Partagez
 

 I Hate You ~ WITH Artémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Proserpine
Proserpine Messages : 303
Age : 24
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeSam 18 Mai - 11:56

Proserpine était dans sa maison, dans son lit en baldaquin. Les voiles blancs transparents lui masquaient la vue, lui masquaient tout. Elle regarda le plafond et soupira, elle n'avait personne, personne avec qui parler, personne avec qui se disputer, personne avec qui avoir des plaisirs charnelles. Un nouveau soupire s'échappa de sa bouche, elle se releva sur ses coudes et regarda la partie froide du lit, son mari c'était une nouvelle fois enfuit. Elle écarta les voiles et fut assaillit par un rayon de soleil. La jeune femme s'approcha de la fenêtre et apprécia la vue, ça changeait grandement des Enfers. Elle se retourna et regarda sa chambre la trouvant ... trop simple. Elle savait que si elle faisait le moindre changement sans l'accord de son mari, il y aurait quelques ... comment dire, cris? Oui exactement, des cris. Elle sourit et sut que ce serait sa prochaine action. Mais pour l'instant, elle devait absolument ce décontracter dans un endroit silencieux et un peu caché. Elle sourit et enleva sa robe de chambre blanche transparente sans avoir peur d'être vue et s'avança jusqu'à la pièce d'à côté, celle où se trouvait les thermes.
Elle entra directement dans le bassin chaud et se désaltéra. Que c'était bon de prendre son temps. En tant que Déesse des Saisons, avant elle n'avait pas le temps de penser, de réfléchir, maintenant qu'elle était sur Némeil, elle pouvait prendre le temps, se divertir, charmer, dormir. Elle resta quelques minutes dans l'eau chaude avant de sortir dans le plus simple des appareils et prit la serviette à la douce texture. Elle s'essuya et se dirigea vers son armoire et étendant sa serviette. La déesse ouvrit la porte et se mordilla la lèvre avant de prendre une robe blanche au style de l'Olympe. Elle l'enfila, après avoir mis des sous-vêtements et sortit.
Se détournant des autres quartiers, elle s'orienta vers un endroit merveilleux et qui lui permettait de se ressourcer. Elle sourit et arriva à destination en peu de temps, juste assez pour ne pas se fatiguer. La Reine s'assit près de l'eau et regarda l'endroit merveilleux. Elle sourit, les fleurs, l'eau, les animaux, s'étaient vraiment très beaux. Et ça touchait le coeur de cette déesse, non pas fait de glace, mais dont on n'avait pas pris ses choix en compte. Elle regarda le ciel et soupira.
-Mon dieux, je m'ennuie!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeSam 18 Mai - 22:02

Une fois n'est pas coutume, les dieux m'avaient excédée. Je n'aimais pas m'énerver, j'étais quelqu'un de patient en général, mais mes semblables avaient le don de me mettre hors de moi. Je n'avais fait que passer dans le Quartier Grec pour parler un peu avec Apollon ; et il a fallu que l'on m'asperge de questions, que je me mêle à la foule, que j'assiste à des disputes de famille et que sais-je encore. Je ne sais pourquoi j'ai été faite déesse, puisque je ne suis pas comme eux. Je suis biche, je suis ourse, mais sûrement pas divinité.

Je pris sur moi, enfouissant ma colère au fond de mon être. Je me fis imperméable et sortis des habitations en courant à toute vitesse. Enfin la nature, enfin le repos. Le calme, la sérénité. Je choisis le lac. L'eau, bien que n'étant pas mon élément de prédilection - j'étais terre, terre à jamais - était apaisante, et j'espérais qu'elle pouvait éteindre le feu de ma rage. J'étais de plus en plus susceptible depuis que nous étions sur cette île. Certes, il y avait de grands espaces, mais ce n'était pas assez. Une vaste étendue d'herbe ne me suffisait pas ; je voulais des montagnes allant jusqu'au ciel, je voulais des forêts pleines de dangers. Cette île était trop petite pour moi, je me sentais opprimée, cernée par l'Océan. J'avais réussi à aller à la mer au Nord et au Sud de l'île trop facilement, trop rapidement. Bien qu'il restât encore beaucoup d'endroits à explorer, l'aventure ici ne m'attirait plus.

