Partagez | 
 

 S.O.S [Helga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: S.O.S [Helga]   Dim 3 Nov - 9:30

Privé

S.O.S


Helga & Maïlys

Seule dans la chambre que l'on m'avait attribué dans le quartier Latin sans que je ne sache vraiment ce que j'y fasse, je tentais tant bien que mal d'apaiser mes douleurs au niveau de mes brûlures. Il faisait si chaud ici, et c'est bien connu: la température haute fait se dilater les pores... Or, mes brûlures n'avaient pas besoin d'être dilatées pour me faire mal, alors imaginez la douleur... Pensive, je passais de l'eau fraiche dans mon cou, sur mon bras et le bas de mon visage, repensant à mon frère qui aurait donné sa vie pour me payer une chirurgie réparatrice. Où était-il aujourd'hui ? Et Angie ? Etaient-ils restés sur terre ? A cette pensée, ma vue se brouilla de larmes brûlantes et douloureuses. Epuisée, je finis par me rendormir, bercée par mes sanglots silencieux.

-Maïlys ! Maïlys, réveille-toi !

J'ouvrais doucement les yeux, ceux-ci étant gonflés par les larmes versées.

-Tu as vraiment mauvaise mine... Ecoute, mon sang de Romaine m'obligerait à te faire soigner par l'un des nôtre mais... Il y a des rumeurs qui disent comme quoi, une personne serait capable de penser n'importe quelle blessure à l'aide de plantes etc. On ne sait pas vraiment qui elle est, créature ou Demi Déesse... mais peu importe. Va la voir, elle pourra surement quelque chose pour tes brûlures.

Quelques heures plus tard, je me trouvais à l'endroit que la Romaine m'avait indiqué. Il faisait moins chaud, ici, mais mes brûlures me tiraillaient toujours la peau. Je n'avais aucune idée de la personne que j'allais rencontrer, mais insouciante comme je l'étais, j'avais écouté la Romaine qui m'avait conseillé de me faire soigner par l'inconnue. Je finis par enfin trouver la maison recherchée: reculée, presque perdue. Je me demandais qui pouvait bien vivre là: une Demi Déesse ? Pourtant, je vivais avec les miens, moi. Une Créature alors ? Mais de quelle mythologie ? Je fis la moue, avant de toquer à la porte.

-Il y a quelqu'un ? J'aurai... j'aurai besoin de votre aide, s'il vous plait, réussis-je à dire alors que les larmes me montaient déjà aux yeux.

image 1 : créateur | image 2 : créateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Dim 3 Nov - 11:14

Helga n'était pas dans la maison: elle était en train de prendre soin de ses bêtes dans l'étable. Du fait de son petit nombre de moutons, elle pouvait se permettre de les examiner tous les uns après les autres avec le plus grand soin. Et raison de plus ce jour-là. L'unique agneau qu'elle avait gardé cette année là n'était franchement pas en grande forme. La gydia l'avait trouvé couché dans la paille, l'air complètement ailleurs et n'avait rien pu faire pour le convaincre de se lever et d'aller courir dans le pâturage aux cotés de sa mère.

Helga avait donc enveloppé l'agneau dans son châle bleu et déposé dans la paille pendant qu'elle faisait sortir ses aînés, ainsi que le cheval Brokkari qui piaffait d'envie de se dégourdir les jambes. Elle se pencha ensuite sur son petit malade, qui semblait vraiment mal en point. Elle allait retourner dans la maison pour le mettre au chaud, puis essayerait de savoir ce qui n'allait pas exactement. Et surtout, l'isoler du troupeau jusqu'à ce qu'il soit guéri: il ne manquerait plus qu'il refile sa grippe aux autres moutons.

La gydia ramassa l'agneau et le tint contre elle pour le réchauffer. Elle allait encore faire un tour dans son jardin pour visiter la tombe d'Ingrid et venait à peine de s'y pencher, qu'une voix appela de l'autre coté de la maison. Et si une chose faisait dresser l'oreille à Helga, c'était qu'on l'appelle à l'aide. S'excusant mentalement auprès de l'âme de sa fille adoptive, elle quitta précipitamment le jardin pour revenir sur l'avant de la maison, toujours son agneau dans les bras.

Une très jeune femme se tenait près de la porte, l'air désespéré et le cœur de la gydia se fendit quand elle s’aperçut qu'Ingrid aurait exactement le même age si elle avait vécu. Elle prit toutefois une expression maternelle et rassurante en s'avançant vers la fille qui attendait.

