Partagez | 
 

 Savior ▬ Kaeso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eris
avatar Messages : 1285
Date d'inscription : 01/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Greque
Pouvoirs:
MessageSujet: Savior ▬ Kaeso   Dim 10 Nov - 14:25



Don't save me 'cause I don't care



Eris prit le temps d’admirer le reflet de la lune sur la surface de l’eau. Elle appréciait le calme qui régnait autour du lac cette nuit-là. Pour une raison inconnu cela lui rappelait la Grèce antique. Les étoiles, le bruit des cigales ou autres bestioles insignifiante donc la déesse ignorait le nom. La verdure et le doux remous de l’eau. C’était presque idyllique. De quoi faire oublier les évènements de l’ile. Ce stupide morceau de terre qui la retenait prisonnière. Discorde pu sentir la colère envahir son corps. Elle ne supportait plus cet espace confiné, cette pseudo cohabitation avec d’autres mythologies. Mais il ne fallait pas y penser maintenant, elle voulait simplement se détendre, profiter de l’eau, qui était un bon élément pour elle, et se vider l’esprit. Car dans toute cette cohue ce qui inquiétait beaucoup la grecque était qu’elle n’avait toujours pas vu la moindre trace d’Arès. Personne ne l’avait vu, entendu, reconnu. Rien. Se pouvait-il qu’il soit caché quelque part à comploter une bonne petite guerre des familles ?! Ou pire, les humains l’avaient-ils tant oublié qu’il avait fini par s’évanouir de la surface de toute terre ? Discorde ne survivrait jamais si telle était le cas. Comment pourrait-il vivre sans son fidèle acolyte. Vraiment elle l’ignorait. Mais encore une fois, elle ne voulait pas penser à tout cela, non. Elle voulait se vider la tête. Prendre un bol d’air. La demoiselle inspira profondément et défi sa jolie robe de tulle verte et apprécia la sensation du vent sur sa peau nue et pus elle plongea dans le lac. Elle frissonna quand le liquide glacial lécha son épiderme mais ce que c’était revigorant. Elle pouvait comprendre ces nordiques qui se jetaient dans la neige après un bain dans les eaux brulantes.

Une fois le corps totalement immerger, la brunette entreprit de faire quelques brasse pour se délasser les muscles. Elle n’était pourtant pas partisane de l’effort physique, sauf dans une certaine étreinte, cependant il était dur de ne pas reconnaître que cela avait le don de soulager le corps et l’esprit. Elle ne réfléchissait à rien d’autre que ses mouvements dans l’eau, sa respiration lente et calculée pour être coordonnée au reste de ses gestes. Discorde n’aurait su dire combien de temps elle avait ainsi nagé sous le clair de lune mais quand elle senti que son corps s’engourdissait, elle revint vers le rivage et sortie du lac, son corps nu ruisselant. Eris rigola d’amusement toute seule en voyant que sa robe était plus loin. Tellement perdu dans son moment de natation intense, la grecque n’avait pas réussi à ressortir au même endroit. Et toujours malgré le froid, elle fit les quelques mètres qui la séparait de ses vêtements quand elle entendit un bruit. Suspicieuse la brune regarda alentour sans pour autant distinguer quoi que ce soit. Hors elle savait qu’il y avait quelqu’un. « Qui va là ? » Cria-t-elle au hasard dans le vide qui l’encerclait. Il ne pouvait s’agir que d’un simple rôdeur un peu pervers sur les bords, mais compte tenu du climat ambiant sur Némeïl cela pouvait aussi bien être un ennemi prêt à l’attaquer.



made by pandora.




