Partagez | 
 

 Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thrùd
avatar Messages : 139
Date d'inscription : 05/04/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse (Valkyrie), scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Dim 5 Jan - 15:15

Thrùd quitta le corps du chat et réintégra le sien. Un carré de ciel bleu filtrait à travers les branches du frêne qui trônait dans sa cour. Elle sentait la lourdeur ses bras et ses jambes, le tissu râpeux de ses vêtements sur sa peau et le froid vif de cette matinée d'hiver sur son visage sans poils, mais elle se souvenait avec une telle précision des mouvements du petit félin, de l'acuité de ses sens, de la chaleur que lui offrait sa fourrure et des informations sur chaque mouvement alentour fournies par ses vibrisses. Ça avait commencé après qu'elle ai bu cette eau dans le quartier grec. Elle s'était soudain mise à se voir de l'extérieur, allongée au sol, les yeux révulsés. Thrùd s'était crue morte jusqu'au moment où elle réalisa qu'elle était dans un autre corps que le sien, mais qu'elle ne contrôlait rien. Quand son hôte lécha le visage de son enveloppe charnel gisante, elle comprit qu'elle se trouvait dans la tête de Sigr.

Au fil des semaines, cette capacité s'était développée. Elle pouvait désormais à volonté emprunter les yeux et les sens de toutes les bêtes du ciel, de la terre et des flots. Et en quelques semaines, Thrùd avait été carpe, saumon, requin, grenouille, loutre, aigle, mouette, martinet, corbeau, cheval, loup, ours, renard et bien d'autres. Némeïl qui lui semblait autrefois si étriqué lui semblait à présent un monde de possibilités infinies. Elle ne pouvait pas, elle n'avait pas le droit de se sentir enfermé dans un univers où se mêlaient tant de vies!Chaque matin, elle aimait visiter la tête d'un petit chat sauvage qui passait souvent près de chez elle. Il avait été apprivoisé par un de ses voisins et il venait tout les jours où presque dans les environs. Ensuite, sous la garde vigilant de Sigr, elle empruntait la tête d'animaux sauvages, assise dans le parc ou dans les grandes étendues naturelles.

Thrùd passait tellement de temps ainsi qu'elle ne faisait plus grand chose d'autre, mais les menaces de guerre commençait en plus à l'inquiéter. Elle était souvent sans défense avec l'esprit bien loin de son corps et elle ne savait pas du tout ce qui adviendrait si on tuait son enveloppe charnelle. Resterait-elle piégée dans la tête de l'animal qu'elle habitait? Ou son âme serait détruite quand sa respiration s'arrêterait? La valkyrie ne le savait pas et ça l'inquiétait. D'autant que personne n'était au courant...

Ainsi réfléchissait Thrùd assise dans sa cour enneigée. Il fallait au moins qu'elle prévienne quelqu'un. Son père était la personne la plus digne de confiance de son entourage, c'était vers lui qu'elle devait se tourner. Résolue, elle se leva et appela Sigr. Aussitôt, ils se mirent en route. Une fois de plus, elle n'avait pas trop réfléchit, mais elle avait l'impression de faire le bon choix.

***

La valkyrie enfonça la tête dans les épaules, s'efforçant d'ignorer le poids des regards qu'on lui lançait. La rue d'Asgard et son faste la mettait mal à l'aise. Elle avait l'air d'une gueuse au milieu des dieux et des déesses biens mis qui y étaient légion. Thrùd poussa Sigr à marcher un peu plus vite: plus vite elle serait abritée dans la maison de son père, mieux les choses iraient. La demeure ne tarda d'ailleurs pas à apparaitre au bout de la rue et elle fut incroyablement soulagée de mettre pied à terre et de frapper à la porte, c'était comme si ça légitimait sa présence.

"Je ne te dérange pas? J'ai à te parler." déclara-t-elle sans préambule quand la porte s'ouvrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Lun 6 Jan - 21:49