"Allons, allons, pas lieu de pleurer, mademoiselle..." dit-elle doucement de sa voix posée au fort accent islandais, tout en poussant la porte pour l'inviter à entrer."Je suis là. Qu'est ce que je peux faire pour vous? Entrez, asseyez vous."

Helga entra la première et posa son agneau devant la cheminée. Le feu était éteint et il n'en restait que des braises rougeoyantes. Elle jeta une bûche dessus et souffla de toutes ses forces pour faire jaillir une flamme, puis caressa la tête de la petite bête tout en se redressant. Elle s'assit ensuite face à la jeune femme.

"Qu'est ce qui vous amène?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Lun 4 Nov - 16:59

Alors que je finis par perdre espoir devant cette porte qui ne s'ouvrait pas, j'étais sur le point de faire demi tour lorsqu'une voix m'interpella. Une femme, agée de la trentaine surement, aux cheveux longs et ondulés, portait un agneau contre sa poitrine. A sa voix douce, je souris. Son regard était bienveillant et la bête semblait sereine dans ses bras, elle devait donc être une personne de confiance. "Tu es trop naïve" me dirait mon frère. Mon coeur se pinça en repensant à Maxence, et je fus contente que l'inconnue me propose de rentrer chez elle, ce qui m'éloigna de mes pensées négatives.

Je m'assis donc là où elle m'avait proposé de m'asseoir et attendis, patiemment, qu'elle en ait terminé avec la jeune bête. Je fus extrêmement attendrie par ce que je voyais: j'aurai moi aussi aimé aider les animaux. Dans mon âme d'enfant, les animaux représentaient les amis de toujours, les gentils, les fidèles. Je souris quand elle finit par me réaccorder de l'attention. Elle me demandait ce qui m'avait fait prendre la décision de venir ici. Je fis la moue et, sans un mot, retirai mon écharpe qui couvrait mes brûlures du cou et remontais ma manche, afin qu'elle voit l’ampleur des dégats.

-C'est arrivé avant l'exil. Un... incendie... rien que ce mot m'arrachait des frissons. Sur Terre, j'avais de quoi me soigner. Ici... les brûlures me font extrêmement mal. Surtout qu'il fait chaud, dans le quartier Romain... ça accentue les douleurs....

Je la laissais examiner mon bras, puis mon cou et mon visage, avant d'ajouter.

-Je ne sais pas si je devrai vous le demander mais.. vous êtes qui, exactement ?

Beaucoup n'auraient jamais posé cette question, ou alors pas directement. Et mon frère me tuerait s'il savait que je me mettais en danger ici. "Trop naïve" me dirait-il... et il avait surement raison. Qu'est-ce que je ferai, moi, si cette femme souhaitait garder son identité secrète, et me tue pour avoir osé lui demander qui elle était ? Mais trop insouciante pour y penser, je me contentais de sourire, attendant sa réponse, curieuse de savoir de quelle mythologie elle venait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Lun 4 Nov - 21:35

Helga contourna la table et examina les blessures que sa jeune patiente lui présentait. Elles n'étaient pas bénignes hélas! Et bien mal soignées qui plus est, si bien qu'elle ne put retenir une grimace de douleur par compassion en imaginant le frottement des vêtements sur les brûlures, sans onguent protecteur et sans bandages. L’inconscience de certains blessés était souvent effroyable. Oh ce n'était pas de la faute de cette jeune dame, mais elle ne se rendait vraisemblablement pas compte du mal qu'elle se faisait en laissant ainsi ces brûlures sans protections! Sans soins passe encore, c'était mieux que d'essayer de se soigner et de faire une bêtise, mais sans même un bandage!

"Ce n'est pas si grave..." minimisa la gydia pour rassurer sa patiente."J'en viendrais à bout. C'est très étendu? Vous en avez sur le reste du bras? D'ailleurs si vous êtes aussi brûlée sur le ventre et la poitrine il faudra me le montrer pas de pudibonderie!"

On lui avait déjà fait le coup! Un homme était entre autre blessé à la fesse et avait "omis" de l'entretenir de cette blessure en venant la voir. Cela lui avait valu trois jours et trois nuits de lutte interminable contre l'infection. Helga s'était alors promis une chose: elle ne voulait plus JAMAIS passer plusieurs journées à soigner une infection de la fesse causée par un excès de fierté.