I wanna be bad I make bad look so good I got things on my mind I never thought I would I, I wanna be bad I make bad feel so good I'm losing all my cool I'm about to break the rules I, I wanna be bad †
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Ven 15 Nov - 18:27

Ivrogne.
Plus saoul que le buffle ivre de joie sous le soleil chaud de l'Égypte, Kaeso s'est enfoncé dans la nature profonde. Il a commencé la soirée comme toutes les autres, dans le fond d'un bar avec une bouteille à la main. Mais l'ombre qui planait alors ne lui suffisait guère. La nature l'a appelé, et le buffle a emporté ses bouteilles et ses doutes dans la nature. Ce fut comme un viol ; les étoiles ne voulaient plus briller, car le Catoblépas commettait une hérésie, un crime contre sa nature animale. Mais elles continuèrent d'étinceler, et le buffle de boire. Il est impossible d'aller contre le processus d'humanisation qui le menace, et la nature est impuissante à vouloir le raisonner. La nuit a fraîchi l'air et les bouteilles se sont vidées. Progressivement, il ne resta plus rien que les pensées noires de Kaeso pour le réchauffer. Allongé près de l'arbre près duquel il a échoué, il sent son corps progressivement parcouru de tremblements. Rien ne lui paraît plus urgent que de se reposer, que de profiter de son ivresse intense pour observer le ciel. Il ne pouvait pas voir le ciel, avant, c'est peut-être un des rares spectacles tellement beau qu'il y gagne à ne plus être Catoblépas. Il pourrait passer des heures à contempler l'infinité céleste, à se perdre dedans. La noirceur. Il aime cette couleur sombre ; la nuit, il ne voit pas le teint pâlichon, morne de sa peau claire. Que ne donnerait-il pas pour retourner en arrière ?

Et puis il entend tout à coup des bruits de nage, non loin. Sons discrets, mais que son état d'attention l'amène à entendre. Qui peut se baigner à une heure pareille, dans un lac ? Sans doute un véritable amoureux de la nature. L'âme du buffle s'éveille en Kaeso ; il ressent le besoin d'aller voir de qui il s'agit. Il met un peu de temps, car il est toujours un peu saoul, même si pour le moment il se sent mieux que tout à l'heure. Il est capable de mettre un pied devant l'autre, il ne sent pas la terre trembler sous ses pieds. Peut-être est-ce l'accoutumance. En tout cas, il s'approche du lac, et il observe une femme qui sort de l'eau, nue. Il ne la reconnaît pas, heureusement pour lui. Peut-être que son ivresse l'empêche de voir clairement dans la pénombre. Elle demande qui vient, il trébuche un peu, puis annonce :

« Désolé pour le dérangement... je ne faisais que passer. Belle soirée pour une baignade, n'est-ce-pas ? »

Sa langue est claire, vive, comme s'il n'avait pas ingurgité la moindre goutte d'alcool, et il se tient droit.
Revenir en haut Aller en bas
Eris
avatar Messages : 1285
Date d'inscription : 01/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Greque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Jeu 21 Nov - 21:22



Il suffit à Eris de suivre les bruits qui suivirent son appel pour voir apparaitre le dernier homme, enfin si l’on pouvait parler de lui en ces termes, qu’elle avait le moins envie de voir sur cette maudite île. Cet animal stupide qui lui manquait de respect à la moindre occasion. Elle ne se souvenait même pas comment il s’appelait mais une chose était certaine avant qu’il n’ouvre la bouche, elle pensait qu’il allait lui gâcher sa merveilleuse nuit. Mais finalement lorsque le buffle idiot parla, la déesse fut relativement étonnée de sa politesse, voire de sa courtoisie. Discorde pu même déceler dans tout cela ce qui ressemblait à de la conversation. Soit elle était de bonne humeur après cette baignade et hocha positivement la tête. « Il est vrai, sinon je ne serai pas là. » Elle le dévisagea un moment pour voir si comme lors de leur dernière rencontre, il était agressif et allait lui chercher des poux d’entrée de jeu. Mais cela ne semblait pas être le cas. Et elle, nullement gênée par sa nudité, se tint droite pour l’observer. Et puis elle reparti vers se vêtements, car la brune ne comptait pas le laisser admirer ses courbes indéfiniment. « Et toi alors, tu broutes ? » Elle afficha un sourire mesquin. Ce n’était peut-être pas très sympathique de sa part si cet animal stupide n’avait pas eu l’air de vouloir engager des hostilités mais c’était plus fort qu’elle. Eris, la discorde, le but même de sa vie était de créer des conflits. Et puis techniquement parlant, ce n’était pas une insulte ou quoi que ce soit de méchant. Ce n’était pas sa faute après tout, si avec d’avoir un corps humain, ce type n’était qu’un ruminant.

