Partagez | 
 

 Like brothers (ft Hercule et Thor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Like brothers (ft Hercule et Thor)   Ven 29 Nov - 15:33



❝Hercule x Thor

   ♡ Like brothers

L’absence d’Hercule aux festivités d’il y a quelques jours n’était pas spécialement étonnante, mais pourtant sa présence avait manqué au nordique. Bien que Thor ne sache de quel côté se positionnerait le grec et bien que la seule fois ou ils se soient vus ait été dans une cave, le grand blond aux yeux azurs était persuadé qu’il était le même genre de personne que lui et que par conséquent, il lui serait un puissant allié, et avec de la chance, un fidèle ami. Son instinct le trompait rarement, en tout cas il aimait à le croire, et malgré que ses sens aient été altéré par l’alcool, le feeling qui était passé extraordinairement bien entre eux ne devait rien à quelques verres de vins. A la limite, ils avaient juste permis au deux hommes de briser rapidement la glace pour en venir à des choses plus intéressantes comme faire connaissance et noyer leur tristesse de leur exil dans quelques barriques de bière. Thor se souvenait même que ce grec lui avait plu au point qu’il s’était dit que s’il avait eu un fils ou si un jour il en aurait un, il lui ressemblerait. D’ailleurs, il lui avait fait la réflexion qu’il aurait pu être un véritable nordique. Les connaissances étaient nombreuses sur Néméil, mais les amis bien rares. L’asgardien sentait pourtant qu’un lien de ce type-là avait commencé à se former la première fois qu’ils s’étaient rencontrés et malgré son caractère d’ordinaire solitaire, Thor comptait bien le revoir pour s’assurer si ce qu’il avait ressenti se confirmerait ou si ça n’avait été finalement que dû à la nuit avancée et aux effluves de l’alcool. Si jamais ça venait à se confirmer, alors il était clair qu’il ne lâcherait pas de sitôt. C’était difficile à expliquer mais le nordique avait réellement eu un coup de cœur pour ce grec. Il était tellement comme lui… son reflet dans le miroir !

C’est pourquoi le grand scandinave foulait les terres du quartier grec, afin de le retrouver. La tâche ne serait guère aisée, les dieux de cette mythologie ayant un nombre fou de bâtard, surtout Zeus de ce qu’il avait compris, et vu que c’était Dionysos qui avait lancé les hostilités durant la fête en l’honneur de la paix, aidé par une certaine Eris, pas sûr qu’on l’accueille chaleureusement et ce, même s’il venait régulièrement pour voir son amie Perséphone. Cherchant un peu partout, marchant fièrement et affichant qu’il ne craignait aucun combat, personne ne vint lui chercher d’ennui. Les grecs préférèrent l’ignorer ou se contentèrent de regard peu avenant. L’asgardien s’en moquait bien. Il y eut juste une femme qui lui demanda s’il s’était perdu et à qui il se radoucit pour l’interroger sur l’endroit ou il pourrait trouver Hercule. Elle lui annonça alors que c’était un solitaire et que par conséquent, il aurait de grandes chances de le croiser là ou il y avait peu de monde. « Sans blague… » eut envie de rétorquer Thor. Mais au moment il allait prendre congé après ses renseignements inutiles, elle poursuivit en parlant d’une plage ou peut de monde allait car son entrée n’était pas facilement repérable et qu’il était fort probable qu’il y soit. D’après elle, cette plage était souvent déserte car peu connaissait son existence et elle était donc propice à la réflexion. Et puis la vue était magnifique, disait-elle, bien qu’un peu étroite. Thor la remercia, affichant un sourire amusé par les propos de la femme et finit par prendre la direction qu’elle lui avait indiquée.

Arrivant au parc, le grand blond marcha jusqu’à parvenir au fin fond de l’endroit et passa outre les haies avant de chercher le portillon qui ouvrait sur une butte de sable. Enjambant ces petits obstacles, Thor fit plusieurs pas sur la plage avant de s’arrêter. Fronçant les sourcils à cause du soleil qui était déjà bien haut, son regard océan finit par se poser sur la tête blonde qu’il cherchait. Son visage se fendit alors d’un grand sourire et il se dirigea vers Hercule.

- Hercule ? demanda-t-il pour que la personne se retourne et qu’il soit sûr de ne pas faire erreur. C’est que la première fois qu’ils s’étaient vus, qui était aussi la dernière, il n’était pas tout frais et ses yeux pouvaient alors lui jouer de mauvais tours. Ravi de te de revoir enfin ! Je peux me joindre à toi ?

Bien qu’il apprécie sa compagnie, Thor comprendrait tout à fait que le demi-dieu ait autre chose à faire ou qu’il ne tombe pas à point nommé. Et puis c’était la moindre des politesses de ne pas s’inviter de la sorte. C’était un guerrier, pas un sauvage sans éducation.

❝ Un ami, c'est un frère que vous offre la nature. ❞
made by MISS AMAZING.


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.


Dernière édition par Thor le Dim 8 Déc - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Like brothers (ft Hercule et Thor)   Mar 3 Déc - 20:35

Thor et Hercule



Je n’avais pas eu particulièrement envie de chez moi ce matin ; comme toujours d’ailleurs. L’enfermement ne me plaisait pas, et il était mieux même pour tout le monde que je fasse le plein d’air, sans quoi j’en devenais insupportable et, disons-le, même parfois violent. Cette île avait le don de jouer avec mes nerfs, et mieux valait ne pas être trop entouré dans ces moments-là.