Un jour peut-être, je serais chez moi ici
ft. Thor et Thrùd

Qui veut la paix prépare la guerre, n’était-ce pas ce qu’on disait ? Le genre de phrase qu’on n’a pas à dire deux fois à un dieu aussi impétueux que celui du tonnerre. Thor était ainsi penché devant une table ovale en bois massif sur laquelle des plans, des esquisses de cartes géographiques de l’île et des suggestions de stratégies défensives et offensives. Avec ce qui s’était passé aux festivités, l’asgardien aimait mieux travailler sur du peut-être que de se faire prendre par surprise. La guerre n’avait certes pas été déclarée, mais il s’en était tenu à un fil pour que tout parte à vau-l’eau. Non, on ne prendra pas le plus grand peuple guerrier par surprise, Thor se le promettait ! Dut-il dresser lui-même des fortifications et fortifier les fortifications, mais pas un nordique ne tombera à cause d’un fou aviné. Ils avaient déjà suffisamment perdu des leurs, et le dieu de la foudre comptait bien n’ajouter aucun nom à cette liste de disparus et de présumés morts. Concentré sur les longueurs de vélin qui couvraient la table, l’asgardien avait déjà annoté des emplacements où commencer des tours de garde plus réguliers et où se trouvaient les meilleurs emplacements pour débuter un combat. Il regardait, suivant les cartes qu’il avait dessiné lui-même, les failles et forces qu’il y avait sur cette île. Il fallait quand même avouer qu’en tant que scandinaves, ils avaient la chance d’être en  hauteur et au vu de la température, ils étaient avantagés comparé aux autres mythologies qui, elles, n’étaient guère habituées au froid.

C’est alors qu’il finit par entendre quelqu’un frapper à sa porte. Thor releva le regard droit devant lui, se demandant quelle heure il pouvait bien être. Cela faisait-il si longtemps qu’il était là, penché sur son vélin à réfléchir à tout cela ? En plus, il n’attendait personne. Il était possible que ce soit Sif ou un compagnon qui avait besoin de son aide mais quand bien même, le nordique préférait qu’on ignore ce qu’il faisait. Pour le moment il avait encore besoin d’étudier tout ça avant de partager cela avec son père ou avec qui que ce soit d’autre, d’autant que si l’on venait à savoir que les scandinaves se préparaient à la guerre, les conséquences pourraient être dramatiques. Ainsi, Thor préférait garder tout ceci secret, au moins pour le moment, et enroula donc tous les plans, cartes et autres écrits qu’il rangea dans son coffre au pied de son lit.

S’avançant alors vers la porte, quelle ne fut pas sa surprise en découvrant sa fille sur le seuil de sa maison ! Il se souvenait encore que, lorsqu’il lui avait proposé de venir s’installer près de chez lui, sa hutte étant trop isolé et trop loin du quartier nordique, la jeune femme avait refusé sa proposition, affirmant qu’elle ne se sentait pas à sa place parmi les autres divinités. De ce qu’il avait compris, Thrùd pensait avoir mauvaise réputation auprès de ceux-ci, ce qui l’avait étonné, il fallait bien le dire. Il est vrai qu’il ne l’avait jamais reconnu officiellement devant l’assemblée des divinités. Peut-être devrait-il le faire maintenant ?

« Thrùd ! Quelle agréable surprise ! Je t’en prie, entre. »

Thor s’effaça pour la laisser passer avant de fermer la porte derrière elle. Il devina aussi que pour qu’elle vienne jusqu’ici, elle devait avoir des choses importantes à lui dire.

« Comment vas-tu ma fille ? Tout va bien ? » s’enquit-il alors qu’il l’invitait à entrer un peu plus dans la pièce principale.

C’est vrai qu’elle n’était encore jamais venue ici. Il la laissa alors observer les lieux ou il vivait et se dirigea vers sa réserve personnelle d’hydromel.

« Je t’en sers un verre ? »

L’occasion de fêter enfin leurs retrouvailles, la vérité sur sa mère et tout ce qu’ils avaient vécu ensemble depuis leur arrivée sur Néméil. Comme quoi, si d’un côté cette terre d’exil était une prison et un enfer, elle se révélait aussi comme une nouvelle chance de rattraper le temps perdu et d’enfin faire la paix avec son passé.

© EKKINOX


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrùd
avatar Messages : 139
Date d'inscription : 05/04/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse (Valkyrie), scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Mer 8 Jan - 19:19

Thor était plutôt content de la voir. Elle lui grimaça un sourire quand il s'effaça pour la laisser passer, Sigr s’engouffra dans l'ouverture, curieux de découvrir l'endroit. Thrùd ne songea pas à l'en empêcher, trop habitué à l'avoir avec elle dans sa cahute pour penser que son père ne puisse pas apprécier d'avoir une bête d'une taille pareille chez lui. La cahute de la valkyrie était conçue pour abriter le loup: meubles collés au mur pour lui donner la place de bouger, porte élargie pour qu'il puisse passer confortablement et sol jonché de fougères séchés faciles à remplacer au cas où il salisse le sol.