Le lac, c'était peut-être le seul endroit qui me fascinait encore. Je ne nageais pas très bien, et c'est justement pour cela que l'étendue d'eau continuait à m'intéresser. Je ne pouvais pas l'explorer, je ne pourrais jamais le connaître parfaitement - et j'avais besoin de mystère, j'avais besoin d'inconnu, pour que la flamme revienne. Que ma soif d'aventure reprenne le pas sur ma rage contre les dieux. J'avais besoin d'évasion, de rêve, de liberté, sans quoi les autres divinités risquaient de pâtir de ma mauvaise humeur. Par délicatesse pour eux, et surtout pour mon équilibre personnel, il me fallait de la solitude.


"Mon dieu, je m'ennuie !"

J'étais arrivée au lac pleine d'espoir. Je sortais enfin de la prison de la ville, la liberté me souriait.
Espoir vain.
J'entendis cette voix horripilante d'une déesse qui ne méritait pas ce nom. Je fermai les yeux, puisant dans mes dernières forces pour rester calme. Je savais que je pouvais céder d'un instant à l'autre - j'étais au bord de l'explosion, avec ces autres dieux qui m'avaient très fortement agacée. J'espérais que Proserpine ne m'avait pas vue, et fit demi-tour le plus discrètement possible. Je savais me déplacer sans bruit et sans être vue si je le voulais, mais je n'y avais pas pensé. Je n'étais pas en train de chasser, je n'avais aucune raison de me cacher.

Pourvu qu'elle ne m'ait pas vue, pourvu qu'elle ne me parle pas ! Je voulais simplement l'éviter. Esquiver la dispute, sans quoi je ne répondais plus de moi. Une phrase mal placée de sa part, et c'était sa mort subite. Oui, si elle m'insultait, une flèche dans sa gorge lui ferait ravaler ses paroles...

Je décidais de m'éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Proserpine
Proserpine Messages : 303
Age : 24
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeSam 1 Juin - 19:25

Proserpine était complètement subjuguée par le ciel d'un bleu céleste, soudain, elle entendit des bruits. Des bruits de pas, elle se leva lentement, sans bruit et fronça les sourcils, qui était la personne qui osait venir près d'elle et repartir à pas de loup sans la saluer, elle, déesse des saisons et Reine des Enfers. La brune commença alors à marcher vers la source de ses froissements et tentant tant bien que mal de ne pas faire craquer les branches sous ses pas à son tour. Elle voulait prendre ce voyeur par surprise et elle comptait bien y arriver avec ou sans force. Mais surtout, avec beaucoup de discrétion et de ruse.
Puis la Déesse se rapprocha assez pour voir son ennemie juste devant elle. Ainsi la chasseresse n'avait pas fait attention à son pas léger et surtout elle voulait l'éviter. Une bonne chose certes, mais les disputes sont tellement distrayantes que l'on ne peut qu'en vouloir plus.

-Peut-être pourrais-je l'épargner, pensa-t-elle. Oh et puis, elle m'a ignoré tout de même. Est-ce que j'aurais fait cela à sa place ? Bien sûr que non.

Elle s'approcha lentement et s'arrêta précipitamment quand elle sentit son pied se poser sur quelque chose d'instable comme une pierre. Elle baissa la tête et déplaça son pied sur la gauche. Remarquant qu'elle s'approchait d'épine, la déesse des saisons soupira et haussa les épaules avant de prendre le bas de sa robe et de le remonter légèrement, dévoilant ses fines jambes musclées.

-Mmm … je suis vraiment proche d'elle, je pourrais presque la pousser face contre le sol, mais je ne pense pas que cela soit une bonne idée. Peut-être pourrais-je … je ne sais pas … mmmh … pourquoi pas simplement arriver et lui parler ? Après tout, ma simple présence l'insupporte.

