Partagez | 
 

 I'll always find my way back to you [Maïlys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Sam 16 Nov - 10:03

Privé

I'll always find my way back to you


Maxence avait recherché activement sa sœur depuis son arrivée, et cela avait pris le pas sur sa mission initiale : trouver un dieu, et surtout, trouver un moyen de le ramener aux Etats-Unis.  D’un autre côté, cette mission n’avait aucun sens sans sa sœur …. C’était pour elle qu’il faisait tout ça.

Ce matin, lui et Angie avaient décidé de se séparer pour couvrir plus de terrain. Il n’avait rien osé dire quand celle-ci lui avait proposé d’aller chercher dans ce qu’ils appelaient le « quartier neutre » et lui avait demandé de refaire un tour aux alentours du camp … Mais il pensait que c’était inutile. Ils avaient déjà cherché cette zone ! Elle n’était visiblement ni au camp des humains, ni au quartier neutre … ce qui ne pouvait signifier que deux chose : soit elle n’était pas venue sur l’île, soit elle était … Ailleurs. Mais ces deux théories étaient absurdes, non ?  Pourquoi cette île aurait-elle amené Angie et lui sur l’île et pas Maïlys, alors que c’était elle la plus croyante d’entre eux ? Et si elle était « ailleurs » sur cette île …. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Il ne cherchait même pas à creuser cette possibilité, préférant faire comme si il ne l’envisageait même pas. Les conséquences seraient … Terribles.

Il avait alors sagement pris la direction du point d’eau (comme si elle allait vraiment élire domicile là …) avec cependant un petit espoir. Après tout, pour quelqu’un qui avait peur du feu, rester près de l’eau pouvait se révéler rassurant. Sans vraiment croire à sa propre théorie, il longea le point d’eau avant de s’assoir sur un rocher juste à côté. Il prit sa tête entre ses mains …  Et alors qu’il était sur le point d’abandonner, il poussa un soupir. Il était hors de question qu’il abandonne. Maïlys était sa seule raison de vivre, la seule chose qui l’avait fait tenir et ce depuis qu’il avait 4 ans. Il fallait juste abandonner sa stratégie actuelle, et penser hors des sentiers battus. Si Maïlys n’était pas sur l’île, quelqu’un devrait bien pouvoir le lui dire ! Après tout, cette île était couverte de dieu, il y en avait bien un qui pouvait lui faire un petit sort de localisation ! Mais ces gens devaient continuer d’ignorer la présence des humains sur l’île, les gens avaient été clairs ! Il devait songer à une autre identité à s’inventer. Il pouvait toujours faire croire qu’il était un dieu … D’après ce qu’il avait entendu, il y avait plusieurs mythologie sur cette île, mais si il devait faire comme s’il s’y connaissait autant prendre celle qu’il connaissait le mieux : la mythologie romaine. Après tout Maïlys lui avait si souvent rabattu les oreilles avec ça …

Quand soudain, cela le frappa. Maïlys, la mythologie romaine. Comment avait-l pu ne pas y songer plus tôt. Maïlys n’avait jamais aimé les hommes, qui l’avaient toujours blessée. Si elle était arrivée seule dans un coin de l’île, le premier lieu où elle aurait été trouvé refuge devait être auprès de ces dieux qu’elle adorait tant ! Il en était maintenant persuadé, c’était au quartier romain qu’il la trouverait. Ah il s’en voulait de ne pas y avoir pensé plus tôt. Ne connaissait-il absolument pas sa petite sœur ?! Pas le temps d’aller chercher Angie, il se leva et décida de se rendre directement dans le quartier romain.

Lorsqu’il se retourna, il eut le souffle coupé. Maïlys se trouvait là, devant lui, à quelques pas seulement. Il cligna des yeux comme pour s’assurer qu’il ne rêvait pas, et se précipita vers elle avant de la serrer très fort contre lui en silence et de la soulever. Il ne pouvait pas en croire ses yeux et pourtant, c’était bien elle qu’il serrait dans ses bras.