Attendant sagement une réponse, la grecque remis sa robe qui colla à son corps mouillé. Sa curiosité la poussait à rester et voir ce que son interlocuteur allait lui dire. Aurait-il le courage de l’envoyer boulé ? Ou bien foncerait-il littéralement dans le tas tel le boviné moyen qu’il était ? Ou bien répondre avec dilettante ? Bien qu’option préférable pour ne pas abimé le moindre millimètre de son épiderme, c’était également la moins marrante. Un peu d’action dans ce monde d’ennuis que diable ! Se fit remarquer mentalement la demoiselle. Même lors de la soirée pour célébrer cette soi-disant paix inter-mythologie, Discorde avait été déçue de ne pas voir un véritable bain de sang. A peine quelques gouttes, un vrai gâchis de son talent de muse. Il y avait de quoi aller se cacher, mais son ego était bien trop développé pour cela. Finalement elle se tourna vers le jeune homme et croisa la bras attendant de savoir ce qu’il allait lui répondre.


made by pandora.




I wanna be bad I make bad look so good I got things on my mind I never thought I would I, I wanna be bad I make bad feel so good I'm losing all my cool I'm about to break the rules I, I wanna be bad †
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Mar 31 Déc - 17:26

Se tenant ainsi droit, comme s'il était vraiment un homme, avec une attitude qui laisserait entendre qu'il est sobre, Kaeso en oublierait presque qu'il est un buffle récalcitrant, peu désireux de se confondre avec toutes ces créatures. Jamais il ne s'est vu comme un être comparable à un dieu. Adopter une apparence humaine, c'est leur ressembler, et s'éloigner de sa propre nature sauvage. Il est une créature faite pour vivre dans la nature, sous un soleil de plomb, et à ne se soucier que de la prochaine source d'eau qu'il trouvera, de la prochaine femelle buffle qu'il croisera. Alors pourquoi, en cet instant où il a l'impression de baigner dans une étrange lucidité, ne regrette-t-il pas sa nature animale ? Être un homme commencerait-il donc à lui plaire tant que cela, au point qu'il accepte de se tenir debout et de tenir des propos courtois à une inconnue ? Ses instincts ne se réveillent pas, alors que la femme est nue et belle, qu'elle devrait éveiller ses désirs. Kaeso le buffle n'hésiterait pas. Ce serait bien naturel de laisser exprimer son besoin sexuel face à une partenaire qui lui plaît. Mais non, il est patient et poli, tout comme un homme le serait. Il est capable de refréner ses pulsions, alors qu'il est complètement saoul. Kaeso a déjà remarqué que boire, si cela lui procure l'oubli, le rend aussi plus humain. La jeune femme inconnue lui répond sur le même ton affable, et cela fait un bien fou à Kaeso, de voir qu'il lui est possible de s'intégrer dans le modèle des échanges. Le Catoblépas garde les yeux fixés sur son visage, mais l'alcool le déforme légèrement, lui confère une beauté qu'il ne se serait pas attendu à voir chez la déesse de la discorde – heureusement, il ne l'a pas reconnue. Elle lui demande s'il broute, et il se demande comment elle fait pour savoir qui il est. Il sait très bien qu'avec sa forme humaine, on ne voit pas le buffle. Même sa peau noire est devenue blanche, aussi blanche que peut l'être la peau d'un Romain – car s'il vivait en Afrique autrefois, c'est bien à cette mythologie qu'il appartient sans le savoir, et qui explique ce changement de peau. Le buffle sourit. La femme a l'air de lui lancer une petite pique mais, un peu abruti par l'alcool, il ne lit que le premier degré de sa question et ne s'offusque absolument pas de ce qu'elle dit.

