Partagez
 

 "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeLun 14 Oct - 20:02

Privé

Show me yours, I’ll show you Mine …

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mb41mp6k9u1rxtype

Dionysos & Maât


Dionysos s’était installé dans le kiosque du quartier nordique. Il n’était pas un habitué du lieu, mais ses errances avaient guidé ses pas jusqu’à ce que ses oreilles prennent le relai, attiré par la musique qui émanait de l’endroit. C’était un grand kiosque de bois imputrescible, bien ancré sur des solides rondins, et le matériau donnait une acoustique digne des meilleures salles de concert. En fervent adepte de la musique, quelle qu’elle soit, C’est tout naturellement qu’il s’était installé dans un coin, sur un banc avec vu sur l’extérieur, la tête appuyé contre un pilonne. Il dodelinait doucement de la tête au rythme doux de la musique, les yeux parfois mi clos, un petit sourire satisfait aux lèvres… Qui aurait pu croire que le beau mélomane était l’une des ames les plus torturés de Néméil ? il paraissait si sage, là dans son coin, si paisible, presque doux …

Et en effet, il se sentait particulièrement bien, et ses pensées étaient bien loin de ses manigances habituelles et ses projets destructeurs. La musique l’apaisait plus que quoi que ce soit, il n’avait même pas besoin d’alcool tant la mélodie était de qualité. Il ne connaissait pas l’air, ni tous les instruments dont jouaient les nordiques, mais ces derniers l’emmenait dans une sorte de transe entre la mélancolie et le romantisme. Il était perdu dans des souvenirs qui lui paraissaient ancestraux, remontant au temps de sa vie terrestre, quelques part entre le moyen age et la renaissance. Il avait été ménestrel dans les plus grands royaumes, conseiller particulier des seigneurs les plus retors, il avait fait et défait l’histoire à son bon vouloir, parfois sous son vrai nom, souvent sous un patronyme fantasque, alors que ses frères et sœurs restaient prostrés en haut de leur montagne. Grand bien leur en a pris, lui avait vecu des épopées fantastiques, des retournements de situations et des révolutions, et avait appris bien plus des humains que de ses semblables. Et il ne les remercierait jamais assez pour cela.

Perdu dans ses pensées, il n’ouvrit les yeux qu’à l’approche d’un pas léger et gracieux qui se dirigeait à sa rencontre. Seigneur, qui venait le déranger maintenant ? Pour une fois qu’il était « sage » dans son coin, à ne rien faire de mal, voilà que l’on troublait sa tranquillité. Il espérait que c’était important, au moins.

-Oh … bonjour Maât …

La magnifique et mystérieuse égyptienne se tenait devant lui, toujours aussi fière et gracile. Si le dieu grec appréciait la présence de la jeune femme, d’une manière tout à fait épicurienne, il se doutait bien que la jeune femme ne venait pas la visiter uniquement par courtoisie … Il ouvrit un oeil, sans trop bouger, se demandant bien ce qui allait lui tomber dessus ...


Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur

[court désolée, mais je n’avais pas des masses d’idées ><]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeJeu 17 Oct - 17:08

Long time no see my dear

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mo4js7VCYN1rh8qq3o2_500

Depuis qu’elle était sur cette île Maât trouvait qu’elle changeait. Non pas au niveau de ses convictions les plus profondes et de ses valeurs, mais dans sa manière de voir les choses. La déesse commençait à apprendre la tolérance alors qu’elle avait toujours eu du mal avec cette qualité que possédait un de ses ami les plus cher, Anubis. Toujours patient et tolérant. Mâat commençait à comprendre la raison de ses qualités et surtout à quel point elles pouvaient être utiles.
Rien que le fait d’avoir pardonné, en quelques sortes, à son père et d’avoir en plus accepté de s’allier à lui. C’était pour la plume d’Egypte un très grand pas. En avant … elle ne savait pas, elle n’était pas encore certaine si cela allait lui apporter de bonnes ou de mauvaises choses. En tout cas elle savait que Râ avait raison sur un point : il fallait absolument mettre le plus de dieux dans même camps pour éviter tout risque de guerre. Pour ça, il faudrait que chacun mette du sien et accepte les autres. Chose Ô combien difficile pour la déesse de la justice. Combien de dieux avait-elle décidé de ne plus voir ou de tout simplement rayé de sa liste car ils ne respectaient pas, selon elle, le rang de dieu.

