Partagez
 

 Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeDim 5 Jan - 15:49

Privé

Show time !

Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Tumblr_inline_mwjlyu84n41snawxe

Dionysos & Néthi & Mégara




Dionysos était beau comme un dieu. Littéralement. Il avait fait l’effort d’enfiler son costume, ses chaussures de cuir cirées, et, miracle parmi les miracles, il était presque coiffé, oui oui madame. Il fallait dire que la fête était d’envergure, et les enjeux de taille. Et surtout, il avait quelqu’un à qui en mettre plein la vue. Et en l’occurrence, cela passerait par l’esthétisme général de la soirée.

En effet, quelque jour auparavant, il avait envoyé à Mégara, nymphe grecque, un bouquet de fleurs magnifique, assorti d’une invitation officielle à une soirée qu’il organisait sur le thème du printemps. Un thème bucolique et raffiné, pour une soirée où les invités avaient été triés sur le volet. Pourquoi me direz vous ? Tout simplement parce que toute cette soirée n’était qu’un prétexte, un prétexte pour convaincre la nymphe de se rallier à lui dans sa quête d’effondrement de la hiérarchie divine. Dio était un stratège mondain ; il savait que ses mots et ses dons à recréer des ambiances féériques étaient ses meilleurs atouts pour faire des émules. Et surtout, il savait que les créatures comme Mégara exécraient la violence et les tours de force, et que ce n’était ni par la peur ni par la menace qu’il pourrait la conquérir. Il fallait être plus malin que ça.
Il avait alors fait en sorte de privatiser une partie du parc du quartier grec, l’aile est plus précisement, pour organiser cette petite fête en plein air. Les entrées étaient gardées par d’immenses centaures, qui avaient conservé leur carrure avantageuses malgré leur « humanisation », et qui étaient chargés de faire entrer les invités, et de repousser les satyres et autres êtres inopportuns. Leurs ordres étaient clairs : rien d’autre que de la douceur, de la beauté, de la finesse. D’ailleurs, la majorité de l’assistance était féminine, et la plupart des hommes étaient d’anciens mignons de Dio, ou encore des elfes nordiques dont la finesse des traits compliquait bien la distinction entre les mâles et les femelles de cette espèce. En échange, les centaures auraient le droit de prendre part à la seconde partie de la soirée, sous le contrôle du dieu du vin, qui était la seule divinité de l’assemblée. On n’est jamais trop prudent.

Dionysos était plutôt satisfait de son organisation ; les mets étaient raffinés, les fleurs magnifiques, et toutes en pots. Là aussi, il s’était montré tatillon ; certaines nymphes particulièrement proches de la nature auraient pu s’offusquer de la présence de fleurs agonisantes dans les vases en cristal, tout comme il avait pris le soin d’offrir à ses invités un buffet garni… végétarien. Et oui, avec les nymphes, on ne plaisantait pas trop avec la souffrance faite aux animaux. Néthi allait bien se foutre de lui là-dessus, elle qui n’avait aucun état d’âme à oter une vie humaine. Alors manger du poulet n’était pas franchement un cas de conscience pour l’Aképhalos. Celle-ci ne devait d’ailleurs pas tarder, elle avait promis de venir un peu plus tôt, afin de faire un repérage des lieux et se mettre d’accord sur l’angle d’attaque sur la nymphette. Mégara n’était pas née de la dernière pluie et était au courant des comportements parfois tordus des dieux, et elle serait surement moins facilement manipulable qu’une demi déesse ou une jeune créature. Ils ne seraient pas trop de deux pour lui retourner le cerveau. Mais il était plutôt confiant, et c’était droit comme un I entre ses deux centaures qu’il attendait la venue de sa complice et de sa future alliée …


Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeDim 5 Jan - 16:44

Après l’angoissante attente de récupérer mon corps, j’avais -dieu merci- réussi à le conserver jusqu’à la fameuse soirée, me forçant à traîner auprès d’infidèles pour entretenir ma colère comme il se devait. Après tout ce sentiment était ce qui me rendait puissante face à l’autre et je m’étais appliquée, également, à éviter la maison d’Anubis, le dieu égyptien ayant la fâcheuse tendance à me rendre…et bien…faible. J’étais donc reparti quelques jours dans mon ancienne maison, afin d’échapper aux sentiments que j’avais envers Anubis pour me concentrer sur autre chose : la soirée avec Megara. Le soir venant, j’avais réussi à y retrouver ma robe jaune que j’avais déjà portée lors de la décevante soirée entre dieux de l’autre fois, je restais pensive devant quelques instants avant de me décider à l’enfiler : je n’avais gère le temps d’aller dénicher autre chose et n’avais aucune intention d’aller chez Anubis en récupérer une autre. Et puis en plus j’aimais cette robe. Elle représentait à mes yeux le soleil et la chaleur égyptienne que j’affectionnais tant, et me rendait assez époustouflante il fallait l’avouer.

Je me présentais aux centaures qui gardaient l’entrée de la salle en leur décochant un sourire éclatant, évidemment Dionysos leur avait glissé un mot à mon sujet et je n’aurais eu, de toute façon, aucun mal à rentrer mais je préférais entretenir mon effet : un centaure ça peut toujours servir. Je pénétrais alors dans la grande salle, avant de promener sur les lieux un regard amusé. Dionysos avait fait fort, tout était douceur, attention, fleurs et couleurs… tout était plutôt écœurant à mes yeux. Pourtant, il fallait que je reconnaisse le génie du dieu et je me dirigeais vers Dionysos dès que mon regard se posa sur lui. J’attrapais une coupe de vin au passage avant de poser ma main sur son bras et dis avec un sourire malicieux :

« C’est dans ces moments là qu’on voit clairement que ton enfance n’a pas été …des plus virils. » dis-je en parlant de façon sous-entendu de ses années chez les nymphes.