Proserpine sourit et chercha à la dépasser le plus silencieusement possible mais malheureusement, alors qu'elle était juste à côté de son ennemie, elle buta dans une branche et tomba au pied de la chasseresse.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeMer 5 Juin - 12:16

Je m'éloignai sans bruit, mais il était trop tard. J'avais entendu l'horripilante Proserpine se lever et me suivre. Bien, que faire à présent ? Il était hors de question de fuir plus loin : il ne sera pas dit qu'Artémis a été lâche au point de fuir une traînée. Non, je ne pouvais pas la semer, il fallait l'affronter. Je serrai les points. Ne pas perdre le contrôle, ne pas la tuer : envenimer les relations inter-mythologies n'était probablement pas la meilleure chose à faire.

Je souris en sentant les efforts que la déesse faisait pour être silencieuse. Pour qui me prenait-elle ? Pensait-elle réellement duper la déesse de la chasse, celle qui ne fait qu'un avec la nature ? Pensait-elle tromper celle qui entend le moindre animal de la forêt ? Idiote ! Je la laissai me suivre encore un peu, m'amusant de ses maladresses. Bien que je ne la voyais pas, puisqu'elle était derrière moi, j'entendais ses mouvements imprécis, et je pouvais me représenter la situation assez clairement. Elle buta contre une pierre, elle se déplaça légèrement vers la gauche, et se rapprochait : sa respiration se faisait plus courte, ses pas plus serrés. Elle allait arriver à mes côtés quand...

Elle s'écroula par terre. Je vis la Proserpine affalée sur le sol, tombant presque à mes pieds. Je ne pus m'empêcher de rire tandis qu'elle se relevait, manifestement furieuse d'avoir été découverte dans sa filature. Bien entendu, je la laissai se débrouiller ; je n'avais aucunement l'intention de l'aider à se remettre sur pieds. Maladroite !


"Eh bien, Proserpine, la prochaine fois que vous vous promenez en forêt, pensez à regarder où vous mettez les pieds" conseillai-je d'un ton que je savais suprêmement méprisant.

Je la toisai de toute ma hauteur - j'étais Artémis la grande, au propre comme au figuré.
Apparemment, la Romaine souhaitait me parler, puisqu'elle m'avait suivie jusque là. Soit ! Nous parlerons... Tant pis pour elle. Puisqu'elle voulait l'affrontement, je n'allais pas la priver de cette distraction.


"Mais enfin, vous devez être trop préoccupée par votre robe pour penser au reste" continuai-je, montrant du menton sa tenue pour le moins inappropriée à une escapade dans les bois. Comme toujours, je portais une tunique courte, des bottes, cheveux attachés pour ne pas me gêner, mon éternel arc à la main. Des vêtements bien plus pratiques et plus sobres que ceux de mon interlocutrice.

"Mais je comprends que vous voulez vous faire... Belle... Pour les hommes. Mais dans cette forêt, vous n'en trouverez pas beaucoup. Je ne savais pas que vous vous intéressiez aux animaux."

Sourire carnassier. Accuser l'infidèle de zoophilie, c'était fort. Mais je ne me rendais plus compte : j'avais commencé à évacuer ma colère, il était impossible de m'arrêter maintenant. Il fallait encore l'enfoncer un petit peu plus...

"Cependant, vous ne les méritez pas. Un beau cerf ne doit pas être déshonoré par une prostituée."

C'était peut-être provocateur, mais je le pensais réellement. Proserpine valait moins que le plus insignifiant moustique à mes yeux. Je la rangeai même en-dessous des hommes, ces créatures infidèles et lâches, ne sachant respecter leurs engagements. Clairement, elle n'était rien.
Revenir en haut Aller en bas
Proserpine
Proserpine Messages : 303
Age : 24
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeDim 9 Juin - 5:55

Proserpine s'était étalé par terre et elle serra les dents. La déesse entendit alors clairement le rire de la chasseresse et elle se releva, tentant tant bien que mal de ne pas rougir. Elle était furieuse, de quel droit Artémis riait-elle d'elle ? Et de plus, elle se morigéna intérieurement, très peu contente de s'être fait avoir même si elle se doutait bien que la déesse de la lune et de la chasse l'avait entendu depuis le début. Proserpine ne s'attendit pas à ce que la déesse l'aide, alors, elle se releva toute seule et se posta face à elle, un sourire ironique sur les lèvres. La Reine des Enfers savait d'avance que ça allait mal se passer, mais elle attendait ça avec impatience.