 
Ce jour ci Maât avait décidé de continuer sa visite du quartier Nordique, elle avait découvert le feu de joie et avait ainsi rencontré Thor. Peut-être que sa balade l’amènerai a rencontrer quelqu’un de nouveau.
Vêtue simplement mais toujours élégamment, elle prit soin de prendre avec elle une veste, elle avait découvert à ses frais que le monde nordique était loin des températures saharienne du quartier égyptien.
Tout en se baladant elle observait les gens qu’elle croisait, ces personnes semblaient vivre comme si de rien était, comme s’ils étaient heureux d’être ici, loin de leur véritable terre, amoindris de leurs pouvoirs. Comme quoi l’insouciance pouvait aider à être heureux.
La déesse marchait doucement mais d’un pas assuré, toujours gracile. Lorsque la vue d’une certaine personne stoppa net sa balade.
A quelques mètres d’elle, dans un kiosque, elle aperçut Dionysos. Il ne l’avait pas vue, il semblait bien trop concentré sur la musique.

 
Maât fut amusée de voir ce dieu généralement si … prompt à semer la pagaille, totalement seul et sage, écoutant de la musique. Apparemment même lui avait une face cachée.
La plume songea à son désir de laisser une seconde chance aux dieux qu’elle avait considérés comme infréquentable. Dionysos en faisait partie. Il était fier d’être un fauteur de trouble et absolument pas complexé par sa vie de débauche, cela avait agacée la déesse depuis si longtemps. Mais en y réfléchissant bien il n’avait commis aucun réel crime. A part semer la zizanie.
Maât se demandait si en essayant de lui parler non pas comme à un enfant comme elle l’avait si souvent fait, mais comme à une personne adulte, comme à un dieu, allait-il lui faire la même impression qu’elle avait toujours eue ?
La plume d’Egypte se dirigea donc vers lui.
Il la repéra et lui adressa un bonjour des plus courtois, c’était déjà un très bon début.

 
« Bonjour Dionysos. Navrée de te déranger dans ce qu’il semble être un moment de repos, je me suis demandée l’espace d’un instant si tu accepterais un peu de compagnie. »
 
Elle fut grandement amusée de le voir douter, cela se lisait sur son visage. Après tout à chaque fois qu’elle lui avait adressé la parole avant c’était pour le réprimander.
 
« Ne me fais donc pas ces yeux là, pour une fois je suis d’humeur pacifique ! »
 


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeVen 18 Oct - 16:14

Privé

Show me yours, I’ll show you Mine …

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mb41mp6k9u1rxtype
Dionysos & Mâat




Le beau grec ne s’attendait vraiment pas à être dérangé de la sorte en ce lieu assez … confidentiel de Némeil. Après tout, il n’y avait pour ainsi dire aucun dieux autres qu’eux deux dans les parages, simplement des demis dieux à l’apparence et au comportement très humains, surement des rejetons n’ayant pas eu conscience de leur engeance divine avant d’être exilés sur l’île. Aussi, les musiciens terrestres s’étaient tout bêtement regroupés pour former des petits groupes ça et là, et parfois s’initier aux instruments traditionnels de leur peuplade d’origine. C’est pourquoi les musiciens ici jouaient une musique éclectique, parfois un peu désuète, ou au contraire très moderne, dans un joyeux mélange au final très harmonieux.

La proposition de la jeune femme lui fit ouvrir finalement les deux yeux, un peu incrédule. Passer du temps en sa compagnie, à lui ? Pourquoi faire ? Que voulait elle donc ? En général, à moins qu’il en soit l’investigateur, les autres dieux ne réclamaient pas sa compagnie en dehors de ses fêtes et autres décadences. Ils passaient beaucoup de temps avec les créatures, mais les divinités… Non, pas vraiment. Peu d’entre eux le connaissaient sobre et calme, et à vrai dire, peu d’entre eux avaient pris la peine de voir ce qu’il en était, tant pis pour eux. Il n’était pas mauvais bougre, simplement il ne faisait pas l’aumône des bonnes grâces de ses congénères. Il s’étira, puis ôta ses jambes du banc de bois pour s’asseoir correctement, laissant ainsi de la place à l’égyptienne :

-Si tu le dis ma foi, je suppose que je n’y vois pas d’objection …

Il tapota la place près de lui, reportant ses jambes contre sa poitrine (cf avatar), non sans la regarder s’installer. Il n’était pas d’humeur belliqueuse, à tout le moins un peu mélancolique. C’était une version de lui-même qu’il ne montrait pas souvent, sans pour autant la cacher. Simplement, en général, quand le spleen le prenait, il était seul. Alors il faisait avec.

