Partagez
 

 Une nuit angoissante ft Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Une nuit angoissante ft Seth   Une nuit angoissante ft Seth Icon_minitimeDim 6 Oct - 14:20

Le sang colorait peu à peu l’eau autour, tandis que je frottais avec vigueur ma robe tachetée de rouge. Le jour n’allait pas tarder à se lever, ce qui ne m’apportait que davantage d’angoisse. Quelques heures plutôt, j’avais perpétré un énième crime à la différence que cette fois, j’avais été surprise par la femme du dieu auquel j’avais ôté la vie. Elle avait crié, j’avais sursauté, arme toujours à la main. Je m’étais rapidement faufilé par la fenêtre entrouverte et m’était hâter de me cacher au détour d’une ruelle. Je l’entendais au loin appeler au secours, je percevais les paroles apeurées des personnes qui s’étaient rassemblés, avant d’entendre avec effroi un homme déclaré qu’il fallait « chasser le monstre qui avait fait ça ». La femme avait alors murmuré d’une voix chevrotante. « C’était une femme j’en suis sûr, brune mais avec la pénombre qui régnait dans la chambre… » Je fus rassurée de cette faible description : dans le quartier égyptien les femmes brunes ne manquaient pas. Mais elle rajouta « mais…sa robe était pleine de sang et elle avait une dague à la main. » Je grinçais alors des dents, avant de baisser mon regard sur la robe blanche effectivement maculé de ce liquide qui me dévoilait aux yeux du monde. Le groupe au loin commença à s’agiter davantage, avant de commencer à se séparer, je pestais alors avant de me mettre à courir, tentant d’éviter les croisements bondés de monde, de me calfeutrer dans les ruelles sombres tandis que par petits groupes, les habitants du quartier me cherchaient. Il fallait que je trouve une solution, et vite, je ne pouvais pas rester cacher à leur insu toute la nuit. Je réfléchissais alors à grande vitesse : il m’était impossible de retourner chez Anubis, sa maison était dans l’avenue principale du quartier et s’y faufiler reviendrait au suicide. Je repensais alors au pont au nord du quartier, je pourrais sans peine me dissimuler dessous et tenter d’y laver ma robe.

C’est comme ça que je me retrouvais à moitié plongée dans l’eau, dissimulée sous l’arcade du pont, à frotter vigoureusement le tissu qui peinait à se débarrasser de sa couleur rougeoyante. J’entendis alors des pas derrière moi, je retirais doucement ma dague de son étui, attaché à ma cuisse, et me retournais vivement. J’eu du mal à distinguer la personne dans la pénombre, avant qu’il ne fasse un pas de plus. Quand je le reconnus, je sentis mon corps se tendre entièrement et l’angoisse tenailler mes entrailles. Evidemment qu’il avait entendu les hommes et femmes effrayés, les fouilles dans les maisons et les soupçons sur qui était l’auteur de ce massacre. Mais lui savait. Il savait que j’en étais l’auteur. Connaissais mon secret et ne se gênait pas pour me faire chanter. Seth, parfait dieu du mal. Si une cinquantaine de personnes me cherchaient, lui m’avait trouvé, certainement dans l’espoir de me mettre à genoux devant lui, une fois de plus. Il pouvait m’attraper par le bras, me livrer à eux ou encore me faire faire n’importe quoi pour, qu’au contraire, il garde le silence. Je sortais peu à peu de l’eau, afin de lui faire face, ma robe me collant d’une manière des plus désagréables. Je sentais la haine et la rancœur faire battre mon cœur d’une manière désordonnée, tandis que mes doigts restaient serrés sur le manche de la dague. Je respirais un grand coup avant de lui dire, tentant de garder une voix la plus calme possible alors que mon être tout entier désirait seulement lui lancer l’arme en plein cœur.

« Seth… Autant te dire que tu tombes bien mal, j’ai d’autres choses à faire que de me soumettre à tes caprices. »
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une nuit angoissante ft Seth   Une nuit angoissante ft Seth Icon_minitimeJeu 10 Oct - 9:53

Seth avait profité du temps doux et du ciel clair pour vagabonder dans l'avenue de Gizeh qui baignait dans la lumière argentée de la Lune. Il n'avait pas été le seul à avoir eu cette idée, apparemment, à en croire le nombre de passants qui profitaient de la nuit. Rapidement, en remontant la rue, il sentit l'excitation de la foule. Puis, il entendit des cris. De rage. Une femme annonçait la mort d'un Dieu, et prétendait que la coupable était probablement brune. Seth s'éclipsa alors dans une ruelle sombre, ayant déjà sa petite idée de l'identité de la meurtrière. Tout en s'éloignant de l'avenue de Gizeh, il réfléchit à l'endroit où la fugitive avait pu se réfugier. Probablement couverte de sang, elle avait dû tenter de se débarrasser de ses vêtements. Et non pas en public. Le quartier étant sans doute bouclé de toutes parts pour tenter d'attraper la meurtrière, elle n'avait donc pas pu retourner chez elle. Seth pensa alors au pont au Nord du quartier et à la rivière qui passait en-dessous. Cela ne lui coûterait rien d'y aller jeter un coup d'œil après tout...