Évidemment, ce n'était pas le cas pour la maison de Thor et ce ne fut qu'une fois qu'il eu refermé la porte que Thrùd réalisa qu'elle avait peut-être fait une bêtise.

"Assis, Sigr." ordonna-t-elle. Le loup bailla, hésita et la regarda comme pour obtenir confirmation, puis fini par s'assoir sur son derrière près d'elle. Elle se tourna ensuite vers son père pour lui résumer comment elle allait: "Quelque chose a changé."

La valkyrie hocha du chef quand son père lui proposa à boire. Ça lui ferais du bien, car sa nouvelle "particularité" risquait d'être difficile à expliquer et encore plus à rendre crédible. Elle balaya la pièce du regard, identifiant par réflexe toutes les sorties et entrées possibles, puis hésita à s'assoir et finalement resta debout à coté de la grande silhouette de chien de faïence géant de Sigr. Thrùd hésitait: elle ne savait pas comment aborder le sujet. C'est qu'elle n'avait jamais eu à annoncer l'apparition d'une capacité particulière. Tout le monde avait bien vu qu'elle était berzerkr étant donné que sa première crise de furie s'était déclenchée au beau milieu d'un champ de bataille bondé.

"J'ai quelque chose à t'annoncer. Je sais pas trop par où commencer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Ven 10 Jan - 10:45


Un jour peut-être, je serais chez moi ici
ft. Thor et Thrùd

Thrùd entra, suivit de son imposant loup, Sigr. L’asgardien ne s’en formalisa pas, comprenant que pour sa fille, l’homme et la bête ne faisaient qu’un. Il espérait juste que ce dernier ne brise pas la moitié de ses meubles et ne casse pas les quelques objets de valeur qu’il avait pu récupérer ça et là, notamment grâce à un dieu artisan qui vivait non loin. Mais les quelques inquiétudes de Thor sur son intérieur furent dissiper par sa fille qui ordonna à sa monture de s’asseoir. S’il était aussi obéissant qu’il en avait l’air, il ne devrait pas causer de souci. C’est que, mine de rien, Thor y tenait à ses meubles. C’était encore une des rares choses qu’il possédait et qui lui rappelait le temps en Asgard, quant tout allait pour le mieux et que les humains n’avaient pas été pris de folie. Mais peu importe, sa fille était là et nul doute que ça avait dû lui demander beaucoup de courage d’affronter le regard curieux des autres divinités, ce qui signifiait donc que soit elle avait quelque chose d’important à lui dire, soit elle avait pris la décision de se moquer éperdument du qu’en-dira-t-on et de faire ce qui lui plaisait comme de venir rendre visite à son père. Dans un cas comme dans l’autre, Thor avait toute son attention concentrée sur elle, oubliant temporairement ce qu’il faisait moins de deux minutes auparavant.

Lorsqu’il lui demanda comment elle allait, sa réponse fut pour le moins surprenante. « Quelque chose a changé. » Vraiment ? Si elle parlait de la paix fragile qui régnait entre mythologie, ça ne l’étonnait guère et à vrai dire, il s’attendait même à ce qu’elle lui annonce que des hostilités avaient été envoyées et qu’une guerre semblait inévitable. Au moins ces plans stratégiques tomberaient à point nommé. Oh évidemment, comparé à Tyr, ça ne devait pas peser bien lourd mais ce serait mieux que rien. Au pire, il lui restait toujours deux grandes capacités qu’il chérissait : sa force incroyable et le contrôle de la foudre. Si quelqu’un venait s’en prendre à lui ou à quelqu’un à qui il tenait, ça devrait suffire pour le calmer. Réfléchissant donc à ce qu’impliqueraient les futures déclarations de sa fille, il lui proposa un verre d’hydromel qu’elle accepta. Il lui tendit donc une corne remplie tout en s’en servant une aussi, après quoi il se retourna vers elle. Elle avait quelque chose à lui annoncé mais ne savait pas par où commencer. Thor posa alors sur elle un regard très sérieux.