CréditsTumblr
Revenir en haut Aller en bas
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Lun 18 Nov - 9:04

Privé

I'll always find my way back to you


Turner & Turner

Helga, en plus d'avoir apaisé mes douleurs, m'avait offert la plus belle information qui soit: un camp humain avait pris forme non loin de sa maison. C'est en sortant de chez elle que je pris directement le chemin menant au précieux camp, là où tous mes espoirs de retrouver ma famille se trouvaient. Et alors que j'avais toujours eu peur de sortir du quartier Latin, c'est avec conviction et confiance que je suivis le chemin indiqué par la soigneuse. J'aurai été moins naïve et candide, j'aurai pu me méfier d'Helga qui aurait pu me mentir et me mener à un piège. Mais c'était bien connu: je ne me souciais de rien. Pour moi, Helga était une personne merveilleuse et bienveillante, bien que je ne l'ai vu que quelques instants. Peut-être même que la pommade qu'elle m'avait appliqué n'en était pas, mais je n'y avais même pas pensé. Je ne doutais jamais des gens, je les croyais toujours bons, au grand malheur de mon frère.

Soudain, mon chemin me mena vers une grande étendue d'eau. M'étais-je perdue en chemin ? Helha ne m'avait pas parlé de lac ou autre, juste d'un camp. Faisait-il parti du camp, ou fallait-il que je fasse demi tour. Je fis la moue. Me baissant pour ramasser un caillou à une face plus claire que l'autre, je jouais à pile ou face. Face foncée je continuais, face claire je faisais demi tour. Face foncée. Faisant confiance à ma bonne étoile comme à mon habitude, je suivis le signe du destin. Et visiblement, j'avais raison de croire en une force supérieure et juste, puisque je tombais nez à nez avec l'homme le plus incroyable de la terre. Je souris à pleine dents lorsqu'il se retourna. Son regard surpris me fit rire, avant qu'il ne se jette sur moi pour me prendre dans ses bras. Des larmes de joies coulèrent sur mes joues tandis que j'enlaçais mon frère.

-Je savais que ma bonne étoile me mènerait à toi, réussis-je à dire entre deux sanglots de bonheur. 

Consumée par la joie, je restais ainsi un moment, reposée dans ses bras forts, avant de rompre l'étreinte et de regagner le sol.

-C'est fantastique que tu sois là ! Angie est ici aussi ? Tu vois, j'avais raison, Néméïl n'était pas qu'une rumeur !

image 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Jeu 21 Nov - 16:17

Privé

I'll always find my way back to you


Il n’en croyait pas ses yeux. Elle l’avait retrouvé. A cette pensée, une vague de culpabilité le submergea. C’était lui le grand frère … Ce n’était pas son boulot à elle de le chercher. Mais ciel,  il était heureux qu’elle l’ait fait.

-Je savais que ma bonne étoile me mènerait à toi.

Sa réflexion lui arracha un rire franc. Sa sœur, ses dieux et ses idées sur la destinée … Cela l’agaçait bien souvent, mais ça lui avait manqué. Il la serra plus fort, profitant de cette étreinte. Ses yeux étaient larmoyants, et pourtant il n’était pas si sentimental. Elle seule lui faisait cet effet. Il ne pouvait pas se décider à la lâcher, de peur qu’elle ne s’évapore de nouveau.

-C'est fantastique que tu sois là ! Angie est ici aussi ? Tu vois, j'avais raison, Néméïl n'était pas qu'une rumeur !

Il secoua la tête. Deux secondes qu’ils s’étaient retrouvés et déjà, elle devait lui rappeler qu’elle avait raison. Il s’écarta pour lui faire face.

-Biensûr qu’Angie est là qu’est-ce que tu crois ? Elle est au quartier neutre, elle te cherche. Bon sang Maïlys, où étais-tu passée ?

Son ton n’était pas colérique, ou accusateur ; il était plutôt inquiet. Sa sœur, sa petite sœur fragile avait été seule dehors tout ce temps, sans lui ou Angie pour la protéger. Cela ne c’était jamais produit auparavant, et il craignait le pire. Et puis, elle aurait dû être au camp des humains, après tout elle était humaine elle-aussi. Si elle n’y était pas, quelqu’un avait dû la garder captive … Déjà, il sentait une rage monter en lui à l’idée que quelqu’un se soit approché d’elle. Il prit son visage entre ses mains, comme pour l’ausculter.