-Que fais tu donc si loin de ta chaude patrie Mâat ? N’ose pas insinuer que tu es venu juste pour me voir, bizarrement, je n’y croirais pas…

Il sourit à demi, reportant son regard sur les musiciens. Il avait envie de les rejoindre, de prendre un instrument et de jouer. Mais son violon d’ingre était en réalité le saxophone, un instrument pas franchement nordique. Alors il se contentait d’écouter et éventuellement de battre la mesure du pied. Maat aimait elle la musique ? il adorait la musique. Toutes les musiques, c’était une passion qu’il partageait, sur l’Olympe, avec Apollon. Cela rendait totalement hystérique Artémis d’ailleurs quand son frère s’échappait en douce de l’Olympe pour le rejoindre et  jouer des nuits entières au milieu des humains. Un soir même, le dieu du jour avait oublié l’heure, et avait décalé le lever du jour de plus de deux heures ! ça avait foutu un beau bordel d’ailleurs, Dionysos avait adoré ça !

Un charmant jeune homme roux s’approcha d’eux pour tendre à Dio un mug fumant. Le dieu grec le remercia et lui tendit quelques pièce de cuivre avant de porter le liquide brulant à ses levres. Il passa la langue sur sa bouche rougit par une légère brulure avant de tendre le broc le plus naturellement du monde :

-Veux tu gouter ? C’est un mélange de plantes, de miel et de cannelle dans de l’eau bouillante, ça ressemble à du thé en meilleur, c’est délicieux ! * il rajouta avec un air malicieux* et pour une fois, il n’y a pas une goutte d’alcool, oui madame !


Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeMar 22 Oct - 12:47

Long time no see my dear

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mo4js7VCYN1rh8qq3o2_500

La déesse regardait son congénère d’un œil curieux. Elle n’avait jamais encore eu l’occasion de voir et de discuter avec Dionysos de manière pausée. D’ailleurs elle n’avait même jamais imaginé qu’il puisse avoir ce côté calme.
Décidément cette ile lui réservait un nombre incalculable de surprises. Mais la plus grande surprise était qu’elle changeait. La plume d’Egypte était plus patiente et plus ouverte aux autres.
S’installant à côté de lui une fois qu’il libéra la place, elle lui adressa un sourire bienveillant. Il aurait très bien pût refuser sa compagnie. Le Dionysos qu’elle avait toujours connu l’aurait fait sans l’ombre d’une hésitation s’il souhaitait rester seul. Elle pensa donc qu’elle ne devait pas tant le déranger.
Maât observa un instant les musiciens. Ces personnes semblaient plongées dans leur musique, comme emporté par l’allégresse. Il n’y avait rien de plus beau et de plus gracieux que des personnes passionnées.
Lorsque le dieu grec lui fit la réflexion sur sa présence si loin de son quartier elle eut un petit rire.
 
« Non, je ne suis pas venue pour te voir, d’autant plus que te voir ici à été une surprise. Non, je visite un peu, ce n’est pas tous les jours qu’on peut rencontrer une mythologie aux coutumes si différente des nôtres. Et il y a quelque chose de plus vivant ici. C’est la deuxième fois que je viens par ici et vraiment, malgré le froid on s’y sens bien. »
 
La musique changea de rythme, c’était plus joyeux et entraînant. Amusée et entrainée par cette musique elle remua la tête aux battements du tempo. Cela lui rappelait les soirées de festin avec ses frères et sœurs, avant son mariage. Avant d’être isolée avec Thot.
Les musiques et le vin au miel délicat d’Egypte qui enivrait les dieux et les faisaient danser jusqu’au petit matin. Les Egyptiens aimaient la fête.
La musique nordique, bien que différente était toute aussi entrainante et laissait imaginer des nuits pleines de joie.
 
