Partagez | 
 

 I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loki
avatar Messages : 472
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Dans mes songes

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu fripon - Demi géant des glaces
Pouvoirs:
MessageSujet: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Lun 24 Fév - 20:38


I feel the darkness on my shoulder The frost is in my heart So cold my hair is frozen Touching my skin, my fless Sometimes I regret I had to do 'Cause our love was somehow true But I had to leave you For the sake of the moodsLoki & Thor

I can't feel my senses
I just feel the cold

Six mois que j’étais sur cette île et je ne me sentais à ma place nulle part.
Asgard … C’était là que j’avais grandi, appris, que j’avais longuement cru que ma famille était les Odinson, puis Jotunheim … Là où étaient mes véritables origines, le fils bâtard du roi Laufey laissé à mourir dans un temple de glace.
D’un côté les mensonges, d’un autre le rejet, l’abandon et la mort, j’en venais à la conclusion que je n’avais aucun endroit ou aller.
Sur cette île, je ne connaissais personne et en même temps, je ne faisais pas grand-chose pour faire des nouvelles rencontres, sans doute le fait que je n’accordais ma confiance à personne.
Quand on apprends que notre vie n’est qu’un mensonge, on n’a plus envie d’offrir sa confiance, déjà que j’ai toujours été méfiant et assez calculateur, ce n'était pas pour me créer des liens avec n’importe qui.

Pourtant il y avait bien une personne en qui je pouvais encore avoir confiance.
C’était mon frère, seulement je ne pouvais pas dire que l’entente était merveilleuse depuis ces dernières années, Thor avait pas mal dérouillé quand j’avais appris que j’étais un Jotun, moi qui avais toujours voulu être son égal, je m’étais sentis trahi, jamais on aurait pu me voir comme l’égal de Thor, puisque je n’étais qu’un géant des glaces.
Je ne voulais pas faire partie de ces êtres, je n’aimais pas ma vraie nature, j’en avais horreur et honte, comme une sorte de malédiction pesante, j’étais un Asgardien et non un Jotun!
Je pouvais exterminer la race des géants des glaces, j’avais tenté d’ailleurs, cela ne changerait pas grande chose à mes origines, j’en avais la confirmation à cet instant présent.

Ayant longuement erré dans le quartier nordique en quête d’un toit, j’avais finit par revenir sur mes pas, c’est-à-dire, que maintenant je me retrouvais du côté des rues d'Asgard.
J’avais tenté de retrouver Sygin, mais celle-ci était introuvable, en même temps, ce n'était pas comme-ci elle me devait quelque chose, cela faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vue, de plus ont ne c’était pas quitté en très bon terme.
Puis qu’est-ce que j’aurais bien pus lui dire ? Oui certes j’aurais pu être un brin manipulateur, seulement j’avais ma fierté puis elle resté ma femme tout de même, que je garde un peu de dignité je n'étais pas aussi fourbe que cela.
La question avait été vite expédiée vue que je ne l’avais pas retrouvé de toute façon, alors je continué de marcher, d'errer complètement fatigué de cette situation.
Cela faisait combien de temps que je n’avais pas dormi dans un lit ? Que je n’avais pas fait un vrai repas ? Par les nornes, cette situation était des plus accablante, surtout que cette île consumé ma magie, j’étais bien moins puissant, donc bien plus sensible aux froids.
Cette nuit j’en avais l’exemple, mes bras redevenaient bleus, je pouvais nier être un Jotun autant que je le voulais, rien que le fait de baisser les yeux vers mes mains et je bouillonnais de rage.

Étant dans les rues d’Asgard, si je continuais à perdre ma magie à cette rapidité, j’allais rapidement redevenir Jotun, de plus le quartier nordique est loin d’être le plus chaud côté climat, surtout en cette saison froide.
J’allais me faire repérer, déjà plusieurs asgardiens se retournait sur mon passage, de la méfiance au fond de leurs yeux.
Tirant sur mes manches et me cachant sous ma cape du mieux que je le pouvais, je dus me résoudre à demander de l’aide à la seule personne que je connaissais en espérant ne pas me prendre la porte au nez.
De plus, que je n’aimais guère ce petit rassemblement d’asgardien derrière moi.
Me faufilant d’un pas rapide à travers les maisons, je finis par trouver celle que je recherchais.
Le froid était glacial et ma magie c’était complètement estompé sur mes bras, les laissant d’une couleur qui m’horripilait.
Je toquai à la porte, regardant autour de moi, avant de me retrouver face à un géant … Géant blond toujours aussi costaud.
Oui il était étonné, moi j’étais honteux, j’eut envie de grogner, puis finalement je me retins.
J’hésitai longuement avant de finalement prendre la parole.

-Avant de me claque la porte au visage, laisse moi au moins recharger ma magie … Mon frère

(c) Bloody Storm



 
♣️ Sweet dreams are made of this



Dernière édition par Loki le Dim 2 Mar - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Dim 2 Mar - 15:35

Une journée bien remplie, Thor n’était pas mécontent que le soir soit venu et qu’il soit l’heure de pouvoir se retrouver en tête-à-tête avec lui-même. Comme toujours il s’était levé relativement tôt pour aller s’entrainer sur l’espace des duels avant d’utiliser sa fin de matinée à visiter les autres dieux de sa mythologie et de voir si tout allait bien, comment se portait le moral et s’il y avait le moindre problème. Depuis son arrivée ici, c’était presque comme si l’asgardien terminait le travail commencé après son exil sur terre. Malgré son côté impulsif et indépendant, il avait su prendre ses responsabilités et devenir un futur roi capable et apprécié. Les manières d’apprentissage se révélaient être dures mais au moins, elles avaient su polir le joyau brut qu’était le nordique. Malgré tout ce par quoi il avait dû passer, Thor ne regrettait rien, si ce n’est peut-être la défection de son frère qui lui avait déchiré le cœur plus d’une fois. Mais en fin de compte celui-ci avait fait son choix et Thor ne pouvait rien faire pour le forcer à revenir à la raison.

Installé sur une chaise des plus confortables qu’il avait recouverte de peau de bête, Thor se tenait devant l’âtre et profitait de la chaleur qui se dégageait du feu de cheminée. Son regard perdu dans la danse des flammes, le nordique laissait son esprit s’évader vers d’autres mondes, oubliant momentanément Néméil et tout ce qui allait avec. Coincé sur cette île et devant se montrer confiant pour rassurer son peuple, Thor ressentait en contrepartie le besoin de se réserver du temps pour décompresser et faire tomber le masque. La vaste pièce était plongée dans le silence qui n’était perturbé que par le crépitement du bois dans la cheminée et par quelques conversations étouffées qui lui parvenaient de l’extérieur. Une choppe d’hydromel à la main, l’asgardien en buvait une gorgée à des intervalles étonnamment réguliers tandis que ses souvenirs le ramenaient à sa terre natale. Il repensait à la beauté des lieux, à ce qu’ils étaient alors et leur grandeur. Il se rappelait aussi et surtout de Mjöllnir qui n’était pas parvenu sur l’île et donc Thor se posait beaucoup de question. Il espérait que son précieux marteau soit prisonnier quelque part, attendant son propriétaire, ou qu’il soit resté à Asgard. Par contre, s’il s’était désagrégé durant le voyage, il ressentirait réellement un vide immense et éternel de cette perte. C’était depuis des millénaires son arme et il l’avait chéri et aimé comme s’il avait été une extension de lui-même, ce qu’il était très probablement.

Il en était là de ses réflexions lorsqu’il entendit frapper à sa porte. D’un geste brusque, il tourna la tête vers ladite porte, revenant difficilement à la réalité et tentant de remettre de la clarté dans son esprit qui s’était échappé suffisamment longtemps pour qu’il perde le sens du monde qui l’environnait. Posant sa choppe sur la table à côté de la chaise où il était assis, il s’extrait d’un pas lourd de son siège pour se diriger vers l’entrée. Qui cela pouvait-il bien être ? Thrùd, Sif, son père ? En espérant qu’une guerre ne se déclare pas ce soir car il ne se sentait pas en condition mentale pour ça. S’étirant de tout son long pour faire partir les quelques courbatures qui avaient élu domicile dans ses muscles légèrement endoloris, le nordique resta un instant interdit devant la personne qui se trouvait sur son palier. L’espace d’un instant, il crut même que ses yeux ne lui jouaient un tour lorsque la voix de son frère s’éleva dans les airs. « Avant de me claquer la porte au visage, laisse-moi au moins recharger ma magie… mon frère. » Haussant les sourcils, Thor se demandait qu’est-ce qu’il pouvait bien faire là avant de voir des scandinaves qui se tenaient non loin d’ici et qui s’étaient réunis pour former un groupe dont les regards s’égarant vers eux ne présageaient rien de cordial. Effectivement, si Thor donnerait toujours le bénéfice du doute à son frère, il n’en allait pas de même pour les autres. Baissant ensuite ses iris azurs, il vit que Loki tentait de camoufler la peau de ses bras qui avait déjà commencé à prendre des couleurs bleutées. Visiblement, il ne venait pas pour lui jouer un mauvais tour mais réellement par nécessité. « Je t’en prie, entre. » fit-il en s’effaçant pour le laisser passer et refermer la porte derrière lui. Il l’enjoignit ensuite à ne pas rester dans l’entrée et se dirigeant vers son lit, il attrapa une grosse couverture qu’il tendit à son frère. « Tu devrais te mettre devant le feu. » déclara-t-il en désignant l’âtre d’un signe de tête. Thor alla chercher une autre chaise qu’il installa en face de la cheminée mais avant de s’y asseoir, il lui demanda : « Tu veux boire ou manger quelque chose ? ». Et malgré que le grand blond puisse paraître particulièrement décontracté, il gardait son frère à l’œil tout en se demandant pourquoi il était venu le voir lui plutôt que sa femme ou ses enfants. D’un autre côté, voir que Loki lui faisait encore suffisamment confiance pour se risquer à frapper à sa porte n’était sûrement pas pour lui déplaire. Néméil permettrait peut-être d’arranger les choses entre eux finalement… ?