« Par le début peut-être, afin que je connaisse toute l’histoire ? »

Visiblement, ça n’avait rien à voir avec une éventuelle bataille à venir. Sinon elle lui en aurait parlé d’emblée et n’aurait pas caché son ravissement. Là, elle semblait avant tout très pensive, c’était donc probablement un problème personnel et Thor devait bien avouer qu’il était heureux que sa fille se tourne vers lui. S’appuyant donc contre le meuble où se situait sa réserve personnelle d’hydromel, il attendit que Thrùd mette des mots sur ce qu’elle voulait lui annoncer. Il espérait seulement que ce ne soit pas trop grave.

© EKKINOX


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrùd
avatar Messages : 139
Date d'inscription : 05/04/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse (Valkyrie), scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Dim 12 Jan - 17:20

Thor lui tendit une corne d'hydromel dans laquelle elle trempa ses lèvres. Il était très bon et elle en but une autre gorgée, puis se tourna vers son père et le regarda dans les yeux, comme pour y chercher le discours qu'il lui fallait. Thrùd repoussa le museau de Sigr qui s'approchait dangereusement de l'hydromel. Elle baissa les yeux, les releva, inspira un grand coup et commença.

"Ce n'est pas grave. C'est même bien. J'en fais beaucoup parce que je n'ai pas l'habitude d'annoncer ce genre de nouvelle." elle éclata soudain de rire. "Je ne me marie pas et je viens pas t'annoncer que tu vas être grand-père, même si on dirait, vu comme je prépare le terrain."

Elle s'enfonçait...La valkyrie parlait pour ne rien dire depuis longtemps déjà et sa parenthèse à propos des choses qu'elle aurait pu annoncer était aussi stupide qu'inutile. Thrùd renversa la tête en arrière et englouti son hydromel. Soit, par le début ça irait, c'était encore le plus simple.

"Bon, j'ai bu l'autre nuit à l'eau d'une fontaine du quartier des grecs. Je me suis vue de l'extérieur et tous mes sens étaient décuplés, j'entendais et je sentais tous à des kilomètres. J'ai compris que j'étais dans la tête de Sigr." voilà, l'essentiel était dit. Restait à parler des détails et de ses découvertes postérieures. "J'ai essayé avec d'autres animaux, ça marche aussi, mais je ne peux pas les contrôler. Je vois, j'entends, je sens et je déduis ce qu'ils pensent, mais je ne peux pas en faire plus. L'autre problème c'est que mon corps devient complètement interne quand je fais ça. Mais ça nous apporte d'incroyables avantages militaire: par les oiseaux, je peux voir les mouvements de troupes ennemis et je peux écouter les conversations du commandement ennemi par les oreilles de leurs chevaux par exemple."

Tout était dit. Thrùd se mordit les lèvres: elle avait parlé très vite et avait gratifié son père d'une authentique avalanches d'informations, mais elle avait fait un rapport détaillé de tout ce qu'elle savait sur le sujet et de toutes ses réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Sam 18 Jan - 11:02


Un jour peut-être, je serais chez moi ici
ft. Thor et Thrùd

Effectivement, vu comme elle préparait le terrain, Thor commençait à croire qu’elle allait lui annoncer quelque chose de grave ou d’incroyablement important – et c’était d’ailleurs sûrement le cas – si bien qu’apparemment il devait avoir une tête on ne peut plus sérieuse qui fit rire la demoiselle. De suite elle le rassura en lui précisant que non, il n’y avait rien de grave, qu’au contraire c’était plutôt une très bonne chose, mais une fois de plus l’expression de visage du dieu nordique dut parler sans qu’il n’ait besoin de prononcer un mot car elle se dépêcha de préciser que ça n’avait rien à voir avec une histoire de cœur. Pas de futur gendre à l’horizon et encore moins de petit-fils. L’asgardien ne put s’empêcher de montrer son soulagement et se détendit enfin. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas voir sa fille heureuse en connaissant l’amour mais leur retrouvaille était trop récente selon lui pour aborder déjà ce genre de discussion. Quant à avoir un petit-fils, Thor trouvait que ce serait assurément trop tôt et surtout pas le bon endroit pour songer à une descendance. C’était d’ailleurs un peu égoïste comme pensée quand on savait qu’il avait des sentiments naissants pour Sif.

« Euh oui, l’idée m’a traversée l’esprit je dois bien l’avouer. » sourit-il à sa fille que son attitude avait amusé.