Un roux s’approcha d’eux. Maât eu un mouvement de recul par réflexe, avant de se rendre compte de la bêtise de son geste. En Egypte les roux étaient les suppots de Seth, des êtres sans foi ni loi qui n’hésitait pas à trahir leur famille. Beaucoup avaient pensé qu’il s’agissait d’une légende. Mais c’était un fait, lors d’un pacte entre un humain et le dieu Seth, les cheveux de l’humain virait automatiquement au roux et laissait voir au monde que cette personne n’était pas digne de confiance.
Mais ici, elle était sur l’île, chez les nordiques, c’était donc un réflexe qu’il fallait qu’elle perde impérativement.
 
Dionysos la fit revenir sur terre en lui proposant le breuvage fumant. Le fumet qui s’y échappait était absolument divin et elle ne se fit pas prier pour porter le mug à ses lèvres.
La boisson était brûlante mais exquise, elle se lécha les lèvres.
 
« C’est délicieux en effet. »
 
Puis piquée de curiosité elle ne pût s’empêcher de demander.


« Mais toi Dionysos, que fais-tu si loin de ton quartier ? »

Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeMer 23 Oct - 20:06

Privé

Show me yours, I’ll show you Mine …

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_inline_mv4vsi6WuA1rhbdh4

Dionysos & Maât


Dionysos ne  put s’empêcher d’hausser un sourcil quand Maat sursauta à l’approche du jeune homme roux. Il resta légèrement interdit avant que les connaissances qu’il avait acquises dans les papyrus lui reviennent en mémoire : les roux étaient des suppôts de Seth, le dieu du mal par excellence des égyptiens. En d’autre terme, l’ennemi juré de Maât, la justice. Pas étonnant qu’elle sente un certain malaise à l’arrivée du serveur. Il en était presque désolé de l’avoir confronté à une situation inconfortable. Il n’était pas un mauvais bougre, il n’aimait pas blesser juste pour blesser. Il fut en revanche ravi qu’elle apprécie la boisson, et lui proposa de bon cœur de la garder. Il en était à sa troisième tasse de toute façon.

Il laissa la déesse savourer un peu de musique dans le silence, se laissant aller à quelques songes sur la belle brune : c’était assez incroyable qu’une déesse aussi symbolique, aussi prépondérante dans sa mythologie ait une apparence aussi … frêle et juvénile. Elle avait de jolies joues rebondies, un regard pétillant et extrêmement expressif, bien loin de l’allégorie de la froide justice implacable telle qu’elle est décrite dans les parchemins. Etait ce Némeil qui lui avait donné cette forme ou l’avait elle toujours eu, sans que les scribes eut été en mesure de dépeindre exactement sa douceur et sa beauté ? qui sait … Après tout, sa sœur Athéna aussi avait un physique s’apparentant plus à celui de la pompom girl californienne à une justicière et une maitresse des arts guerriers. Mais si on ne lui avait rien dit, il se serait imaginé la déesse égyptienne avec une trentaine d’années de plus, une mine sévère et un air sec. Comme quoi …

Il sortit de ses pensées alors que Maat lui retournait sa question des plus poliment. Ca lui faisait presque bizarre qu’une déesse soit … gentille avec lui ? Après tout même ses amantes jouaient un petit jeu de confrontation avec lui, et à part Séléné, aucune n’était vraiment bienveillante à son égard. Mais ce qui le troubla le plus, c’est qu’elle mentionne le quartier grec comme « son » quartier. il afficha un air sincèrement surpris, presque contrit :

-Mon… quartier ? Tu sais, je n’ai jamais eu de Chez Moi véritablement, et je n’ai jamais partagé ma vie avec les autres dieux de mon panthéon … alors ce n’est pas ici que cela allait commencer loin de la … Je n’ai jamais rien eu qui s’apparente de près ou de loin à un foyer, c’est comme ça …

Le concept pouvait paraitre choquant au final à bien y regarder. Le dieu de la fête, une fois les réjouissances finies, terminait ses nuits à droite, à gauche, la plupart du temps à l’hotel, sa valise sous le bras. Il laissait souvent ses affaires dans un garde meuble ou chez des nymphes. Ces dernières se débrouillaient toujours pour ce qu’il ait au bon moment. Il haussa les épaules :

-Donc j’ai eu la possibilité de me ballader un peu partout sur l’île sans rendre de compte à personne, sans que qui que ce soit m’attende à la maison. La liberté totale.