Quelques minutes plus tard, il aperçut le pont ainsi qu'une silhouette non loin de lui, à moitié plongée dans l'eau. La Lune venait d'être cachée par un nuage, il ne put donc distinguer qui faisait sa petite baignade nocturne. Il s'approcha alors un peu plus, calmement. Seth fit un pas de plus, rentrant alors dans les rayons argentés de la Lune. Il n'avait pas tenté de se cacher. À quoi bon, après tout ? Néthi -car c'était bien elle- savait pertinemment qu'il était le seul à connaître son petit secret qu'elle tentait si bien de cacher. Le Dieu Égyptien aperçut les doigts de la jeune femme se crisper sur la dague qu'elle tenait toujours à la main. Elle sortit alors de l'eau et lui fit courageusement face. Elle lui intima alors de la laisser tranquille, étant suffisamment occupée comme ça.

-Oui, je vois ça.

Il marqua une pause et en profita un peu pour la dévisager. Légèrement décoiffée et essoufflée, il était évident qu'elle venait de mettre beaucoup de son énergie à enlever le sang frais sur sa robe blanche. Quelle idée de porter un tel vêtement quand on va égorger quelqu'un !

-Ce n'est pas en frottant comme une brute avec juste de l'eau que tu vas enlever tout ce sang. Je pensais que tu étais un peu plus professionnelle que ça, Néthi. Je t'aurai bien proposé du savon, mais je n'en ai pas et de toute façon, cela n'aurait pas suffit.

Le regard haineux de la jeune femme fusillaient depuis le début ceux, rieurs et amusés, de Seth. Ce dernier jubilait dans des situations comme celles-ci. Elle savait qu'il avait un total contrôle sur elle et qu'elle était impuissante, bien que son regard essayait de prouver le contraire.

-Allons, allons ! Ne fais pas ses yeux avec moi ! Tu as peur que je te dénonce, c'est ça ?

Seth préféra garder la réponse de sa question pour lui. En fait, lui-même ne savait pas encore ce qu'il allait faire de Néthi pour l'instant. Ses yeux tombèrent alors sur la dague dont la lame était pointée sur lui. Il fit alors glisser sa main sur le poignet de la jeune femme, jusqu'à ce que ces doigts effleurent le manche dans l'arme entre ceux de la meurtrière.

-Laisse-ça, veux-tu ? Tu risquerais de blesser quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une nuit angoissante ft Seth   Une nuit angoissante ft Seth Icon_minitimeDim 17 Nov - 11:36

Stupide robe blanche, pourquoi mon autre avait-elle décidé de s’accoutrer ainsi aujourd’hui ? Ma part d’humanité avait-elle tenté de révéler le monstre que j'étais aux yeux du monde ? C’était possible, l’autre Néthi était capable de n’importe quoi pour éviter d’autre crime. Dans tous les cas, j’étais plutôt en mauvaise position. Je voyais Seth et son rictus infernal, se délecter de cette scène, pensant certainement à toutes les autres façons de me rendre  cette soirée encore plus impossible. Sa voix pleine de jugement, ne tendit que plus mes nerfs déjà à vif tandis qu’il me disait que m’acharner ainsi sur le tissu ne changerait rien. Il donnait des leçons comme d’habitude, leçons que je connaissais déjà. Je savais pertinemment que le sang sur une robe blanche ne pardonnait pas mais je n’étais pas prête à abandonner l’espoir de me sortir de ce mauvais pas. Ce soir j’avais fais une erreur, combien de temps me resterait-il encore avant que toutes l’ile ne soit au courant de mes méfaits ? Il allait falloir que je ralentisse ma cadence, que je laisse l’humaine prendre possession de ce corps pendant quelques temps mais comment pouvais-je rester stoïque devant le nombre d’infidèles que je sentais à Némeil ? Cette île me rendait folle, pire encore, elle me rendait faible. J’étais soumise à mes pulsions, beaucoup trop nombreuses, et cela m’empêchait d’envisager tout ce que je risquais. Ce soir me servirait de leçon. Je défiais alors Seth du regard portant sur lui toute la haine que je ressentais en sa présence. Quand il m’intima de ne pas le regarder comme ça, me soumettant à un chantage honteux, mes yeux se baissèrent tandis que ma fierté criait contre cet acte. Seth était certainement un monstre pire que moi et je ne doutais pas un seul instant de sa capacité à me dénoncer. Je ne répondis pas à sa question, trop blessée dans mon orgueil et trop butée pour lui montrer de vive voix ma soumission.
Il s’approcha alors et je sentis ses doigts se porter à mon poignet dans un frisson désagréable glissant jusqu’au manche de la lame que je serrais avec force. Il m’intima de lâcher mon arme mais je n’en fis rien tout d’abord, encore peu habituée à devoir obéir de la sorte. Sa main se resserra brutalement autour de mon poignet, le tordant jusqu’à ce que la dague tombe dans un bruit sourd au sol. Je grimaçais de douleur, serrant les dents pour qu’aucun son ne trahisse la torture qu'il me faisait subir. Je savais que ma souffrance lui ferait bien trop plaisir.