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki
avatar Messages : 472
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Dans mes songes

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu fripon - Demi géant des glaces
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Dim 2 Mar - 20:24


I feel the darkness on my shoulder The frost is in my heart So cold my hair is frozen Touching my skin, my fless Sometimes I regret I had to do 'Cause our love was somehow true But I had to leave you For the sake of the moodsLoki & Thor

I can't feel my senses
I just feel the cold

Mon frère avait un air des plus surpris, évidemment je m’en doutais, c'est pas tout les jours que je venais au pieds de sa porte, surtout en ressemblant à un chat mouillé et qui n'a pas dormis depuis des semaines, mais voyant qu’il regardait les alentours, je me dis que j’avais sans doute une chance qu’il comprenne rapidement que je n’étais pas vraiment le bienvenu dans le quartier nordique, surtout du côté des habitations asgardiennes.
Lorsque Thor finit par reprendre la parole, me donnant la permission d’entrer, je ne me fis pas prier et je me faufilai rapidement à l’intérieur, ou enfin, je pouvais sentir la chaleur m’envahir, bien plus agréable que ce froids mordant et suffocant qui me faisait claquer des dents.
Non pas que j’étais des plus heureux de profiter de « la charité ou la pitié » de mon frère, mais les asgardiens qui s’attroupaient, chuchotant tout en me lançant des regards assez noirs m’effrayaient et je n’étais pas du genre à combattre aussi facilement, il me fallait un plan et surtout, beaucoup de magie, je n'avais pas forcément la force dans mes muscles encore moins ces temps-ci.

Pendant quelques secondes je restai comme une statue de marbre, regardant autour de moi l’endroit ou vivais mon frère.
Comment avait-il réussi à se créer une maison aussi chaleureuse en si peu de temps ?
J’avais déjà repéré la cheminée qui trôné dans le salon, celle-ci possédant des flammes crépitantes et dansantes, j’avais envie de m’y précipiter pour mieux m’y réchauffer, m’asseoir tranquillement au sol (sans avoir forcément le cul dans la neige) et enfin avoir du confort.
Je sortis de mes pensées lorsque Thor me donna une couverture, j’hésitai quelques instants, plongeant mon regard dans celui de mon frère, avant de prendre celle-ci, regardant encore une fois si mon frère était sérieux ou si c’était une mauvaise plaisanterie.
Non, ça aurait été trop méchant de me tendre quelque chose pour me le retirer n’est-ce pas ?
Haussant les épaules je retirai ma cape mouillée par la neige, avec un signe de tête de remerciement pour mon frère, avant de mettre la couverture sur mes épaules, allant d’un pas rapide vers la cheminée pour m’asseoir sur une chaise et y tendre les mains pour me réchauffer.
J’avais beau tendre les paumes en avant, mes mains restaient bleues ce qui me faisait grogner, visiblement il fallait du temps pour que la magie revienne, seulement j’y haïssais la couleur de mes bras à cet instant précis, si je pouvais y brûler ma peau bien je le ferais, mais j’avais déjà assez d’ennuis comme ça, pas la peine d’en rajouter.

Thor m’avait rejoint, celui-ci ayant pris une autre chaise pour s’asseoir à côté de moi.
Je ne pouvais détourner mon regard vers lui, j’avais peur qu’il me pose des questions du pourquoi du comment j’étais aussi, même s'il devait bien s’en douter.
Je commençais à m’énerver, frottant mes bras de plus en plus fort pour les réchauffer et que ma peau redevienne normale et non celle d'un monstre, finalement je soupirai et abandonnai le massacre.

Il y avait comme un sentiment de malaise … Mon frère se montrer agréable, mais il ne fallait pas se voiler la face, trop de combats nous avaient séparés, des combats que j’avais provoqués la plupart du temps et que je repayais maintenant.
Cette fois-ci je n’eus plus peur de détourner la tête et de regarder mon frère aîné.

-Non ça ira merci déjà de m’avoir laissé entrer

Câlin ? Un petit bisou ? Voila que je me rappelais les andouilleries que je lui sortais quand ont étaient des bambins, même avant son couronnement raté je n’avais pus m’empêcher de lui dire d’ailleurs, après avoir transformé son vin en serpent bien sur.
Il m'avait ouvert sa porte, l'aurais-je fait moi ? Thor avait toujours eu du coeur, bien plus qu'Odin ... Mais je ne voulais pas m'imposer ainsi, manger sa nourriture alors qu'à peine quelque mois j'arrivais encore à lui pourrir la vie, il m'avait laissé entrer, je lui devais déjà beaucoup.

Regardant autour de moi je repris d'une voix qui se voulait "joyeuse" et assez taquine, comme je l'étais habituellement et non lasse comme je le suis réellement.

-Comment as-tu fais pour avoir une maison en si peu de temps ?

(c) Bloody Storm



 
♣️ Sweet dreams are made of this



Dernière édition par Loki le Mar 11 Mar - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Dim 9 Mar - 21:36

Les choses les avaient-elles séparées à ce point, que Loki hésite à prendre la couverture et ne regarde son frère avec une certaine méfiance ? Est-ce qu’il s’attendait réellement à ce que Thor la lui retire au moment ou il allait la saisir ? Un truc du genre « Hop ! Raté ! Essaie encore ! » ? Il était bien triste de constater à quel degré les choses avaient dégénéré entre eux. Loki avait tenté trop de fois de le tuer et leur vision du monde était différente aussi. S’ils avaient été inséparables à un moment donné, cela faisait maintenant un bon moment que ce n’était plus le cas. Pourtant Loki restait son frère. Malgré ses origines, malgré son sale caractère et malgré tout ce qu’il avait pu faire. Parce que quoi qu’il en soit, il y avait les souvenirs, les instants de bonheur et de fraternité que rien ni personne ne pourra jamais leur enlever, et si Loki semblait les avoir balayé d’un revers de main, pour Thor ces souvenirs étaient vivants dans son esprit. Peut-être était-il fou mais il continuerait de croire qu’il pouvait récupérer son frère, jusqu’à son dernier souffle. L’ayant laissé entrer, ce n’était sûrement pas pour le torturer à l’intérieur. Loki finit par comprendre qu’il n’y avait aucun piège et ôtant son manteau mouillé par la neige, il s’emmitoufla dans la couverture après l’avoir remercié d’un signe de tête, avant de rejoindre la chaise devant le feu. Thor, lui, restait tranquillement à l’observer du coin de l’œil, cherchant d’éventuelles traces d’un autre attentat sur sa personne. S’il se souvenait de leur enfance et de tout ce qui avait fait de sublimes souvenirs, il se souvenait aussi des tentatives de meurtre. D’ailleurs, ça n’avait toujours été que des tentatives et Loki était loin d’être un idiot. Peut-être que s’il était toujours vivant, ce n’était pas seulement grâce à ses capacités seules ?