J’avais d’abord été faire un tour sur la place, près de la fontaine, mais cette expérience fut de courte durée. Bizarrement la place était bondée, et très bruyante. Tout le monde ne pouvait s’arrêter de parler d’une étrange soirée, apparemment mouvementée et qui regorgeait de ragots en tout genre. Le problème était que je ne m’intéressais pas aux racontars, et que je détestais la foule. Je pris donc assez rapidement la direction de la plage, que je savais la plupart du temps déserte ou occupée par une personne qui n’avait pas non plus un profond désir de converser. Je me postais ainsi là, seul, face à la mer. Je laissai vagabonder mes pensées, d’abord sur rien de spécial puis sur l’étendue d’eau qui s’étendait devant moi. A l’autre bout de cette mer, il y avait surement une terre, une terre peuplée des hommes qui nous avaient envoyés ici. A cette pensée, je sentis mon poing se serrer. Je n’étais même pas un dieu. J’étais un demi-dieu. J’étais hors du temps. J’aurais du vivre … Vivre chez moi, vieillir avec ma femme et mes enfants, et mourir, comme tous les demi-dieux. Mais tous, dieux et humains étaient contre moi, et aucune partie de mon souhait n’était plus réalisable aujourd’hui.

Soudain, je sentis une présence derrière moi et me détendit un peu. C’était très certainement quelqu’un que je connaissais, étant donné que personne ne serait venu sur cette plage simplement pour faire des rencontres. Je me surpris à sourire quand je reconnu la voix de mon interlocuteur. C’était Thor, à n’en pas douter. Sa voix grave était assez identifiable. Il m’appela et lorsque je me retournai, je remarquai qu’il arborait lui aussi un large sourire. Visiblement, il était tout aussi heureux de me revoir que moi. Je m’approchai de lui et lui serrais la main. Bizarrement bien que j’étais venu pour m’isoler, je fus ravi de le trouver là.

« Thor, mon ami. Bien sûr que tu peux te joindre à moi, comme tu peux le voir tu n’as pas beaucoup de concurrence en terme de compagnie. »

Je ris, alors qu’en réalité on ne pouvait pas dire que c’est moi qui avait fait fuir les gens mais plutôt moi qui les avaient fui. Mais je songeais que Thor m’avait l’air d’être assez semblable à ma personne … Que faisait-il dans le quartier Grec, si loin de son quartier ?

« Mais dis moi, qu’est-ce qui t’attires ici ? Je suis sûr que c’est une femme. Il faut au moins ça pour attirer le géant d’Asgard en terre grecque, je me trompe ? Enfin quoiqu’il en soit je suis ravi de te revoir. En meilleur état … »

J’avais ajouté cela avec un sourire amusé, en référence à notre première rencontre chaotique. En effet, j’étais même surpris qu’il se souvienne de moi …

« En tout cas si tu es venu chercher un peu de calme c’est raté … Je ne sais pas ce qui se passe en ce moment mais les gens deviennent fous par ici, à croire que c’est l’île qui les rends comme ça. Sur la place ce matin, on ne s’entendait pas parler … »

Revenir en haut Aller en bas
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Like brothers (ft Hercule et Thor)   Sam 7 Déc - 14:52



❝Hercule x Thor

   ♡ Like brothers

Lorsqu’il se retourna, Hercule arborait un grand sourire et une vague de chaleur entoura le cœur du nordique. Qu’il était bon de voir un visage amical et surtout de s’apercevoir que sa visite était appréciée. Rapidement Hercule lui affirma qu’il ne le dérangeait pas le moins du monde et qu’il pouvait se joindre à lui, pointant même avec humour qu’en terme de compagnie, ça ne se bousculait pas au portillon. L’asgardien eut un sourire un peu plus prononcé à ses paroles. « Non en effet, mais la solitude est une compagnie elle-aussi, et souvent plus agréable que celles d’autres divinités. » déclara-t-il avec un soupçon d’ironie. Cela, il savait que le demi-dieu le comprendrait. Même s’il ne le disait pas, il sentait que le jeune homme avait ses propres démons, ses propres écorchures et qu’à n’en pas douter, il appréciait grandement les moments de solitude ou il pouvait réfléchir à ce qu’il avait enduré et ce qu’il ferait pour le futur. Thor faisait beaucoup cela. Contrairement à ce que certains pensaient, l’asgardien n’avait pas son cœur insensibilisé aux doutes et aux craintes, loin s’en faut ! Certes, il avait une bonne dose de courage dans laquelle beaucoup voyaient surtout de la témérité – et ils avaient raison - mais le guerrier craignait parfois de ne pas être à la hauteur des espérances des autres, ou de perdre des alliés en se montrant trop prompt à sortir son épée pour foncer tête baisée dans les conflits. Et puis il n’était pas aisé non plus de sortir de l’ombre de son imposant père, Odin. Celui-ci avait une telle influence, un tel charisme et il régnait depuis si longtemps que prendre sa suite ne serait pas sans conséquence. Heureusement, il avait toujours su tiré son épingle du jeu. Il était plus intelligent qu’il n’en avait l’air. Et Hercule, à quoi pouvait-il bien méditer, là, seul sur cette plage silencieuse ?