Eh bien ! Si ce n’était rien de grave et que ça ne concernait pas non plus une histoire de cœur, Thor s’interrogeait vraiment sur ce qu’elle s’apprêtait à lui révéler. Voilà à présent qu’elle buvait cul sec sa corne d’hydromel comme si elle voulait se donner du courage. Mais là, ça laissait vraiment le nordique perplexe. Quelle bonne nouvelle méritait autant de courage pour être annoncée mis à part un amoureux secret ou une future naissance ? Suspendu aux lèvres de sa fille, il attendait avec une impatience de plus en plus manifeste qu’elle lui dise tout ce qu’elle avait sur le cœur. Et finalement, c’est ce qu’elle finit par faire. Se concentrant, elle lui expliqua qu’elle avait été dans le quartier grec où elle avait bu à l’eau d’une fontaine. Là, elle s’était retrouvée dans la tête de Sigr, voyant et ressentant à travers ce que son loup voyait et ressentait. Elle avait ensuite essayait avec d’autres animaux et ça avait tout aussi bien fonctionné.

« Tu peux projeter ton esprit dans celui des animaux ? » demanda Thor pour confirmation, surpris de ce qu’il entendait.

Alors oui, certes, il y avait des inconvénients. A la limite qu’elle ne puisse les contrôler était dommage mais pas dérangeant. Le plus inquiétant, c’était que son corps reste inerte durant toute la période où elle était dans la tête d’un animal. C’était dangereux et n’importe qui pourrait la tuer ou faire on ne sait quoi avec. Mais la valkyrie, toujours pleine d’entrain ne s’arrêta guère sur cette facette-là de ce nouveau don qu’elle avait acquis et de suite lui parla des avantages que ça pourrait leur procurer pour ériger des stratégies militaires. Grâce à ce pouvoir, Thrùd pourra devenir une espionne d’exception et ce détail n’échappa pas à son père qui resta pensif devant ces révélations. Oui, même en temps de guerre, il aurait un avantage sur l’ennemi car il saurait toujours quelle tactique utiliser pour contrer celle de leur adversaire.

« Incroyable ! Si ce que tu me dis est vrai, et je n’ai aucun doute là-dessus, alors oui, on peut transformer ce don en arme de guerre ! Comme on saura ce qu’ils préparent, on aura toujours une longueur d’avance sur eux, nous deviendrons imbattables. »

Dire qu’il y a quelques instants, Thor était justement en train de préparer d’éventuelles stratégies. Sa fille sera d’une aide précieuse. Non seulement elle pourra lui révéler où sont les troupes ennemis mais en plus, c’était une guerrière de renom. Il ne pourra jamais dire à quel point il est fier d’elle. Cela dit, il avait néanmoins des sujets de préoccupations et des questions à lui poser.

« Mais dis-moi, tu as déjà prévenu quelqu’un de cette capacité ? »

Bien qu’il ait une confiance totale en son peuple, Thor n’était pas stupide et préférait se méfier. On n’était jamais trop prudent et il était bien possible que leur quartier soit surveillé part les autres mythologies. Après tout, n’était-ce pas les scandinaves les plus grands guerriers et donc les plus susceptibles de tous les dominer ?

«  Et cette fontaine, laquelle est-ce ? Tu penses que tu peux faire ça depuis que tu en as bu l’eau ? »

Parce que, si tel était vraiment le cas, alors peut-être qu’il devrait y faire un tour…

© EKKINOX


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrùd
avatar Messages : 139
Date d'inscription : 05/04/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse (Valkyrie), scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Mar 21 Jan - 20:26

Cela semblait enthousiasmer son père: il avait pensé aux mêmes choses qu'elle. Ce don ferait d'elle une espionne d'élite: personne ne penserait que la source de la fuite qui permettait aux scandinaves de toujours savoir où ils étaient, venait de l'animal qu'ils montaient, de la boule de poils qu'ils caressaient le matin en se levant, du molosse qui gardait leur maison, du furtif qui grignotait leur provisions, du volant qui glissait au dessus de leurs troupes. Qui pouvait savoir à quel moment un espion discret les observait attentivement? Personne n'était à l'abri du regard de Thrùd.

"C'est même l'arme qui peut nous assurer une victoire contre les trois mythologies adverses liguées. Il n'y a même pas besoin de trouver des stratégies d'applications tant il y a d'animaux dans le sillage d'une armée en campagne."

Corbeaux et autres charognards, rats, souris, chevaux, chiens, bétail et encore, elle devait en oublier! Il y avait presque autant de bêtes que de gens dans ce genre de campagnes! Thor avait également d'autres préoccupations, notamment, qui était au courant de sa nouvelle capacité. Thrùd n'avait vu personne depuis qu'elle l'avait acquise, donc elle était à peu près certaine que personne ne se doutait de rien.