La question de sa patiente la fit sortir de ses souvenirs désagréables. Ce qu'elle était?

"Une gydia, une prêtresse des dieux nordiques. Je suis également guérisseuse." elle leva ensuite la tête et sourit à la jeune femme: "Rigoureusement humaine, rassurez vous."

Helga se redressa et se dirigea vers son vaste, très vaste placard à remède et choisit un gros pot de pommade de souci. Cela soulagerait la douleur, puis il faudrait bander et attendre que cela passe. Elle chercha ensuite un gros rouleau de bandages: le cou et les bras de la patiente devraient être bandés entièrement, bien que son visage n'en aurait heureusement pas besoin. La gydia déboucha le pot et renifla la pommade pour s'assurer qu'elle était encore bonne, puis posa tout son matériel sur la table.

"Je vais vous laisser la pommade après l'avoir appliquée, vous en remettrez régulièrement et vous garderez bien vos bandages."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Mer 6 Nov - 11:18

L'inconnue vint alors examiner mes blessures. D'après elle, il n'y avait rien de grave dans ce qui m'était arrivé et, naïve, je souris, la croyant sur parole. Finalement, mon frère s'était inquiété pour rien ! Elle me demanda alors si j'avais d'autres brûlures.

-Seuls mon bras, mon cou et une partie de mon visage ont été touchés. Et heureusement !

Elle répondit alors à ma question. Une gydia... prêtresse des dieux nordiques.. Je n'y comprenais pas grand chose. Ca voulait dire quoi ? Qu'elle était une créature nordique ? Puis, elle répondit sans que je lui demande à ma question intérieure: rigoureusement humaine. HUMAINE ! J'ouvris de gros yeux, bouche bée devant cette révélation.

-Vous... Vous voulez dire qu'il y a des Humains ici ? Vraiment ?

J'étais heureuse. Si des humains vivaient ici, mon frère et Angie étaient surement sur Néméïl, alors ! J'avais cru les perdre en venant ici mais peut-être ont-ils réussit à prendre le passage vers cette terre d'exil eux aussi ? Les yeux pétillants de joie, je me pinçais les lèvres pour retenir mon trop plein de bonheur.

Elle alla alors chercher de quoi me soigner et, attentive, je suivais chacun de ses gestes. La pommade qu'elle m'appliqua eut un effet apaisant tout de suite. L'effet fut presque glacé même, ce qui me fit beaucoup de bien sur mes plaies qui me brûlaient la peau. Elle finit ses soins par des bandages et me dit qu'elle me laisserait de quoi me soigner pour quand je repartirai. Je lui souris.

-Merci, c'est vraiment gentil.

Me voilà bandée de partout ! Je fis la moue, remarquant que je ne pouvais plus vraiment bouger mon bras gauche à mon aise, et que le bandage au niveau de mon cou me démangeait un peu. Bon, tant pis, il vaut mieux ça que les tiraillement incessant et douloureux de mes brûlures.

Je ne sais pourquoi, une pensée me vint alors à l'esprit. Au Quartier Romain, on m'avait prévenu que cette femme pouvait être une créature, une Déesse ou une Demi Déesse. Mais jamais on ne m'avait dit qu'elle serait peut-être humaine.

-Au fait je... je voulais savoir... les autres, ils savent que vous êtes humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Jeu 7 Nov - 21:55

La jeune femme paru surprise d'apprendre la présence d'humains sur Némeïl. Helga leva un visage amusé de son bras qu'elle enduisait soigneusement de pommade avec un petit sourire. Qu'est ce qu'il y avait comme étrangers ici ces derniers temps! Il y en avait si peu qui semblaient se rendre compte de la présences d'autres humains qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de trouver ça drôle.

"Plein!" dit-elle, amusée. "Tout un village de l'autre coté de la colline!"

La gydia pointa l'arrière de sa maison d'un doigt gluant de pommade. Un petit chemin traversait son jardin, contournait la tombe d'Ingrid et descendait les pentes boisées de la colline, donnant sur le camp humain qui avait une population à peu près équivalente à celle d'un village. C'était à un quart d'heure de marche et environs cinq minutes de cheval, bien plus proche qu'Helga ne l'avait jamais été de ses voisins. Ceux qu'elle avait en Islande était une famille de fermiers habitant à une journée et demi de chevauchée!