Il fallait être honnête : le Dieu avait pensé à des choses qui ne m’aurait jamais traversé l’esprit. Des fleurs en pots, des nappes dans les couleurs vertes rappelant les forêts, un buffet…végétarien. Je soupirais alors bruyamment avant de lui lancer un regard implorant en lui désignant le buffet :

« Là, tu risques de perdre une alliée au lieu d’en gagner une. »

Je sais pas si c’était un truc dû à ma nature de traqueuse/chasseuse mais la viande…ça avait toujours été mon truc alors je n’étais pas forcément ravie d’être réduite à manger plantes, feuilles et autres choses du genre.  Observant les lieux de la fête, je me reconcentrais sur le but de cette soirée :

«  Alors dès qu’elle arrive on la laisse un peu s’émerveiller devant l’endroit avant de lui mettre le grappin dessus, tu me la présentes, je m’arrangerais pour être charmante et tout sourire… »

Après tout j’étais une excellente comédienne et je pouvais bien parler quelques temps de fleurs et d’animaux avec une nymphe. Enfin je l’espèrais.
Revenir en haut Aller en bas
Mégara
Mégara Messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 03/12/2013
Localisation : Là où il y a de l'eau

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Nymphe aquatique ❊ Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeDim 5 Jan - 17:58


    M’observant d’un œil critique dans mon miroir à pied je décide que ma tenue se prête à l’occasion. Robe sans manches en soie anis parfaitement ajuster et au dos nu. Élégante, mais sobre, donc correcte et puis en accorde avec le thème de la soirée. Il ne reste donc plus qu’à dompter mon imposante chevelure blonde et je serais parée. Parée pour quoi ? Et bien pour me rendre à la soirée à laquelle Dionysos m’a invité, ne serait-ce que pour le remercier du sublime bouquet qui accompagnait l’invitation, parce qu'en vérité je ne suis encore pas remise de ma rencontre avec Éris et Perséphone. Enfin, sortir et me divertir m’aidera à penser à autre chose qu’aux deux déesses. Arrangeant ma chevelure en une tresse couronne je suis enfin prête à rejoindre le parc. N’habitant pas trop loin du lieu-dit je mets à peine cinq minutes à rallier l’endroit. Je me stoppe alors à un tel pas d’une entrée et observe les hommes savamment poster de chaque côté. À leur carrure pas de doute il s’agit de centaures, un bon choix de gardiens. Sans plus m’en préoccuper je me présente et passe entre eux lorsqu’ils m’y autorisent pour pénétrer dans le parc. Là m’attend une agréable surprise. Le Dieu de la fête n’a pas lésiné sur les moyens. L’endroit ressemble littéralement à un jardin de fée, tout y est douceur et harmonie, les invités aussi d’ailleurs ce qui ne manque pas m’amuser. Dionysos aurait-il choisi chacun de ses convives de façon à ce qu’il s’accorde à sa décoration ? Fort probable.

    Laissant mon regard se promener sur les lieux et les convives je souris à la vue du banquet entièrement végétarien, le Dieu aurait il craint de froisser l’une de mes sœurs en y mettant de la viande. Pour ma part je n’en mange pas, mais je tolère que les autres le fassent, on ne peut pas forcer tout le monde à partager ses propres choix de vie. Par contre j’apprécie l’idée des fleurs en pots, voir ses pauvres plantes se mourir dans un vase, aussi beau soit-il, m’auraient semblé en désaccord avec le thème de cette soirée. Repérant alors l’hôte des lieux avec une belle jeune femme pendue à son bras je me dirige vers eux, non sans me servir une coupe de vin en chemin. Le Dieu lui-même s’est mis sur son trente et un, mais je n’en attendais pas moins. Tout en allant à leur rencontre je prends le temps de laisser mon regard traîner un peu sur les environs repérant ici et là quelques-unes de mes sœurs. Je me promets alors de trouver un moment pour aller les saluer, mais pour l’instant la moindre des politesses et d’aller voir Dionysos. Arrivant face aux deux jeunes gens je leur souris. «Bonsoir.» J’accompagne mon salut d’un petit signe de tête avant de continuer. «Vous faites décidément tout dans la démesure mon cher.» Embrassant les lieux du regard je souris de plus belle. «Je vous remercie pour l’invitation et le bouquet, ce dernier est d’ailleurs sublime.» Je porte alors mon attention sur la compagne du Dieu, je manquerais à toutes les politesses si je ne me présentais pas à elle. «Je me nomme Mégara, je suis une naïade et vous êtes ?»

    Dire que je suis une nymphe aurait tout aussi bien résumé la situation, mais puisqu’il existe différents types de nymphe et que l’endroit en semble saturé je préfère me fixer comme Naïade. Je n’ai rien contre mes sœurs plus portées sur la terre et la nature, mais j’ai quand même une nette préférence pour l’eau. Portant ma coupe à mes lèvres j’avale une gorgée de vin, je ne suis pas porté sur l’alcool, mais une fois n’est pas coutume je compte bien profiter de cette soirée pour me vider la tête. Bon, pas au point de rouler sous les tables ça serait indigne de moi, mais pourquoi pas juste assez pour être gaie. Du moment que je ne croise ni Hercule, ni Perséphone, ni Éris, il n’y a pas de risque que ma bonne humeur en pâtisse. Alors bonjour détente au revoir soucie. Et en premier lieu j’ai bien envie de faire la connaissance de cette jolie brune qui se tient au bras du Dieu.


Dernière édition par Mégara le Mer 22 Jan - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeDim 5 Jan - 18:27

Privé

Show time !

Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Tumblr_lwu2sxjVE21r23tzz

Dionysos & Néthi & Mégara



Comme prévu, Néthi était arrivée un tout petit peu avant Mégara, ce qui lui permit d’apprécier l’arrivée conquérante de la jeune femme, qui était toujours aussi éblouissante dans sa robe solaire. Comme prévu, elle ne perdit pas une seconde pour se moquer subtilement de lui, ce qui était de bonne guerre. Il lui répondit tout en l’embrassant sur les joues, sous le regard un peu envieux des deux centaures :

- Ma foi ma douce, on fait avec ce qu’on a, en moi je n’ai pas eu de figure paternel, alors j’ai comblé avec ce que j’ai pu ! Mais bon, on ne pourra jamais m’accuser de mauvais gout, à défaut de mauvais esprit…

Il lui lança un regard entendu : il n’avait pas échappé à la belle que tout cela avait été orchestré au millimètre près, pour que tout soit prétexte à séduire la nymphe. Il éclata de rire devant sa grimace de déception devant le buffet végétarien, et lui serra le bras pour la réconforter :