"Je n'ai vu personne depuis la fameuse nuit, tu es le premier prévenu. C'est plus prudent d'en informer uniquement les sommets d'Asgard pour le moment."

Donc Thor, Odin, Frigg et à la rigueur Tyr et Frejya. Personne d'autre. Si une information philtrait, les commandements ennemis auraient vite fait de s'enfermer à huis-clos et de bannir tous les animaux des campements, chose qui nuirait gravement à son efficacité, même si elle pourrait toujours suivre les mouvements de troupes depuis les yeux des oiseaux.

"Je ne pense pas, je suis sûre que c'était la fontaine. C'est une grande source du quartier grec avec une statue par dessus. Un détail important: la lune était pleine."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Mer 22 Jan - 12:50


Un jour peut-être, je serais chez moi ici
ft. Thor et Thrùd

C’est vrai, ils auraient un tel avantage sur leurs ennemis que même si ceux-là se liguaient contre eux, ils ne parviendraient pas à les éradiquer facilement. Non seulement ils auraient toujours un coup d’avance mais en plus, ils étaient de puissants guerriers dont certains avaient conservé une belle partie de leur pouvoir. Ainsi Thor pouvait toujours maitriser la foudre même s’il ne pouvait plus le faire avec autant de précision qu’avant et il avait toujours sa force colossale qui lui permettrait d’envoyer au tapis bon nombre d’ennemis en un seul coup. Là ou ça se compliquerait, c’est que leurs adversaires avaient eux-aussi des pouvoirs et qu’au vu de leur nombre, ça pourrait faire pencher la victoire de leur côté. Mais tout ceci n’était que de la théorie. Il y avait de grandes chances que des alliances se forment et que les divinités ne se rangent pas uniquement suivant leur mythologie. Sans compter que la nouvelle capacité de Thrùd avait ses limites. Par exemple, si des divinités se réunissaient dans un lieu clos sans animaux, ils ne pourraient avoir accès à ce qu’il s’y tramait. Et puis le corps de Thrùd se trouvait aussi inerte et il faudrait donc quelqu’un pour veiller sur celui-ci durant son transfert d’esprit et c’était d’autant plus vrai que la valkyrie devait se trouver à proximité dudit animal qu’elle avec qui elle établissait la connexion. Mais dans l’ensemble, c’était un don qui leur serait très utile mais pour qu’il le reste, le minimum de personne devait être au courant de ça.

« En effet, ça nous confère un net avantage sur eux mais ça doit rester secret sans quoi on pourrait le perdre. »

Heureusement, Thrùd ne l’avait dévoilé à personne et était allée directement trouver son père. Elle-même avait compris l’importance de sa capacité et ne voulait le signaler qu’aux plus grandes divinités de leur mythologie. Thor approuvait mais pour le moment, il lui fit une demande bien singulière.

« Oui, rares doivent être ceux qu’on préviendra mais pour le moment, je préfère être le seul au courant. J’en parlerais sûrement à Père plus tard mais à part nous, personne ne doit savoir. Moins il y a de personnes au courant, moins nous courrons le risque que ça s’évente. »

Car si les scandinaves restaient très soudés entre eux et que rares étaient ceux qui se mêlaient aux autres mythologies, la force de l’habitude en pousserait inévitablement certains à côtoyer leur congénères et l’hydromel déliant les langues, il y avait bel et bien un risque. D’ailleurs, maintenant qu’il en parlait, il faudra qu’il se montre extrêmement prudent quant il parlera à l’avenir. Prudence est mère de sûreté et au vu des temps troubles qu’ils vivaient, ce n’était pas peu dire. Difficile de savoir à qui se fier et de qui se méfier. Pour certains c’était évident, pour d’autre, il était compliqué de savoir si on pouvait leur faire confiance ou non.

Quant à la fontaine… Thrùd était certaine de ce qu’elle avançait et lui confirma que ça venait bien de là. Elle précisa néanmoins que la lune était pleine et que ça avait probablement une incidence sur ce qui s’était produit cette nuit-là.