En tout cas, le grec n’était pas né de la dernière pluie lui non plus, et il s’enquit alors rapidement de la présence de l’asgardien en ces lieux si lointains du quartier nordique. Mais avant qu’il n’ait pu lui répondre, Hercule avança l’hypothèse d’une femme et instinctivement Thor songea à Sif. Il se sentit rougir légèrement mais chassa vite l’idée. Il ne pouvait pas penser à elle comme ça, pas maintenant alors qu’il y avait tant à faire pour trouver le chemin du retour, et pas maintenant alors qu’il venait de retrouver sa fille. Il y avait d’autres choses bien trop urgente, sans compter que Thor n’avait absolument aucune idée de comment il était sensé se comporter avec elle. C’était tellement étrange ces nouveaux sentiments naissants alors qu’ils se connaissaient depuis des millénaires. « Je n’y avais pas pensé mais maintenant que tu en parles, je vais y réfléchir plus avant. » répliqua-t-il avec amusement. « Je suis moi-aussi ravi de te revoir. » ajouta-t-il en riant en repensant à la dernière fois. Thor avait tellement avalé de vin rouge en peu de temps qu’il s’était retrouvé incapable de faire deux pas sans se vautrer sur le sol, sans compter qu’il se sentait si fatigué qu’il avait peiné à garder les yeux ouverts. Hel et Hercule avaient dû le porter en dehors de la cave et vu qu’il n’était pas léger, le demi-dieu avait proposé qu’il passe la nuit chez lui, non loin, plutôt que de devoir se taper le chemin jusqu’au quartier nordique. Il avait beau être puissamment bâti lui-aussi, il n’en demeurait pas moins qu’il était aussi quelque peu aviné et que fasse à la musculature du scandinave, il fallait au minimum être en possession de ses pleines capacités pour réussir à le faire bouger. « Je m’en souviendrais de la rencontre. » rit-il, « Et merci de ne pas m’avoir laissé sur le sol poussiéreux de cette cave. Je me serais fait allégrement corriger par le propriétaire et encore, dans le meilleur des cas. » D’ailleurs, il se demandait quel avait été sa tête en découvrant le carnage… cela dit, ça ne devait pas être aussi catastrophique que ça puisqu’il n’avait eu aucun retour dessus… Tant mieux !

Hercule mit alors le doigt sur le fait qu’il y avait une forte agitation sur l’île et il n’avait pas tort. Ne l’ayant pas vu aux festivités d’il y a quelques jours et le trouvant isolé, Thor se demanda si le grec avait eu vent de ce qui s’était passé ces derniers jours. « Oui, l’île s’amuse pernicieusement avec nos nerfs et la fête en l’honneur de la paix entre mythologies n’a sûrement rien arrangé. » L’asgardien s’était positionné au côté du demi-dieu et parlait maintenant en regardant la houle de l’onde qui bordait le littéral. « Je ne t’y ai pas vu et j’ignore si tu as eu des retours mais la paix est un concept que tous les dieux n’espèrent pas. De fait, Dionysos et une certaine Eris ont tenté de transformé les festivités en querelle. Ils n’y sont pas parvenus mais ça n’a tenu qu’à un fil. Ce n’est qu’avec la volonté d’autres divinités que les choses ont pu rester sans trop de dommage mais il est clair que ça a tout de même porté un coup bas à la confiance que les mythologies se portent. Et je crains que ce ne soit les dieux grecs qui sont les plus regardés de travers. » Ce qui n’avait en soit rien d’étonnant puisque c’était cette mythologie qui avait lancé les hostilités en s’en prenant à une créature égyptienne. « Dionysos a agressé une certaine Néthi, créature chez les égyptiens. Il l’a giflé si fort que la malheureuse s’est écroulé sous la gifle. J’ai bien peur qu’une guerre ne finisse par se déclarer. » Enfin peur… oui et non. Lui les combats ne lui faisaient pas peur et d’un côté, ça le distrairait même ! Impulsif et amateur de guerre qu’il était ! Mais voilà, il y avait des conséquences et il ne pouvait pas les ignorer. Si une guerre se déclarait, qui sait jusqu’où ça pourrait aller ? « Cela dit, si jamais une guerre se déclare vraiment, toi et moi on est tranquille. A ce niveau-là on est bien rôdé. La seule question sera de savoir pour quelle partie nous prendront place. » Mais quelles parties y avait-il vraiment ? Ceux qui pour une obscure raison voulait une guerre intestine et ceux qui voulaient joindre leur force ? Si des batailles approchaient, elles seraient plus complexes qu’il n’y paraissait de prime abord, ça c’était sûr. Ce qui était sûr aussi, c’est que Thor et Hercule seraient dans le même camp, l’asgardien en était persuadé. « Tu sais quoi exactement sur Eris et Dionysos ? » s’enquit alors l’asgardien. Il avait vu la Discorde converser avec sa fille et Dionysos parler avec Loki. Autrement dit, il aimerait bien apprendre à les connaître pour savoir à qui il aurait affaire. Bien connaître ses adversaires serait un atout de poids et probablement décisif, même si aucune guerre n’éclaterait.

❝ Un ami, c'est un frère que vous offre la nature. ❞
made by MISS AMAZING.


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Like brothers (ft Hercule et Thor)   Ven 13 Déc - 22:31

Thor et Hercule



A ma remarque sur une éventuelle relation amoureuse, je notai que Thor réfléchissait bien trop longtemps, avant d’annoncer sur le temps de la plaisanterie qu’il allait y réfléchir. Mais je compris le sens caché derrière ses paroles … « C’est compliqué ». A croire que nous n’avions que des points communs. Il me rappela notre rencontre, affirmant qu’il ne risquait pas de l’oublier et je souris, avant d’affirmer pour lui montrer que je n’étais pas dupe de son changement de sujet …

« Ah, si les relations avec la gente féminine pouvaient être aussi simple que celle que nous avons toi et moi avec le bon vin ! »

Je ris un instant alors qu’il me remerciait de ne pas l’avoir laissé dans cette cave auprès du propriétaire. Honnêtement, je doutais que ce dernier n’eut osé dire un mot à Thor, vu la carrure du scandinave.

« C’était normal, après tout j’étais en partie responsable de ton état. Et puis, je n’allais pas laisser ta nièce de porter toute seule … Tu as de la chance, elle a l’air de tenir à toi. J’aimerais moi aussi avoir de la famille, malheureusement la seule partie qui est en vie souhaite surement ma mort … Bah, je suppose que chaque famille a son lot de problèmes …. »

La belle mère qui tue ses enfants, oui, c’était peut-être un peu plus qu’un problème, mais bon. Je n’étais pas venu ici pour e plaindre, mais pour profiter de cette journée. Et je chassai vite cette idée de mon esprit, lançant un sujet plus désuet et abordant les dialogues du peuple à propos de cette soirée. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’il m’expliqua ce qui s’y était passé ! Uns sorte de petite guerre s’y était déroulée, et apparemment les grecs y avaient largement participé. J’éclatai de rire malgré l’inquiétude visible de mon ami.