- Si cela peut te réconforter, il y a plus de vin que de raison pour ce soir, et du fait maison, j’y ai passé l’après midi. Je me suis rendu compte que je n’étais pas un puit sans fond et qu’au bout d’une certaine quantité, mes mains se ridaient comme de vieux pruneaux et que je devais attendre d’être réhydraté pour en refaire… si ce n’est pas un comble ça … et puis, si on arrive à nos fins, on fêtera ça dans les ruelles à filles de joie, histoire que tu assouvisses quelques pulsions sans que je laisse qui que ce soit en être témoin …

Il n’eut pas le temps de développer un peu plus cette séduisante idée qu’il vit au loin apparaitre Mégara. Elle aussi était très belle dans sa tenue sylvestre, et il ne put s’empêcher d’observer les différences entre les deux femmes qui n’allaient pas tarder à se rencontrer. Néthi la brune et Mégara la blonde, la tueuse et la guérisseuse, le feu et l’eau. Il se demanda un instant si Néthi réussirait à garder son sérieux, puis se para de son plus beau sourire pour accueillir la jeune femme qui se tenait à présent devant lui :

- Bonsoir Mégara, je suis ravi que tu ait pu venir, ta présence donne toute son harmonie à cette soirée !

Il lui fit un baise main, avant de lui laisser le temps de d’apprécier le décor ; la naïade devait se sentir comme chez elle et, d’ailleurs, le dieu avait fait tout pour : Mégara devait surement connaitre plus de la moitié des convives, qui étaient des sœurs, des cousines, des tantes… autant de créatures douces et positives, respirant la bonne humeur et la candeur. Une enrobage rose bonbon parfait pour emballer le bonbon à l’arsenic qu’il comptait lui faire gober, afin de pervertir ce petit cœur si pur. Mais chaque chose en son temps et là, il était encore trop tot. Il fit un geste de la main vers l’intérieur :

- Entre donc je t’en prie, il serait dommage de rester au pas de la porte quand la musique et les chants sont audibles près des fontaines ! Je te présente Néthi, qui est égyptienne. Elle est un peu une … nymphe locale, chez eux. Enfin à sa manière ! veuillez m’excuser un instant mesdemoiselles, mais le vin m’appelle, et je m’en voudrais de vous laisser boire toutes seules !

Ses lèvres s’étirèrent dans un sourire félin alors qu’il laissait un moment les deux femmes seules. Il dut serrer son poing très fort dans sa poche pour ne pas pouffer en décrivant néthi comme une petite fée des pyramides. Mais en même temps, comment la présenter sans effrayer la pacifique naïade ? Parce que créature vengeresse et coupeuse de tête, c’était pas très … engageant …



Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeLun 6 Jan - 18:25

L’éventualité de cette fin de soirée, m’apporta une certaine excitation à l’idée de laisser ma vengeance s’abattre sur un nouvel homme. Lacher prise, oui voilà une idée qui me ravissait. Cela faisait bien trop longtemps que ma lame était restée dans son fourreau, ces derniers jours je m’étais retenue de tuer, ne voulant pas attirer l’attention alors que j’avais déjà été surprise dans le quartier égyptien. Il avait fallut que je sois, donc, plus prudente et patiente, laissant mes tueries derrière moi quelques temps sans oublier le fait que j’habite dorénavant chez Anubis et que c'était un frein encore plus efficace. J’eu juste le temps d’effacer mon sourire carnassier avant que la nymphe s’avance jusqu’à nous. Je la détaillais de haut en bas, marquant dans mon esprit ce visage aux traits si fins. Elle était belle il n’y avait aucun doute à avoir là-dessus, une beauté douce, naturelle mais je ne m’attardais guère m’appliquant à lui adresser un sourire chaleureux. La nymphe me demanda qui j’étais et je m’apprêtais à répondre quand Dionysos entreprit de le faire à ma place. Je manquais d’ailleurs d’éclater de rire en l’entendant me décrire comme étant moi-même une nymphe et m’appliquais à camoufler cet accès d’hilarité en toux fulgurante avant de porter mon verre à mes lèvres pour me donner une contenance. Une fois Dionysos parti un peu plus loin je passais mon bras sous celui de Mégara, avant de l’emmener prêt de la fontaine puis avec un joyeux sourire je continuais sur la lancée de Dio :

« En effet, je suis une sorte de naïade de l’Itéru, enfin plus communément appelé le Nil, moi et mes consœurs nous occupions de faire pousser les plantes après les crues, nous avons ainsi fait prospérer notre pays et les humains qui y habitaient. »

Phase 1, la mettre en confiance en lui faisant des confidences et en lui faisant croire à notre similarité. Parfois je me demandais vraiment d’où me sortaient ces idioties mais cela semblait criant de vérité. Phase 2 : montrer un côté faible, après tout les nymphes avait besoin de guérir et de soulager la souffrance. J’empruntais alors un visage plus mélancolique avant de continuer sur ma lancée, autant continuer à s’enfoncer dans les mensonges :

« Malheureusement, je ne suis plus très utile aujourd’hui, je n’arrive à utiliser mon pouvoir de fertilité qu’aux abords du lac Menzaleh, dans le quartier égyptien. Autant te dire que je me sens bien démunie ! »

Mais je ne m'étala pas trop sur le sujet, ne voulant pas avoir trop de questions sur ce pouvoir que je n'avais absolument pas. Phase 3 : amener le sujet sur le personnage de Dionysos il me fallait vanter ses mérites. Je retrouvais alors un sourire chaleureux et continuais avec un air ravi,

« Enfin assez parlé de moi. Comment as-tu connu Dionysos ? C’est vraiment un homme bon, il a…un don pour nous comprendre mais j’imagine que l’on doit cela à son enfance passée avec tes sœurs les nymphes. Depuis que je suis arrivée ici, il a été à la fois un protecteur et un véritable ami. »

Le sourire pendu aux lèvres, j’attendais sa réponse avec grande impatience et guettais le retour de Dionysos, se montrer avenante était vraiment plus dur que ce que je pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Mégara
Mégara Messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 03/12/2013
Localisation : Là où il y a de l'eau

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Nymphe aquatique ❊ Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeLun 6 Jan - 19:51


    Ce fut par un sourire radieux que Dionysos m’accueillit, en même temps en tant qu’hôte de cette soirée il aurait été mal venue de sa part de tirer la tronche à ses invités. Sa convive afficha elle aussi un superbe sourire à mon attention. Que voilà un accueil charmant. Me montrant tout aussi avenante que les deux autres je remercie le Dieu pour son invitation et le bouquet l’accompagnant, c’est alors que monsieur me flatte tout en me faisant un baise main. Il n’en faut pas plus pour que le rouge me monte aux joues. Mais je dois avouer me sentir en parfait accord avec la soirée, en même temps plus de la moitié des personnes présentes ont un lien de parenté, plus ou moins définis, avec moi, quoi de mieux pour mettre alaise. M’invitant alors à entrer Dionysos en profite aussi pour me présenter sa compagne. J’apprends ainsi que la jolie brune n’est autre qu’une égyptienne. Une nymphe égyptienne ? Je n’ai encore jamais entendu parler de tel créature, mais pourquoi pas après tout je suis loin d’avoir la science infuse. Cette dernière choisis ce moment précis pour manquer s’étrangler mais fait passer le tout avec du vin pendant que le Dieu prend congé pour aller se chercher un verre.