Elle acheva l'appliquation de la pommade, puis s'essuyant les mains sur sa robe, prit ensuite le rouleau de bandage sur la table et entreprit de momifier consiencieusement le bras de sa patiente jusqu'à l'épaule en veillant à la laisser assez libre de ses mouvements.

"Il n'y a pas de quoi, il n'y a pas de quoi..." répondit machinalement la gydia avant de réaliser ce qu'avait dit après la jeune femme: "Comment ça, les autres?"

Helga ne comprenait pas. Elle n'avait eu de contact avec aucun dieu depuis son arrivée sur Némeïl, malgré qu'elle ait rencontré diverses créatures étranges. A moins que cette demoiselle soit elle même une déesse, auquel cas elle l'avait traité avec bien trop de familiarités. Elle avala sa salive, soudain bien angoissée. Il ne lui manquerait plus que le courroux d'une divinité qui ne s'estimait pas bien servie! En même temps, si elle s'était présentée à elle sous forme humaine...

La gydia ne comprenait plus grand chose et elle commençait à avoir très chaud. Elle s'assit sur une chaise et pour se donner une contenance, hissa son agneau malade sur ses genoux, puis alors seulement, leva à nouveau le regard vers sa patiente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Lun 11 Nov - 19:51

Je me sentis revivre lorsqu'elle me parla du village d'Humains qu'il y avait non loin. J'avais déjà envie de les rejoindre, déjà envie de retrouver mon frère et ma meilleure amie, de leur sauter au cou. Mon regard dû s'illuminer et mon sourire allait jusqu'à mes oreilles. La "Gydia" -je ne savais toujours pas ce que cela signifiait exactement- termina de prendre soin de moi. A son regard dans le vide, je compris qu'elle ne m'écoutait plus vraiment alors que le ma remerciais. Tant pis, je tentais tout de même de lui poser une question, espérant qu'elle m'écoutait un minimum et qu'elle me répondrait. Visiblement, je fis mouche.

-Comment ça, les autres?

Quoi ? Elle n'était pas au courant ? J'arquais un sourcil. Comment une Humaine pouvait-elle se retrouver ici sans le vouloir ? N'avait-elle pas fait le voeu de rejoindre les Divinités comme mon frère, Angie et moi ? J'haussais les épaules.

-Bah, les Dieux. Vous ne les avez pas encore rencontré ? Moi, je ne sais pas pourquoi, j'ai atterri dès le départ dans le quartier latin. C'est une Déesse qui m'a d'ailleurs conseillé de venir vous voir. Mais.. elle a précisé ne pas savoir de quelle nature vous étiez. Du coup, je me demande si... si les Divinités sont au courant de notre présence ? J'ai l'impression d'être la seule Humaine a être parmi eux, alors je n'ai pas osé leur en parler. Vous pensez qu'ils le prendraient mal, de nous savoir parmi eux ?

En effet, après tout, s'ils se retrouvaient tous ici c'était à cause d'Humains comme nous. Peut-être souhaitaient-ils se venger ? Je fis la moue. Ou alors, peut-être que finalement, ils sont si bien ici qu'ils seraient plutôt reconnaissant ? La voix de mon frère retentit à mon oreille: "Tu es trop naïve Maïlys". Je soupirais. Il aurait sûrement raison. Ils nous en veulent surement encore... Alors comment faire ?

-En tout cas, je suis contente de rencontrer une autre Humaine, ça fait longtemps ! Vous n'auriez pas croisé un bel homme de vingt cinq ans, brun aux yeux clairs, accompagné d'une brune aux yeux foncés et au teint halé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Dim 17 Nov - 20:12

Les dieux? Non bien sûr qu'Helga ne les avaient pas rencontrés et pour être honnête, elle n'avait à aucun moment cherché à le faire. Elle était extrèmement pieuse et elle portait donc une crainte respectueuse à ses divinités qui l'empêchait totalement de faire le premier pas vers eux. Si ils voulaient rencontrer une petite gydia comme il y en avait eu des centaines parmis leurs adorateurs, ils viendraient vers elle, mais elle estimait qu'il ne lui appartenait pas d'aller vers eux autrement que par la prière plusieurs fois par jour et une dévotion sans limite. Elle pensait que les dieux d'Asgard étaient certainement aux courant de sa présence, puisqu'elle les priait plusieurs fois par jour, mais n'aurait juré de rien et ne préféra pas en informer la jeune femme.