Lorsqu’il lui proposa à boire et à manger, Loki déclina son offre ce qui ne l’étonna guère. Le semi-géant pourrait être aux portes de la mort qu’il refuserait de se sustenter par fierté. Néanmoins Thor n’allait pas lui jeter la pierre, il avait lui-aussi cette tendance même si, depuis son périple sur la terre, il avait bien changé. « Non ça ira, merci déjà de m’avoir laissé entrer. » Faisant fi de la réponse de son frère, il déposa une coupe de fruits et un plat de viande avec des légumes sur la table, avant d’y poser aussi un pichet d’hydromel. Ensuite de quoi il s’installa sur la chaise qu’il avait posée devant le feu. Toujours par considération pour son frère, il se garda bien de faire un commentaire sur la présence de celui-ci et sur la couleur de ses bras. D’ailleurs, la mine irrité et dégouté que son frère posait sur ceux-ci lui fit mal. Loki ne s’acceptait pas et Thor le comprenait. Ils avaient passé tant de temps ensemble à rêver d’exterminer ces monstres des glaces, à y jouer… tout ça pour découvrir qu’il venait de là-bas. Thor se demandait souvent comment il aurait réagi, si les rôles avaient été inversés. Il aurait pourtant aimé lui dire que ça n’avait pas d’importance, qu’il l’aimait comme il était et qu’il fallait qu’il s’accepte, qu’il en fasse une force. Mais il n’avait aucune envie d’ouvrir des débats, surtout que le risque de voir son frère s’enfuir dehors pour braver tempête et scandinaves énervés était bien réel. Silencieux, Thor finit par faire abstraction de la présence de son frère, c’était sans doute ce que Loki préférait et le grand blond attrapa distraitement une poire dans la corbeille. « Comment as-tu fais pour avoir une maison en si peu de temps ? » La voix de son frère le surprit. Le fait est que c’était presque étrange d’avoir une conversation banale vu les derniers mois. Pour un peu, c’était comme si les dernières années n’avaient pas existées et qu’ils ne s’étaient jamais quitté. « Ça fait déjà six mois que nous sommes sur cette île et bien que diminués, nous restons des dieux. On s’est tous entraidés et du coup,  on a tous une belle demeure. » Cependant, le fait qu’il soit Thor fils d’Odin avait dû beaucoup aider à ce qu’il ait une des meilleures maisons. Apparemment, c’était normal que ceux qui veillaient sur le peuple aient plus de confort. Thor avait tendance à être d’accord là-dessus, mais sur Néméil, il avait l’impression que ça ne signifiait plus rien. Comme si ça n’avait plus de sens. Evidemment il n’en disait rien à personne, il devait continuer de se montrer fort et confiant, c’est ce qu’on attendait de lui et il détestait décevoir. Mais lui aussi avait ses doutes et ses craintes. Il n’était pas sûr qu’un jour ils puissent retourner chez eux, et il craignait le pire pour son peuple. Mais ça, il le gardait pour lui. « Tu n’as pas revu Sigyn depuis notre arrivée ici ? Sa maison n’est pas si loin… » fit-il tranquillement pour ne pas que Loki pense que son frère lui reprochait d’être venu ici ni pour qu’il se sente accuser de quoi que ce soit. Juste qu’il savait que Sigyn aimait profondément son mari et d’ailleurs, il lui en avait toujours été reconnaissant, sachant que son frère ne s’était jamais vraiment montré à la hauteur au niveau de son mariage. Ce n’était pas un blâme, ni une critique. Thor savait que Loki avait des difficultés à montrer son affection, mais Sigyn méritait vraiment qu’il fasse des efforts et l’air de rien, il tentait de lui faire comprendre que sa femme serait ravie de le revoir.


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki
avatar Messages : 472
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Dans mes songes

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu fripon - Demi géant des glaces
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Mar 11 Mar - 13:04


I feel the darkness on my shoulder The frost is in my heart So cold my hair is frozen Touching my skin, my fless Sometimes I regret I had to do 'Cause our love was somehow true But I had to leave you For the sake of the moodsLoki & Thor

I can't feel my senses
I just feel the cold

Cette arrivée sur cette île était comme un brusque réveil sur mes actions, comme-ci je pouvais prendre le temps de mieux analyser la situation ainsi que mes souvenirs.
Il est vrai que lorsque l’on se retrouve seul, errant sur des chemins n’ayant aucun but, on a le temps de ressasser le passé.
Je n’avais pas vue le temps s’écouler, bien trop occupé à mettre de l’ordre dans mes pensées, à calmer ma colère, car oui la découverte de mes origines m’étaient resté en travers de la gorge.
Tant de question sans réponse, moi qui aimé tout savoir, tout contrôler et posséder, voila que je me retrouvais ignorant par rapport à mon véritable destin.
Etais-je donc vraiment né pour mourir ? Pour devenir roi ? Pour rester dans l’ombre de Thor ? Est-ce que je me voilais les yeux ?
Que de question, c’était tellement fatiguant, j’avais peur d’être rejeté alors j’avais voulut prendre les devants et rejeter ma famille adoptive, au moins là-dessus j’aurais gardé le contrôle, comme j’ai eu tords maintenant que j’y repensais.
Plongeant dans les souvenirs de mon enfance, alors que je n’étais qu’un gamin innocent, je pouvais me rappeler ma grande complicité avec mon frère.
Thor toujours présent quand j’avais peur du tonnerre, toujours près pour l’aventure, m’invitant à la suivre, un grand frère protecteur, des chamailleries, des disputes, des réconciliations …
Quand il avait rencontré les quatre autres guerriers, je ne m’étais jamais sentis aussi jaloux.
C’était mon frère, alors non je ne partage pas! Surtout que ces idiots ne pensaient qu’avec leur épée ou leur hache, un magicien dans l’équipe faisait tâche.
Je n’avais pas eu le savoir d’Odin sur les armes et le combat, j’ai eu le savoir de la magie grâce à ma mère.
A Asgard, faire de la magie est quelque chose qui reste enseignée que pour les femmes, les hommes vont aux combats, tout dans les muscles rien dans le cerveau.
Je ne suis pas un guerrier, je n’aime pas me rouler dans la boue et suer comme un buffle, je préférais lire et utiliser mon talent d’orateur.
Alors oui en replongeant dans mes souvenirs, j’avais peut-être jalousé mon frère, j’avais été blessé quand il avait intégré ses nouveaux amis, malgré tout ont se complétaient.
Le jour et la nuit, le feu et la glace mais après tout il faut bien deux pôles différents pour créer un équilibre.
J’en étais venus à cette conclusion, seulement j’avais peur qu’il ne soit trop tard et que je n’ai déjà perdus mon frère.

Cette nuit froide glaciale m’a laissée pour seule option d’aller voir mon frère, d’enfin baisser la tête, ravaler ma fierté et de lui demander de l’aide.
Je l’avais fait et maintenant j’étais bien au chaud dans sa maison, devant sa cheminée, me blottissant contre la couverture qu’il m’avait donné, tentant de recharger ma magie.
Thor avait ramené de quoi manger avec lui, posant le tout sur une table, malgré mon refus.
Je savais que mon frère ne sauté pas les repas, avec une carrure comme la sienne, il dévore, je dois dire que je suis aussi un fin gourmand, alors quand je vis les fruits, les légumes et la viande, mon estomac ne pus s’empêcher de grogner.
Mon estomac ce traitre, je roula des yeux, voila que m’on organisme ce mettait contre moi, j’ai dis non, ce sera non.
Je cacha mes bras sous la couverture étirant mes jambes, limite j’aurais pus m’affoler tant j’étais bien.
Par contre la réponse de mon frère me fit arquer un sourcil.

-Tous ? Uhuh si j’aurais un toit je le serais

Non seulement les humains sont des abrutis, mais les divinités aussi, j’étais bien mal foutus.
De plus, je n’accordais jamais ma confiance à qui que se soit que je ne connaisse pas, il fallait que j’apprenne à connaitre cette personne et il fallait aussi que je l’a mettre à l’épreuve.
Sigyn ? Si ma femme aurait été présente je l’aurais su aussi, enfin je crois …

-J’ai fais toute les habitations je n’ai pas vue Sigyn … J’ai juste croisé des asgardiens … Qui m’avait l’air peu sympathique d’ailleurs (j'aurais bien rajouter vive les fréquentations mon frère, mais je ne pense pas que se soit une bonne plaisanterie, surtout à cet instant présent)

Je baissa la tête, ressortant l’une de mes mains de sous la couverture, la regardant, face à la vérité.

-Je ne te dégoûte pas ? Parce que moi, je me dégoûte moi-même pensais-je amèrement

Cette fois-ci je regarda Thor sérieusement.

-Les géants des glaces qui dévorent les enfants qui ne sont pas sage, des créatures sans âme et sans cœur qu’on s’imaginaient exterminer

Je fis une pause, mesurant bien mes prochaines paroles.

-En six mois j’ai eu le temps de réfléchir, j’ai vue ma vie avec des « si » et j’en n’ai oublié le vrai passé, je suis remonté trop loin, seulement j’ai remarqué certains détails que je ne voulais pas m’avouer avant

Me frottant les yeux par la fatigue, je regarda les flammes danser.

-Il aura fallut que je perde tout pour enfin prendre le temps de réfléchir

Et pour enfin prendre en compte le résultat de mes erreurs.