Il disait ça avec un air détaché, naturel, puisqu’après tout, il faisait ça depuis des siècles. Mais en avait été-il toujours  ainsi ? Certainement pas … Non Dio, n’y pense pas, ce n’est pas le moment de faire le cœur tendre … elle le sentirait bien vite !

Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeMer 30 Oct - 22:22

LONG TIME NO SEE MY FRIEND

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mo4js7VCYN1rh8qq3o2_500



La déesse sentait son corps se réchauffer au fur et à mesure que la boisson brulante circulait dans son corps.
Décidément tout qu’elle découvrait chez les Nordique était toujours agréable. D’autant plus que pour la 1ere fois elle discutait paisiblement avec un Dionysos de toute évidence calme et loin de ses extravagances habituelles.
Maât se blottissait encore un peu plus dans sa veste. La température était vraiment à l’opposé de ce qu’elle avait toujours connu. Le mug lui brûlait les mains, mais au moins il transmettait un peu de chaleur. Pourtant c’était la journée, on était en plein après-midi et le soleil haut dans le ciel ne chauffait presque pas.
Comment les nordiques pouvaient-ils vivre dans des conditions pareilles ? Bon forcément la réponse était évidente. Mais tout de même !

 
La plume d’Egypte buvait tout en réfléchissant sur tous les changements que l’île avait effectués sur leurs vies. Elle qui était si sévère auparavant, elle se trouvait bien plus douce, patiente et compréhensive qu’avant.
Pour les autres dieux elle ne savait pas vraiment quel changement l’île avait pu faire sur eux. En regardant Dionysos elle se demanda si l’île l’avait assagit. Là sur le moment elle aurait pu penser que oui, mais cet énergumène n’était pas si facile à cerner. Il était l’un des rares personnages que Maât, déesse de la justice avait du mal à juger.
Les dieux grecs en général étaient des dieux tellement oisifs. A ses yeux d’égyptienne où chaque dieu avait un travail vraiment déterminé, certains dieux grecs semblaient ne jamais rien faire d’autre que festoyer. Bien-sûr que beaucoup respectaient et accomplissait les tâches qui leurs avaient été confiée, mais d’autres semblaient se tourner littéralement les pouces. Dionysos était à ses yeux un de ceux-là.
Maintenant qu’elle n’avait plus rien à faire de ses journées, elle comprenait également le plaisir de se balader, profiter du beau temps et discuter avec des personnes. Maât avait été recluse dans le monde des morts ou chez Thot. Le loisir n’était pas souvent au rendez-vous lorsqu’elle était en Egypte.

 
Lorsque Dionysos répondit à sa question elle porta des yeux curieux au dieu. C’était vrai qu’elle avait oublié qu’il vivait plus dans le monde humain. C’était une chose qu’elle avait considéré comme anormal d’ailleurs, pourquoi fuir les siens et préférer des êtres parfois si abjects ? Mais en y réfléchissant bien, ce n’était pas la majorité des Hommes qui étaient mauvais. Simplement cette minorité était une gangrène qui souillait les autres. Elle était d’autant plus convaincue de cela depuis que les hommes les avaient reniés et exilés.

Maât sentit que Dionysos ne disait pas tout ce qu’il pensait lorsqu’il répondit. C’était même flagrant. Mais le questionner n’était pas correct. Elle soupira.
Au final la liberté elle en avait rêvé pendant si longtemps après son mariage. Ne devoir rendre de compte à personne, et recevoir sans avoir un ronchon dans les jambes.

Ici sur l’île Thot était tellement absent qu’elle ne l’avait pas encore réellement vu ou même discuté avec lui.
 
« Tu sais, je crois que pour le coup je t’envie un peu de la liberté que tu as. Avec mes responsabilités et mon … mari, je n’ai jamais vraiment été libre. Non pas que je m’en plaigne mais, une fois de temps en temps ça n’aurait pas été de refus. »
 
Elle lui adressa un grand sourire.
 