« Cela ne me surprends pas, on est toujours les premiers à chercher les ennuis. Raaah, je regrette de n’y avoir pas mis les pieds. Je croyais échapper à une soirée mondaine ennuyeuse à souhait, mais on dirait que j’ai plutôt raté quelque chose … »

Il m’annonça ensuite que Dionysos avait frappé une égyptienne, et je secouais la tête malgré moi. Les égyptiens n’étaient clairement pas ma mythologie préférée, mais quand même … J’avais un certain code d’honneur !

« Oh non, il n’a pas fait ça … Frapper une femme ? Où est la fierté là-dedans … »

Mais après tout, j’étais peut-être encore trop de la vieille école. J’avais vécu des siècles plus tôt, et j’imaginais difficilement cela se faire à l’Olympe à l’époque, mais les règles du jeu avaient sans doute du changer depuis … Il m’avoua penser que la guerre était inévitable et que tôt ou tard, il faudrait choisir un camp. Je haussai les épaules.

« Tu sais, je ne suis pas sûr de pouvoir choisir un camp en mon âme et conscience. Je suis grec par mon sang, mais je ne me sens pas tellement lié à ces dieux … Je veux dire, j’ai rencontré des gens très respectables dans chaque mythologie, et je suis persuadé qu’il y a des dieux monstrueux dans chacune d’elle aussi. Tu as vu Eris et Dionysos en action, mais il y a aussi des grecs très honorables. Artémis par exemple est la femme la plus courageuse et droite que j’ai jamais vue, et il n’y a pas de déesse plus douce et généreuse qu’Athéna. Il ne faut pas mettre tous les dieux dans le même sac … »

J’haussais les épaules avant de me tourner vers lui, espérant qu’il ait la réponse à sa propre question.

« C’est ce qui rend toute prise de position si compliquée ».

Il m’interrogea ensuite sur Eris et Dionysos. Je creusai ma mémoire à la recherche des informations sur ces deux personnages, mais ils étaient des dieux mineurs, et la plupart des gens n’accordait d’importance qu’à nos grandes divinités.

« Je sais qu’Eris est une femme charismatique. Elle est rusée et fourbe d’après ce que je sais, je pense qu’il ne faut pas lui faire confiance … Quand à Dionysos … Il est en réalité mon demi-frère. Je ne le connais pas beaucoup … C’est un homme qui aime la fête, mais il n’a pas de limites … Je ne pense pas qu’il soit dangereux, je veux dire, ce n’est pas un combattant … Mais il est intelligent. Je ne sais pas trop ce qui a pu le pousser à commencer les hostilités … Après j’ai toujours pensé qu’il était un peu prétencieux. Il n’a jamais aimé la compagnie des dieux, comme s’il se sentait supérieur. Peut-être que cette petite démonstration de force était seulement  là pour qu’il fasse sa présentation comme « la » personne à surveillée sur l’île … Ses intentions te semblaient sérieuses ? »

J’étais malgré moi intéressé à mon tour pour ces histoires, mais plutôt d’un point de vue stratégique. Que voulait Dionysos ? Qui était contre lui ? J’avais le désir et le besoin de savoir.

« Et dans cette confrontation, qu’est-ce qui est ressorti ? D’autres dieux ont dû leur faire face, y en a-t-il en qui tu as confiance ? D’autres qui auraient montré une force particulière ? »

J’espérais que Thor soit sur la même longueur d’onde que moi et comprenne mes intentions. Je n’aurais pas voulu qu’il pense que je voulais simplement connaitre les derniers ragots …



Revenir en haut Aller en bas
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Like brothers (ft Hercule et Thor)   Lun 30 Déc - 13:25



❝Hercule x Thor

   ♡ Like brothers

C’est vrai que les relations avec la gente féminine étaient compliquées, surtout quand on commençait à se rendre compte qu’on avait des sentiments naissants pour une personne qu’on connaissait depuis des millénaires. Beaucoup diraient qu’entre Sif et lui, c’était normal que leur relation évolue en ce sens mais étrangement, pour eux ça ne l’était pas tant que ça. L’asgardien avait toujours vu Sif comme une amie, une alliée et parfois même une confidente. Ils avaient grandi ensemble et fais tant de chose ensemble, se soutenant mutuellement que leur lien était indestructible. Mais c’était autre chose que de nourrir des sentiments amoureux, surtout lorsqu’on avait déjà une fille d’une précédente relation et qu’on venait de se faire exiler sur une île inconnue qui réservait de sacrées surprises. Bref, les choses étaient compliquées, surtout que Thor avait bien du mal à accepter l’affection qu’il portait à l’ase. Il se disait que ce n’était vraiment pas le moment de se laisser porter par son cœur alors qu’il y avait tant de choses à faire ici, ne serait-ce que d’éviter un bain de sang inutile. De toute façon, il ignorait complètement ce que Sif pouvait bien penser et il y avait fort à parier qu’elle était loin de se douter de ce qu’il se passait dans sa tête à lui. Il était un idiot, comme toute personne amoureuse. Cependant, Hercule semblait bien si connaître lui-aussi dans les difficultés qu’on pouvait rencontrer avec une femme. « Quelque chose me dit que cette affirmation ne doit rien au hasard et que tu connais ça. » fit Thor mi-curieux mi-amusé. Il dévia ensuite la conversation en le remerciant de l’avoir aidé à quitter la cave qu’ils avaient dévasté et Hercule lui affirma que c’était bien normal puisqu’il était en partie responsable de son état d’ébriété plus qu’avancé et il fit aussi remarqué que Hel semblait beaucoup tenir à lui. Thor approuva de la tête avec néanmoins une certaine hésitation. « Je ne la connais pas autant que je le souhaiterais mais du peu que je la connais, je l’apprécie grandement. » Hercule ajouta ensuite que de son côté, le peu de famille vivante qu’il lui restait devait vouloir sa mort avant de brouiller les pistes en disant que ce devait être le cas dans toutes les familles. C’est vrai que les histoires familiales étaient toujours compliquées, ce n’était pas le scandinave qui dirait le contraire. « Exact. Je ne connais pas une famille qui n’a pas de problème. Cela dit… si un jour tu as besoin d’y réfléchir à voix haute, sache que je suis là. » Thor avait bien compris qu’il y avait une certaine tristesse qui flottait dans la voix de son ami et plutôt que de lui demander de but en blanc de quoi il retournait, il préféra lui faire comprendre à demi-mots. Entre mecs, on savait qu’il y avait un certain respect et une certaine dignité à ne pas froisser et parler de problèmes profonds n’étaient pas nécessairement ce qu’il avait envie de faire, ce que l’asgardien comprenait sans peine.