« Alors j’irais à la prochaine pleine lune et on verra bien ce qui se passera. »

De plus, il voyait de quelle fontaine elle parlait. Lorsqu’il allait voir Perséphone chez elle, il avait bien remarqué ce bassin immense trônant au milieu de la place principale chez les grecs mais il avait cru qu’elle parlait d’une autre fontaine car celle-ci était bien trop évidente et si jamais elle était détentrice de ce genre de pouvoir, alors peut-être qu’il parviendrait à retrouver la majorité de ses pouvoirs. En revanche, il espérait que peu savait pour cette fontaine, sinon ça allait engendrer une vague de dieux puissants sur Néméil et donc dangereux.

« Sinon, as-tu réfléchi pour ma proposition de venir loger dans une maison annexe à la mienne ? »

Ce serait vraiment une bonne chose qu’elle se décide à habiter non loin de lui. Bien sûr ça n’empêcherait pas qu’elle pouvait garder sa cahutte dans les bois, mais elle pourrait aussi s’intégrer ici et être prêt son père. Ça le rassurait, surtout maintenant qu’il savait que son corps était sans défense quant elle se connectait à l’esprit des animaux, alors il comptait bien tenter de la faire changer d’avis.

© EKKINOX


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrùd
avatar Messages : 139
Date d'inscription : 05/04/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse (Valkyrie), scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Mer 29 Jan - 20:17

Thor affirma son intention d'aller voir cette fontaine. C'était un avantage qu'on ne pouvait laisser aux grecs seuls. En fait, Thrùd commençait à se demander si il ne valait pas mieux inciter les scandinaves à aller boire un coup à cette fontaine avant que les tensions ne dépassent le bras de fer politique et que la circulation entre les quartiers devienne impossible. Par ailleurs, il serait intéressant au cours de la guerre de contrôler les environs de la source. Mais pour cela il faudrait attaquer avant tout le monde et utiliser l'effet de surprise sur les grecs en prenant le risque de lancer les hostilités. Néanmoins ça lui semblait une bonne idée de frapper avant qu'on ne les frappe.
Il faudrait faire des raids, en petits groupes qui se relayeraient pour se glisser dans les rues et tout mettre à sac, sans laisser plus d'une demi-journée entre deux provocations. Ça retiendrait assez bien l'attention des grecs pour permettre à l'armée de les contourner pour les prendre en tenaille, les forces lourdes avec leurs murs de boucliers d'un coté et les raiders et leurs embuscades de l'autre. C'était une assez bonne stratégie selon Thrùd: il faudrait qu'elle se penche sur une carte ou jette un œil aux environs par le regard d'un faucon pour la peaufiner, mais c'était prometteur.
Thor ne lui laissa pas plus de temps pour réfléchir à ses projets guerriers, en embrayant à propos de son habitation. Si elle avait un peu oubliée l'idée d'aller vivre auprès de son père, visiblement il y pensait toujours. Et quelque part, si elle était simplement venue lui faire part de ses angoisses à propos de sa sécurité, il y avait peut-être là une solution: personne ne viendrait l'attaquer en plein milieu de la rue d'Asgard. Même en cas d'attaque surprise, Thrùd aurait le temps de réintégrer son corps. Bien sûr, elle regretterait le calme et l'espace alentours de son ancienne maison, mais il était aussi temps qu'elle s'impose sur la scène des grands: elle n'était pas n'importe qui et il était temps qu'on cesse de la considérer comme un paillasson.

"Je pense que ce serais une bonne idée que je vienne habiter par ici. Je ne me sens pas en sécurité là où je suis, n'importe qui peux m'atteindre quand je ne suis pas dans mon corps. Donc si il y a un logement disponible par ici, je suis preneuse."

C'était incontestablement l'instinct de la petite fille qui se sent vulnérable qui vient se réfugier derrière son père, mais Thrùd était bien trop fière pour le reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Mer 5 Fév - 10:17


Un jour peut-être, je serais chez moi ici
ft. Thor et Thrùd

C’était donc décidé dans sa tête, à la prochaine pleine lune il serait au bord de cette fontaine et verrait bien s’il y avait là quelque possibilité de recouvrer une partie de sa puissance. Est-ce que les grecs étaient au courant des pouvoirs de cette fontaine ? C’était fort probable et à la vérité, ça expliquerait même comment Dionysos se retrouvait à savoir parler les langues des autres peuples. Si ce qu’il supposait était vrai, cela signifiait-il que le dieu de l’ivresse avait retrouvé d’autre don encore ? Il y avait peu de chance que celui-ci lui disent la vérité mais tout collait. La question était de savoir s’il était possible de choisir la capacité qu’on voulait retrouver ou si les choses se faisaient au hasard. Parce que si on pouvait choisir, l’asgardien aurait bien des choses à demander… Enfin ! Il verra bien au moment d’aller prendre un bain dans la fontaine. En attendant de vérifier tout ça, motus et bouche cousue.

