi savoir baisser les armes de temps en temps !!! Mais elle m'étonna en me disant qu'elle comprenait tout de même mon point de vue mais qu'elle n'était juste pas d'accord avec celui ci. Ce qui suivi me conforta dans mon opinion. Elle me dit alors, qu'elle, elle venait du XXI siècle et que dans son époque, tout se passait différemment. Pour cela, j'étais tout à fait d'accord. Si elle avait vécu à mon époque et donc qu'elle avait vécu ce que j'avais vécu, elle ne dirait pas cela aujourd'hui. C'est vrai que j'ai fait des choses dont je suis loin d'être fière mais en même temps on ne dit pas non à Zeus. Elle comprendrait si elle avait vécu avec le sien parce que je suis sûr que Jupiter est comme mon père. Tout de même elle voulu changer de sujet et arrêter celui ci, chose que j'apprécia beaucoup. Et tout d'un coup, la situation m'échappa !!! En effet, je m'attendait à se qu'on parle de notre vie sur Némeil, de comment on voyait la suite, ... Je pensais même qu'elle allait me livrer quelques passages de sa vie avant l'exil, chose que je trouvais très intéressant. Mais pas du tout, à la place j'eux droit à ça.

"Si ce n'est pas trop indiscret, comment faites-vous pour rester vierge ? Vous n'avez pas envie de... Avec tous ces hommes... Enfin, je veux dire..."

La question même je me l'avais posé des centaines de fois mais jamais j'avais trouvé une réponse. La question est donc, comment je vais lui répondre à elle ? Il fallait que j'essaie tout de même parce que je le sentais que c'étais soit ça ou alors le sujet de conversation d'avant, et je n'avais plus envie de me justifier sur qui je suis.
* Il faut te jeter à l'eau ma vieille !!! *

- Euh ... commençais-je un peu génée. C'est un peu génant comme question mais je vais essayer de te répondre tout de même.

Après un moment de réflexion, je continua alors sur ma lancée.

- Alors, pourquoi suis-je encore vierge ? Eh bien, je pense que c'est parce que les hommes ne m'ont jamais attiré plus que ça au départ. Après, j'y ai pris gout et c'est vite devenu une conviction, une façon à moi de me protéger contre tout ce que la sexualité entraîne, et crois moi j'en sais un rayon grâce aux exploits de mon père. Tu comprends ce que je veux dire ? Une femme n'est pas obligée de coucher avec un homme pour se sentir femme, au contraire c'est quand tu es en accord avec toi même que tu deviens alors une femme dont tu peux être fière.
Revenir en haut Aller en bas
Crazy codeuse ♣ RP en pause
Crazy codeuse ♣ RP en pauseGemma Anderson
Gemma Anderson Messages : 2234
Date d'inscription : 25/12/2012
Localisation : J'ignore où je suis arrivée...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeMer 5 Juin - 11:47

La déesse parut surprise de ma question, même gênée. Je regrettais d'avoir abordé le sujet, mais que voulez-vous, c'était ma curiosité naturelle ! Je ne pensais pas qu'il s'agissait d'un tabou chez les déesses. J'avais déjà entendu parler d'Artémis et de Diane comme étant extrêmement fières de leur virginité, ce qui provoquait l'admiration de tous. Il semblait qu'Athéna n'avait pas la même vision de la chasteté que ces déesses farouches. Trois déesses vierges chez les Romains et les Grecs, mais pour des raisons différentes, apparemment. Toutes féministes convaincues, refusant de se soumettre à l'autorité des hommes. Femmes fortes et droites, refusant obstinément de sombrer dans le vice du plaisir.

Cela m'impressionnait énormément, me donnant presque envie de suivre leur exemple. Presque. Car je sais que l'amour me cherche, je suis tellement prête à aimer, mon coeur est trop gros pour rester vide ainsi. J'ai besoin d'aimer, d'être aimée, par un homme, par une famille, peu importe ; j'ai besoin de chaleur, d'affection, de tendresse. Une vie aussi droite me serait insupportable, trop austère pour mon bonheur. Je n'étais pas assez courageuse pour rejeter en bloc les douceurs de la vie de couple. Je n'avais jamais eu de copain jusque là, mais... Je ne pouvais pas m'imaginer à quarante ans célibataire et sans enfants. Cette solitude...