(c) Bloody Storm



 
♣️ Sweet dreams are made of this



Dernière édition par Loki le Ven 14 Mar - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Mer 12 Mar - 20:49

Ironie du sort, Loki avait en réalité bel et bien une demeure qui l’attendait. A leur arrivée sur Néméil, les divinités étaient à peu près arrivées par mythologie et chacune s’était regroupée pour finalement se construire un quartier qui leur ressemble sur une partie de l’île. Chacune avait cherché à recouvrer quelque chose qui ressemblait à ce qu’elles avaient perdu. Ainsi les scandinaves s’étaient nichés sur les montagnes de l’île, tentant de rebâtir un pâle reflet de leur Asgard. Tous avaient à présent un logis et Sigyn en avait un aussi. Bien qu’elle soit l’épouse de Loki, elle restait une citoyenne asgardienne et la belle-sœur de Thor, avec qui il s’entendait très bien. Hors de question de la laisser tomber. Loki lui en avait voir de toutes les couleurs à elle-aussi. « En réalité les autres ont déjà construit ton chez-toi. C’est la même habitation où tu trouveras ta femme. » dit calmement Thor. Il savait que la relation que ces deux-là entretenait était quelque peu conflictuelle et que par conséquent, rien ne prédisait qu’ils vivraient ensemble. Mais elle était son épouse et il le fils d’Odin considérait qu’il était normal que son frère arrange les choses avec Sigyn et qu’ils cohabitent ensemble, comme le couple qu’ils étaient. Cependant, ce serait loin d’être aussi facile. Thor nota cependant que son frère essayait de se montrer plus sympathique et même si ne le voulait pas le décourager, le grand blond préférait faire preuve de prudence et ne pas se réjouir trop vite. Qui sait ce que Loki inventerait dans les prochains jours pour le tourmenter ? Et qui sait si en réalité, il n’avait pas déjà prévu quelque chose, là maintenant ? Thor n’était plus certain de bien connaître, alors il jouait la carte de la méfiance. Si Loki cherchait réellement à faire amende honorable, il ne devrait pas s’en offusquer ni s’en étonner n’est-ce pas ? Ce dernier lui affirma alors qu’il avait déjà cherché sa femme mais sa sn succès. Eh bien ! c’était une bonne nouvelle ça ! S’il avait songé à aller d’abord voir sa femme plutôt que lui, Thor trouvait que c’était un bon début.  « Peut-être est-elle allée rendre visite à un autre asgardien. J’imagine qu’elle ne reste pas enfermée toute la journée à t’attendre. Et ne te méprends pas sur mes paroles, je ne cherche pas à t’accabler, seulement à expliquer pourquoi tu n’as pas trouvé Sigyn. » De toute façon, que gagnerait-il à courroucer son frère ? Thor n’avait jamais voulu cette guerre entre eux, bien au contraire ! Alors s’il leur était impossible de redevenir amis, il aimait au moins plutôt de l’indifférence à de la rancœur. Il ne voulait pas faire de mal à son frère, encore moins le tuer.

Loki finit alors par ressortir un bras de dessous la couverture et laissa la clarté du feu découvrir une peau bleutée. « Je ne te dégoûte pas ? » Il ne lui avait encore jamais posé la question, alors que c’était pourtant le fond du problème, ses origines. Thor n’avait jamais su si Loki ne s’acceptait pas ou s’il s’était senti trahi et avait voulu venger les siens. Jusqu’à ce qu’il tente de faire exploser la planète de ses ancêtres. Loki se haïssait et Thor n’était jamais parvenu à lui faire comprendre qu’il se moquait du sang qui coulait dans ses veines ou de la couleur de sa peau. Pour lui il serait son frère, à tout jamais. Il serait ce bambin avec qui il jouait, celui qu’il défendait envers et contre tout, même contre tous ce qu’avait pu dire ses amis. Du jour au Loki était apparu dans la vie du blondinet, il s’y était attaché aussi sûrement que s’ils avaient le même sang dans les veines. Pour Thor, ça n’avait aucune importance. Ce qu’ils avaient vécu ensemble était plus fort et plus important que tout le reste. Apparemment, pas pour Loki. « Non. » affirma-t-il sans détour. « Tu pourrais être multicolore que ça n’enlèverait jamais ce qui nous a unis par le passé et pour moi, c’est ça qui compte. Pas d’où on vient, mais là où on va, ensemble. » Le dieu de l’illusion se tourna alors vers lui avec sérieux et Thor tourna lui-aussi son visage pour croiser le regard de son frère. Les yeux sont la porte de l’âme, est-ce que le fils d’Odin avait vraiment envie de lire ce qu’il y avait en son frère ? « Les géants des glaces qui dévorent les enfants qui ne sont pas sages, des créatures sans âme et sans cœur qu’on s’imaginait exterminer. » se souvint Loki et Thor l’écouta et le regarda sans ciller. « C’est vrai. Mais nous étions plus jeunes alors, moins expérimentés. Nous n’étions que des gamins qui rêvions de gloire au combat sans penser à ce qu’est la vie : précieuse. » Le regard du blond revint sur les flammes qui dansaient dans l’âtre. « L’endroit de ta naissance est-il vraiment si important ? Est-ce vraiment ce qui compte au mépris de tout le reste ? De ceux qui t’ont aimé et qui continue de t’aimer malgré tout ce qui s’est passé ? Le plus important n’est-il pas plutôt ceux qui te comprennent et te soutiennent ? » Si Loki était d’humeur à avoir une conversation profonde sur les récents évènements, alors Thor tentait sa chance d’avoir enfin des explications et de lui renouveler une fois encore qu’il le considérait comme son frère et que rien ne pourra jamais changer ça.

Loki avait d’ailleurs visiblement de vider ce qu’il avait sur le cœur puisqu’il poursuivit. « En six mois, j’ai eu le temps de réfléchir. J’ai vu ma vie avec des si et j’en ai oublié le vrai passé, je suis remonté trop loin. Seulement j’ai remarqué certains détails que je ne voulais pas m’avouer avant. Il aura fallut que je perde tout pour enfin prendre le temps de réfléchir. » Décidément, cette soirée s’avérait pleine de surprise pour le moins agréable. « Et quel est le fruit de tes méditations ? » Même si en définitive ça ne donnerait rien, Thor aurait au moins la satisfaction que les choses aient été dites et de ne plus nager dans le brouillard. Car finalement, même si Odin lui avait menti, pourquoi avait-il décidé de s’en prendre au monde entier ? N’y avait-il pas d’autres personnes à côté qui méritaient qu’il reste fort et qu’il apprenne à vivre avec ces révélations ?


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki
avatar Messages : 472
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Dans mes songes

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu fripon - Demi géant des glaces
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Ven 14 Mar - 17:55


I feel the darkness on my shoulder The frost is in my heart So cold my hair is frozen Touching my skin, my fless Sometimes I regret I had to do 'Cause our love was somehow true But I had to leave you For the sake of the moodsLoki & Thor

I can't feel my senses
I just feel the cold

Mon chez moi ? Je fronçai des sourcils passant une main lasse sur mes yeux.
J’étais complètement perdu, je ne m’étais jamais sentis chez moi nulle part.
Évidemment j’avais grandi à Asgard, ayant en tête que Thor était mon frère, Frigga ma mère et Odin mon père, comparé à Thor, je n’avais pas de ressemblance physique avec mes parents, il est vrai qu’en grandissant, je m’en étais rendu compte mais je n’avais pas cherché davantage de réponse.
Un jeune homme à la peau pâle, des yeux verts, des cheveux noirs corbeaux, une musculature très fine, le désir de connaitre la magie et non les armes, j’étais tout le contraire de Thor.
Ma mère adoptive possède une chevelure d’or, la même que celle de mon frère aîné, sur le moment je n’avais pas regardé ce genre de détails, maintenant c’était comme-ci ont me hurlé : tu avais la réponse sous le nez et tu n’as rien vu ou alors tu as nié l'évidence.
C’est tout en grandissant à Asgard que j’avais eu quand même un léger doute, seulement le fait qu’on m’appelait « prince » arrivait encore à détourner mon attention par rapport à ce genre de question.
La suite je la ressasse encore et encore …
Puis je m’étais laissé tomber dans le vide, le fait de voir Odin me dire « non Loki » était l’achèvement final sur ma place dans la famille royale.
Certes le fait de sentir ainsi rejeté à cause d’un simple « non » paraît enfantin, mais à ce moment précis, je voulais juste être vue comme l’égal de Thor, cela n’avait pas été le cas, je m’étais sentis rabaisser, alors je préférais encore la mort.
Les yeux de mon frère hantant mes pensées, ainsi que ses cris, finalement la seule personne qui m’avait toujours vue comme un vrai asgardien et non un demi-jotun, ça toujours était Thor, alors pourquoi chercher de la reconnaissance dans le regard du père de tous, alors que Thor m’avait déjà offert bien plus que de la simple reconnaissance ?
Petits ont partagé la même chambre, les mêmes jeux, les mêmes disputes …
Si au début c’était lui qui se montrer le plus têtu, maintenant c’était le contraire, mon frère c’était vraiment assagi, moi c’était tout le contraire, la colère m’ayant complètement consumé.
Les paroles de Thor me firent grogner, mais est-ce que la déesse de la fidélité serait capable de me tromper ? Je boudai quand même, certes je n’étais pas l’exemple du mari parfait, c’était ma femme, alors on ne touche pas!
Finalement je soupirai.

-Je te l’ai dis, je ne savais même pas quelle était sur cette île … J’ai cherché ma fille aussi, puisque tu m’avais dit l’avoir vue, je ne l’ai pas trouver, c’est pas faute d’avoir cherché, je ne me suis jamais arrêté pour faire une pause, elle est introuvable

Cette fois-ci je me passai une main lasse dans les cheveux.
Peut-être la retrouverais-je dans la suite, peut-être pas … Que je pense d’abord à faire au moins une pause, j’avais tellement marché que j’en avais épuisé ma magie.
Regardant mon bras la mine dégoûtée, j’eut tout de même un sourire aux paroles de Thor.
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas souris aussi honnêtement, mais la réponse de mon frère était tellement spontanée, que je n’avais pas pus m’empêcher de sourire, voila que maintenant j’allais m’imaginer multicolore.