« Surprenant que la justice veuille prendre des vacances n’est-ce pas ? Au final même si je veux retrouver ma terre, être exilés ici c’est un peu comme des vacances. Forcées certes… mais loin de nos vies habituelles. Enfin pour moi c’est certain. »


Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeVen 1 Nov - 15:23

Privé

Show me yours, I’ll show you Mine …

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mhy2ltBk411s1i20mo3_500

Dionysos & Maât







Si le dieu grec avait rencontré Maât ailleurs que sur l’île, on ne pouvait douter que la rencontre eut été explosive. Maat en intransigeante déesse, aurait surement condamné le comportement burlesque et sans notion du bien et du mal du dieu grec qui, en pleine possession de ses moyens, empêchait le monde de tourner en rond, provoquant tant les guerres que les réconciliations, inspirant les artistes les plus tourmentés comme les scientifiques géniaux. Sa raison de vivre était de pimenter celles des autres, de bousculer les évidences, les interdits, les tabous. Au final, le droit à l’avortement, c’était lui. Mai 68 en franc, c’était lui, la résistance, la révolution, c’était lui . Ou du moins il les avait inspiré d’une manière ou d’une autre, et il en était plutôt fier. Le progrès ne vient jamais de l’ordre établi, mais d la remise en cause de certitude. Un concept qui échappe à bien des dieux et déesses, qui s’arrêtent souvent au diptyque Bien/Mal, Méchant/Gentil, Vie/Mort. Quel ennui.

« Tu sais, je crois que pour le coup je t’envie un peu de la liberté que tu as. Avec mes responsabilités et mon … mari, je n’ai jamais vraiment été libre. Non pas que je m’en plaigne mais, une fois de temps en temps ça n’aurait pas été de refus. »

Dionysos ne put s’empêcher de sourire un peu : Maat la femme d’intérieur, voilà qui paraissait plutôt comique. Il l’imaginait bien, dans la transposition d’une vie humaine, enfermée dans un bureau toute la journée, et rentrant à la maison le soir pour préparer le repas à son petit mari en attendant que ce dernier mette les pieds sous la table pour se plaindre d’avoir encore du gratin pour la deuxième fois cette semaine. Ecoeurant. Cela dit, il ne savait pas vraiment à quoi se résumait la vie d’un couple divin, lui-même n’ayant jamais eu de relation stable avec une déesse. Sur quel rythme vivait ils, puisque leurs taches divines et leur vie étaient intemporelles ? se voyaient ils la nuit, ou l’été, ou dans des pans spatio temporelles n’existant pas pour le commun des mortels … qui sait…
Il ne put néanmoins s’empêcher d’interroger la déesse, sans arrière pensée, sur une phrase qui l’avait particulièrement intrigué :

-Jamais vraiment été libre ? Tu es une déesse, bien sur que tu es libre ! quel intérêt à vivre dans la divinité si on n’est privé de libre arbitre ? Ton mari serait il un sorcier douteux qui t’aurait enchainé à son annulaire en te passant la bague au doigt ? Je n’ai jamais entendu parlé d’obligation maritale vitale au point de ne jamais pouvoir s’en défaire…

Il haussa les épaules, tentant de refouler au plus profond de sa mémoire le visage fin et délicat d’Ariane. Sa femme, la seule, l’unique, la fille du roi minos et demi sœur du minotaure. Celle qu’il avait sauvé selon la légende d’un exil forcé sur une île ressemblant fort à Néméil, et qui en échange, l’avait sauvé de la solitude et de l’ennui. Ariane représentait la période la plus heureuse de sa vie, coïncidant avec son amitié avec Héphaistos, ses fêtes les plus exceptionnelles, ses délires les plus incroyables. La magnifique rousse l’avait suivi jusqu’au bout du monde, accompagnant sa folie d’une douceur compréhensive, lui permettant de sublimer chacune d ses idées, l’empêchant de basculer dans la vulgarité, ou dans le « trash », comme le dise les humains d’aujourd’hui. Arianne avait été son équilibre, dotée d’une fraicheur et d’un appétit de vivre qu’aucune déesse ne pouvait avoir, puisqu’elle-même savait qu’elle pouvait mourir à tout moment et être séparée de lui. Et elle mourra, d’ailleurs, de la main d’Artémis sur ordre de Zeus, faisant basculer Dionysos dans une semi démence et une haine viscérale du monde divin. La seule pensée de sa défunte femme, qu’il n’avait pu amener à l’immortalité, allumait dans son estomac un feu de haine pure, qu’il digérait chaque jour plus difficilement.

« Surprenant que la justice veuille prendre des vacances n’est-ce pas ? Au final même si je veux retrouver ma terre, être exilée ici c’est un peu comme des vacances. Forcées certes… mais loin de nos vies habituelles. Enfin pour moi c’est certain. »

Le dieu se força de sourire, acquiesçant doucement.