« Malheureusement, brouter m'est devenu impossible, je ne digère plus l'herbe. Mais c'est gentil à vous de poser la question. »

Il plisse les yeux, attiré par la robe qu'elle porte. Bien sûr, il ne lui semble pas avoir déjà vu cette robe, mais c'est un vêtement plutôt beau, en tout cas, plus que ce que lui porterait. Cela la met bien en valeur. Elle pourrait être la déesse de la nuit, ou de la lune, dans sa mythologie, ce rôle lui irait comme un rang, songe Kaeso sans pour autant s'extasier devant sa beauté. La tête lui tourne légèrement, mais il se sent le courage de soutenir la conversation. Il attend que la femme se soit complètement rhabillée pour s'approcher d'elle pour discuter. Trop saoul pour bien distinguer son odeur, il lui semble néanmoins qu'elle lui est familière. Peut-être qu'ils se connaissent, au moins de vue. En tout cas, ce n'est certainement pas une personne qu'il connaît bien, car il pense qu'il se serait souvenu d'un visage pareil s'il l'avait déjà vu de près. La femme est belle, et Kaeso, avec son corps humain, commence à ressentir des envies d'homme. Une femme buffle ne lui plairait plus, désormais – et puis se poserait le problème de l'accouplement, qui serait sans doute très délicat. Comme quoi, plus Kaeso devient humain, et moins il s'apparente à un zoophile. Pour autant, il n'aurait pas envie d'aller plus loin avec elle. Il la respecte d'instinct, persuadé que c'est parce qu'il l'assimile à une connaissance qu'il apprécie. Il ne sait pas qu'en réalité, il la déteste, et que s'il n'a jamais prêté attention aux détails de son visage, c'est parce qu'il a toujours eu une vision déformée par la haine de celui-ci, et qu'il ne voyait pas la Discorde ne pas être laide.

« Je serai incapable de dormir, je pense. Pas alors que le ciel est aussi noir et aussi beau. Que diriez-vous si nous nous racontions des histoires ? Même, en ce qui me concerne, je n'en ai pas beaucoup à raconter. »

Même si un buffle a ses propres moyens d'expression, il faut reconnaître qu'en général, il n'est pas très porté sur les légendes, et la culture des Catoblépas n'est pas très riche. Sans compter que Kaeso préférerait éviter de trop souligner le fait qu'il est un animal. Il a peur qu'on le regarde de haut et qu'on ne s'intéresse pas à lui. Il ne se rend pas compte qu'il n'est plus un animal dans sa tête, et qu'il ne le sera plus jamais. Le changement est inéluctable.
Revenir en haut Aller en bas
Eris
avatar Messages : 1285
Date d'inscription : 01/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Greque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Dim 19 Jan - 13:13



Eris décela à la réponse du buffle que quelque chose ne tournait pas rond. Celui qu’elle connaissait lui aurait déjà sauté à la gorge vomissant des insultes et des menaces à son encontre. Il tenterait déjà de lui faire ravaler ses paroles affables. Mais là rien, pas même un geste offensif, pas un mouvement dangereux. L’encéphalogramme plat de la grenouille. On ne pouvait plus louche et elle le regarda en conséquence comme s’il était une toute autre personne, comme si elle ne le connaissait plus. Où était donc passé l’animal mécréant qui répondait à toutes ses provocations avec des absurdités ?! Bonne question. Et quand il se rapprocha pour proposer qu’ils discutent un peu pour profiter de cette jolie nuit, Discorde le regarda de façon encore plus incrédule. La brune ignorait sous l’influence de quelle substance il se trouvait mis elle ne doutait point de la bonne qualité du produit. Elle eut donc un mouvement de recul et rigola à gorge déployée, se moquant franchement de lui. « Est-ce que tu es fou ?! Tu crois que moi ! je vais m’abaisser à tailler une bavette avec un animal tel que toi ?! » Pour qui ce minable se prenait-il ?! La grecque n’avait rien contre un peu de politesse et de courtoisie, mais il ne fallait pas abusé non plus. Elle restait une déesse et lui…un moins que rien, même pas un véritable humain !  Elle secoua la tête en arrêtant son rire qui avait rempli l’espace du lac. Et puis ce fut autour de la jeune femme de s’approcher. « J’ignore les raisons de ton comportement mais je me ferai un plaisir de te rappeler que tu ne vaux rien, pas même que je gaspiller ma salive à te compter mon histoire. Ni même à te faire la morale. Retourne donc tes champs et ton herbe que tu ne digères plus avant que je ne te maudisse plus encore que ne l’es déjà ta pauvre âme, manant. » Elle persifla le dernier mot et y imprégna autant de venin qu’elle en était capable. Les buffles craignaient-ils les serpents ? S’interrogea l’incarnation des conflits. Si c’était le cas, la bête écouterait son instinct animal, tournerait les sabots et fuirait loin d’ici. Si non, et bien, elle allait lui apprendre à le faire rien qu’en la voyant, en sentant son odeur. Oui elle se ferait un plaisir de l’éduquer à sa façon.