"Je comprends. Je respecte et j'admire votre courage, parce que j'en serai incapable" répondis-je.

Il y eut encore un autre silence. Il fallait que je trouve un nouveau sujet de conversation, mais quoi ? Athéna était une déesse douce et gentille, mais étrangement, je ne me sentais pas naturelle avec elle. Peut-être m'impressionnait-elle trop pour que je me sente à l'aise. J'étais une crevette, un insecte face à cette divinité qui avait tant vécu. Et pourtant, là, à côté d'elle, elle avait l'air d'une jeune adulte d'une vingtaine d'années, loin de la déesse guerrière que l'on pouvait imaginer.

"Et sinon, la vie ici se passe bien pour vous ? Vous vous habituez au Quartier Grec, j'imagine. Vous avez retrouvé votre famille ?"

Spoiler:
 


I am a ghost (absence forever). Embarassed 
Je vous nem. I love you
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeJeu 6 Juin - 10:10

Elle comprit ma volonté de rester vierge. Je ne cache pas alors mon étonnement. En effet, elle n'avait pas comprit, non, elle n'était pas d'accord avec le fait que j'étais déesse de la guerre et de la sagesse en même temps, mais elle comprenait mon besoin de virginité. Elle n'y connaissait peut être encore pas grand chose aux hommes. Peut être qu'elle n'avait pas eux beaucoup d'expérience avec ces derniers. Elle m'avoua alors qu'elle serait incapable de résister à la tentation s celle ci se présentait, comme moi je le faisais.
* C'est normal, elle est encore jeune *
C'est pas faux, je la trouvais jeune pour qu'elle se pose ce genre de questions. Mais elle changea vite de sujet. Ce revirement de situation m'avoua qu'elle était aussi génée que moi. Cependant, c'est très compliqué de lire en elle. J'ai l'impression que je la rend mal à l'aise. Il n'y a pas de quoi pourtant, parce qu'on s'était expliqué sur la réfléxion qu'elle m'avait faite et maintenant tout allait bien entre nous, enfin c'était l'impression que j'avais eux à la fin de notre explication. Alors pourquoi est ce qu'elle est pas elle même en ce moment ? C'est vrai, je doute qu'une fille comme elle, franche, qui ne mâche pas ses mots et qui est directe, être timide et réservée. Je l'imaginais plutôt être joyeuse, enjouée et amicale. Elle devait surement avoir ses raisons pour être dans cet état là.

"Et sinon, la vie ici se passe bien pour vous ? Vous vous habituez au Quartier Grec, j'imagine. Vous avez retrouvé votre famille ?"

- Ma vie ici. Elle est assez monotone pour être franche. Avant je passais mes journées à élaborer des techniques de guerre ou à conseiller les gens. cela m'amusais beaucoup et j'adorais ça. J'avais l'impression d'être utile. Mais depuis l'exil, je ne peux plus faire tout cela et je m'ennuie donc beaucoup. Ma vie d'avant me manque énormément, comme beaucoup d'autres dieux je pense. Et puis, même si cette île est magnifique, elle ne remplacera jamais l'endroit où j'ai passé ma vie et où j'ai vécu beaucoup de choses merveilleuses. Comme toi j'imagine que Némeil ne remplacera pas là où tu vivais avant.

Ma tirade avait un ton mélo-dramatique mais c'étais ce que je ressentais. Même si je ne la connaissais pas beaucoup, j'étais persuadée que c'étais ce que ressentait Gemma également.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crazy codeuse ♣ RP en pause
Crazy codeuse ♣ RP en pauseGemma Anderson
Gemma Anderson Messages : 2234
Date d'inscription : 25/12/2012
Localisation : J'ignore où je suis arrivée...

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeSam 8 Juin - 18:04

Athéna s'ennuyait... Un peu comme tout le monde à vrai dire. Je n'avais rencontré personne de vraiment heureux de cet exil : tous étaient nostalgiques de leur grandeur passée. Le mal du pays, tout le monde le ressentait, même les dieux. Les dieux peut-être même encore plus que moi, à vrai dire. Car ce qui me manquait n'était pas extraordinaire, mon mode de vie n'avait pas totalement changé. Eux étaient passés du statut de divinité vénérée, adorée, reconnue par tous, vivant dans des demeures magnifiques sur le Mont Olympe à une vie de débrouille, sans serviteur, sans suivant, personne pour les honorer.