-Effectivement, je suis meilleure dans le lit dans homme que dans les forêts, moi au moins, je sais leur donner du plaisir.

Proserpine se savait maladroite dans les forêts, et elle s'en fichait pas mal, après tout, elle était faite pour la vie à la ville, pas pour la vie sauvage. La déesse baissa son regard sur sa robe et enleva les brindilles, elle avait tâché sa robe. Un soupire s'échappa alors de ses lèvres entrouvertes, il lui faudrait se changer une fois chez elle.

-Que voulez-vous les robes me siéent mieux que les culottes d'homme, pas assez de liberté et trop de contrainte physique.

La déesse des saisons la regarde de haut en bas et émit un rire sarcastique. Effectivement, elle s'était mis en robe, mais c'était avec cet accoutrement qu'elle savait faire ce qu'elle faisait le mieux, à savoir, séduire.

-Belle pour les hommes … mmh en effet, vous avez raison. Par les animaux certainement pas, je vous ai juste suivi, juste pour voir si vous êtes aussi chaste que vous le dites ou si c'est avec les animaux que vous avez des relations charnelles, après tout, c'est vous qui passez le plus de temps dans ses bois non ? Ça pourrait porter à confusion non ?

Proserpine ne l'avait pas mal pris, la traiter de zoophile alors que c'était elle qui vivait avec des animaux, l'avait juste un peu chauffé, maintenant, elle se sentait prête pour la démembrer et ça, seulement avec des mots, il ne faut pas qu'elle se batte comme une chiffonnière, voyons elle était une déesse.

-Moi une prostituée ? Vous y allez un peu fort, je prends juste plaisir au jeu de la luxure avec des hommes et non avec des animaux. C'est vrai que n'ayant que peu d'expérience, vous avez surement peur que les hommes me préfèrent à vous alors vous vous entraînez sur des animaux. Mais ne vous inquiétez pas, j'en connais deux ou trois qui seraient capables de vous faire monter au septième ciel seulement avec leur langue … tient donc, comme un animal. Vous ne serez donc pas dépaysé.

La déesse des saisons rit et se passa une main dans ses cheveux bruns. Non, elle n'avait pas peur, qui aurait peur d'une sauvage comme ça ?

-Je me demande même si je n'arriverais pas à mettre ton frère dans mon lit … après tout, Aphrodite l'a déjà eu … non ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeLun 10 Juin - 15:48

Je ne parvenais pas à regarder Proserpine sans mépris. Tout en elle transpirait la honte, le déshonneur et le vice. Je ne voulais pas être associée à elle, en aucun cas - le fait de seulement lui parler me coûtait énormément. Tôt ou tard, je le savais, elle allait regretter d'être venue m'importuner. Pourquoi vouloir toujours se ridiculiser devant les autres ? Elle devait avoir un sérieux problème pour aimer à ce point l'humiliation ! L'infidèle parlait de plaisir avec une telle vanité que cela me donnait envie de vomir. Le plaisir, était-ce là son but dans la vie ? N'avait-elle donc aucun honneur ? Aucun sens du devoir ? Non, les responsabilités étaient bien éloignées d'elle ; tout ce qui lui importait était son plaisir ! Si elle me dégoûtait moins, je pourrais presque la plaindre...

Et elle prétendait douter de ma chasteté ? Elle cherchait à me provoquer - elle en récolterait bientôt les fruits...


"Je suis chaste, je suis vierge, oui, n'en doutez pas. Cela vous paraît probablement impossible - vous en seriez incapable, esclave des plaisirs que vous êtes - mais c'est vrai. La vertu existe."

Le reste de ses paroles renforça ma nausée. Cette femme - était-ce encore une femme ? - était tellement crue avec les mots ! Ne comprenait-elle pas qu'elle est souillée, qu'elle est impure ? Elle était perdue, plus rien ne pouvait la ramener à la gloire de la vertu ; mais par une conduite exemplaire, elle pouvait encore implorer le pardon des dieux. Pour ma part, il était trop tard. Elle avait franchi une ligne rouge en me provoquant, plus rien ne pouvait racheter son erreur.

"Les hommes ne valent rien, et je n'ai aucune envie de ne serait que les toucher. Ils sont presque aussi répugnants que vous - lâches, infidèles et faibles, pour dire à quel point ils me révulsent."