-Est-ce que tout va bien Maïlys ? Quelqu’un t’as fait du mal ? Dis-moi. Où étais-tu tout ce temps ?

Avant de la voir, il avait refoulé toutes ces questions, peut-être inconsciemment par peur de sombrer dans la panique. Les seuls points sur lesquelles il pouvait se focaliser étaient où était Maïlys, et quand il allait la revoir. Maintenant qu’ils étaient réunis, tout cela ressurgissait, et plus important encore la question du pourquoi l’oppressait. Pourquoi n’avait-elle pas été avec eux. Les hypothèses les plus farfelues se bousculaient dans sa tête. Peut-être y avait-il plusieurs camps ? Peut-être les humains étaient-ils « classés » selon leur degré de croyance ? C’était pour lui l’explication la plus logique, et il attendait la réponse de Maïlys. Un esprit normal aurait rapidement songé que si elle n’avait pas atterri chez les humains, c’est qu’elle n’était pas humaine. Mais les chances pour que Maxence puisse un jour accepter cette possibilité, même si on la lui mettait devant les yeux, étaient comment dire … Extrêmement minces.

CréditsTumblr
Revenir en haut Aller en bas
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Jeu 21 Nov - 17:58

Je sentis les bras de Maxence se resserrer autour de moi, et je me sentis comme chez moi, il y a quelques semaines de cela. Bien que j'ai quitté moi aussi l'enfance, j'avais toujours aimé qu'il vienne me border le soir avant d'aller me coucher, et le fait qu'il me prenne dans ses bras aujourd'hui, me ramenait sur Terre, dans notre petit appartement, lui, Angie et moi.

-Biensûr qu’Angie est là qu’est-ce que tu crois ? Elle est au quartier neutre, elle te cherche. Bon sang Maïlys, où étais-tu passée ?

Le quartier neutre ? J'arquais un sourcil. Combien y avait-il de quartiers ? Je me rendis compte que je ne connaissais absolument pas Néméïl, mis à part le quartier Latin. Et aujourd'hui, ce lac. Je n'eu pas le temps de répondre que Maxence prit mon visage entre ses mains comme pour m'examiner avant de me poser tout un tas de questions. Je souris, profitant qu'il ait son visage non loin du mien pour me défaire de ses mains et venir l'embrasser sur la joue.

-Je suis vraiment heureuse de te revoir, mon frère, souris-je. J'étais au quartier Latin. Ne me demande pas où il est je n'en ai aucune idée, je me suis à moitié perdue en venant ici. Je me demande encore ce que j'y faisais, et pourquoi vous vous n'y étiez pas. J'ai appris seulement hier qu'il existait un camp Humain ! Si tu savais comme ça m'a soulagé ! J'ai eu peur qu'Angie et toi ne m'ayez pas suivi sur Néméïl ! Mais tu vois, tout s'arrange ! Une Romaine m'a permis de dormir chez elle, en attendant que je vous retrouve, c'est chouette non ? Elle est persuadée qu'on est de la même famille, riais-je. Le plus important, c'est qu'on se soit retrouvés, non ?

Je passais alors une main sur mes joues pour essuyer les larmes qui s'étaient échappées. J'avais hâte de revoir Angie, hâte que mon frère me montre là où ils ont vécu pendant ces longues journées sans eux, hâte de leur montrer le quartier Latin... hâte de revivre, tout simplement. Je n'avais pas mis le doigt de pied en dehors du quartier latin depuis le début, et j'étais très curieuse de découvrir Néméïl, trop peureuse pour y aller seule, je pourrai maintenant y aller avec mon frère. J'espérais aussi qu'Angie et Maxence avaient une habitation assez grande pour m'y héberger aussi, car il était à présent hors de question que je les quitte.

-Tu me montres le camp ? dis-je, le sourire jusqu'aux oreilles.