Néméïl était une terre d'asile, mais ce n'était pas chez soi. Personne ne savait vraiment pourquoi nous étions là, pourquoi là et pas ailleurs ? Pourquoi nous ?

"Néméïl restera à jamais étrangère..." murmurai-je faiblement, pensivement.

Nous étions tous trop fortement marqués par notre propre culture et nos habitudes pour pouvoir être "néméïliens". Personne n'était prêt à abandonner la gloire de sa mythologie, jamais ! L'union entre les dieux n'était pas pour tout de suite. Nous étions divisés malgré nous, trop différents

Trop différents. C'est peut-être pour cela que je me sentais mal à l'aise avec Athéna. Je n'avais jamais réalisé que j'étais Romaine, vraiment. Je ne m'étais jamais considérée comme une demi-déesse. Je le disais, mais mes paroles n'avaient pas de sens.
Mais maintenant, je sentais confusément au fond de mon âme ma nature héroïque. Ma mythologie jouait probablement dans ce malaise. Le sang qui coulait dans nos veines n'était pas le même, incompatible. Je n'avais ressenti cela avec aucune divinité grecque jusque là, puisqu'elles n'étaient pas aussi puissantes. Athéna avait un pouvoir majeur au sein de sa famille, l'un des plus importants, et son aura me gênait. J'étais fille de Jupiter, elle était fille de Zeus : nos pères avaient la même puissance, mais se repoussaient comme des aimants. C'était ainsi. Les Romains n'étaient pas faits pour être avec les Grecs.

Il y eut un silence : nous étions toutes deux perdues dans nos rêves, dans nos pensées. Idéaux irréalisables.
Je rompis le silence :

"Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, je dois rentrer maintenant."

Puis, avec un sourire :

"Je suis contente d'avoir pu vous parler. A bientôt peut-être."

Je me levai et me mis en route, direction le Quartier Latin. Parmi les miens, puisque j'étais Romaine.


[Fin du RP pour moi]

Spoiler:
 


I am a ghost (absence forever). Embarassed 
Je vous nem. I love you
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitimeDim 9 Juin - 10:05

"Néméïl restera à jamais étrangère..."

Elle me dit cela dans un murmure. Heureusement que j'étais à coté d'elle, sinon je pense que je ne l'aurais pas entendu. J'avais donc raison. sa patrie lui manquait aussi. C'est vrai qu'il n'y avait pas beaucoup de Dieux qui étaient contents d'être là, à part peut être ceux qui n'avait pas une belle vie avant, comme cela ils auraient comme un nouveau départ, une seconde chance de réussir. Sur cette île, toutes les mythologies étaient réunies pour le meilleur mais surtout pour le pire parce que personne ne pouvait se supporter. Certains d'entres nous ont des alter-égo dans d'autres mythologies, comme moi par exemple, et ils ne voient pas cela d'un très bon oeil. En effet, ils sont en compétition constamment au lieu de faire comme moi et Sekhmet, mon alter-égo égyptienne, en nous aliant et en s'entraînant ensemble. D'ailleurs, je béni ces séances d'entraînement parce que, pendant ces dernières, j'ai l'impression d'être revenue dans ma vie d'avant.

- Je suis d'accord avec toi, cette île nous restera à jamais étrangère. Elle ne remplacera jamais notre maison d'avant et on ne connait pas toute son entendu non plus et tous ses pouvoirs encore moins. D'ailleurs, je t'avouerais que cela me fait un peu peur, mais ne le dit à personne.

Il y eux un silence et d'un bond, elle se leva et me dit qu'elle allait rentrer chez elle mais qu'elle avait été contente de me parler.

- J'ai été contente également d'avoir mis les choses au clair et si tu veux parler n'hésite pas surtout, si je suis pas au parc je suis chez moi, dans le quartier grec. A bientôt.

Fin du RP pour moi également

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson   Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une promenade à contre sens avec Gemma Anderson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-