    Néthi passa alors son bras sous le mien pour m’entrainer prêt de la fontaine, son sourire joyeux en attire un identique sur mon visage alors que je m’assieds au bord de l’eau et laisse mes doigts caresser le liquide frais. La jeune femme m’explique alors être une naïade du Nil ayant pour but de faire pousser les plantes après les crues. « Je ne savais pas que les égyptiens avait aussi des nymphes … Mais comme je n’ai jamais mis les pieds dans votre beau pays tu excuseras mon ignorance concernant les tiens. » Hormis la Grèce de toute façon je n’ai jamais été nulle part. Si le visage de mon interlocutrice se fait alors un rien mélancolique le mien prend plutôt des nuances rêveuses. Il est tant de choses que j’aimerais découvrir. Néthi me parle alors du lac Menzaleh, devenu le seul endroit où elle peut user de son pouvoir, je réalise bêtement que le monde est si vaste que j’en suis à rêver de l’Egypte sans même avoir envisagé m’être les pieds au quartier égyptien. « Un jour il me faudra au moins faire l’effort de venir visiter votre quartier. Peut-être pourrais-tu alors me servir de guide ? » J’accompagne ma phrase d’un doux sourire avant de porter mon verre à mes lèvres. Ce vin est juste délicieux.

    La jeune femme me questionne alors sur Dionysos tout en brossant un tableau bien flatteur à son égard. J’aurais bien parlé un peu plus de son statut de nymphe, mais ma curiosité est bridée par mon sens de la politesse qui m’interdit de l’assaillir de questions, toutefois si l’occasion se présente je ne perdrais pas une chance d’en savoir plus sur le sujet. En attendant parler du Dieu ne me dérange pas, mais je risque d’être une bien maigre source d’information n’ayant jamais prêté grand intérêt au figure divine et ce encore moins depuis l’intervention d’Héra dans ma vie. « Comme tu l’as dit toi-même il a passé son enfance avec mes sœurs, pour ma part je n’ai jamais eu l’occasion de réellement le cotoyer, mais j’ai des cousines intarissable à son sujet ce qui aide pas mal. » Non, je n’ai jamais eu de contact poussé avec le Dieu, en même temps saurait été difficile entre ma détention par Créon, ma vie avec Hercule, puis ma retraite volontaire après la mort de mes enfants … Penser à eux fait naitre une pointe de regret et de chagrin sur mon visage que je noie bien vite en buvant à nouveau à ma coupe. Pas question de penser à cela ce soir. « J’ai un peu mis de distances avec mes sœurs depuis … certains événement funeste. »

    J’ai un peu l’impression de m’excuser de ne pouvoir lui dire grand-chose sur Dionysos ce que je trouve tout bonnement idiot et pourtant j’accompagne ma phrase d’un petit sourire d’excuse ponctué d’un léger haussement d’épaule un rien désinvolte. « Mais il est vrais que beaucoup de femmes sont portés à faire des éloges à son sujet et pas uniquement chez les nymphes. » Un petit sourire espiègle se dessine sur mes lèvres, qu’il soit bon, amicale et protecteur je n’en sais trop rien, mais qu’il fasse battre bien des cœurs ça je peux en témoigner. Finissant ma coupe je laisse mon regard glisser vers l’orchestre. « Il y a bien longtemps que je n’avais plus mis les pieds dans une soirée … »


Dernière édition par Mégara le Mer 22 Jan - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeMar 7 Jan - 19:37

Un peu à l’écart, Dionysos regardait la scène de loin, jouant avec son verre en contemplant son œuvre. Bien sur, il devait parler un peu aux autres invités, mais les créatures sylvestres et les nymphes de tout bord n’étaient pas des créatures difficiles à contenter. Abhorrant la violence et la vulgarité, il lui suffisait de se montrer poli et souriant pour qu’ils soient satisfaits, et c’était quelque chose qu’il faisait à merveille. Il fit des bises, serra quelques mains, et bien sur, prit dans ses bras de nombreuses nymphes qu’il connaissait depuis tout petit. Elles n’étaient pas au courant de ses petites manigances, et la plupart le voyait encore comme le délicieux poupon dont elles avaient eu à s’occuper il y a maintenant bien longtemps. Mais ce n’était pas grave, pas grave du tout. Il savait qu’il n’y aurait pas d’esclandre. Le mécanisme était parfaitement rodé. Il attendit bien cinq minutes avant de revenir auprès de Mégara et Néthi, avec un air faussement contrit :

- Navré de l’absence, mais je me devais de saluer quelques nouveaux venues, puis je vous ai perdu de vue ! J’ose espérer que vous n’avez pas eu le temps de conspirer contre moi !

Il haussa un sourcil avant de prendre une gorgée de vin sucré. Il l’avait conçu l’après midi même, et l’avait particulièrement chargé en sucre, le rendant on ne peut plus traitre qu’il était aussi doux qu’un jus de fruit. Il avait déjà vu plusieurs convives boire leur verre d’un trait et se resservir en riant. Surement il y aurait il quelques « morts » avant la fin de la soirée.

- Pourquoi un air si mélancolique Mégara ? j’ai organisé tout ça justement pour ne voir aucun visage triste ce soir, aucun !