Pour en revenir à sa fille et à son nouveau don, il fallait maintenant s’assurer que son corps soit protégé tandis qu’elle entrerait dans la peau dans un animal et pour ça, Thor lui proposa une nouvelle fois de venir habiter près chez lui, dans le quartier avec les autres scandinaves. La dernière fois elle avait décliné l’offre mais à présent, Thrùd elle-même comprenait le danger et accepta. Parfait ! Thor ne put qu’hocher la tête, ravi par la réponse positive qu’elle lui donnait, et eut un immense sourire tant de soulagement qu’à l’idée de se dire qu’il allait encore se rapprocher de son enfant.

« Très bien. On peut aller se renseigner sur les habitations disponibles autours de chez moi maintenant et une fois que tu auras choisi celle qui te plait le mieux, on commencera le déménagement ? »

Maintenant que l’idée lancée et approuvée, pourquoi attendre ? Puis Thor devait avouer que passer du temps avec sa file était toujours un moment de joie. S’il avait cru au début que le mieux pour tout le monde était qu’elle grandisse parmi les valkyries et qu’il n’entre pas dans sa vie, il se rendait compte qu’il avait fait n’importe quoi. Une chance, Thrùd ne lui en portait pas rancune et aujourd’hui, ils avaient pu rapidement rattraper ces centaines d’années loin l’un de l’autre. L’asgardien comptait bien ne pas s’arrêter en si bon chemin.

« Partante ? On peut commencer vers l’ouest, je crois que j’ai vu une masure avec un jardin qui accueillerait Sigr sans problème. On peut aller vérifier si elle est libre. » fit-il en se retournant vers le loup qui, obéissant à sa maitresse, n’avait pas bougé et ainsi, pas fait de carnage dans la pièce.

hrp : je te laisse clore ?

© EKKINOX


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thrùd
avatar Messages : 139
Date d'inscription : 05/04/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-déesse (Valkyrie), scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   Lun 17 Fév - 18:45

Thrùd était heureuse de s'installer rue d'Asgard. Il était temps qu'elle prenne sa place à la droite de son père, elle avait tout de même mille ans passé et était adulte même au regard des dieux. Elle n'était qu'une bâtarde, mais fille d'un dieu et d'une grande guerrière, sa place était autre que celle d'une valkyrie bouseuse. Les intrigues de cour n'étaient certainement pas son fort, toute fois, il lui faudrait bien s'y mettre.
De même, elle avait besoin de nouveaux vêtements pour faire honneur à sa lignée, de couper un peu ses cheveux de plus en plus semblables à la crinière de Sigr et qu'elle fasse réparer et décorer son armure, abimée par trop de négligence de sa part. Et d'autant plus si une guerre se préparait! Il lui faudrait des armes parfaitement entretenues, d'autant qu'elle avait une armurerie privée plutôt impressionnante et qu'elle serait peut-être amenée à l'ouvrir aux dieux et créatures moins bien équipées.
En tout cas, Thor semblait impatient de voir sa fille s'installer près de chez lui, puisqu'il parla presque tout de suite d'une maison avec un jardin pour abriter Sigr. Thrùd visualisa le bâtiment rapidement: il lui arrivait de passer par là-bas pour rentrer chez elle et en effet il pourrait convenir. Cela serait agréable de ne pas avoir à dormir, cuisinier et entreposer ses armes dans la même pièce, elle en convenait volontiers.

"Allons-y, oui!" dit-elle avant de faire lever son loup d'un geste de la main. Il s’exécuta sans manquer d’érafler le parquet de ses griffes au passage. "Oh! Je suis désolée! Il est trop habitué à la terre battue de la chaumière pour faire attention! Je le laisserais à l'extérieur la prochaine fois."

Pour limiter les dégâts, Thrùd claqua affectueusement la croupe de Sigr pour le diriger vers la sortie et lui ouvrit la porte pour le faire sortir. Le loup fit quelques pas dans la rue, puis s'assit sur son derrière pour attendre ses deux compagnons.

"Ne le faisons pas attendre!" s'exclama la valkyrie sur le pas de la porte. Tout irait bien maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un jour peut-être, je serais chez moi ici [pv: Thor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-