"Peut-être portez vous en vous un héritage dont vous n'avez pas connaissance..." répondit laconiquement Helga aux interrogations de sa patiente. Une demi-déesse, elle en était pratiquement sûre maintenant. "Je ne pense pas que les dieux apprécieraient beaucoup de savoir notre présence ici et c'est compréhensible."

La jeune femme fit ensuite la descriptions de deux individus, probablement des proches qu'elle avait visiblement perdus de vue. Embarassée, la gydia carressa l'agneau, qui soupira sur ses genoux. Quelles chances y avaient-il pour que les amies de cette demoiselles soient mort pendant le tranfert comme cela avait été le cas d'Ingrid? Il y avait énormément de gens qui correspondait à cette description au village!

"Je connais presque tout le monde, mais il y en a beaucoup qui son beaux avec des cheveux et une peau sombre. Vous avez des noms, peut-être?"

Helga priait mentalement pour pouvoir répondre qu'en effet, elle les connaissait et qu'il habitaient dans le village, qu'ils allaient bien... Ce serait terrible pour la brûlée de se retrouver seule au monde! Elle ne connaissait que trop bien cette sensation d'avoir des gens aimés à ses cotés, puis soudain de se voir arracher ses compagnons. Elle avait cru mourir à son tour en constatant la mort de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Mer 20 Nov - 10:25

La femme en face de moi caressait avec tendresse la petite bête blottie dans ses bras. Cette scène me donna le sourire, attendrie par le 'don' qu'avait Helga dans sa relation avec les animaux. Elle fit alors une allusion à un 'héritage' qui me fit perdre mon sourire. Quelque chose dont je n'aurais pas connaissance... Ah oui ? J'haussais les épaules. L'inconnu, le mystère, ce n'était vraiment pas mon truc. Je laissais donc cette idée en suspend, n'y prêtant pas vraiment d'attention, préférant porter des œillères.

Elle enchaina alors sur le sujet des Dieux. Je souris à nouveau.

-C'est que vous me faites confiance alors, pour m'avoir avoué votre identité ?

Confiance, j'adorai ce mot. Il était ma plus grande faiblesse, mais peu importe. Moi non plus, je ne me serai jamais méfier de la personne en face de moi, et lui aurai révélé mon humanité sans problème. Çà aurait été un soucis si cette personne aurait été une Divinité rancunière, mais je n'aurai pas vu le danger venir, comme à mon habitude.

-Je connais presque tout le monde, mais il y en a beaucoup qui son beaux avec des cheveux et une peau sombre. Vous avez des noms, peut-être?

-Maxence et Angie. A mon avis, ils doivent rarement se séparer, donc si vous les avez croisé, c'est sûrement ensemble.

J'avais énormément d'espoir (comme toujours, en fait) et j'avais la conviction qu'elle allait m'apporter une solution.

-Et pour en revenir aux Dieux... Si j'ai bien compris, vous soutenez plutôt les Nordiques ? Je ne les connais que très peu... j'ai toujours été fascinée par les Divinités Romaines, c'était à peine si je savais que d'autres croyances étaient possibles !


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Ven 22 Nov - 21:49

Helga continua à cajoler l'agneau sur ses genoux tout en discutant avec la jeune femme. De quel dieu cette petite pouvait-elle être la fille? Si elle connaissait la mythologie scandinave par coeur, elle aurait eu bien du mal à citer plus de cinq dieux romains ou grecs. Enfin, tout ça si sa patiente était réellement une demi-déesse. Elle n'avait pas de certitudes après tout, même si cela lui semblait probable.

"Comment voulez vous que mes patients me fassent confiance si je ne leur fait pas confiance?" répondit Helga en souriant.

C'était la pure vérité. Il n'y avait qu'en se mettant elle même à nu qu'elle parvenait à faire baisser leur garde à certains de ses malades, qui autrement resteraient crispés et tendus, ce qui pénaliseraient leur guérison. Helga était généralement très intime avec ses patients, non seulement parce qu'elle les avaient entourés de soins attentifs tous le long de leur maladie, puis de leur convalescence, mais également parce qu'ils savaient souvent beaucoup de choses sur elle. La relation d'une guérisseuse et de son malade était souvent unique.

La gydia prit donc le temps de réfléchir. Les noms lui étaient familliers, incontestablement, mais celui de Maxence lui semblait plus proche. Elle l'avait probablement déjà croisé.