Mon dieu, qu’il faisait efféminé. Il montait sa voix dans les aigues, son sourire semblait déborder de ses joues, et une énergie éblouissante, qui donnait l’impression qu’il sautillait de toute part alors qu’il était bien là, ancré sur ses deux jambes. Le coté festif et théatrale de la divinité transpirait de ses pores et lui donnait des airs de comédien del arte. Il attrapa une fleur qui ornait l’un des plateaux de crudités que tenait une serveuse qui passait entre les invités, et la glissa avec une infinie douceur dans l’un des entrelacements de la couronne de la nymphe, cherchant à lui tirer un sourire.

- Profite de la soirée, ris, danse, amuse toi, nous sommes tous là pour ça ! Pas de déesses belliqueuses, pas d’ex mari dérangeant, rien de tout ça ! tu es ici chez toi !

Il porta deux doigts à ses lèvres, et siffla un son court et sec. Aussitôt la musique se fit plus forte, plus festives, et plusieurs convives s’exclamèrent, ravis, et se prirent par les bras pour se mettre à danser. La musique était intentionnellement joviale, entre la musique traditionnelle grecque et la musique classique, et donnait envie de battre la mesure du pied. Il se tourna vers les deux jeunes femmes les yeux brillant :

- L’une de vous me ferait elle l’honneur d’une danse ?

Phase deux, enclenchée. Si Néthi avait bien tout suivi, elle laisserait la première danse à Mégara, permettant au dieu du vin de lancer la première offensive entre deux pas de valse …
Revenir en haut Aller en bas
Mégara
Mégara Messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 03/12/2013
Localisation : Là où il y a de l'eau

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Nymphe aquatique ❊ Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeMer 22 Jan - 16:01


    Dionysos partit se chercher un verre Néthi me conduit à la fontaine ou nous commençons à bavarder de tout et de rien. La jeune femme est de charmante compagnie, mais sans que j’y fasse attention mes pensées dérive vers des souvenirs peux agréable et mon sourire s’estompe, pour finalement s’effacer. C’est le moment précis que choisis le Dieu pour revenir vers nous, s’excusant de son absence et expliquant avoir du saluer quelques invités puis nous avoir perdues de vue. Je lui dirais bien qu’il n’y a pas de raison pour qu’il s’excuse, en tant qu’hôte de cette soirée il est normal que ses convives accapare sont attention, mais je tique plutôt sur la fin de sa phrase. Son dernier commentaire m’arrache en effet un sourire, bien qu’il sonne un peu faux, puisque nous étions justement en train de parler de lui, mais nulles conspirations entre nous. « Aucuns risque, j’expliquais juste à Néthi à quel point mes sœurs ne tarissent d’éloges à votre sujet. » Ma phrase s’accompagne cette fois d’un sourire malicieux parfaitement sincère, il faut dire que le simple fais de penser à tous ce qui peut se dire au sujet du Dieu prête à sourire. Le seul hic c’est que certaine de mes semblables oublie parfois qu’il n’est plus le chérubin qu’elles ont élevées, enfin, les voir parler de lui avec des étoiles plein les yeux reste charmant et me rappelle qu’à une époque j’arborais la même expression en parlant de mes enfants … Et voilà, encore une fois j’en revient inconsciemment à un sujet qu’il ne faut pas. Décidément c’est frustrant.

    Dionysos me questionne alors sur ma mine mélancolique et pour toute réponse je baisse les yeux sur l’eau de la fontaine. Il serait égoïste d’entamer sa bonne humeur en lui faisant partager mes mauvais sentiments, d’ailleurs je n’en ai pas envie, je suis venue ici pour m’amuser et non pour me morfondre. Je ne relève les yeux vers lui que lorsqu’il vient glisser une fleur dans mes cheveux. Caressant cette dernière du bout des doigts je risque un sourire timide à son encontre. Il n’y a pas à dire il est charmant, quoi que je le savais déjà cela et du coup je me sens presque obligée d’être joyeuse tant il semble le vouloir. Obligation qui n’en est finalement pas une puisque je ne demande que ça, m’amuser et être, ne serais ce que pour le temps d’une soirée, la nymphe insouciante et gaie que je n’aurais jamais dû cesser d’être. Comme s’il lisait dans mes pensées Dionysos m’invite à profiter de la soirée, m’amuser, rire, danser et se permet même d’ajouter qu’ici je ne croiserais ni déesse belliqueuse ni ex-mari dérangeant. Il n’en faut pas plus pour que mon sourire redevienne entièrement sincère. Le dieu porte alors deux doigts à ses lèvres et siffle. Instantanément la musique se fait plus forte et festives, invitant à la danse. D’ailleurs c’est ce que de nombreux invités font non sans exprimer bruyamment leur joie faisant du même coup naitre l’amusement sur mon visage. Des enfants face à une montagne de cadeau ne sembleraient pas plus enthousiastes. Dionysos nous demandes alors laquelle de nous deux lui fera l’honneur d’une danse. Néthi déclinant l’offre je ne me fait pas prier pour faire le contraire. « Avec le plus grand plaisir. » Glissant ma main dans celle du Dieu je l’entraine au milieu des convives.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeVen 24 Jan - 13:29

Tout se passait comme prévu. Il s’amusait même plutôt pas mal, dans cette soirée qu’il aurait très bien pu organisé des siècles auparavant, quand il était sincèrement, ingénument concerné par le bien être des nymphes. C’était toujours le cas bien sur, mais de manière moins … innocente. Malgré tout, en dehors de ses objectifs, il était content que tous les autres puissent passer une bonne soirée. Après tout, il était fait pour ça, à la base. Il jeta un coup d’œil à Néthi, avec une politesse de circonstance, afin de s’assurer que celle-ci n’y prenait pas ombrage, puis se laissa mener par Mégara au centre de la place. Il la salua comme il était de coutume, avant de poser chastement sa main sur la taille de la jeune femme, prenant celle de cette dernière de l’autre. A la première ritournelle, il avança un premier pas, puis un autre, pour engager une danse légère et presque sautillante. Le dieu est un excellent danseur, mais il fallait avouer que sa partenaire n’était pas une débutante non plus. Il laissa la première danse faire son effet, distillant le bonheur et la détente dans les veines de la jeune femme, qu’elle soit totalement acquise. Il la fit virevolter avec un grand plaisir, souriant, tranquille. Il était sur son territoire, dans son élément. Il n’avait pas de raison de ne pas être confiant.