-Je n’ai jamais rêvé de combat, toi oui … Et tes amis aussi d’ailleurs

Cette fois-ci j’aurais pus grincer des dents, encore quelque chose que je n’avais pas en commun avec mon frère, l’habilité des armes, je préférais mes poignards ou ma magie.
Malgré tout les paroles de mon frère arrivés à me toucher.

-Justement Thor, je me pose trop de question … Je n’arrive plus à savoir qui a raison, entre Odin qui certes m’a pris comme fils, il avait tout de même en tête de m’utiliser comme une sorte d’alliance, il nous a dit à tout les deux qu’ont étaient nés pour être rois, mais il savait que je ne le serais jamais, pas que je voulais forcément le devenir, juste qu’on but principal n’était en rien de devenir roi, pourtant j’avais quand même cet petit espoir … Ensuite Odin t’a appris le combat, les armes, mère m’a apprit la magie, tu as eu des nouveaux amis

Je m’arrêtai brusquement sentant que je parlais de plus en plus vite et que je commençais à perdre mon souffle, de peur aussi de montrer des émotions que je préférais cacher, je me calmai, tentant de reprendre contenance.
Les nouveaux amis de Thor m’avaient comme arraché mon frère, je n’aime pas partager … De plus, j’étais accepté parce que j’étais prince, mais je n’avais aucun point commun avec eux.
Fandral lui, c’était toujours crus drôle avec ses blagues stupides, combien de fois j’avais voulu lui couper la langue et cet imbécile.
Mais je me taisais, parce que c’était les amis de mon frère, il les appréciait et je ne voulais pas d’ennuis avec eux.
Le fruit de mes méditations ? Est-ce que je pouvais autant m’ouvrir à Thor ? Allais-je passer pour un faible ?

-Je ne veux pas que tu me vois comme un faible, je me suis toujours sentis inférieur à toi puis je n’appréciais pas la compagnie de tes amis qui pour moi me voler mon frère, je resté avec toi, mais eux … Ils ne cherchaient même pas à me connaitre … A ton avis, pourquoi j’avais couper les cheveux de Sif ?

Oui ça pouvait être une blague de mauvais goût de ma part, mais c’était aussi pour que mon frère se désintéresse de ses amis, puis je voyais qu’il se rapprochait trop de la guerrière, il était hors de question qu’elle me vole davantage me frère qu’elle ne l’avait déjà avec les autres guerriers, merci bien.
C’était gamin, petit, mais j’ai toujours été jaloux et possessif je l’admets.

(c) Bloody Storm



 
♣️ Sweet dreams are made of this



Dernière édition par Loki le Ven 21 Mar - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Jeu 20 Mar - 15:19

Apparemment, si Loki était à moitié bleu ce soir, c’était parce qu’il avait cherché Sigyn et Hel toute la journée. Etrange qu’il ne les ait pas trouvé mais en même temps, avec la présence d’autres mythologies, il était bien possible qu’elles soient ailleurs. N’ayant pas d’autres informations à fournir et Loki étant visiblement agacé de ses recherches infructueuses, Thor se contenta de rester silencieux et de hocher la tête. Bon, au moins son frère avait-il décidé de se réveiller un peu et d’enfin mettre les choses au clair entre lui et les membres de sa famille autre que lui et leurs parents, que Loki ne considérait d’ailleurs pas comme tels. La conversation dériva alors sur les rêves de gloire, de conquête, de destruction éclatante et impitoyable sur les jotuns. Et là, Thor resta surpris par ce qu’il entendait. « Je n’ai jamais rêvé de combat, toi oui… Et tes amis aussi d’ailleurs. » C’est vrai qu’en jeune dieu impulsif et désireux de faire ses preuves, Thor avait souvent cherché les confrontations quant ce n’étaient pas elles qui venaient. Tout était bon pour écraser les autres, tous les dangers étaient envisageables et jamais assez risqués pour lui. Dans ses aventures périlleuses, il embarquait toujours Sif, Loki et ses autres amis et jusqu’à ce jour, il avait toujours pensé que tout le monde aimait ça. Il savait que parfois, Sif aurait aimé qu’il se montre moins brûlant de combat, mais en revanche, il avait toujours pensé que Loki le suivait par envie et même conception de l’avenir et non par contrainte. Et s’il n’était pas là pour ça, alors pourquoi l’avait-il suivit inlassablement durant toutes ces années ? Pour le protéger ? Pour ne pas être sur la touche ?

« Justement Thor, je me pose trop de question… » Comme lui, visiblement… « Je n’arrive plus à savoir qui a raison, entre Odin qui certes m’a pris comme fils, il avait tout de même en tête de m’utiliser comme une sorte d’alliance, il nous a dit à tout les deux qu’ont étaient nés pour être rois, mais il savait que je ne le serais jamais, pas que je voulais forcément le devenir, juste que mon but principal n’était en rien de devenir roi, pourtant j’avais quand même ce petit espoir… Ensuite Odin t’a appris le combat, les armes, mère m’a apprit la magie, tu as eu des nouveaux amis. » Attentif bien qu’immobile comme une statue de marbre, Thor comprenait le point de vu de son frère mais comprenait aussi ce qu’avait voulu faire son père. Loki aurait effectivement dû devenir roi, mais pas sur le royaume qu’il croyait. Odin avait espéré qu’en faisant grandir son propre fils avec un jotun, qu’en les liant dans une amitié fraternelle indestructible, il parviendrait enfin à une paix réelle et sur le long terme avec Jotunheim. Loki serait retourné auprès des siens en tant que roi tandis que Thor serait monté sur le trône d’Asgard et ensemble, ils auraient instauré une paix entre leurs deux peuples. Hélas, Loki avait appris la vérité de telle sorte qu’il sentit trahi et, poussé par un profond chagrin qu’il mua en colère vindicative, tenta de voler le trône à celui qui avait pourtant toujours été là pour lui. Odin avait certainement fait l’erreur de ne pas lui dire la vérité dès qu’il aurait été en âge de comprendre, mais est-ce que ça obligeait vraiment Loki a changé à ce point, à devenir un tyran ? Thor n’était pas d’accord avec lui. Il comprenait mais n’excusait pas. Combien de vies avaient-ils arraché juste pour une injustice qu’il avait subie ? Ceux qu’il avait tués ne méritaient-ils pas eux aussi réparation à présent ? A ce niveau-là, il ne valait pas mieux qu’Odin qui lui au moins, avait eu de nobles sentiments au départ. Cette histoire était un non-sens et un véritable sac de nœuds et lorsqu’il repensait à tout ça, Thor ne pouvait que se dire que les humains avaient eu raison de les exiler comme ils l’avaient fait.

Toujours silencieux, le dieu de la foudre écoutait les confidences de son frère qui parlait de plus en plus vite, ayant un besoin évident d’enfin sortir tout ce qu’il avait sur le cœur. « Je ne veux pas que tu me vois comme un faible, je me suis toujours senti inférieur à toi, puis je n’appréciais pas la compagnie de tes amis qui pour moi, me volaient mon frère. Je restais avec toi, mais eux … Ils ne cherchaient même pas à me connaitre… A ton avis, pourquoi j’avais coupé les cheveux de Sif ? » Alors là carrément, Thor devait avoir une hallucination, ou pire ! C’était tellement inattendu comme discours, tellement impossible… Il ne pouvait pas y croire. Donc par jalousie, à cause de lui d’une certaine façon, il avait les pires trucs juste pour avoir l’attention de Thor ? C’en était trop pour le blond qui avait l’impression que son frère inventait n’importe quoi et qui en même temps, n’avait donc jamais compris l’affection qu’il lui portait. « Donc si je comprends, tu es en train de me dire que c’est de ma faute si tu as fait tout ça ? Que c’était uniquement pour que je ne t’oublie pas ? » Thor se sentait énervé, troublé et beaucoup d’autres sentiments contradictoires en même temps. Il aimait son frère, c’était un fait et rien ne pourra changer ça. Mais qu’il se décharge de sa responsabilité comme ça sur lui… Et tout ce qu’il avait fait… tout ça pour quoi au final ? Ça lui avait apporté quoi de faire tout ça, si ce n’est de perdre ceux qui l’aimaient et une vie pleine de bonne chose ? Et en quoi pouvait-il se sentir inférieur ? Il n’avait aucune raison de l’être, il était aussi puissant que lui et les autres ! Ça n’avait pas de sens ! « Dis-moi mon frère, c’est aussi pour ne pas que je t’oublie que tu as tenté plusieurs fois de me tuer ? » railla Thor au risque de voir son frère s’en aller. « Sérieusement, avec tout ce qu’on a vécu, tu doutais encore de l’affection que je te portais ? » Il ne comprenait vraiment pas Loki. Thor était peut-être célèbre et admiré mais au fond, il n’avait qu’un petit comité d’amis qui se comptait sur les doigts d’une main et Loki en faisait partie. Malgré que les autres ne l’appréciaient pas beaucoup, Thor l’avait toujours encouragé, se montrant protecteur et continuant de lui faire vivre des péripéties à ses côtés. Il n’aurait jamais fait tout ça si sa présence l’avait ennuyée ou indifférée. Comment avait-il pu douter ? Thor ne comprendrait jamais. « Je ne comprends plus rien… Et maintenant, qu’attends-tu de moi ? » Autant le demander directement. Si Loki avait toujours douté de lui, que pourrait-il faire pour qu’il le croie à présent ? Rien, en toute logique. A part Loki, personne ne pouvait plus rien pour lui et Thor ne savait plus sur quel pied danser avec lui. Loki se sentirait peut-être vexé et s’en irait, mais que pouvait-il y faire ? Il avait dépassé bien trop de limites pour que Thor se décide à prendre le risque de le retenir. Et même s’il en avait envie, s’il avait envie de retrouver leur complicité, l’asgardien était bien trop plongé dans l’incompréhension pour faire quoi que ce soit ce soir. Peut-être qu’en fin de compte, il ne connaissait pas réellement son frère… Où est-ce que Thor avait bien pu commettre des erreurs pour que son frère ne lui fasse plus confiance et ait peur de le perdre ?