« Si tu as compris…bouge… » Ajouta-t-elle si bas qu’elle n’était pas certaine qu’il l’eut entendu. Non qu’elle avait véritablement envie d’en venir au moins ou de reconstruire toute la tension qu’elle avait évacuée durant sa nage, mais Eris ne supportait pas ce garçon, c’était physique et viral. Trop de fois il lui avait manqué de respect, il lui avait montré qu’il se moquait bien de la mythologie et des Dieux. Et bien maintenant c’était trop tard pour faire ami-ami. Discorde avait la rancune tenace, ce n’était pas pour rien si une de ses sœurs était la vengeance. Les esprits noirs se rassemblaient sous couverts des ténèbres, comme si Nyx n’avait rien fait au hasard. D’ailleurs c’était le cas, pensa la demoiselle avec un petit sourire bien hors du contexte de sa conversation avec Keaso. Si l’on pouvait appeler cela une conversation d’ailleurs. Non que lui n’ai pas tenté le coup, mais Eris n’avait pas la tête à cela, pas avec lui en tout cas. Il ne pouvait pas se comporter de façon exécrable et venir un beau matin dans le but de discuter autour d’une tasse de thé. Les choses ne marchaient pas ainsi, pour personne en ce qui concernait Discorde. Ses proches pouvaient en témoigner. Rares étaient ceux qui faisaient partie de son cercle. Tout comme il ignorait les bonnes manières, le buffle ne devait probablement pas savoir que sa soi-disant proie était une des personnalités les plus détestée de l’Olympe. Et bien il le découvrirait cette nuit. Et en conséquence Eris devait bien admettre que ce trouver des alliés dans d’autres mythologies pouvait devenir une option, mais pas pour l’heure. Ni dans un futur proche finalement.

Ce qui la troublait encore et qu’elle n’avait pas remarqué à haute voix, était le regarde libidineux que le jeune homme avait posé sur elle. D’accord, elle s’était affiche nue devant lui et dans sa robe ensuite, mettant ses formes bien en valeurs, mais pour elle s’était aussi une provocation, elle n’aurait jamais cru lire le désir dans ses yeux, à lui. Cela l’avait troublé et expliquait peut-être qu’elle se montre encore plus en colère que ce que son comportement aurait habituellement déclenché chez elle. Eris ne voulait pas penser à cela en ce moment, elle se baignait tranquillement et il avait fallu que cet animal stupide vienne tout gâcher comme à chaque fois que leurs routes se croisaient. Les lois du destin, comme dirait les Moires. Avec un sourire mauvais, elle le repoussa du plat de la main sur sa poitrine pour qu’il comprenne bien qu’elle ne rigolait pas quand elle lui disait de bouger son exécrable personne de là.


made by pandora.