La musique se fit ensuite plus lente, plus douce. Les couples se resserraient, les nez se cachaient dans le creux des cous, les mains se faisaient plus audacieuses. Dionysos quant à lui laissa la jeune femme choisir la façon dont elle voulait se tenir, et adapta sa propre posture en conséquence. Il ne voulait pas la mettre mal à l’aise, et encore moi la mettre sur la défensive. Les pas se faisaient moins complexes, et le dieu se mit a chuchoter à l’oreille de la nymphe, comme si il ne voulait pas déranger les danseurs autour d’eux :

- Navré, je n’avais pas prévu un tel élan de romantisme de la part de l’orchestre. *il eut un sourire malicieux, plus enfantin que charmeur* promis je n’en profiterais pas !

La chanson se prolongea, langoureuse, tendre, et plus personne ne semblait oser interrompre cet instant de douceur. Même les invités qui ne dansaient pas ne parlaient plus à voix haute, contemplant les couples enlancés qui se mouvaient lentement sur la piste.

- Je suis bien content que tu sois venue, et, je le répète, il n’y a aucune raison de me vouvoyer, je ne suis ni plus ni moins qu’un ami … je n’ai que faire des politesses et de l’étiquette.


Sur une note un peu plus basse que les autres, il fit basculer doucement la jeune femme en arrière, la retenant d’une main douce dans le bas de son dos.

- Je ne suis pas Héra, moi, je n’ai pas besoin que l’on me craigne pour me sentir respecté… Bien au contraire. Je préfère que l’on se sente en sécurité à mes cotés.

Tadam, voilà, la première bombe verbale était lachée. Il avait choisi le timing à la minute près. Il fallait que les émotions se mélangent dans le cœur de la nymphe, qu’elle se sente aussi bien avec lui que mal à l’aise à l’idée de l’existence d’Héra non loin d’elle … Tout en douceur. L’attaque frontale risquait de la braquer. Surement serait ce à Néthi d’attaquer un peu plus… en profondeur .
Revenir en haut Aller en bas
Mégara
Mégara Messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 03/12/2013
Localisation : Là où il y a de l'eau

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Nymphe aquatique ❊ Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeDim 26 Jan - 16:31

    Danser. A une époque chaque jour était une fête et chaque soir un bal. Créon n’était pas forcément le meilleur roi que la terre ait pu porter, mais il savait distraire ses convives et s’amuser. Nombre de fois je m’étais retrouvée sa cavalière lors de ses festivités qu’il affectionnait tant. Pour un temps loin de ma tour d’ivoire j’avais appréciée chacune de ses soirées à sa juste valeur. Mais rien ne saurait être comparable à celle que j’ai par la suite partagées avec mon époux, mon ex époux, … Difficile de choisir le bon terme pour le désigner. Malgré tout, alors que Dionysos me salue j’oublie le passé pour ancrer mon esprit dans le présent. Aussi belle ait pu être les soirées d’antan elles n’égaleront jamais celles organisées par le Dieu. Le gratifiant d’une révérence je viens mettre ma main sur son épaule alors que la sienne se pose sur ma hanche. Prenant mon autre main dans la sienne il fait un premier pas, que j’accompagne gracieusement et tous mes soucis s’envoles au rythme gai et entraînant de la musique jouée par l’orchestre.

    Au fur et à mesure que nous enchaînons les pas de danse je me détends, me laisse aller et retrouve enfin une expression plus en adéquation avec le moment présent. Mon partenaire est un excellent danseur, mais il a bien des années de pratique derrière lui, pour ma part j’avoue ne pas être mauvaise non plus, il y a longtemps que je ne joue plus dans la cours des débutants. Le laissant me faire virevolter sur la piste de danse un sourire vient s’épanouir sur mon visage et pour la première fois depuis une éternité je rayonne réellement. Le rythme de la musique se fait alors plus lent, plus doux et autour de nous les couples resserrent leur étreinte. J’opte pour une posture plus adaptée, mais un rien moins audacieuse que celle de certains autres danseurs. Mains sur les épaules de Dionysos je décide de ne pas pousser jusqu’à nouer mes bras autour de son coup ce qui me semble un peu inapproprié. Non, je réduis la distance entre nous tout en en laissant juste assez pour qu’il n’y ait rien d’ambigus derrière mon comportement.

    En parfait gentleman il adapte sa posture à la mienne avant de venir chuchoter quelque mot à mon oreille. En réponse à son sourire enfantin je lui en retourne un amusé et taquin. « Je ne vous laisserais de toute façon pas le loisir d’en profiter. » Si mon visage ne reflétait pas l’amusement que m’inspire la situation et si mon ton n’était pas un brin moqueur mes paroles passerais presque pour des menaces ou une mise en garde. A présent seul la musique emplis les lieux de ses notes douces et mélodieuse. L’assemblée elle-même à fait silence pour respecter le moment d’intimité des couples toujours présent sur la piste de danse. Un doux sourire flotte sur mon visage à la vue de l’expression épanouis de certaines de mes sœurs. Bien que volage aucunes nymphe ne refuse un moment de douceur et de romantisme. Dionysos m’affirme alors être heureux de ma présence ce soir et me fais remarquer qu’il n’y a aucune raison pour que je le vouvoie. Le fait qu’il se présente comme un ami me fait malgré tout tiquer.

    Avant que je ne puisse répliquer il me prend par surprise et me fais basculer en arrière me retenant d’une main au creux de mes reins. Prise au dépourvus lorsqu’il se met à me parler d’Héra je ne peux m’empêcher de me crisper alors que mon regard s’obscurcie sous l’effet de la colère que ce simple nom m’inspire. Aussi surprise que mal alaise à l’évocation de la déesse tant hais je ne sais pas comment réagir. Un instant j’ai envie de lui faire remarquer que bien qu’il ne soit pas elle il reste un Dieu et à côté de ça il est un hôte si charmant que les mots meurent sur mes lèvres sans réussirent à les franchir. « S’il te plais je ne veux pas parler de cette femme. » Oubliant que je le vouvoie depuis le début de la soirée je passe au tutoiement sans même y prendre garde pour lui demander de changer de sujet. Cette femme … Pas Héra, pas elle, non, juste cette femme. Elle a perdu tout droit d’être nommée autrement le jour où elle a poussé mon époux au meurtre. Qu’elle ait une dent contre Hercule je peux le comprendre.