hrp : désolé ma réponse est nul :rain: j'ai bien peur que ma dépression ne se répercute sur Thor... Arrow 


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki
avatar Messages : 472
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Dans mes songes

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu fripon - Demi géant des glaces
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Ven 21 Mar - 12:29


I feel the darkness on my shoulder The frost is in my heart So cold my hair is frozen Touching my skin, my fless Sometimes I regret I had to do 'Cause our love was somehow true But I had to leave you For the sake of the moodsLoki & Thor

I can't feel my senses
I just feel the cold

Et voila, c’était ce que je craignais, Thor voulait la vérité, seulement il déformé mes propos.
Je pouvais sentir l’énervement de mon frère, d’ailleurs quand celui-ci se mettait en colère, valait mieux prendre ses jambes à son cou, il n’est pas du genre à contrôler sa force dans ces cas-là.
Je ne pouvais pas parler calmement sans qu’il monte sur ses « grands chevaux », d’un côté il était normal qu’il réagisse avec colère, seulement je n’avais pas envie de me battre, en faite, je n’avais plus envie, j’étais épuisé de cette guerre fraternel que j’avais moi-même mis en place.
Sans doute méritais-je vraiment les foudres de mon frère, il était resté longtemps calme, il avait gardé patience pendant une très longue période, ce qui était en progrès depuis son exil à Midgard.
De mon côté j’avais perdus patience et j’ai été pris de folie, sans doute suis-je fou ? De toute façon nous le sommes tous un peu.
J’avais envie de rouler des yeux et de lui dire : En rien je ne rejette la faute sur toi, je tente de te faire comprendre que c’était « moi » qui manqué de confiance.
Seulement je ne dis rien, préférant détourner mon regard vers les flammes de la cheminée.

Les dernières paroles de Thor furent pour moi comme un coup de poignard.
Je ferma les yeux retenant les larmes traîtresses qui menaçaient de couler, je ne les avais pas sentis venir, le coup avait tellement était brutal.
J’ai eu le temps de sentir mon cœur se briser, mon souffle se couper et une douleur me transpercer.
Pas de doute cette fois-ci, j’avais bel et bien perdus mon frère.
J’avais tout perdus …
N’osant pas regarder mon frère dans les yeux, je me contenta de baisser le regard cherchant mes mots.
Mais je pouvais sentir que mes mots seraient presque incompréhensibles tant j’avais mal.

-Je ne doutais pas toi mais de ma propre existence …

Me rappelant encore des paroles d’Odin quand celui-ci m’avait dit qu’en faite, je n’étais qu’un enfant destiné à mourir sur un rocher de glace.
Thor n’avait pas été la pour l’entendre, mère l’avait été, ces paroles m’avaient tué.

-Je ne sais pas si tu as déjà douté, si tu t’ai déjà demandé si tu étais né au bon endroit, la bonne époque, moi si

Ce n’est la faute de personne, je me suis toujours sentis différent et je n’avais jamais trouvé ma place en ce monde.
Je ne peux blâmer personne, car c’était ce que « moi » je ressentais et ça, personne ne pouvait rien y faire et jamais je n’avais voulus en parler.
Un prince ne se plaint pas, il a déjà un titre d’excellence, que demander de mieux ? Bien ou pouvait me couvrir d’or, il me manqué quelque chose.
Je n’étais pas à ma place, je ne m’étais jamais sentis à ma place et j’avais cherché maintes et maintes fois le regard de mon frère et ses sourires pour retrouver confiance en moi.
Apprendre la vérité avait prouvé qu’au fonds oui, j’avais toujours eu raison, seulement j’aurais donné n’importe quoi pour avoir eu tords.
La confirmation que oui, j’étais différent, de plus un monstre, les monstres sont tués parce qu’ils sont « méchants » c’était ainsi dans les histoires que mère nous racontaient.

-Je me suis toujours sentis différent aux yeux de Odin mais pas à tes yeux et cela me rassurait

Je me releva … De toute façon il était trop tard, je préférais partir, je n’avais plus ma place, enfin si je l’avais eu un jour, de la part de Thor sans doute … Je ne sais plus.
Je déposa la couverture sur le lit, reprenant mon manteau encore trempé par le neige, celui-ci n’ayant pas eu le temps de sécher.
Je devais partir vite, sinon je n’aurais plus la force, je voulais regarder une dernière fois mon frère mais mes yeux risquaient de me trahir, enfin mes larmes surtout.
Je continuais de retenir celle-ci, préférant attendre d’être dehors pour les laisser couler.
Entre-ouvrant la porte, je regarda tout de même une dernière fois mon « frère ».

-J’ai toujours été fier d’avoir un grand frère, je t’ai fais du mal et … Il n’y pas de mot pour me faire pardonner, j’imagine qu’un « pardon » ne sera jamais suffisant … Mais jamais je n’aurais pus te tuer, parce que tu as toujours était celui qui ne m’a jamais regardé différemment, je ne me sentais peut-être pas fils d’Odin, mais j’étais le frère de Thor, là-dessus je n’avais aucun doute même si parfois j’ai dis le contraire sous le contrôle de la colère … Enfin, je crois que tu m’a assez entendus, adieu mon frère

Cette fois-ci je sortis fermant la porte derrière moi, le souffle erratique et les larmes coulant, que je n’aimais pas être faible! Je ne voulais pas pleurer, je n’aimais pas pleurer, mais trop longtemps j’avais retenus mon chagrin et maintenant j’avais qu’une envie, partir en forêt, m’asseoir et hurler ma douleur.

(c) Bloody Storm



Hs : Je pleure réellement d'ailleurs l'ordinateur xD c'est bien moi ça  :caché:


 
♣️ Sweet dreams are made of this



Dernière édition par Loki le Dim 23 Mar - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Sam 22 Mar - 11:37

Tout était très compliqué dans la tête du nordique aux cheveux couleur soleil. Loki avait fait et dit tellement de chose qu’en définitive, Thor n’était plus sûr de rien, sans compter que cet exil n’aidait en rien à faire confiance. Si les humains qu’il avait pourtant à maintes reprises et il n’y a pas si longtemps que ça l’avait quand même bouté en dehors de son royaume, que dire de son frère qui avait tenté de l’assassiner ? Parfois, comme en cette soirée, l’asgardien trouvait que tout cela n’avait plus de sens. Ils étaient sur Néméil depuis six mois et ils n’en partiraient probablement jamais. Loki pouvait tout aussi bien être sincère comme il pouvait user de perfidie pour arriver à un sombre but dont lui seul connaissait les finalités. Thor avait très envie de le croire, de retrouver leur complicité d’antan, de passer l’éponge, d’effacer tout ce qu’avait fait Loki depuis qu’il avait appris la vérité sur ses origines. Mais la mémoire ne fonctionnait pas comme ça et aujourd’hui, en cette soirée des plus insolites où son frère avait frappé à sa porte, le dieu de la foudre oscillait d’avis et d’humeur avec une instabilité effrayante. Est-ce que c’était la pleine lune ? Thor se montrait tour à tour compréhensif, pensif, sur ses gardes, ironique, patient, coléreux, bienveillant... Lui-même avait du mal à cerner et à gérer tous ces sentiments contradictoires. Il avait terriblement envie de retrouver son frère, de croire qu’il avait changé, que Néméil lui avait ouvert les yeux… mais en même temps, ce dernier avait plusieurs fois fait preuve de duperie, au point que Thor lui-même avait commencé à se méfier de lui, bien qu’il continuait de tenter de lui faire entendre raison. Et à côté de tout ça, il y avait tout le reste. Il y avait les inquiétudes du lendemain. Il y avait ses relations avec les autres. Sif passait beaucoup de temps avec Frigga et ils ne se voyaient plus tant que ça, son père était occupé à gérer les scandinaves et les enjeux de cet exil, il y avait toujours une certaine distance entre lui et sa mère et finalement, Thor se trouvait relativement seul. Ce n’était pas si étonnant que ça dans le fond car si beaucoup l’admirait, s’il se montrait très amical avec les autres, il n’en demeurait pas moins qu’il restait quelqu’un de très secret et d’inaccessible. Il avait une carrure impressionnante, une force colossale, et intérieurement, il était tout autant une forteresse. En fait, Loki et lui n’étaient pas si différents. Sauf que Thor avait besoin de se réserver du temps pour se préserver de toutes les responsabilités qu’il avait, alors que Loki semblait plutôt souffrir de l’isolement. Deux dieux qui avaient grandi ensemble, qui avaient un passé commun, qui étaient peut-être les seuls à se comprendre l’un l’autre et dont en définitive, les différences étaient leurs ressemblances, et leur force. Thor dans la force brute, Loki dans la finesse, à eux deux ils étaient invincibles, c’était une évidence… que le demi-géant n’avait visiblement pas vu.