I wanna be bad I make bad look so good I got things on my mind I never thought I would I, I wanna be bad I make bad feel so good I'm losing all my cool I'm about to break the rules I, I wanna be bad †
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Dim 9 Fév - 18:55

Pour le moment, il semble à Kaeso que tout se passe bien. Il ne se rappelle pas du nom de la brune, et il espère qu'elle ne va pas lui en vouloir. Il aurait vraiment l'air idiot s'il lui avouait qu'en fait, il est persuadé de la connaître, car son odeur lui est familière, mais ne se rappelle pas de son identité. Ou alors il aurait l'air idiot si en fait il ne la connaît pas. Elle ne l'a pas appelée par son nom, après tout, si elle le connaissait, elle l'aurait fait, donc ils doivent être simplement des connaissances. Elle ne s'est pas réjouie de sa présence, après tout. En fait, en la voyant, elle n'a même pas l'air très contente... Sa manière de réagir à son innocente proposition, destinée à profiter d'un moment de pure poésie, le surprend. Pourquoi le traite-t-elle de fou ? Il n'est pas fou, il est alcoolique. Peut-être lui est-elle supérieure, elle aurait de quoi être une déesse... Peut-être une déesse de sa propre mythologie. Alors que la jeune femme s'approche pour le sermonner encore plus, Kaeso se sent ému. Aurait-il découvert le mystère de ses origines ? Est-ce qu'enfin, il allait connaître ces dieux qui avaient toujours été les maîtres de sa vie, pour qui il aurait donné n'importe quoi ? Il n'écoute pas vraiment ce qu'elle lui dit. Si elle était sa déesse, elle ne le traiterait pas comme cela, et Kaeso est déçu. Pour autant, elle est fascinante, cette dame. Il y a quelque chose d'inhumain en elle, quelque chose de divin, tout simplement. Même sa façon de le traiter de « manant » - que veut dire ce mot ? Kaeso ne l'a jamais entendu, mais c'est un très joli mot - a quelque chose de classe, dans son mépris. Le buffle la regarde, impassible, alors qu'elle le repousse de la main. Elle ne veut pas de lui. Soit. Sauf qu'il ne comprend pas vraiment pourquoi.

« Je suis désolé. Il me semblait que nous pouvions devenir amis, mais je me suis visiblement trompé. J'ignore quelles sont les raisons de votre refus, mais à coup sûr, c'est quelque chose que je ne peux pas comprendre. Je vous prie donc de m'excuser. »

Il fait alors quelque chose qu'il n'a jamais fait, mais qu'il a déjà vu. Il s'incline devant elle, comme un vrai gentleman, dans un mouvement gracieux qui met en valeur les formes de son corps. Puis il se relève, et son visage est en paix. Bon, certes, baisser la tête lui a provoqué un léger vertige, mais il arrive à se contrôler. Il serait presque fier de lui. L'avantage de l'alcool, c'est l'oubli que cela lui procure. Cette fois, il oublie tout ce qu'il a d'animal en lui, se contentant de se comporter selon son corps.

« Je n'aurais pas dit non à une histoire de votre culture, cependant. Je me suis trop souvent comporté comme un rustre, j'ai complètement négligé les histoires. »
Revenir en haut Aller en bas
Eris
avatar Messages : 1285
Date d'inscription : 01/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Greque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Lun 17 Fév - 11:57


Une fois de plus la déesse fut sidérée de la réponse que lui offrit le buffle. Il s’excusait ! Ce n’était pas possible elle avait forcément mal entendu. Ce rustre, ce primaire, lui demandait pardon d’avoir cru qu’il pouvait devenir son ami. Hallucinant mais cela pourrait être intéressant, se dit-elle en le voyant s’incliner devant elle. Reconnaissait-il enfin sa puissance et sa supériorité ? Peut-être bien, et se retournement de situation n’était pas pour lui déplaire. Bon elle ne s’abaisserait pas à lui enseigner quoi que ce soit, si ce n’était évidemment comment la vénérer de la bonne manière. Eris et ses paris n’avaient-ils pas tout perdu parce que les humains ne croyaient plus en eux ? La belle tenait peut-être là, une des clés pour fuir cette maudite île. Discorde stoppa donc toute retraite d’un geste de la main. « Attend un peu…disons que j’accepte tes pitoyables excuses pour le moment…me jurerais-tu fidélité et obéissance pour te faire pardonner, sur le long terme diront nous.. » La grecque se félicita de ce coup de maitre. Certes ce n’en était pas véritablement un tant qu’il n’aurait pas dit oui à sa proposition, mais l’idée même qu’elle venait d’avoir méritait des applaudissements.