    Mais qu’elle se venge en lui faisant donner la mort à des enfants. Mes enfants. Ça c’est impardonnable. Qu’elle femme peut être assez horrible pour oser mettre en jeu la vie de petits être innocent simplement pour assouvir ses désirs de vengeance. Hercule veut que j’oublie, que j’avance, mais je ne peux pas, à présent c’est moi qui brûle de réclamer réparation. Une nymphe avide de vengeance … On aura tout vue. La profondeur de la colère que je ressens à cet instant me laisse perplexe, je ne suis pas habituée à ressentir de la colère et que la simple évocation d’un nom en engendre tant en moi me désarçonne complètement. Me rendant alors compte que mes mains sont toujours crispées sur les épaules de Dionysos je desserre mon emprise et fais la moue. « Pardon … » Évitant son regard je préfère porter le mien sur les autres danseurs et essayer de démêler le tourbillon d’émotion qu’il vient de faire naître en moi par son commentaire aussi déplacé que mal choisit concernant la déesse.

    Puisque que mettre au clair mes sentiments me semble aussi facile que de retrouver une aiguille dans une botte de foin j’opte pour une autre tactique et préfère me concentrer sur ce qu’il m’a dit jusque-là. « L’amitié entre un Dieu et une Nymphe me semble bien abstraite et illusoire. » Difficile, en effet, d’imaginer qu’une personne de son rang puisse entretenir des sentiments amicaux envers une simple créature. Oh bien sûre qu’il en ait envers certaines de mes sœurs c’est envisageable puisqu’elles l’ont élevé, mais pour ma part je n’ai jamais rien fait pour lui alors j’ai du mal à envisager la chose. « Quand à ce qui concerne la sécurité … Je suis désolé, mais c’est un sentiment que les Dieux quel qu’ils soient ne m’inspire pas vraiment. » Autant être franche. Bien que je n’ai rien à reprocher aux autres Dieux, j’aurais bien du mal à me sentir en sécurité à leur côté tout en sachant ce dont ils sont capables. Comment éprouver de la sécurité auprès de créatures aussi versatiles que dangereuses ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeDim 26 Jan - 19:56

Les réactions de Mégara étaient plutôt compréhensibles, au regard de son passif, et le dieu grec en prenait son partie. Il n’avait pas cherché à se rapprocher physiquement de la jeune femme, ni même à la charmer. Ce n’était pas la bonne stratégie, elle n’était pas sensible à ce genre de choses et, pour être tout à fait honnête, Dio n’était pas vraiment sensible à son charme, trop … doux, à son gout. Il avait besoin d’un peu plus de piquant, de défi. Or, Még ne ressemblait pas à un défi, mais plutôt à un cas médical, une fêlure humaine qu’il fallait raccommoder lentement, patiemment. Dionysos n’était pas vraiment quelqu’un de patient. Pas en amour. Bref, nous nous égarons, et le dieu se concentrait sur le visage de la jolie nymphe, qui était aussi limpide que la surface d’un lac en été.
Bien sur, ses sourcils se froncèrent quand il évoqua la déesse du mariage. Bien qu’elle n’en fût pas consciente, le dieu la détestait au moins autant qu’elle. Elle n’était pas sa mère, et lui avait rendu la vie impossible pendant des siècles, avant qu’il ne soit assez grand et malin pour être en mesure de la menacer. C’était la réaction qu’il attendait : le malaise. Cette sensation douceâtre, insidieuse, que l’on tentait de chasser par la logique et qui, finalement pourrissait tout ce qu’elle pouvait effleurer. Un sourire mince et contrit s’étira sur ses lèvres :

-Au temps pour moi, je ne recommencerais plus.

Il continua de se mouvoir au rythme de la musique, alors que plusieurs vagues d’émotion passèrent sur le visage doux de la demoiselle, tantôt pensive, tantôt indécise, pour être ensuite plus déterminée. Il était si occupé à décrypter ses réactions qu’il ne sentit qu’à peine la pression des doigts de la nymphe sur ses épaules, et ne comprit donc pas tout de suite pourquoi elle s’excusait. Il fallait dire que sa résistance allait un peu plus loin que la tension musculaire d’une créature grecque. Il leva les yeux avec un autre sourire tranquille, puis l’écouta émettre quelques soupçons quant à l’éventualité d’une entente cordiale entre dieux et créatures. Quel mauvais esprit faisait elle là ! La musique baissa d’un ton et ralentit, jusqu’à s’arrêter, signe d’une première pause pour les musiciens. Il l’emmena sur le coté, histoire qu’ils ne se fassent pas piétiner par les danseurs dont l’activité avait ouvert l’appétit.

-Je suppose que c’est une opinion tout aussi honorable qu’une autre… Pour ma part, je trouve les créatures plus dignes de confiance et d’intérêt que la plupart des dieux… C’est pour ça que je recherche leur compagnie. C’est en partie pour cela que je n’ai jamais vécu sur l’Olympe parmi les autres dieux.

Il haussa les épaules. Ce qu’il disait était le fond le plus sincère de ses pensées : élevé par des nymphes, cotoyant les centaures, s’acoquinant ave les satyres, séduisant les sirènes, il avait vécu ses plus beaux instants de jeunesse auprès d’êtres non divins. Et même aujourd’hui, en dehors de quelques exceptions, ses relations avec son panthéon comme les autres restaient… fraiches, pour ne pas dire glaciales. Il espérait que la jeune femme prenne cela à son compte, ou au moins au compte de sa race. La seconde phrase de la jeune femme aurait pu le vexer, mais la aussi, il conserva un calme olympien, qui aurait pu surprendre quand on connaissait le caractère plutôt explosif du dieu. Mais là encore, il avait en tête sa mission, son art, et il était dans la peau de son personnage. Rien ne l’atteignait personnellement.

-Cela se comprend également, et je m’excuse à nouveau de ne pouvoir faire en sorte de pouvoir chasser définitivement cette ... sensation d’insécurité que peuvent avoir certaines personnes vis-à-vis des maitres de l’Olympe * il secoua la tête, l’air désolé* J’aimerais sincèrement pouvoir faire quelque chose pour remédier à cela … Hum, cela ne t’ennuie pas que nous retournions vers Néthi ? Il y a peu de non grecs ici, et j’ai peur qu’elle ne s’ennuie !