-Je suppose oui, que cela doit être un grand bouleversement pour toi. Mais n’es tu pas un peu plus curieuse que cela ? Je veux dire, Néméil peut être un Club Med agréable, certes, mais elle peut être Tellement plus que ça … Il y a tant à faire ici, à essayer, à découvrir, n’envisages tu pas que les lois terrestres ne s’appliquent pas ici ? Que le bien et le mal n’ont pas la même envergure ici que là bas ? tout cela me fascine …



Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeVen 6 Déc - 19:42

LONG TIME NO SEE MY FRIEND/legend>
"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mo4js7VCYN1rh8qq3o2_500

La déesse n’avait définitivement plus froid grâce à la boisson que Dionysos lui avait proposée. Leur conversation la laissait songeuse. Il était vrai qu’elle se sentait nettement plus libre depuis qu’elle était sur l’île. Ce qui était d’une très grande ironie puisqu’ils y étaient prisonniers. Maât abaissa le mug, prenant appuis sur ses cuisses avec ses coudes.
Comment expliquer à ce dieu ses charges et toutes les responsabilités qu’elle avait du gérer, alors que lui avait choisi de ne pas vivre parmi les dieux et que ses actes étaient toujours dictées par son libre arbitre.
Vivre avec Thot, elle ne l’avait pas choisi. Elle n’avait jamais été réellement enfermée avec lui, il ne l’avait pas fait prisonnière, loin de là. C’était seulement qu’entre sa colère contre son père mais la loyauté qui la guidait, elle s’était renfermée sur elle-même, se consacrant a son « métier » divin, ne laissant que peu de personne entrer dans sa bulle.
La plume d’Egypte pouvait enfin prendre du recul sur son passé. Elle avait survécu des millénaires sans jamais réellement vivre. S’était-elle seulement amusée auparavant ? Maât soupira. Leur exil était  forcé et les humains paieraient surement leur traitrise. Mais elle pensait également qu’elle avait une deuxième chance. Vivre … sans se préoccuper des conséquences et des responsabilités qui lui incombaient.
Dionysos ne comprenait pas pourquoi elle n’était pas réellement sortie après son mariage avec Thot.
 
-Jamais vraiment été libre ? Tu es une déesse, bien sur que tu es libre ! quel intérêt à vivre dans la divinité si on n’est privé de libre arbitre ? Ton mari serait il un sorcier douteux qui t’aurait enchainé à son annulaire en te passant la bague au doigt ? Je n’ai jamais entendu parlé d’obligation maritale vitale au point de ne jamais pouvoir s’en défaire…


« Non, on ne m’a pas enfermée, je n’étais pas prisonnière. Je crois que je me suis renfermée moi-même. Je me suis crue prisonnière un long moment. Je ne pouvais pas faire autrement que d’accepter le mariage et d’y être fidèle. Cela m’a tellement agacée de ne plus avoir mon libre arbitre que je l’ai totalement abandonné. Mais il est vrai que l’île me change beaucoup. Je rencontre des personnes que je n’aurai jamais rencontré avant, et je dois avouer que ça me donne à réfléchir. »
 
Maât posa sa main sur celle de Dionysos et lui adressa un sourire doux.
 
« Discuter avec toi me donne aussi à réfléchir. Tu penses tellement différemment de moi. Tu es a l’inverse de tout ce que j’ai considéré normal et juste. Et pourtant sur certains points je ne peux que me dire que tu as raison. Mais j’ai tellement du mal a comprendre ta curiosité sur cette ile. Tu es le seul à voir ça comme une option de liberté. Pourtant on nous a exilé, ça ne t’atteint pas ? »
 
Maât avait fini sa boisson, elle ôta sa main de celle de Dionysos, et se pencha pour poser le mug sur la table devant elle. Elle reprit une position bien confortable, écoutant la musique qui ne s’arrêtait jamais.
Dionysos était un dieu plein de surprise. Considéré comme fou et semeur de trouble par la plupart et pourtant il pouvait également être curieux et plein de vie, et il fallait bien le dire, d’une très agréable compagnie. Si jamais elle racontait ça a qui que ce soit, elle était sure et certaine que personne ne la croirait.
D’ailleurs c’était certains que si son père décidait de lever un camp de dieu pour lutter contre l’exil, Dionysos n’en ferait certainement pas partie. Surement même qu’il serait contre eux.