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Sam 30 Nov - 22:23

Privé

I'll always find my way back to you



Il remarqua la surprise de Maïlys lorsqu’il aborda le quartier neutre. Visiblement, elle n’était pas beaucoup sortie. Cette nouvelle lui arriva avec des sentiments complexes, sentiments qu’il avait toujours au sujet de Maïlys. Une part de lui aurait voulu pouvoir la faire vivre au grand jour, la voir profiter de la vie … Mais l’autre part, plus égoïste peut-être, trouvait cela pratique qu’elle ne soit pas trop aventureuse. Il était bien plus facile de la garder prisonnière dans une boite quand il s’agissait de la protéger. Lorsqu’elle l’embrassa comme pour échapper à son emprise, il leva les yeux au ciel, à la fois agacé par la facilité avec laquelle elle utilisait son emprise sur lui afin d’éluder ses questions, mais aussi émerveillé par sa petite sœur si lumineuse et insouciante.

Elle lui annonça ensuite qu’elle était au quartier latin, ce qui chamboula sa tête de questions. Pourquoi avait-elle atteri là-bas ? Lui cachait-elle une quelconque capture de peur de sa réaction. Il ouvrit la bouche pour la questionner plus encore, mais elle continua, montrant sa peur qu’Angie et lui ne l’ait laissée seule sur l’île. Ses yeux s’arrondirent.

- Je suis vraiment heureuse de te revoir, mon frère, souris-je. J'étais au quartier Latin. Ne me demande pas où il est je n'en ai aucune idée, je me suis à moitié perdue en venant ici. Je me demande encore ce que j'y faisais, et pourquoi vous vous n'y étiez pas. J'ai appris seulement hier qu'il existait un camp Humain ! Si tu savais comme ça m'a soulagé ! J'ai eu peur qu'Angie et toi ne m'ayez pas suivi sur Néméïl ! Mais tu vois, tout s'arrange !
- Tu sais que je ne t’aurais jamais laissée toute seule Maïlys …

C’était vrai. Rien n’aurait pu l’empêcher de la retrouver … Et quand bien même cet amour était terrifiant, il savait qu’il n’y avait rien, rien au monde qu’il ne serait prêt à faire pour elle. Même le pire … Elle affirma ensuite que le plus important était qu’ils soient ensemble à présent, m’arrachant un sourire alors que je pensais encore à ce qu’elle venait de dire … Elle avait dormi … Chez une inconnue ?!

- Une Romaine m'a permis de dormir chez elle, en attendant que je vous retrouve, c'est chouette non ? Elle est persuadée qu'on est de la même famille, riais-je. Le plus important, c'est qu'on se soit retrouvés, non ?
- Laquelle de tes déesse est-ce donc là ?

Il n’y pouvait rien, il ne faisait confiance à personne et ne pouvait pas imaginer quelqu’un qui ne la connaissait pas l’héberger sans aucune contrepartie. Il n’avait jamais vu ça, et il ne croyait que ce qu’il voyait. Elle le regarda, tout sourire, et ses idées noires l’abandonnèrent aussi vite qu’elles étaient arrivées.

-Tu me montres le camp ?
- Biensûr que je vais te montrer le camp ! Mais je te préviens, ne t’attends pas à grand-chose, c’est assez … Rudimentaire.

Mais cela avait peu d’importance, étant donné qu’il ne prévoyait pas de s’éterniser sur cette île de folie. Il l’attrapa donc sous son bras et l’ammena avec lui un peu plus loin. Il resta comme ça un moment en silence avant d’arriver au bout du point d’eau. De là, on pouvait déjà apercevoir le camp. Il lui montra du doigt un batiment un peu plus imposant que les maisonnettes autour.

- Voilà la boulangerie. Elle fait aussi office de cantine si on veut. Ca ne paye pas de mine, mais parfois tu sais, on a un peu la flemm’

Il lui sourit. Cela lui rappelait les fois où elle, May et lui passaient à la superette du coin pour s’acheter des pizzas surgelées parce qu’aucun d’entre eux n’avait le courage de faire à manger, et qu’ils n’avaient pas l’argent pour s’en faire livrer une correcte. Du coup ils se retrouvaient souvent avec des pizzas dégeulasses, dures et sèches, parce que pour couronner le tout, le microonde/four ne marchait que quand il l’avait décidé. Mais c’était leur vie, à tous les trois, et ce souvenir était un bon souvenir quoiqu’il en soit. Il bougea un peu son doigt pour désigner une petite baraque un peu plus loin.