La Romaine fit une grave erreur, cherchant à me toucher par mon frère. Jamais, jamais elle n'aurait dû prononcer son nom. Je n'approuvais pas les moeurs légères d'Apollon, mais je lui laissais sa liberté - tout comme il n'approuvait pas ma philosophie austère, et pourtant il l'acceptait. Je comprenais que les femmes cèdent à ses avances : n'était-il pas le plus beau, le plus parfait, le seul homme qui vaille quelque chose, mon alter ego ? L'inverse m'avait toujours surprise : comment pouvait-il accepter de perdre son temps dans les bras de créatures impures ? Il était tellement mieux qu'elles !

J'eus un sourire ironique. Elle cherchait à appuyer où cela faisait mal, mais elle se trompait grandement d'endroit.


"Mon frère fait ce qu'il veut : s'il veut jouer un peu avec vous pour vous jeter après, qu'il se fasse plaisir, ce n'est pas moi qui m'y opposerais !"

Puis, un voile sombre couvrit mon regard, et ma voix se fit plus doucereuse :

"Mais avisez-vous de le blesser de quelque manière que ce soit, et vous êtes morte."

A ce moment, pour lui faire comprendre la véracité de mon avertissement, je fis un bond de quelques mètres sur le côté, m'armai pendant mon saut et tirai une flèche en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. La flèche se planta dans le sol à un pouce de son pied gauche.

Ravie de mon tir, je revins vers elle, puis ramassai la flèche et la remis dans mon carquois.


"Parlez encore aussi légèrement de moi ou de mon frère, ce sera votre oeil ou votre trachée, selon mon humeur."
Revenir en haut Aller en bas
Proserpine
Proserpine Messages : 303
Age : 24
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeSam 15 Juin - 13:51

Le mépris que percevait Proserpine dans les yeux de son interlocutrice faillit la faire rire. Si la chasseresse ne voulait en aucun cas être associée à la Reine des Enfers, celle-ci ne voulait, aussi, en aucun cas être associée à l'éternel vierge qui préfère les animaux aux hommes. Les marques de dégout sur son visage me firent glousser, comment pouvait-on à ce point haïr les plaisirs charnels, ça n'avait vraiment aucun sens. C'était … étrange, trop étrange. Et dire qu'elle pensait la connaître, elle ne savait rien d'elle, juste un tas de ragots colportés par les autres.

-Si elle avait ne serait-ce qu'approché mon malheur, je suis sûr qu'elle aurait fini comme ça elle aussi, pensa la belle dame.

La provoquer, c'était exactement ce qu'elle voulait. Pourquoi ? Pour s'amuser un peu, c'était marrant de provoquer les biches de la forêt.

-Esclave du plaisir ? Effectivement, mais voyons voir j'aime prendre du plaisir, mais les morts ont toujours été bien gardé … non ?

La déesse vit clairement que la chasseresse était dégoutée, mais Proserpine s'en moquait, elle était heureuse comme ça et peu importe ce que les autres pensaient d'elle. Elle sourit ironiquement à l'autre et bailla, décidément, elle n'était vraiment pas intéressante aujourd'hui.

-Lâche, infidèle ? Tout le monde n'est pas comme vous le pensez, tout n'est pas tout blanc ou tout noir, vous devriez apprendre à connaître les gens avant de les juger. Parce que pour l'instant, la lâche, c'est vous et pas eux.

Ainsi son frère lui était important ? Pourtant n'était-ce pas un homme ? Apparemment la Grecque ne savait pas ce qu'elle voulait, sinon elle ne parlerait plus à son frère. Non ?

-J'avoue cependant ne pas comprendre, Apollon est aussi impur, imparfait que moi non ? Et en plus c'est un homme mais pourtant cela ne vous fait rien de le voir couché à droite et à gauche. C'est vraiment étrange.

Voix doucereuse est égale à ennuies, beaucoup d'ennuies, que va-t-elle encore faire cette fois-y ? Appeler un aigle à son secours ou une chenille peut-être.

-Il me semble que votre frère est assez grand pour faire ses propres choix non ? À moins que tu ne sois sa nourrice attitré ?