Sa colère commençant à percer dans ses paroles et dans son attitude, Thor ne parvenait cette fois plus à cacher son agacement. Il ne voyait pas les choses comme Loki, ou les interprétait mal, ce qui causait une dissension entre eux. « Je ne doutais pas toi mais de ma propre existence… « Je ne sais pas si tu as déjà douté, si tu t’es déjà demandé si tu étais né au bon endroit, la bonne époque, moi si. » L’asgardien regarda son frère. Non il ne s’était jamais posé ce genre de question, à quoi pourraient-elles bien servir ? Elles ne changeraient pas la réalité et de toute façon, sa place dans la société lui convenait parfaitement. Pourquoi donc se torturer l’esprit avec des et si ? « Non, je ne me le suis jamais demandé car ma vie était parfaite comme elle était. J’avais une famille, des amis, des passions et un avenir. C’est bien plus que certains n’auront jamais. » Et si les choses avaient été inversées ? Si tout ça serait à lui ? Est-ce que Thor se serait senti trahi ? D’une certaine manière peut-être, oui. Parce qu’il aurait aimé qu’on le lui dise avant plutôt que de l’apprendre de cette façon. Mais finalement, il aurait été reconnaissant à ce qu’on lui offre une seconde chance plutôt qu’on ne le laisse mourir dans le froid glacial. Il n’aurait pas eu le même sang, mais ça n’a aurait aucune importance parce qu’il aurait eu des gens qui l’auraient aimé et que ça, c’était ce qu’il y avait de plus important. On l’aurait suffisamment estimé pour lui donner une place et l’aimer comme il était, et c’est ça qui aurait compté. Alors c’est vrai, Loki avait appris la vérité d’une manière brutale et Odin ne s’était pas montrer des plus diplomatiques. Mais il lui restait leur mère, il avait son frère, il avait grandi dans un palais et n’avait jamais manqué de rien, si ? Sa vie aurait pu être pire ! « Je me suis toujours senti différent aux yeux de Odin mais pas à tes yeux et cela me rassurait. » C’était peut-être Odin le problème. Loki en revenait toujours à lui. Est-ce qu’il s’était passé des choses entre eux que Thor ignorait ? (et pas de sous-entendus s’il-vous-plait XD) Il hocha simplement de la tête, nota mentalement qu’il avait quand même été une sorte de pilier pour son frère. Et c’est  ce qu’il avait toujours voulu être. Son frère, c’était son frère. Dès le moment où il avait posé les yeux sur lui lorsqu’il était encore bébé que Thor sentit responsable de lui et s’était promis de le protéger, de veiller sur lui. Et c’est ce qu’il avait fait. Il avait toujours gardé un œil sur lui, l’emmenant partout avec lui. Il se souvint du jour où ils avaient été défiés les Jotuns, Loki avait été le seul à venir lui faire entendre raison, et le lien privilégié qu’il y avait entre eux était suffisamment fort pour que Thor, malgré son insolente impulsivité, ait écouté son frère et décide de s’en aller même si effectivement après, la remarque du Jotun l’avait fait sortir de ses gonds. Loki avait eu une grande influence sur sa vie, ce qu’il ne mesurait apparemment pas.

Malheureusement, la conversation se montrant difficile, Loki finit par se décider à partir, ce qui n’étonna pas son frère. Il s’était montré vexant et blessant, ce qui bien évidemment avait fait fuir le dieu de la ruse. Ce dernier se défie de la couverture et récupéra son manteau mouillé et gelé. « J’ai toujours été fier d’avoir un grand frère, je t’ai fais du mal et… il n’y pas de mot pour me faire pardonner. J’imagine qu’un pardon ne sera jamais suffisant… Mais jamais je n’aurais pu te tuer, parce que tu as toujours était celui qui ne m’a jamais regardé différemment. Je ne me sentais peut-être pas fils d’Odin, mais j’étais le frère de Thor, là-dessus je n’avais aucun doute, même si parfois j’ai dis le contraire sous le contrôle de la colère… Enfin, je crois que tu m’as assez entendu. Adieu mon frère. » Et la porte se ferma, laissant Thor complètement déboussolé. Les phrases se bousculèrent dans sa tête, résonnant encore et encore. Ces mots, il ne les avait plus espérés depuis longtemps. Déjà la dernière fois qu’il avait croisé son frère, le nordique n’avait pu faire autrement que de remarquer qu’il semblait fatigué, recherchant à réparer maladroitement ce qui avait existé entre eux, tentant de lui faire comprendre qu’il avait changé. Hélas, il y avait eu trop de combats, trop de chose, pour que Thor accepte de le croire. Il faudra beaucoup de temps pour que les choses reprennent leur place, si toutefois Loki avait réellement changé. Silencieux et réfléchissant devant l’âtre qui continuait de donner un ballet agréable de flammes orangées, Thor finit par se lever précipitamment, se buttant dans la table basse et manquant de s’étaler au sol, il se retint à la chaise qu’avait occupé Loki quelques secondes plus tôt. Si son frère avait vraiment changé, s’il y avait une petite chance pour que ce soit le cas, alors il devait la saisir. S’il faisait fasse route, il aurait tout le temps de se flageller plus tard. Courant jusqu’à la porte, Thor l’ouvrit avec force avant et tomba de suite sur son frère qui n’avait pas encore eut le temps de faire deux mètres. Soit il avait été rapide à réfléchir et à prendre sa décision, soit son frère ne savait réellement pas où aller, à moins que ce ne soit les regards inquisiteurs des autres normands qui le retenaient de faire un pas. « Attends ! » fit-il en attrapant son frère par le bras. « Excuse-moi j’ai été blessant… » Et il n’avait sûrement pas envie d’agir comme Odin sur coup-là ! « Je crois qu’on a beaucoup de chose à se dire, pas toujours facile à entendre d’ailleurs mais… si tu as vraiment changé, alors… reste. » Thor ne savait pas quoi dire. Ils avaient tous les deux leur point de vu, ce qui était normal, mais il faudra qu’ils apprennent à faire des concessions et à comprendre le ressenti de l’autre. Ça n’aurait rien de facile mais avec leur passif, les choses devraient être plus simples que ce qu’ils peuvent penser. Toujours ses doigts autours du bras de son frère, il le tira légèrement vers lui pour l’inciter à revenir avant de lancer un regard de travers aux autres pour leur signifier de déguerpir.

hrp : en espérant que ça t'aille Chou en tout cas j'étais bien inspirée :mdrr: 


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki
avatar Messages : 472
Age : 27
Date d'inscription : 12/01/2014
Localisation : Dans mes songes

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu fripon - Demi géant des glaces
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Dim 23 Mar - 17:00


I feel the darkness on my shoulder The frost is in my heart So cold my hair is frozen Touching my skin, my fless Sometimes I regret I had to do 'Cause our love was somehow true But I had to leave you For the sake of the moodsLoki & Thor

I can't feel my senses
I just feel the cold

La solitude est pesante, autrefois je me plaisais dans celle-ci et voila qu'à cet instant précis, je la redoutais.
Vivre seul, vieillir seul, voir l’éternité défiler pendant que je reste figé dans cette solitude suffocante.
J’étouffe dans mes pensées, elles sont bien trop nombreuses et ténébreuses, je veux parler, que l’on m’écoute, me confier, crier, hurler, pleurer, mais j’en n’ai plus la force.
J’ai rejeté tout le monde autour de moi, je me suis plus dans la folie, je me suis crus invincible alors que je ne faisais que me briser un peu plus.
J’ai moi-même brisé mon cœur sans m’en rendre compte, je me suis torturé seul en éloignant les mains tendus et maintenant je suis la dans le froids, à espérer que la mort ne soit pas trop longue à venir me chercher.