« Lâche-moi Seth » Soufflais-je, le regard tout attisé par la haine. « Que veux-tu de moi ? Si tu étais là seulement pour me livrer tu l’aurais déjà fait depuis longtemps. »

Je sentais des fourmis parcourir mes doigts, tandis que sa main de fer tenait toujours mon poignet douloureusement emprisonné. Mes yeux cherchèrent dans les siens la raison de sa présence ici car je n’avais aucun doute qu’il m’avait cherché, voyant en cette cavalcade une nouvelle occasion de jouer.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une nuit angoissante ft Seth   Une nuit angoissante ft Seth Icon_minitimeMer 20 Nov - 16:20

Comme Seth s'y était attendu, Néthi lâcha son poignard. Il était inutile que d'autres personnes soient tuées ou blessées ce soir. Que voulait-il d'elle ? Cette question le fit sourire jusqu'aux oreilles car, en réalité, lui-même n'avait encore prévu ce qu'il ferait d'elle. En tout cas, une chose était certaine, c'est qu'il n'irait pas la livrer. Non, ce petit jeu était bien trop amusant à regarder, ce serait dommage de l'arrêter maintenant. De plus, elle n'avait pas encore fini sa sale besogne pour se faire arrêter maintenant. Imaginez un peu la frustration qu'elle aurait si elle ne pouvait plus accomplir sa mission divine ? Il soupira, toujours autant amusé, son sourire moqueur ne disparaissant pas des ses lèvres. Elle avait pour une fois raison en disant que s'il l'avait voulu, il aurait pu la dénoncer depuis longtemps. Après tout, ce n'était pas les occasions qui lui manquaient.

-Si je ne t'ai pas encore livrée, c'est simple. Cela est tout simplement distrayant de tous vous voir vous affoler autour d'un bain de sang.

Il ne put contenir un rire moqueur, ne retirant pas son regard des yeux de Néthi. Sans lâcher le poignet de cette dernière, il se pencha rapidement et ramassa la dague de sa main libre. Une jolie lame, sans aucun doute. Le métal toujours un peu rougi par le sang brillait dans la lumière blafarde de la Lune. Il réfléchit alors sur la décision qu'il devait prendre. Il rangea le poignard à sa ceinture, lâcha un rapide "Confisqué" moqueur, avant de retourner dans ses pensées. Il n'avait aucunement envie de la laisser partir. De plus, la battue semblait vraiment importante cette fois-ci et, vêtue de la sorte, il ne lui donnait pas cher de sa peau. Elle allait se faire repérer en moins de temps qu'il ne faudrait pour le dire. Il fallait donc lui trouver une planque, un endroit où personne n'aurait idée de la chercher. Le quartier égyptien était bouclé, la possibilité de cachettes était donc considérablement réduit. Puis, il eut une idée. Le refuge où personne, absolument personne n'aurait la pensée de venir la retrouver là.

-Tu veux venir chez moi ?