- C’est là qu’on vit, Angie et moi … Et toi aussi maintenant … Si tu es prête à abandonner ton palace dans le quartier latin !

Il avait dit cela sur le ton de la plaisanterie, mais au fond il y avait une vérité : la crainte qu’elle se rende compte que ce qu’il avait à lui offrir ne serait jamais assez bien. Il la regarda en coin avant de jeter un regard vers le camp. Il fallait qu’ils y aillent. Elle le lui avait demandé. Les gens là-bas avaient l’air d’être des gens biens … Mais Maïlys n’était pas … « Commune ». Son visage et son cou, un peu brûlé, avait tendance à attirer les regards … Et il ne voulait pas voir quoique ce soit perturber leurs retrouvailles.

- Pardonne moi, je te retiens encore et toujours … A croire que je ne suis pas prêt à te partager avec le reste du monde !

Malgré tout, il entraina Maïlys avec lui sur le chemin qui menait au camp. Je n’avais pas pris le temps de songer à Angie jusque là, mais sur le chemin, j’eu un instant de joie également pour elle : elle allait être si heureuse de retrouver Maïlys !


CréditsTumblr
Revenir en haut Aller en bas
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Lun 2 Déc - 16:03

Comme je sortais de chez Helga qui m'avait soigné avant de me montrer le chemin vers le camp, je devais surprendre au premier abord par mes bandages. Mais mon frère, habitué de mes blessures, n'en avait que faire. Notre relation n'avait pas changé malgré les incidents survenus dans notre vie, il n'avait jamais arrêté de m'aimer malgré mes brûlures. Mieux encore, notre complicité s'était accentuée avec le temps. Il était aujourd'hui la personne la plus importante au monde à mes yeux, l'homme parfait en tout point. Je souris lorsqu'il dit que jamais il ne m'aurait laissé, ça me rassura bien que je le savais au plus profond de mon être, Maxence m'aimait autant que je l'aimais, j'en étais certaine. Cependant, dans la solitude, j'avais eu peur que leur foi n'ait pas été assez grande pour me suivre sur Néméïl.

Je souris de plus belle lorsqu'il s'inquiéta de qui était la personne qui m'avait hébergé. Si pour mon frère j'étais trop naïve, pour moi Maxence s'inquiétait pour rien. Qui ferait de mal à une jeune femme seule et orpheline, vraiment ?

-Une Demi Déesse, en fait. Je ne savais même pas que ces histoires d'héros étaient vraies, et pourtant... c'est dingue n'est-ce pas ?

Cette découverte m'avait rendu des plus heureuse ! Savoir que tout ce en quoi je croyais était vrai m'avait enthousiasmé au plus haut point. J'avais eu raison de croire en eux depuis toujours. Les Divinités romaines étaient bien réelles, et j'étais contente de partager cette expérience avec mon frère. J'étais totalement fascinée par tous ces êtres Divins et j'espérais que Maxence le serait tout autant !

Mon frère passa alors son bras sous le mien et m'emmena dans la direction du camp humain. Je souriais jusqu'aux oreilles, contente de découvrir enfin Néméïl. J'avais toujours voulu parcourir ces terres, mais sans la protection de mon frère, il en était hors de question. Ce n'étaient pas les Dieux qui me faisaient peur, au grand dan de mon frère, mais plutôt Néméïl elle-même. Je craignais surtout de me perdre. Et puis, sachant que ma première rencontre en dehors du quartier Latin s'était soldée par un coup de poing dans la figure, je ne souhaitais pas renouveler l'expérience tout de suite, bien que j'étais persuadée qu'il s'agissait d'un mal entendu, et que cette personne n'avais aucunement voulu me faire de mal.