Du coup, le scandinave enchaina sur la soirée d’il y a quelques jours ou les festivités en l’honneur de la paix avaient bien failli tourner à la catastrophe. Si lui se montrait plutôt inquiet d’une éventuelle guerre entre mythologies ou plus exactement entre idéologies, Hercule, lui, rit de bon cœur. Savoir que les grecs étaient ceux qui avaient tenté de mettre le feu aux poudres ne le surprenait guère et il disait même regretter de ne pas y avoir mis les pieds. Son attitude ne calma pourtant pas les inquiétudes du fils d’Odin. Ayant été sur place, il avait pu se rendre compte à quel point la guerre serait facile à déclarer et les dégâts ne seraient pas des moindres. Bien que diminués depuis leur exil, certains n’en gardaient pas moins de puissants pouvoirs, comme lui-même qui commandait à la foudre et avait conservé sa force colossale. Quant à prendre position si jamais une guerre éclaterait belle et bien, Hercule affirma ne pas pouvoir choisir de camp et aussi qu’il y avait dans toutes mythologies des divinités à éviter et d’autres qui étaient des plus respectables. « C’est vrai. C’est pourquoi je ne pense pas que la guerre se fera par mythologie mais plutôt par idéologie. Il y aura ceux qui veulent préserver la paix et ceux qui veulent tout mettre à feu et à sang. J’imagine aussi qu’il y aura d’autres courants d’idées à côté des deux principaux que je viens de citer. Et je t’avoue que je ne sais à quel avis me ranger. La seule chose dont je sois sûr, c’est que je veux partir de cette île et retourner d’où je viens. » De tout sens dans les conflits, rien n’était jamais simple et ce n’était pas sur Néméil que les règles allaient changer à ce niveau-là. Thor demanda alors à Hercule de lui décrire un peu plus Dionysos et Eris. S’il connaissait un peu le dieu de la fête, il ne connaissait rien d’Eris si ce n’est qu’elle était du côté de Dionysos et qu’elle avait un pouvoir qui lui permettait de pousser les gens à s’entretuer. Elle était dangereuse et s’intéressait un peu trop à sa fille, Thrùd. Il valait donc mieux qu’il se renseigne sur elle, histoire de savoir à qui il avait affaire et aussi pour se préparer à se défendre, lui et les siens.