Ses yeux rieurs plongés dans les siens, sombres, essayèrent de déceler la moindre hésitation suite à cette brusque proposition. Qui aurait la sombre idée que la coupable puisse trouver asile chez lui ? Savoir que Seth adorait voir les gens paniquer et souffrir n'était un secret pour personne. Quel avantage tirerait-il de dissimuler une criminelle chez lui ? Qui, en plus, pourrait en faire sa prochaine cible ? En fait, il ignorait si les chasseurs savaient que leur fuyarde n'éliminait que des infidèles... Enfin, quoiqu'il en soit, Seth était une cible potentielle pour Néthi. Mais, la dague à sa ceinture, la meurtrière ne pouvait rien lui faire. Et puis, il lui proposait de l'aider ! À quoi bon vouloir attenter à sa vie, au risque de mettre la sienne en péril ? Puis, il soupira, toujours l'air moqueur aux lèvres.

-Ne t'en fais pas, il n'y aucun piège. Je te l'assure.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: Une nuit angoissante ft Seth   Une nuit angoissante ft Seth Icon_minitimeDim 24 Nov - 15:49

Seth était un personnage des plus surprenant, son sourire toujours aussi sarcastique ne quittait pas ses lèvres comme si la moindre petite chose l’amusait. En fait, il se délectait du malheur des autres. Chose qu’il confirma dans la minute qui suivit. Le sang, l’horreur, j’avais l’impression d’être son divertissement favori et il était presque vexant d’être si peu prise au sérieux. Seth ne me redoutait pas une seconde malgré mes sévices, les meurtres que j’enchainais. Je fulminais silencieusement quand je le vis ramasser ma dague qui était pathétiquement tombé à ses pieds. Je regrettais ma forme d’avant, quand j’étais Aképhalos entier, quand j’avais la force, la vitesse, tout ce qui m’assurait d’achever mes victimes. Même les dieux aussi puissants qu’ils étaient me craignaient alors mais qu’étais-je aujourd’hui ? A leurs yeux, je n’étais qu’une simple femme, belle sans aucun doute, ce qui m’arrangeait pour séduire mes proies, mais rien dans mon apparence ne me rendait redoutable. Quand je l’entendis me dire « confisqué » comme si j’étais une simple enfant qu’on grondait je me mordis la lèvre inférieure me retenant de lui cracher à la figure toute ma haine. Mon cerveau fonctionnait à grande vitesse, il fallait que je me sorte de ce mauvais pas, des griffes de Seth. Le problème était que si je lui échappais, j’allais me retrouver nez à nez avec le groupe d’égyptien qui était à ma recherche et qui criait vengeance. Je fermais donc les yeux tentant de calmer mon rythme cardiaque battant démesurément tandis que l’horreur de ma situation m’apparaissait de plus en plus.

Je crus m’étouffer en entendant la proposition de Seth, tandis que je rouvrais prestement les yeux le détaillant comme si il était devenu fou. Je fouillais dans ces yeux à la recherche du moindre piège mais n’y trouvait que la lueur ironique qui ne quittait jamais ses prunelles. Je pinçais les lèvres, envisageant la solution. Au moins étais-je sur de ne pas mourir de la main des autres égyptiens. Mais il n’était pas garanti non plus que Seth ne cherche pas à me nuire. J’inspirais profondément, me retrouvant devant le fait accompli que si je voulais survivre il allait falloir que je fasse confiance au dieu, et l’effluve de l’infidélité qui s’émanait de lui vint me titiller à nouveau. En allant chez lui, j’allais forcément trouver un moyen de le tuer n’est ce pas ? Après tout ce n’était pas parce que j’avais échoué une fois que je n’avais pas le droit à une seconde chance. Je contemplais le poignard à sa ceinture, j’allais bien réussir à le récupérer d’une façon ou d’une autre. Cette nuit m’offrait au final une nouvelle opportunité, peut être allais-je enfin réussir à mettre fin à la vie de Seth, me libérer ainsi de cette soumission, de cette angoisse omniprésente qu’il puisse me dénoncer à la moindre incartade de ma part.

Je tentais de lui cacher les nombreuses idées qui déferlaient dans ma tête, cherchant à afficher un visage ennuyé devant sa proposition.

« J’imagine que je n’ai pas le choix de toute façon. » grommelais-je

Quand il m’annonça qu’il n’y avait aucun piège, je levais les yeux aux ciels avant de répondre sarcastique.

« C’est vrai que je me sens tout de suite plus rassurée. Après tout pourquoi devrais-je m’inquiéter ce n’est pas comme si tu connaissais le pire de mes secrets ou que tu pourrais me livrer aux autres égyptiens… Non… aucune raison d’avoir peur dans tout ça. »

Je finis par arquer un sourcil et pester.

« On peut y aller avant que je change d’avis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une nuit angoissante ft Seth   Une nuit angoissante ft Seth Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit angoissante ft Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Avant la reconstruction-