 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitimeSam 14 Déc - 14:44

Privé

Show me yours, I’ll show you Mine …

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Tumblr_mhy2ltBk411s1i20mo3_500

Dionysos & Maât




A sa grande surprise, la conversation avec la déesse égyptienne était plus plaisante qu’il ne l’aurait imaginé. Pourtant, la déesse était à peu près tout ce que le grec détestait dans la divinité :il émanait d’elle une certaine toute puissance, une confiance en elle-même et dans son panthéon, et un évident sentiment de supériorité vis-à-vis des humains. Seulement voilà, elle n’était pas pour autant prétentieuse ou particulièrement orgueilleuse, même pas ne serait ce qu’agaçante. Elle était juste… dans sa bulle, sa case, tellement formatée, qu’elle ne voyait même pas ce qui pouvait être dérangeant dans son comportement. Après tout, pouvait il vraiment la blâmer, après plusieurs milliers d’années à agir toujours de la même façon, était il vraiment possible de changer du tout au tout ?

Le dieu écouta ce que lui expliquait Maât. Elle lui donnait l’impression d’un oiseau à qui on aurait rogné les ailes pour qu’il ne puisse pas voler où bon lui semble, s’en était vraiment triste. Il songea qu’ils auraient pu bien s’entendre, dans d’autres circonstances que celles de leur exil. C’était une femme gentille, peut être juste un peu trop, et surtout, qui avait oublié ce qu’étaient les plaisirs simples de la vie depuis bien, bien trop longtemps. Typiquement le genre de personnes à qui Dionysos aimait redonner le gout de vivre et de s’amuser.

Il sursauta quand elle posa sa main sur la sienne, comme un chat qui n’aurait pas l’habitude de se laisser caresser. Il n’avait pas vraiment l’habitude des marques d’affection et des contacts physiques spontanés. Malgré son coté mondain, il ne se laissait pas approcher si facilement que ça, et ne se laissait pas vraiment faire, en général. Il faisait toujours en sorte d’être à l’initiative de ce genre de geste, et le fait que Maât soit … gentille ? gratuitement avec lui, était quelque chose de plutôt perturbant pour lui. Il n’avait pas vraiment l’habitude de recevoir de la sympathie de la part d’autres divinités, et encore moins d’autres mythologies.
Il réussit à sortir de cette position troublante en se concentrant sur la réponse qu’il pouvait donner à la belle déesse :

-Je ne pense pas être le seul à me réjouir d’être ici … Mais pour moi, Néméil n’est pas un exil. Bien sur, je n’ai pas choisi d’être là … mais je n’ai jamais choisi véritablement de vivre ici ou là, ma vie a été u voyage et un exil permanent… Vois tu, Maât, le concept d’exil suppose d’avoir été arraché de force de sa maison, sa patrie, sa famille … Quelqu’un qui n’a ni famille, ni maison, ni attache, ne peut être exilé… parce qu’il n’y a aucune perte qui puisse l’affecter vraiment. On n’est jamais triste de perdre quelque chose que l’on a de tout façon pas, tu vois ce que je veux dire ?

Sans vraiment se rendre compte, le discours de Dionysos en disait bien plus long sur l’histoire du grec qu’il ne voulait bien le croire. Son regard se perdit dans le vague, et un sentiment de solitude incroyable semblait émaner de tout son être. Bien sur il était un être mondain, grégaire, toujours prêt à faire la fête, mais en même temps … s’il venait à disparaitre, quelqu’un le regretterait il vraiment ? quelqu’un serait il prêt à risquer sa vie pour la sienne ? Probablement pas. Depuis des siècles le dieu s’était lui aussi forgé une carapace presque impénétrable. En étant avec tout le monde, il n’était avec personne. Il avait refusé tout engagement sentimental, non parce qu’il était trop difficile, mais parce que l’idée de la perte, ou que l’on puisse utiliser ses sentiments contre lui, le terrifiait. Au final, le dieu n’avait pas l’air si sanguinaire et torturé que ça, pris à part. Seulement extrêmement seul …



Créditsimage 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]   "Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

"Show me yours, I'll show you mine" [PV Maat]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Avant la reconstruction-