Soudain une flèche se planta devant ses pieds et elle fit un mouvement de recul. Avec un soupire elle regarda la déesse des animaux d'un air mécontent.

-Et voilà, nous revenons aux armes, incapable de parler apparemment, c'est bien triste tout ça, ressembler un animal qui suit ses pulsions et non à un humain qui parle.

Proserpine secoua la tête et tourna les talons, faussement choquée.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
Anonymous
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitimeSam 15 Juin - 16:22

Proserpine semblait s'amuser de mon mépris, ce qui ne le faisait qu'accroître. Ne se rendait-elle donc pas compte ? Avait-elle oublié la tranquillité et le bonheur d'une vie vertueuse ? Depuis combien de temps était-elle débauchée ainsi, pour avoir perdu tous ses scrupules ? Certes, son passé était difficile, mais son attitude n'était en aucun cas excusable. Perséphone avait vécu exactement la même situation : était-elle devenue un débris ? Se comportait-elle comme une traînée ? Non, car son sens de l'honneur et du devoir l'en empêchaient. Elle avait accepté les coups, les avait même rendus parfois - ce que j'aurais moi-même fait dans sa situation - mais elle n'avait pas cherché à noyer ses peines dans les bras d'hommes inconnus.

Je ne relevai même pas la remarque de Proserpine concernant son devoir. Coucher à droite à gauche ne l'avait jamais empêchée de garder les morts, disait-elle. Quelle tâche difficile, bien sûr. Surtout qu'il ne s'agissait pas de son rôle, c'était à son mari de s'en charger. Elle n'était là que pour l'"assister", plus ou moins inutilement. Tout comme elle était la princesse des saisons, mais Cérès savait s'occuper de tout. Ah, Proserpine, déesse inutile ! C'est vrai qu'être la déesse de la chasse, de la Lune et des jeunes femmes est bien plus aisé. Et moi, j'étais seule, entièrement seule, libre et indépendante. Je n'avais pas besoin de mère ou de mari, j'existais en tant que personne. Ma supériorité était tellement flagrante que je ne pris même pas la peine de répondre.

Et l'idiote m'insulta, me traitant de lâche. Je ris. Que savait-elle du courage ? Elle aurait fui devant un ours, pleurant et courant aller retrouver les jupes de sa maman ! Jamais elle n'aurait pu rester seule dans une forêt hostile, elle se serait évanouie, apeurée par les bruits des animaux sauvages. Elle était faible, elle toujours avait besoin d'une personne sur qui s'appuyer. Sinon, pourquoi cherchait-elle si désespérément l'attention des hommes ? Moi, j'étais libre, je n'avais pas peur de l'inconnu et de la solitude. J'étais tout l'inverse de la lâcheté : courage, honneur et franchise.


"Accepter les faux-semblants, l'hypocrisie et la tromperie, ce n'est pas du courage. Je connais suffisamment l'humanité pour vouloir la fuir. Si tu avais mon expérience et ma sagesse, tu ferais de même."

Proserpine était une déesse jeune, mineure. Elle n'avait pas mon passé, elle ne possédait pas le quart de mes savoirs. Ses connaissances étaient limitées, son horizon également. Elle n'avait jamais vécu dans les étendues infinies que j'ai foulées dès l'enfance ; non, elle était protégée par sa maman, ou enfermée aux Enfers. Moi, je refusais toutes les chaînes : la société, le mariage, les hommes. Je vivais selon mes propres règles. Mes principes pouvaient paraître rigides aux yeux des enfants - et Proserpine était une adolescente, rien de plus. "Il faut s'amuser, il faut jouer !" disent ces jeunes sans expérience. Mais leurs divertissements ne sont que des illusions, ils ne comblent en rien l'existence. Pendant quelques siècles, peut-être parviendront-ils à faire passer le temps, mais un vide profond se creuse en eux-mêmes, et lorsqu'il se révèlera, ils sombreront alors dans le désespoir le plus noir. Et ce vide deviendra alors un gouffre abyssal, un abîme sans fond. Et ils ne seront plus qu'une ombre, errant sans jamais retrouver la lumière.
Proserpine ne pouvait pas comprendre, elle n'avait pas vu la déchéance des hommes et des dieux. Elle ne savait pas, elle était jeune et déraisonnable. Mais l'âge n'est pas une excuse. Je n'étais qu'une enfant lorsque j'ai pris la résolution de garder ma chasteté, de me tenir éloignée de toutes les tentations.