D’après son ami, Eris était une personne fourbe, rusé et manipulatrice. Il valait mieux ne pas lui faire confiance et la tenir à l’œil. Dionysos en revanche n’avait rien de dangereux. A la limite, il se sentait supérieur aux autres dieux mais s’il était intelligent, il n’était pas un combattant et ne se risquerait pas à déclencher une guerre dans laquelle il pourrait se faire tuer. Sans doute ne voulait-il que se montrer sous les feux des projecteurs. Possible… Mais il l’avait vu avec Loki et s’il était réellement intelligent et arrogant comme le disait Hercule, peut-être était-il moins innocent qu’il n’y paraissait ? Après tout il avait été tout ce qu’il y avait de plus sérieux durant cette incartade et il n’avait joué les avinés qu’en se rendant compte qu’il n’était pas parvenu à ses fins. On pouvait dire ce qu’on voulait, il y avait une chose qui ne trompait jamais, c’était le regard des personnes et celui de Dionysos avait été particulièrement effrayant. Il avait eut cette lueur de malice froide et calculée dans les yeux qui avait alerté les instincts du guerrier qu’il était. Du coup, il ne savait plus trop quoi penser du dieu de l’ivresse mais il allait le garder à l’œil. Vu qu’il lui avait déjà parlé, il retourna probablement pour lui parler et tenter de voir si ce qui s’était passé n’était qu’une simple mise en scène pour se montrer ou s’il avait quelque chose derrière la tête. Hercule dut voir la mine soucieuse du nordique car il lui demanda finalement si les intentions de Dionysos lui avaient parues sérieuses. « Oui, il m’a réellement semblé qu’il cherchait à accomplir quelque chose et il avait aussi une certaine irritation aux fond du regard qui m’a interpellé. Je dois avouer que je ne sais pas quoi en penser, surtout si tu me dis qu’il n’est pas du genre dangereux mais  juste prétentieux. Eh bien, je suppose que l’avenir nous le dira. » termina Thor en reprenant ses esprits. Il ne savait quoi penser de tout ça et aura le loisir d’y réfléchir plus longuement lorsqu’il se sera isolé. Pour le moment il n’oubliait pas qu’il venait passer du temps avec son nouvel ami. Mais celui-ci se montra finalement très intéressé par ce qui s’était passé et Thor jugea que c’était une bonne attitude. Cela pouvait ne rien signifier, mais ça pouvait aussi être très important et il valait mieux se tenir au courant de ce qui se passait sur l’île. « De ce que j’ai pu comprendre, le conflit opposait apparemment Dionysos et Anubis et cette Néthi n’était qu’un moyen de l’atteindre. Anubis était d’ailleurs blessé mais j’ignore d’où lui est venu le coup et je ne suis pas même sûr que grand monde s’en soit aperçu. En tout cas, personne n’en a parlé. Héphaïstos a soutenu Dionysos, de même qu’Eris et en face il y avait Anubis, Néthi, même si on ne peut pas vraiment dire qu’elle compte vu que c’est elle qui s’est faite agressée, Perséphone, Hel, Sif, moi et un certain Râ qui a pris les devants et est parvenu à désamorcer le conflit. Ce dernier a l’air d’être puissant. Je ne connais pas sa place dans le panthéon égyptien mais il doit être parmi les plus forts et les plus respectés. A part ça il semblerait que Dionysos ait appris à parler l’égyptien. D’ailleurs il a utilisé cette langue ainsi que le grec pour parler à certains dieux, d’où le fait que la situation n’est en définitive pas très claire pour moi. J’ignore bon nombre des mots qui se sont échangés ce soir-là. Par exemple, je ne sais ce qu’il a dit à Perséphone mais elle a finalement commencé à hésiter quant à sa place réelle dans ce conflit. Très étrange… Mais en tout cas, j’aurais tendance à faire confiance à ce Râ. Il a du charisme, il est intelligent et il me semble être lucide quant à la situation dans laquelle nous sommes. Je fais bien évidemment confiance à Hel et à Sif, que je connais puisqu’elles font parties de mon peuple et qu’elles ont milité du côté de la paix. Je fais aussi confiance à Perséphone même si je dois dire que je suis curieux quand à sa relation avec Dionysos. Il faudra que je lui en parle. Sinon à part ça, il n’y a pas grand-chose à dire. » Devait-il lui parler de Dionysos qui avait mentionné l’existence des humains sur l’île ? L’idée le faisait tiquer. Non pas qu’il ne lui fasse pas confiance mais parce que jusque là, il n’avait encore dit à personne qu’il avait croisé une humaine et ne savait s’il devait le faire ou non. Pour le moment, il préférait ne rien dire. De toute façon, le moment d’en parler arriverait bien assez tôt et Thor lui en parlera ne serait-ce que par loyauté. Il n’avait guère envie qu’Hercule l’apprenne par quelqu’un d’autre car si tel devait être le cas, il pourrait bien se demander pourquoi l’asgardien ne l’avait pas fait, ce qui pourrait mettre à mal cette nouvelle amitié. Mais pour le moment, ils avaient déjà de bons sujets de réflexionsn et Thor décida de garder cette information pour plus tard.

❝ Un ami, c'est un frère que vous offre la nature. ❞
made by MISS AMAZING.


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Like brothers (ft Hercule et Thor)   Sam 1 Fév - 9:53

Thor et Hercule



Lorsque Thor m’affirma que je devais savoir de quoi je parlais quand j’évoquai les femmes, je lui lançai un regard amusé mais aussi un brin mélancolique.

« Si nous devons partager plus qu’une bonne cuite, et je pense que c’est le cas, alors peut-être devrais-je te dire une chose ou deux à mon sujet. Par exemple, j’ai connu plus de femmes que je ne peux en compter. Beaucoup d’humaines, et de nymphe aussi. Et je me suis même marié à l’une d’entre elle. »

Je jettai un œil à Thor pour voir l’effet qu’avait fait ma petite annonce, mais avant qu’il ne s’imagine quoique ce soit, je rajoutai :

« Je le suis plus. Enfin, je n’ai pas vu ma femme depuis des années, même si sur le papier je suppose que je suis toujours marié. Alors oui, je suppose qu’on peut dire que je connais mon sujet ! »

Je ne m’étalai pas plus dans les détails, même si je savais que si je venais à les raconter un jour, ça serait surement à lui pour une raison que j’ignorais. Il me parla ensuite de Hel, sa nièce. Apparemment il l’aimait sans vraiment la connaitre. J’en fus un peu surpris, mais après tout je ne connaissais que peu les coutumes Asgardiennes. Etaient-ils tous aussi … Familiaux ?

« Je ne peux pas dire que je connaisse bien tous les membres de ma famille … Ou que je les apprécie, pour ce que ça vaut. »

Je ris, en pensant à mon père, et ma quantité de demi-frères. Mais mon rire fus bien vite réprimé à la simple pensée de mon « adorable » belle-mère … Ce à quoi Thor répondit qu’il ne connaissait pas de famille sans problèmes, mais que si j’avais besoin d’en parler, il serait là. Je me retournai vers Thor, et le fixai un instant avec un brin d’émotion avant de poser lourdement ma main sur son épaule, l’œil bienveillant.

« Merci l’ami. Le sentiment est partagé. »

Pour une raison inconnue, j’avais confiance en ce géant que je ne connaissais pas tant que ça. Comme s’il avait compris que je ne souhaitais pas m’étendre sur le sujet, il aborda une soirée dont j’avais entendu parler un peu plus tôt. Si je le pris avec humour, mon ami semblait réellement inquiet. Lorsque j’affirmais ne pas pouvoir choisir de camp, il sembla penser la même chose, mais me dit tout de même que pour lui, la guerre se ferait par affinité et pas forcément par mythologie. J’en fus assez rassuré : j’aurais eu horreur de devoir me battre contre lui, autant par affinité que par stratégie soit dit en passant. S’il fallait choisir un adversaire, celui qui aurait Thor contre lui auraient peu de chance, à mon avis. Je ne connaissais pas ses pouvoirs, mais sa carrure suffirait à en décourager plus d’un. Thor m’affirma qu’il ne savait pas om se ranger, mais qu’il voulait seulement rentrer chez lui, ce qui me laissa songeur.