Mes mains bleues et glacées montraient mon héritage de demi-jotun, le regard des asgardiens se montrant curieux et menaçant.
Mes jambes bloquaient au sol, je ne pouvais aller plus loin sans me jeter dans la mêlée, je pouvais mourir de solitude, mais pas mourir en étant tué ou pire.
Cette nuit j’avais tout perdus et j’allais perdre la raison et peut-être la vie, je me devais de m’y résoudre, seulement, j’ai peur de la mort, car dans le fonds, je ne l’ai jamais voulut, moi Dieu vivant pour l’éternité, je me retrouve faible et sans défense devant le fil de la fin.

Mes larmes n’avaient pas entendus plus longtemps pour rouler le long de mes joues, me piquant le visage au vue de la température mordante.
Malgré tout je gardais la tête droite, déglutissant difficilement, j’allais prouver une dernière fois que je savais me battre et me défendre, que je ne suis pas qu’un vulgaire bâtard abandonné par son père à cause de sa petite taille.
Mais un bruit derrière suivit d’une voix me fit sursauter.

« Attends ! »

Je fronçais des sourcils, me retournant vers Thor qui visiblement était hors d’haleine.
Que voulait-il ? Comme-ci je ne savais plus comment parler, ou tout simplement parce que l’arrivé de mon frère … Euh Thor était inattendus, je n’arrivais plus à penser ou parler correctement, alors je me contenta de pencher la tête sur le côté.

« Excuse-moi j’ai été blessant… »

La je cligna des yeux plusieurs fois.
Je cherchais encore mes mot, sentant alors que jusque là mon cœur palpité au point de ressortir de ma poitrine, les mains tremblantes et les larmes toujours présentes.
D’ailleurs je me passais rapidement une main sur le visage pour les sécher, avant d’être attrapé par la poigne de Thor (en rien violant, juste qu’il n’a jamais vraiment contrôlé sa force).

« Je crois qu’on a beaucoup de chose à se dire, pas toujours facile à entendre d’ailleurs mais… si tu as vraiment changé, alors… reste. »

Vue qu’il m’incité à avancer, je marcha comme un automate, c’était ça ou je me cassais la figure de toute façon.
Puis j’eu le temps de voir le dieu du tonnerre dire aux autres asgardiens de déguerpir en vitesse.
Un sourire timide vint orner mon visage, les larmes coulants de nouveau mais cette fois-ci de joie et de soulagement.
Cela faisait tellement longtemps que je les avais retenus, qu’elles ne cessaient de couler comme-ci elles rattrapaient le temps perdus ses traîtresses.
Finalement ayant de nouveau franchit la porte de la maison de Thor, je chercha mes mots une fois de plus.
J’ouvris plusieurs fois la bouche mais rien ne sortis, ce qui me blessa dans mon orgueil, avant de déglutir à nouveau.

-Je … Enfin pendant … Je … Hum … J’ai eu peur d’avoir perdus mon frère

Puis reprenant d’avantage confiance en moi, je me permis un petit sourire

-Me refait plus jamais cette peur idiot

En rien ce n’était méchant, mais du soulagement et de la taquinerie, j’avais besoin de décompresser et de me passer un coup d’eau sur le visage, les larmes salées ont tendance à laisser des marques désagréable, surtout quand elles sont mélangeaient à des flocons de neige.  
Puis je remarqua que ma magie avait de nouveau perdus de sa puissance, là-dessus je m'étais toujours poser cette question, devenir plus faible à cause du froids, étrange pour un demi-jotun, en même temps je n'avais jamais été à l'aise avec la grande chaleur, merci l'héritage.
Je devais être assez "paumé" pour penser ainsi, des pensées sans queues ni tête, mais le soulagement était bien trop présent pour que je me traite à mon tour d'idiot.

(c) Bloody Storm



 
♣️ Sweet dreams are made of this

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   Lun 31 Mar - 10:57

Après s’être assuré que les autres dieux qui regardaient dans leur direction se soient lassés du spectacle, Thor ferma la porte derrière lui. Loki était à nouveau bien au chaud à l’intérieur de sa modeste masure en comparaison de ses appartements à Asgard, et une promesse de rattraper le temps perdu tout en enterrant le passé s’était faite tacite entre eux. Nul doute que beaucoup, si ce n’est la majorité, penseront que cette décision est pure folie, mais Thor n’en avait cure. Il comprenait leur inquiétudes mais ce qui comptait vraiment pour lui, c’était de récupérer son frère et si ça devait se faire ici, sur Néméil, alors soit. Peut-être était-ce la perte de la majorité de ses pouvoirs qui avaient fait réfléchir Loki, peut-être était-ce parce qu’il avait compris qu’il ne pourrait pas s’en sortir seul, ou peut-être était-ce parce qu’il avait changé ? Mais même si c’était les autres raisons, le guerrier était bien trop heureux d’avoir la chance de retrouver leur complicité fraternelle pour s’encombrer de et si et de peut-être. Si jamais il devait arriver malheur à Loki parce qu’il avait refusé de lui accorder le bénéfice du doute, il ne se le pardonnerait jamais tout comme il ne se pardonnait pas de réussir à trouver les mots pour le ramener à la raison, sauf que cette fois ce serait pire.

Le dieu illusionniste, restant dans l’entrée, se sentit obligé de dire quelque chose et Thor s’attendait à tout sauf à ça. Venant de lui, c’était presque trop, mais il l’accepta comme si c’était un cadeau, ce que c’était d’ailleurs. « Je… Enfin pendant… Je… Hum… J’ai eu peur d’avoir perdu mon frère… » D’abord immobile, Thor se demandait s’il avait des visions, si c’était une apparition qui sortait tout droit de son imagination. A trop vouloir voir ce jour venir combiné à l’exil, peut-être qu’il avait perdu la raison, qu’il était en train de devenir fou et qui sait, peut-être qu’il n’y avait jamais eu de Néméil ? Si ça se trouve, il était en train de rêver. Son esprit, en proie à la tristesse et aux grandes responsabilités inhérentes à son statut devait probablement vouloir lâcher prise, ou lui faire comprendre certaine chose ? Loki lui donnait l’appellation de « frère » alors que pendant tout ce temps ou il s’était rebellé, il avait empêcher Thor de le faire, ne cessant de lui rabâcher qu’Odin n’était pas son père, qu’il n’avait aucun lien du sang et qu’il n’avait en fait rien en commun. C’était faux bien sûr, car ils avaient leur enfance, leur adolescence, leur jeunes années en commun. Ils avaient tant de souvenirs… et au final, quelle était l’importance de l’origine de ce qui coulait dans les veines lorsqu’il y avait de l’amour ? Loki s’en rendait-il enfin compte ? C’est ce qu’il prétendait en tout cas et si un voile de méfiance restait latent dans l’esprit de l’asgardien, il était néanmoins prêt à faire les efforts qu’il faut pour se rapprocher de son frère. Le temps seul sera juge des desseins que poursuit réellement Loki. « Me refait plus jamais cette peur idiot. » sourit le demi-jotun. Si c’était une hallucination, Thor aimait autant en profiter et la surprise passée, il eut lui-aussi un petit sourire. Qu’on lui rende son frère était une des choses les plus importantes qu’il avait demandé à la vie, et aujourd’hui, de ce chaos d’exil et de conflits inter-mythologies prochain naissait à nouveau leur amitié, ou en tout l’espoir de la retrouver. C’était bien plus que suffisant pour ce soir, inespéré. « A l’unique condition que tu ne le refasses plus non plus. » continua-t-il sur le même ton que celui qu’avait employé Loki. Se regardant l’un l’autre, hésitant à bouger car ils ne savaient pas comment réagir, Thor finit par élargir son sourire et poser une main rassurante sur l’épaule de son frère. « Bienvenue à la maison, mon frère. » Il profita de ce moment encore quelques instants avant de se décider à quitter le pas de la porte. « Aller, enlèves-moi ce manteau avant que tu n’attrapes froids et reviens te rasseoir. » fit-il en le laissant pour aller s’asseoir et leur servir de l’hydromel. Il en tendit un verre lorsque Loki fut revenu et toujours souriant comme un bienheureux, Thor trinqua à leurs retrouvailles et à la reprise de leur fraternité. Une erreur selon certains, de la folie pour d’autres, Thor se demandait aussi ce que penserait Sif de tout cela, mais il était bien déterminé à faire preuve de bonté et de bienveillance envers Loki. Après tout, comment pouvait-on espérer que l’autre face preuve de ses qualités si nous-mêmes ne les possédions pas ?

Installés devant le feu, jouant maladroitement entre conversation et silence, les deux frères tentaient de retrouver peu à peu leurs marques auprès de l’autre, retrouvant parfois des souvenirs et riant à ceux-là, parlant un peu de l’avenir incertain qui les attendaient mais se promettant implicitement qu’ils l’affronteraient ensemble. La nuit, indifférente à ce qui pouvait se passer, continuait d’avancer et couvrait de ses éclatantes étoiles la maison de Thor, semblant donner sa bénédiction à ces retrouvailles aussi insolites qu’heureuses. Ensemble comme avant, unis par des liens plus importants que le sang, les jours prochains ne pouvaient que s’annoncer de la meilleure façon qui soit.

Fin du RP


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I can't feel my senses I just feel the cold (Pv Loki et Thor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-