La Romaine me parla de mon frère. Il était imparfait, impur disait-elle, mais son comportement à lui ne me dérangeait pas. Et pourquoi voulais-je à tout prix le protéger, étais-je sa nourrice ? Voilà un mystère impossible à comprendre pour une femme corrompue et souillée.


"Il y a probablement une chose que tu ne pourras jamais comprendre, parce que tu ne l'as jamais connue, trop occupée à satisfaire tes désirs charnels. C'est l'amour fraternel, cet amour qui m'unit à mon frère... Je lui pardonne ses écarts de conduite car je l'aime. Et je refuse que tu ne le blesses car je l'aime."

Moi-même, je ne parvenais pas à expliquer ma bienveillance envers le comportement de mon frère, pas par la raison. Mais la raison importe peu entre nous. Apollon et moi, nous ne formons qu'un. Son coeur et le mien sont liés, ils battent à l'unisson, le même sang coule dans nos veines. Alors malgré toutes nos différences, nous serons à jamais ensemble, envers et contre tout. Je sais qu'il n'aimera aucune femme comme il m'aime, et il en est de même de mon côté.

"Jusqu'où va cet amour ? Sache que j'ai tué Coronis pour l'avoir trompé" dis-je en guide d'avertissement. "Et je n'hésiterai pas à tuer de nouveau quiconque le blesse."

La conversation s'envenimait. Proserpine prenait mes paroles à la légère, ce que je détestais plus que tout. Je tirai une flèche à quelques centimètres de son pied, afin qu'elle comprenne à quel point j'étais sérieuse. Non, ce ne sont pas que des paroles. Je respecte mes promesses, toujours.
Je souris en lisant la surprise dans les yeux de mon interlocutrice. La petite déesse avait sursauté de façon tout à fait perceptible, et eut un mouvement de recul, par réflexe - mais bien trop tard. J'étais satisfaite de mon effet. Ah, Romaine, si cela suffit à te troubler, tu n'iras pas bien loin ! La forêt n'est pas faite pour toi. Reste dans tes Enfers, cela vaut mieux pour tout le monde.
Elle se battit quelques secondes pour reprendre contenance, et soupira d'un air qu'elle voulut exaspéré. Mais je sentais qu'elle avait eu réellement peur. Elle venait de se rendre compte que j'avais sa vie entre mes mains, si je le souhaitais. Je pouvais faire ce que je voulais.


"Et voilà, nous revenons aux armes, incapable de parler apparemment, c'est bien triste tout ça, ressembler à un animal qui suit ses pulsions et non à un humain qui parle."

"Au niveau des pulsions, il est évident que vous cédez bien plus facilement aux vôtres. Puisque, pire que les animaux, vous ne savez pas refuser les avances d'un mâle en rut. Une biche qui n'est pas en chaleur saura toujours éconduire un prétendant, pas vous."


La Romaine feignit l'indignation de façon exagérée et s'éloigna de quelques pas. Très bien, ce n'était pas moi qui allais la rattraper ! Enfin débarrassée de toute présence nuisible et indésirable, j'allais pouvoir profiter des joies de la solitude. La forêt m'appelait. Une partie de chasse me ferait le plus grand bien. Contrairement à ce que prétendait Proserpine, je savais contrôler mes pulsions... Sans quoi la majorité des dieux présents sur Néméïl seraient morts et enterrés. Je contenais cette violence en moi pour la diriger ensuite vers mon gibier. Chasser - ou forger, à l'image d'Héphaïstos - est le moyen le moins barbare qui soit se délivrer de ses tourments. Diriger ses instincts destructeurs contre les animaux ou le métal plutôt que des humains...
Je partis dans la direction opposée de Proserpine, heureuse d'être enfin débarrassée d'elle, et pris une grande inspiration. La nature sauvage m'attendait.
Solitude, plénitude.



RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I Hate You ~ WITH Artémis   I Hate You ~ WITH Artémis Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

I Hate You ~ WITH Artémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-