"Je crois que je connais Maxence de vue, mais je ne pourrais pas vous dire si il est au village en ce moment, je crois qu'il se déplace beaucoup." déclara Helga, avant d'ajouter: "Vous devriez aller voir là bas. Je vous indiquerez le chemin et si vous savez monter, je vous prêterais mon cheval pour que vous y soyez plus vite."

La gydia observa un instant les réactions. Maintenant qu'elle venait de déclarer à la jeune femme qu'un de ses amis se trouvait peut-être au village, elle n'avait certainement plus envie de se faire faire une conférence privée d'Asatru, la foi en les dieux nordiques, par une vieille gydia solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Sam 23 Nov - 11:03

La gydia me répondit qu'il fallait instaurer de la confiance entre elle et ses patients. Mais alors, si un jour, c'était un Dieu qui venait lui demander des soins, lui dirait-elle qu'elle est humaine ? Elle aurait sûrement raison de le faire, jamais un Dieu ne ferait de mal à une guérisseuse. Ou du moins, c'était ce que mon esprit enfantin croyait. Je l'observais dans sa manière de faire avec l'agneau, vraiment trop mignon.

Puis, son regard s'éclaircit lorsque je lui donnais les noms de mes deux partenaires. Elle les connaissait ! En effet, le nom de Maxence lui disait quelque chose. D'après elle, celui-ci bougeait beaucoup en ce moment. Il était donc à ma recherche ! Mes yeux pétillèrent de joie. Elle me proposa alors de me montrer le chemin vers le camp humain. Des frissons d'excitation parcoururent mon corps. J'allais retrouver mon frère, l'homme le plus important de ma vie. Elle me proposa alors son cheval. Je fis la moue. Je n'étais pas une grande aventurière, marcher m'allait beaucoup mieux.

-Je vais y aller à pied, je préfère. Merci de m'aider, vraiment. Par où dois-je aller ?

Je me levais, prête à rejoindre mon frère. J'espérais vraiment qu'il se trouverait au camp, ou au moins Angie, quelqu'un qui m'est familier, proche, ma famille quoi. Je ressentais un profond manque les concernant, je n'avais pas vu un visage familier depuis des jours, et je me sentais perdue. Helga allait m'apporter une solution, la plus belle qui soit si cela me permettait de retrouver mes deux repaires.

-Je n'ai pas d'argent pour vous payer, cependant... Est-ce qu'il y a quelque chose que je pourrai faire pour vous, pour vous remercier de vos soins et de votre aide ?


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Lun 25 Nov - 17:12

Helga était contente d'avoir pu aider sa patiente: si elle ne retrouverait jamais dans ce monde sa chère fille spirituelle et amie, ce n'était pas le cas de tout le monde. La petite retrouverais ses compagnons et sa vie en serait améliorée, car la pire des brûlures est moins cuisante avec des gens aimant autour de soit. La gydia regarda sereinement sa patiente se lever en lui demandant de lui indiquer le chemin.

"Je vais faire mieux, je vais vous accompagner un peu." répondit-elle calmement en se levant sans se presser.

Quand on vivait à l'écart du monde, il était important de réagir vite quand sa vie était en danger, mais également d'agir calmement tout le reste du temps afin de ne pas se mettre dans une situation délicate par trop d'empressement. Ce commandement, Helga l'appliquait tous les jours. Elle était active en continu, mais jamais avec précipitation. Sans se presser, elle posa son agneau sur le tapis en veillant à ce qu'il soit bien installé, puis éparpilla les braises du feu avec son tisonnier pour éviter qu'elle ne reprennent et ne fichent le feu à sa cahute toute en bois.

Helga noua ensuite dans un chiffon le pot de pommade de soucis et un gros rouleau de bandage pour le tendre à la brûlée.

"Vous ne me devez rien." répondit-elle avec bienveillance. "Soignez vous bien, changez régulièrement vos bandages et repassez me voir dans une semaine."

La gydia décrocha son châle, sur un clou près de la porte et sortit, en invitant la jeune femme à la suivre. Elle referma soigneusement le battant, pour éviter qu'un renard ou un loup alléché par l'odeur de l'agneau, se sente pousser des ailes et ne vienne fouiner dans la maison pour boulotter l’innocente bestiole. Helga entreprit de contourner la maison, suivie par sa patiente.
Elles longèrent quelques instants l'enclos où paissaient le cheval Brokkari et les brebis cornues si particulières à l'Islande.