« En effet il semblerait que toutes les divinités ne soient pas sur l’île …. Je me demande ce qui se passe dans l’époque ou sur la terre d’où l’on vient. Comment cela se passe, sans nous, tu sais ? Y a-t-il des gens que tu as laissé derrière toi, pour que tu sois si empressé de repartir ? »

Pour ma part c’était plus simple. Je n’avais rien laissé de valeur chez moi, rien qui me retenait … Je n’étais pas persuadé en mon cœur de vouloir y retourner, en réalité. Toutefois Thor ne me laissa pas y songer trop longtemps et enchaina sur Dionysos et Eris. Après que je lui ai donné mon avis sur ces deux personnages, il m’affirma que malgré ce que je semblais penser, Dionysos avait l’air très sérieux et qu’il avait été interpellé par ses desseins et son regard malveillant. Tout le monde savait que Dionysos n’aimait pas les dieux, mais il avait été élevé par des nymphes … Je ne pouvais pas croire qu’on puisse devenir si malsain en grandissant dans un environnement si doux et chaleureux. Il était connu pour être le dieu du théâtre après tout, peut-être avait-il simplement donné l’illusion d’être dangereux pour s’amuser. Je m’enquis ensuite des raisons de cette altercation qui pourrait sans nul doute m’en dire davantage sur tout cela. Il m’expliqua qu’une certaine Néthi s’était faite attaquée. Je fronçai les sourcils. Je connaissais Néthi. J’avais même failli passer la nuit avec elle, et je l’aurais fait si son double ne m’avait pas stoppé. Elle n’était pas si innocente que Thor voulait bien le penser, mais j’avais fait la promesse à cette jeune femme de ne parler d’elle à personne, et je n’étais pas homme à trahir ma parole. Je n’en dis donc rien à Thor, et le laissai m’expliquer que les Egyptiens et les Grecs étaient au cœur du conflit, et que les autres avaient plutôt cherché à tempérer tout cela. Je secouai la tête.

« Je ne sais pas si on peut tenir compte de cette soirée pour définir des alliances entre les gens. Trop de personnes étaient impliquées … Je ne peux pas te cacher que j’ai quelques a priori sur les égyptiens, mais en même temps, je ne me sens pas du tout lié à ma mythologie. Et puis, il n’est pas impossible que certains se soient tenus face à Dionysos seulement parce qu’il a fait l’erreur de frapper une femme …. Personnellement, je n’aurais jamais laissé cela passé, je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête. Seul un lâche frapperait une femme de la sorte. A mon avis, beaucoup se sont plus placé contre Dionysos plutôt qu’avec les Egyptiens. Enfin, je n’étais pas là, je ne peux pas parler pour les autres, mais c’est en tout cas ce que j’aurais fait … »

Je réfléchis quelques instants avant de reprendre :

« Quoiqu’il en soit, mieux vaut rester sur ses gardes. Ce pouvoir dont tu parles, le fait que Dionysos puisse parler plusieurs langues … C’est assez dangereux. Il risque de vouloir nous monter tous les uns contre les autres. »

Je secouai la tête. J’avais vraiment raté quelque chose en zappant cette soirée, et je devais avouer être perturbé par tout cela.

« J’espère que cela ne mènera à rien. Je ne sais pas où tu te tiens l’ami, mais je pense qu’il faudrait vraiment organiser un petit groupe de recherche pour ceux qui veulent simplement rentrer chez eux. Je suis sûr qu’on peut trouver quelque chose sur cette île, peut-être en consultant la bibliothèque … »

Je grimaçais. L’idée ne m’enchantait guère, mais il fallait bien faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
avatar Messages : 1921
Date d'inscription : 08/05/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Dieu scandinave
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Like brothers (ft Hercule et Thor)   Sam 8 Fév - 11:13



❝Hercule x Thor

   ♡ Like brothers

Bizarrement, lorsque Hercule lui avoua qu’il avait été un coureur de femme, ça ne le surpris pas outre mesure. Peut-être parce qu’à force de côtoyer essentiellement des grecs il avait fini par comprendre que chez eux, c’était normal. Dans tous les cas, Thor se garda bien de faire le moindre commentaire mais apprécia néanmoins que ce dernier finisse par lui certifier qu’il n’était plus cet homme-là. En fait, il s’était même uni dans le mariage à une nymphe et là par contre ça l’étonna plus que le reste. L’asgardien ne cacha pas  sa surprise face à cette révélation. Il n’aurait su dire pourquoi mais Hercule n’avait pas l’air du type qui se case, ou en tout cas, pas celui qui cache sa femme s’il en une. Le demi-dieu ressemblait lui ressemblait tant que le détenteur de Mjöllnir avait tendance à imaginer comme la sienne. Or Thor ne le voyait que comme un solitaire, comme lui, incapable de s’attacher facilement à quelqu’un et si jamais ce serait le cas, incapable de faire le premier pas. La preuve, il n’était pas encore bien sûr de ce qu’il ressentait vraiment pour Sif et quant bien même il parviendrait à le définir, pas sûr qu’il ne le lui avoue un jour. Il était un guerrier, le futur dirigeant d’Asgard et cet exil requerrait toute son attention. Il n’avait clairement pas le temps d’aller jouer les amoureux. Jusqu’ici, malgré ces millénaires, il n’avait été qu’avec une seule femme : la mère de Thrùd. Une humaine avec qui les choses entre eux avaient été si naturelles qu’il s’était persuadé qu’elle serait probablement la seule à avoir l’audace de l’approcher et surtout la force de le supporter. Encore maintenant ça l’étonnait que le courant ait si bien passé entre eux. Hélas elle n’était plus aujourd’hui mais heureusement, elle n’était pas partie sans rien lui laisser. Et sa fille lui rappelait autant par son physique que par son caractère la femme qu’il avait aimé et qu’il aimait encore. Alors sachant qu’Hercule avait tendance à lui ressembler, il se demandait bien pourquoi il était là, sur cette plage et non pas auprès de sa bien-aimée. Il eut rapidement la réponse, ça faisait des années qu’il n’avait plus vu sa femme. Il avait dû se passer quelque chose entre eux mais Thor s’abstint d’aborder le sujet, hochant simplement la tête en guise de compréhension. S’il avait besoin d’en parler un jour, il le fera de lui-même. « Il est possible qu’on ne connaisse jamais vraiment les membres de notre famille, même si on les côtoie depuis des millénaires. » fit vaguement l’asgardien en songeant à son frère. Que ce dernier en veuille en Odin, il avait pu le comprendre. Mais qu’il cherche à le tuer lui juste pour le trône avec tout ce qu’ils avaient vécu ensemble, ça le dépassait. Finalement, ils décidèrent de clore le chapitre sur la « Famille » pour embrayer sur une possible guerre d’idéologie que le conflit qu’il y avait eu lors de la soirée pour la paix avait mis davantage en relief. En y repensant, Dionysos avait bien choisi son moment pour faire des vagues… ce n’était peut-être pas une coïncidence.