Sourire enjoué, toutes fossettes dehors, il avait l’air de tout, sauf d’un être dangereux. Mais c’était dans ses paroles qu’il s’armait, glissant les sous entendus, les métaphores qu’il fallait … si possible pour lui retourner la tête …

[réponse de Még, puis reprise de Néthi ?? ]
Revenir en haut Aller en bas
Mégara
Mégara Messages : 82
Age : 26
Date d'inscription : 03/12/2013
Localisation : Là où il y a de l'eau

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Nymphe aquatique ❊ Grec
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeVen 31 Jan - 17:07

    Entendre le Dieu évoquer Héra ne manqua pas me troubler. Voilà un moment mal choisis pour parler de la Déesse. Tantôt il dit vouloir me voir m’amuser et d’une seconde à l’autre il plombe l’ambiance en parlant de la personne que je hais le plus au monde. Lui signalant que je ne veux pas entendre ce nom, en tout cas pas ce soir et surement pas en plein milieu d’une valse, il s’excuse et affiche un léger sourire contrit. Si je n’étais pas si mal alaise je jurerais qu’il n’est pas le moins du monde désolé, mais comme je suis plus concentrée sur mes émotions que sur lui je ne remarque rien. Tout en essayant de démêler mes sentiments je continue de suivre le rythme de la musique. Finalement n’arrivant à rien je décide de revenir sur un sujet plus neutre et lui signale qu’en mon sens une entente cordial entre Dieux et créatures ne me semble pas quelque chose de plausible. C’est le moment que les musiciens choisissent pour stopper. Je me laisse alors entrainer par mon cavalier hors de la piste de danse.

    C’est seulement une fois sur le côté qu’il se décide à me répondre. Forcément sa réponse et sensé. A quoi je m’attendais de la part d’un Dieu élevé par des Nymphes ? Il est logique qu’il donne plus de crédit aux créatures qu’aux autres êtres divins vus qu’il n’a jamais réellement vécu parmi eux. « Un point pour toi. » Accompagnant ma phrase d’un haussement d’épaule et d’un sourire je lui accorde que j’ai parlé un peu vite surtout le concernant. Toute fois je ne peux m’empêcher de lui faire remarquer que la sécurité est loin d’être le premier sentiment que les Dieux m’inspirent. Loin de moi l’idée d’être vexante ou mal polie à son encontre, mais je me vois mal mentir. Plutôt que de prendre la mouche il s’excuse de ne pas pouvoir chasser le sentiment d’insécurité qu’inspirent ses semblables. Il va même jusqu’à m’annoncer qu’il aimerais vraiment pouvoir faire quelque chose pour pouvoir remédier à cela avant de me demander si ça m’ennuie qu’on retrouve Néthi, seule égyptienne parmi tant de grecs.

    « Bien sûre que non ça ne m’ennuie pas et pas besoin de t’excuser, si les maitres de l’Olympe inspirent si peu de confiance à certains ils ne le doivent qu’à leur comportement. Quand à remédier à cela … Laisse les donc se débrouiller avec leurs griefs. Contente-toi de te démarquer du lot et de montrer que tu n’es pas aussi imbus et prétentieux qu’eux, ils sont les seuls responsables des sentiments qu’ils inspirent tu n’as pas à te sentir concerné. L’unique moyen de faire changer l’opinion des gens seraient de recadrer tout ce beau monde …» Recadrer les Dieux. Cette simple idée m’arrache un sourire amusé, voilà qui seraient bien prétentieux, mais finalement pas si mal trouvé. Ils se sentent tout puissant, si quelqu’un pouvait leur prouver le contraire et leur apprendre l’humilité peut être serait-il moins antipathique aux yeux des créatures moins puissantes qu’eux. Enfin je me voie mal faire la révolution et puis que pourrait une nymphe face au panthéon, non, c’est une idée sans avenir.


[Moi ça me va ^^]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitimeDim 9 Fév - 15:36

Un verre à la main, j’observais Dionysos emporté la nymphe sur la piste de danse, enfin pouvais-je souffler un peu et me départir de ce sourire forcé. Je buvais une énième gorgée de vin, m’appliquais à tenter de décrypter les sentiments qui passaient sur le visage de la nymphe, de toute façon il était inutile de chercher sur le visage de Dionysos quelques informations sur ce qu’ils pouvaient bien se raconter car le dieu arborait toujours des masques qui ne traduisaient absolument pas ce qu’il ressentait. Je ne pu m’empêcher de sourire en entendant la musique ralentir forçant mes deux compagnons à se rapprocher. J’imaginais très bien Dionysos être à l’origine de ce retournement de situation. Il n’y avait pas à dire, le dieu était doué. D’un geste je tendais mon verre vers lui avec un clin d’œil pour lui signifier mon émerveillement devant tous les tours qu’il jouait tandis que la nymphe était dos à moi.

A chaque fois que la jeune femme me faisait face, je voyais son visage passer par divers états qui ne manquèrent pas de m’interpeller : colère et tristesse tranchaient de manière presque vulgaire avec ses traits, comme si une nymphe n’était pas faite pour ce genre de ressentiment. Je tentais d’estimer ce que la perte d’enfants pouvaient faire, sans grand succès, la tristesse n’avait jamais fait parti de mon être, je n’avais pas perdu d’être cher, c’était l’autre qui avait traversé ça. Moi, tout ce que je connaissais c’était la colère et la vengeance. Il n’y avait aucun doute sur le fait qu’une véritable tempête se terrait au fond de son être. Il nous suffisait maintenant de la relâcher. Ce qui était probablement plus facile à dire qu’à faire.

Je les observais revenir vers moi et m’empressais d’aller chercher deux autres verres, un pour moi et un pour la nymphe. J’arborais de nouveau mon sourire enjôleur avant de tendre son verre à Mégara. « Et bien ma foi, vous êtes de formidables danseurs tous les deux. » J’observais le sourire amusé qui était apparu sur le visage de Mégara et demandait : « Quelle idée a bien pu traverser ton esprit pour t’arracher un si jolie sourire ? » J’espèrais secrètement que ce fût l’idée de mettre fin à la vie d’Héra qui l’avait mit dans cet état, ou une autre pensée du genre et pas seulement le ravissement de la fête et n’importe qu’elle autre idée niaise propre aux nymphes.

[hj : désolée pas très long !]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]   Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Show Time ! [ Dio/Néthi/Meg]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Avant la reconstruction-