Toujours sans s'y arrêter, elles traversèrent le jardin, un peu désolé au début de la saison froide. Juste avant les premiers arbres, elles croisèrent également le petit cairn qui marquait la tombe d'Ingrid, puis passèrent devant l'autel où Helga priait chaque matin.

"Je vais vous accompagner jusqu'au sommet de la colline, après, le chemin est plus marqué et vous n'aurez aucun mal à trouver le camps." expliqua-t-elle en commençant à gravir la pente boisée derrière laquelle se tenait le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Ven 29 Nov - 11:22

Je suivais la Gydia des yeux. Elle paraissait bien loin des Humains habituels, en fait. Je ne m'en étais pas encore rendue compte, mais j'imaginais très mal Helga vivre dans une société moderne. D'où venait-elle ? Pas d'une grande ville en tout cas. Elle était proche des animaux, ce qui me fit porter mon choix vers un coin plus reculé. Peut-être avait-elle toujours vécu dans la nature ? Alors, ce serait pour cela qu'elle ne vivrait pas dans le camp Humain ?

Elle me proposa de me guider jusqu'à la mi chemin vers le camp et je souris, très peu désireuse de me perdre. Elle me donna ensuite de quoi me soigner et me demanda de revenir dans une semaine.

-Je n'y manquerai pas !

Et puis, la revoir me ferait plaisir, non seulement pour sa précieuse aide mais parce que je la trouvais fort sympathique et que, peut-être, je pourrai passer du temps avec elle et ses animaux ? J'avais toujours rêvé d'avoir des animaux. Mais vivre à l'orphlinat ne permet pas ce genre de chose. Et après ma fuite, la vie de mon frère a été si chargée que finalement, je n'avais plus osé lui en parler. Mais peut-être que si je le retrouvais ici, on pourrait envisager de vivre avec des animaux, dans notre maison à nous ?

Je la suivis dehors, toute bandée, et ce qu'elle m'avait donné dans ma sacoche en bandoulière. On traversa plusieurs enclos, et je n'eu pas vraiment le temps d'observer les animaux qui nous entouraient et que je ne connaissais pas, suivant de près la Gydia de peur de la perdre.

-Je vais vous accompagner jusqu'au sommet de la colline, après, le chemin est plus marqué et vous n'aurez aucun mal à trouver le camps.

Je souris, avant de lui demander:

-Vous êtes originaire de quel pays ? Moi, je suis Américaine...


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Ven 29 Nov - 21:24

Le sous-bois était épais: il y avait des fougères, des jeunes arbres, des plantes diverses et des buissons. C'était par ici qu'Helga venait l'été ramasser des baies.n en trouvait des kilos dans les environs, mais également des glands, des faînes et des châtaignes par paniers entiers, du cresson et des massettes dans un étang tout proche et des champignons en automne. Rien que grâce à la forêt, son garde-manger était aux trois quarts plein. La gydia ramassait aussi dans les plaines toutes sortes de fleurs et de graminées comestibles qu'elle faisait sécher. Son hiver passait sans luxe, mais sans faim au moins.

Helga guida donc la jeune femme à travers un petit sentier tortueux s'engageant entre d'épais buissons de myrtilles durant quelques minutes, puis montant d'un coup le long de la colline quand la végétation au sol devint moins épaisse. Bien qu'habituée au trajet, elle était légèrement essoufflée par la montée et ce fut de manière un peu hachée qu'elle répondit à sa patiente.

"Je suis islandaise. C'est un très beau pays que le mien, mais celui-ci le vaut, je trouve."

La gydia resta pensive. L'Amérique. Pour elle, ce n'était qu'un vague pays à l'ouest du sien, remplit de gens obèses occupés à faire la guerre à des pays qui n'avaient rien demandé. Dans cette vision si manichéenne, Helga n'avait jamais imaginé que de gentilles jeunes femmes adorant les dieux anciens pouvaient y vivre. Là-dessus, elles atteignirent le sommet de la colline. Elle s'appuya à un arbre pour reprendre son souffle et sourit à sa patiente.

"Vous voyez, il y a un peu de fumée derrières les arbres?" indiqua-t-elle en pointant une direction du doigt. "C'est là-bas! Et si vous perdez le chemin, suivez juste la direction plein nord, vous finirez par tomber dessus."