« Il va de soi que si tu acceptes tu seras sous ma protection, je suis une déesse généreuse et je prends soin de mes adeptes. Je t’expliquerais donc comment tu m’as froissé pour que tu ne recommence pas. Et tu si tu es un bon disciple tu pourrais même diriger mon culte dans ce lieu de désolation. » Eris s’impressionnait elle-même. Tant d’éloquence en si peu de temps et surtout l’occasion en or qui s’offrait à sa noble personne. Bon cela ne signifiait pas qu’elle avait convaincu l’animal mais il lui paraissait ce jour tellement malléable et soumis. Grand bien lui fasse et à la déesse également. Elle ne pouvait pas ne pas profiter de cette opportunité. C’eut été trop bête de sa part. « Si tu as compris et que tu te repends véritablement, baise-moi les pieds. Ensuite nous discuterons. » La brunette offrit un joli sourire doux à son interlocuteur et dans le même mouvement, elle releva le bas de sa robe et avança son pied pour appuyer son propos. Le moment était décisif, la demoiselle le savait. Son avenir et peut-être même le futur de sa mythologie pouvait dépendre de cet instant. Est-ce que ce bœuf était aussi stupide qu’il en avait l’air ou bien son état improbable qu’il lui dévoilait cette nuit-là, pourrait leur être profitable à tous les deux. Car à lui, un peu de discipline et de politesse ne pourrait pas lui faire de mal. Et Eris ne mentait pas, elle prendrait bien soin de lui, s’il se soumettait à son pouvoir. Et nul doute qu’il pourrait l’aider à semer la discorde encore bien plus. L’incarnation des conflits avança encore sensiblement son pied avec un mouvement de tête discret pour signifier qu’elle attendait sa réponse en action plutôt qu’en mot. Elle exulterait de joie après.


made by pandora.




I wanna be bad I make bad look so good I got things on my mind I never thought I would I, I wanna be bad I make bad feel so good I'm losing all my cool I'm about to break the rules I, I wanna be bad †
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Dim 9 Mar - 18:08

Kaeso ne comprend pas vraiment pourquoi il sent une odeur de surprise émaner de la déesse. Peut-être qu'il en a trop fait ? Effectivement, ce n'est pas tous les jours que les jeunes hommes s'inclinent. C'était peut-être un peu trop théâtral mais... Bah, ce n'est pas si grave. Cela ne fait pas non plus si longtemps qu'il a ce corps, il ne connaît pas encore très bien les usages. Il a juste appris à ne pas s'emmêler les pinceaux avec ses nouveaux organes et à se tenir droit. Il y a de sérieuses lacunes dans son éducation. Peut-être que la dame aurait pu l'aider, si elle avait été sa déesse ? Il la fixe de ses yeux calmes, attendant patiemment sa réaction. Elle lui fait alors une proposition qui lui paraît... étrange. Lui jurer obéissance et fidélité ? Se mettre sous sa protection ? Une chose est sûre : avec sa courtoisie, Kaeso ne pensait pas du tout obtenir ce genre de résultat. Surtout que cela ne correspond pas du tout à ses objectifs. Surtout que c'est un peu trop généreux à ses yeux. Légèrement dégrisé - mais pas totalement, il a quand même bien bu -, Kaeso se renfrogne un peu et l'observe avec suspicion. Même lui, avec autant d'alcool, flaire l'embrouille. Il n'est pas né de la dernière pluie. Il est tout de même un être multi-millénaire et, même s'il a toujours été un animal, cela ne veut pas dire qu'il est stupide. Il existe quelque chose de très pratique, qui s'appelle l'instinct de survie. Et celui de Kaeso s'anime juste à ce moment. Il dévisage la jeune femme, puis pose les yeux sur son pied découvert. Sa proposition semble sérieuse. Elle est même très tentante. Cependant, Kaeso ne peut pas accepter.