Néanmoins, qu’une guerre ait lieu ou non, la véritable préoccupation de Thor était de chercher la porte de sortie de cette île. Il était absolument hors de question qu’il reste ici à vie, il ne pourrait le supporter. Comme le disait son ami à juste titre, il manquait bien des divinités et déjà ça, c’était insoutenable pour le prince d’Asgard. Pour lui, c’était comme s’il avait échoué à la protection des siens. Et puis il aimait l’endroit d’où il venait et voulait y retourner. Toute sa vie était là-bas et il n’avait aucune envie d’en changer, aussi charmante pouvait être cette île. « Je me pose invariablement les mêmes questions depuis six mois. J’aimerais savoir ce qui s’est passé pour les autres qui ne sont pas avec nous. Est-ce qu’ils sont vivants ? Si oui, en quel état ? Sont-ils libres ou esclaves ? Ma terre natale me manque également et mon marteau Mjöllnir aussi. Il a disparu et avec lui, une partie de mes pouvoirs. Cet exil n’est peut-être pas la pire chose qui pouvait arriver, mais pas loin. » Par contre, le terme d’empressement à repartir le fit froncer les sourcils. Ne souhaitait-il pas repartir ? « Empressement ? Etrange manière de définir la volonté de retourner chez soi lorsqu’on vous en a privé sans votre avis. Tu n’as pas envie de rentrer ? » Qu’une divinité, un demi-dieu ou une créature n’ait pas envie de retourner sur terre lui paraissait franchement incongrue. A moins peut-être de n’avoir rien de valeur là-bas… Thor était sceptique. Des îles, il y en avait partout là d’où ils venaient, pourquoi alors vouloir rester sur cette prison aux airs d’asile accueillant ? Peut-être y avait-il un rapport avec sa femme ?

Finalement, la conversation revint invariablement au conflit que Dionysos avait provoqué et le nordique lui expliqua avec le plus de détails possible ce qu’il s’y était passé. Hercule conclut que cet incident ne permettait pas de définir ni alliés ni ennemis. Déjà il n’était pas prouvé que Dionysos cherche réellement à faire éclater une guerre et la prise de position de la majorité de ceux qui avaient réagi était peut-être simplement une prise de décision face à une femme qui s’était fait bafouée et non pour prendre réellement une position tranchée dans une guerre éventuelle. Il n’avait pas tort. « C’est juste. » Le demi-dieu confia aussi qu’il nourrissait quelques préjugés à l’encontre des égyptiens mais qu’il n’était pas franchement un fervent défenseur de sa propre mythologie. « Viens donc chez nous. » sourit Thor en se disant qu’il y aurait sûrement plus sa place que chez les grecs. De son côté, l’asgardien n’avait pas spécialement d’a-priori mais il avait tendance à faire davantage confiance aux égyptiens qu’aux grecs. Sa rencontre avec Eris, Dionysos et Hadès y était à n’en pas douter pour quelque chose… « Je suis bien d’accord. » approuva le nordique lorsque son ami lui dit qu’il faudrait rester sur ses gardes, que le dieu de l’ivresse pourrait user de sa capacité multilingue pour faire monter des tensions. Et là, coup de théâtre, Hercule lui proposa d’organiser des groupes de recherches pour trouver le moyen de quitter cette île. Lui qui quelques instants plus tôt avait l’air de plutôt bien s’y plaire… Thor apprécia qu’il ne se montre pas fermé à l’idée de s’en aller et qu’il était même prêt à fournir des efforts en ce sens-là. Malheureusement, faire le tour de l’île, il l’avait déjà fait bien des fois, sans succès. « J’ai fais le tour de l’île un nombre incalculable de fois et je n’ai rien trouvé. Par ailleurs, je suis certain de ne pas être le seul à l’avoir fait. » fit-il quelque peu dépité. « De quelle bibliothèque parles-tu ? » Peut-être que la solution était ailleurs… ils n’avaient rien à perdre de toute façon.

❝ Un ami, c'est un frère que vous offre la nature. ❞
made by MISS AMAZING.


We're brothers, remember ?
We're family Loki. I'm your family. It always be you and me, remember ? We're still brothers and that can never change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Like brothers (ft Hercule et Thor)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Like brothers (ft Hercule et Thor)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-