Lorsque je vis le camp, je me sentis tout de suite chez moi. J'avais hâte de retrouver des Humains aussi fervents défenseurs des Divinités que moi ! Je sentis mon frère frileux à cette idée cependant. Je compris à son regard qu'il craignait que je ne passe pas inaperçue dans le camp, à cause de mes brûlures/bandages.

- C’est là qu’on vit, Angie et moi … Et toi aussi maintenant … Si tu es prête à abandonner ton palace dans le quartier latin !
-Ne dis pas n'importe quoi, je vivrai dans une caverne avec vous s'il le fallait, riais-je.

Il finit ensuite par me conduire vers le camp. Je le sentais tendu et, pour le rassurer, je lui dis:

-T'en fais pas, les gens se fichent que je sois blessée tu sais, ils ne le remarqueront même pas !

Je lui souris, me serrant un peu plus contre son bras.


Edit: Ho mon Dieu, tu tiens à choquer Maïlys avec cet avatar ??!! xD fall


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Dim 8 Déc - 20:54

Privé

I'll always find my way back to you



Ainsi une demi-déesse l’avait receuillie … Mais qu’attendait-elle de sa sœur ? Il était persuadé qu’une telle gentillesse ne venait pas sans contrepartie. Ainsi, il tenta de prendre un ton enjoué. Sa sœur était la bonté même et ne se douterait pas qu’il demandait cela pour pouvoir payer une petite viite à la demoiselle et en savoir plus sur ses intentions.

Ah oui ? Comme c’est gentil. Comment s’appelle-t-elle cette … Héroïne ?

Malgré sa bonne volonté, on pouvait percevoir l’ironie dans sa voix. Maxence était un garçon cynique, et on ne se refaisait pas. Il n’avait jamais été très doué pour cacher ses émotions, malgré le fait qu’il soit assez fort en manipulation. Mais sa colère ou son agacement, ça il n’avait jamais su le gérer. Mais comment aurait-il pu, on ne lui avait jamais appris. C’était sans doute un des inconvénients de grandir sans parents.

Pardonne-moi. Je suis juste encore un peu … sceptique face à ce monde étrange. Une partie de moi croit encore que je vais me réveiller et que tout cela n’aura été qu’un rêve.

Lorsqu’ils arrivèrent au camp, Maxence se sentit tout de suite moins à l’aise. Toutefois, sa sœur était toujours là pour lui redonner le sourire, et elle affirma pouvoir vivre n’importe où tant que c’était avec lui, ce qui lui donna une force insoupçonnée et aussi un élan de fierté. Elle était sa petite poupée. Elle n’était pas seulement sa petite sœur, elle était un peu … Sa fille. Après tout, c’était lui qui s’était toujours occupé d’elle. Et jamais il ne la laisserait seule. La simple idée de la perdre … Il n’imaginait même pas ce qui arriverait le jour où elle tomberait amoureuse. Dieu épargne la vie de ce pauvre malheureux …

Lorsqu’il la conduit au camp, il était complétement tendu. Il la regarda avec étonnement lorsqu’elle affirma que les gens ne remarqueraient pas ses brûlures. Elle lisait dans lui comme en un livre ouvert, s’en était … Effrayant. Soit, il allait faire un effort, pour elle. Sur le chemin, ils ne croisèrent qu’une ou deux personnes. Si les gens les fixaient, c’était sans doute moins à cause de Maïlys de que Maxence qui se tenait droit comme un piquet, tendu, et prêt à tabasser le premier qui jetterait un regard de travers à sa princesse.

Ils arrivèrent devant la petite maison de Max et Angie, et il lui ouvrit la porte avant de la suivre. Il jeta un coup d’œil aux alentours et senti l’odeur du dîner de la veille. A cet instant, il fût reconnaissant à Angie d’avoir tenu à ce qu’ils gardent la maison propre et se tienne à faire à manger et à vivre comme une famille afin que lorsque Maïlys arrive tout cela soit chaleureux. Car ça l’était. Un large sourire s’afficha alors sur son visage : il l’avait fait. Maïlys était là, dans sa, non, dans leur maison.

Voilà, ça ne paye pas de mine mais c’est notre chez nous.