« Je suis désolé, madame, il va me falloir dire non. Je ne vous connais pas, et prendre une pareille décision dans de telles conditions, ce serait irréfléchi. Vous comprenez, j'ai déjà mes propres dieux. »

Même s'il ne sait absolument pas qui ils sont, et ne les a jamais rencontrés. Ce sont ses dieux. Kaeso est un bon Catoblépas : s'ils veulent qu'il les vénère, il le fera. Même s'il n'a jamais eu besoin d'eux, il sait très bien qu'ils sont là, et qu'ils lui ont permis de connaître son existence paisible de buffle. Si cette déesse n'est pas la sienne, il ne la vénérera pas. Il ne réagit pas encore comme un ennemi, non, il est encore trop saoul pour cela. Mais désormais, il se méfie. Peut-être que si elle le rejette, c'est parce qu'elle lui a déjà fait pareille proposition, et qu'il l'a refusée. Pour le savoir, il lui faut poser une question cruciale.

« Pourriez-vous me donner votre nom, s'il vous plaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
Eris
avatar Messages : 1285
Date d'inscription : 01/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Déesse Greque
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   Jeu 13 Mar - 10:21

Autant dire que la réponse négative du buffle fit s’évanouir en un instant tous les espoirs d’Eris. Elle hésita entre lui accorder un semblant d’intelligence ou le traiter une fois de plus d’idiot pour refuser une telle proposition. Après la façon dont il l’avait traité les fois précédentes, il refusait l’absolution et sa protection. Quel petit impertinent, cet animal ne méritait pas mieux que son mépris. Seulement l’idée était trop bonne pour laisser son ego se mettre en travers de son plan. Discorde tenta donc de garder une prestance neutre pour ne pas le faire fuir. Elle comprit son erreur quand il demanda à la grecque comment elle s’appelait. Effectivement il y avait quelque chose qui clochait chez lui. De quel maléfice étai-il la victime pour en plus se souvenir d’elle et de la véhémence avec laquelle il la traitait auparavant. Elle rigola donc et fit un geste de la main qui signifiait que tout cela n’était que des pacotilles. « Je suis la grande Eris et comme tu es grec toi aussi, je fais partie de tes dieux enfin. Et je suis prête à t’accorder mes faveurs…si tu souhaites faire de moi ton unique divinité. » Ce plan était trop bon, trop machiavélique pour le laisser échouer. D’autant qu’il y avait une part de vérité dans tout cela. Si ce petit vaurien acceptait sa proposition, elle oublierait qu’il l’avait traité comme un mécréant et lui accorderait véritablement son pardon s’il pouvait lui être utile. Elle imaginait déjà qu’on puisse construire ici même un temple à son effigie, des fidèles demandant ses grâces et la jalousie des autres dieux, qu’importe leur mythologie. Oui ce serait jouissif ! Cependant, il fallait déjà qu’il dise oui ce crétin !

« Il faut savoir faire table-rase du passé, et je suis prête à oublier tes offenses si tu revenais sur le droit chemin… » Elle sourit et s’accroupis pour se mettre face à lui, et glisser la main sur sa joue. Une caresse tendre, telle une mère, ce qu’elle était. « Cependant, il va sans dire que si tu refusais…cela ferait un offense de plus et que je ne pourrais pas rester magnanime éternellement. Et que si Zeus, lui-même apprenait que tu es une mauvaise graine, il pourrait te retirer le privilège de ce corps humain… » La brune fit semblant d’être triste pour lui, mais surtout pour elle si elle gaspillait cette opportunité. Et puis en plus c’était un mensonge, elle ne pourrait jamais obtenir cela ne sachant pas comment il avait véritablement obtenu ce corps. Mais comme le disait l’adage, qui ne tente rien n’a rien. Et Discorde devait tout tenter pour obtenir ce qu’elle voulait. Sinon et bien, elle le punirait comme il se doit ! « Alors mon petit…quel est ton choix maintenant ? »

made by pandora.




I wanna be bad I make bad look so good I got things on my mind I never thought I would I, I wanna be bad I make bad feel so good I'm losing all my cool I'm about to break the rules I, I wanna be bad †
TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Savior ▬ Kaeso   

Revenir en haut Aller en bas
 

Savior ▬ Kaeso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-