Son sourire s’agrandit alors qu’il prenait le bras de Maïlys et l’entrainait, manquant de lui arracher le bras au passage, vers l’une des portes du couloir. Il s’arrêta et se tint devant elle, avec un sourire ampli d’amour.

Ferme les yeux.

Elle s’exécuta et la fit rentrer dans une petite pièce qu’Angie et lui avaient aménagée pour le retour de Maïlys. La pièce était petite, mais chaleureuse. Angie avait arrangé la déco (qui n’avait jamais été le truc de Maxence) et sur la table de nuit se trouvait un bouquet de fleur du matin, corvée qu’Angie avait délégué à Maxence, comme pour le faire penser à autre chose.

Tu peux les ouvrir !


CréditsTumblr
Revenir en haut Aller en bas
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   Mar 10 Déc - 11:03

Collée à mon frère, je souris lorsqu'il s'enquit de qui était la personne qui m'avait hébergé. A son ton, je compris que sa demande n'était pas innocente. Il se reprit lui-même, expliquant sa nervosité.

-Je te la présenterais, est-ce qu'ainsi tu seras rassuré ?

Je le suivis jusqu'au camp en question. Peu de gens étaient là, et bien qu'ils nous dévisageaient, je leur souris, me risquant même à en saluer un de la main. Le travail effectué par ces Hommes était impressionnant. Ce petit village était une merveille. J'étais persuadée que tous avaient pris la bonne décision en venant ici. Si tous croyaient aussi à la magie, alors tout allait se passer pour le mieux, j'en étais sûre. Maxence me fit tourner vers une maisonnette, et je le suivis à l'intérieur. Je me pinçais les lèvres, émue de voir enfin là où ils avaient vécu durant ces semaines. Je reconnu le style d'Angie derrière la décoration, ce qui me fit sourire. Je n'eu pas le temps de réagir que Maxence me poussa à le suivre jusqu'à une porte où, sur le seuil, il me demanda de fermer les yeux. Telle une enfant qui aime les surprise -et Maxence le savait bien-, je m'exécutais, lui prenant la main pour qu'il me guide. On passa la porte, puis une fois à l'intérieur de la pièce, je pu réouvrir les yeux.

Ma vue se brouilla instantanément d'émotion. Je chassais une larme de mon coin de l'oeil, avant de me retourner vers mon frère. Un beau bouquet de fleur m'attendait au centre de la table face à moi. Ils m'avaient donc attendu tout ce temps. Tout avait été mis en place pour mon retour. Je me jetais alors dans les bras de mon idole, aux anges.

-Vous êtes merveilleux... Je t'aime tu sais, lui dis-je avant de mettre fin à notre étreinte.

J'étais prête à déposer mes bagages ici. J'avais hâte de montrer cet endroit à Alice, celle qui m'avait hébergé. Après tout, nous étions devenues amies, et j'avais envie de partager mon bonheur avec elle. De plus, je lui avais tant parlé de Maxence et Angie qu'elle souhaiterait surement les rencontrer. Je me laissais tomber sur le lit présent dans la pièce, avant de me relever d'un bond, tout à coup curieuse de découvrir le reste de la maison. Dépassant mon frère, je sortis de... ma chambre ! Et ouvris la première porte que je trouvais. Bingo. Je reconnu sans mal la chambre de Maxence, pour le parfum qui y régnait. Je me jetais alors sur son lit, cette fois.

-Je suis pas d'accord, pourquoi t'as un lit deux places toi et moi un lit une place, hein ? riais-je.

Sans l'attendre, je me glissais sous ses draps, humant le parfum de mon frère à plein poumon. Sa présence m'avait tant manqué que je n'avais pu me retenir de verser une nouvelle larme silencieuse. La relation que j'entretenais avec mon frère était particulière aux yeux de certains, j'en avais conscience -quelques fois, mais la plupart du temps j'évitais d'y penser-. Comme une gamine, je cachais mon visage sous les draps lorsque je vis Maxence passer le pas de la porte, comme si je devenais invisible.


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'll always find my way back to you [Maïlys]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll always find my way back to you [Maïlys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Avant la reconstruction-