La gydia se redressa et rejeta en arrière son épaisse crinière rousse. Le chemin était parfois un peu effacé, cette précision n'était pas de trop: il serait dommage que la petite se perde si près du but! Elle fini par dénouer son châle pour le lui mettre sur les épaules.

"Il fait frais dans la forêt." expliqua-t-elle. "Je crois que le moment est venu de nous dire au revoir, mon enfant. Je prierais pour vous, parole de gydia. Si vous rencontrez une difficulté au village, dites que vous êtes là de la part d'Helga, d'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Jeu 12 Déc - 11:57

Je fus assez peinée de voir que la gydia montait avec mal la côte que nous entamions, ainsi je passais un bras sous le sien pour l'aider. N'étant pas non plus habituée à pratiquer un sport, c'est à notre rythme -et donc pas très vigoureusement- que l'on atteint le sommet. Elle venait de m'apprendre qu'elle venait d'Islande. Rêveuse, j'imaginais de magnifiques paysages gelés, des gens chaleureux et aimants. Je voulais bien la croire quand elle disait que c'était un beau pays. Et je souris lorsqu'elle compara Néméïl à l'Islande.

-Vous savez, dans le quartier Latin, il n'y a rien qui pourrait vous faire penser à votre pays natal !

Elle m'indiqua alors le chemin pour continuer seule. Je pris une profonde inspiration. Il allait falloir que je me montre forte, adulte. Une chose que je n'ai jamais su faire, toujours protégée et aiguillée par mon frère. Mais si je voulais le retrouver lui et ma meilleure amie, il fallait que je me montre courageuse pour une fois. Je souris à la guérisseuse, reconnaissante. Elle me tendit alors son châle, avant de me donner un dernier conseil et de me dire qu'elle prierait pour moi.

-Vous êtes vraiment une personne merveilleuse Helga. Je vous remercie du fond du coeur. Je passerai vous voir la semaine prochaine, comme convenu. Et j'en profiterai pour vous ramener quelques herbes médicinales que je pourrai trouver au quartier Latin, si ça vous intéresse, lui souris-je.

En effet, je n'avais aucune idée de comment la remercier convenablement, si ce n'est de lui proposer de lui faire connaître de nouvelles plantes qui pourraient lui être utiles si elle apprenait à en faire de quoi guérir ses patients. Et bien que nous ne nous connaissions que très peu, je ne pu m'empêcher de l'enlacer avant de lui dire:

-Rentrez bien Helga, et prenez soin de vous.

Beaucoup étaient souvent décontenancés par ma naïveté et mon côté très tactile, peu importe que se soit avec des inconnus ou des amis. Mais j'étais ainsi, que voulez-vous. Je finis par défaire l'étreinte, lui faisant un dernier geste de la main, avant de suivre le chemin qu'elle m'avait indiqué.


Spoiler:
 


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helga Haraldsdottir
avatar Messages : 50
Date d'inscription : 17/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Humaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Lun 16 Déc - 14:31

Helga sourit à la jeune brûlée quand elle lui proposa de lui ramener des plantes médicinales de son quartier. Par les grandes différences de températures dans l'ile, il y avait beaucoup de simples qu'elle ne connaissait pas et qui pourraient remarquablement compléter sa pharmacopée. Bien sûr, elle avait beaucoup lu sur les plantes, même sur celles qui ne se trouvaient pas en Islande car elle en faisait pousser dans de gros pots à l'intérieur de la maison. Mais tout cela était resté dans sa ferme Islandaise quand elle était partie. Elle avait retrouvé sur Némeil une grande partie des plantes qu'elle cultivait, mais il y en avait également une grande part qu'elle ne connaissait pas.

"Ce serait adorable de votre part!"

La petite l'enlaça soudain. Helga entoura délicatement ses épaules de ses bras en veillant à ne pas heurter son bras blessé et lui tapota délicatement le dos. Cela faisait si longtemps qu'on ne s'était pas montré affectueux avec elle! La plupart des gens du village l'aimaient bien, mais pas assez pour l'entourer d'affections comme celles là. Et la jeune femme l'avait fait avec tant de spontanéité que la gydia trouvait cela incroyablement émouvant. Non vraiment, elle était beaucoup trop seule! Ce genre de gestes soudains et adorables étaient la marque des jeunes animaux et des vieux amis. Elle avait souvent les premiers, mais pas assez les seconds.

L'étreinte fini par être rompue et la petite s'éloigna avec un signe de la main. Helga resta au sommet de la colline boisée jusqu'à ce qu'elle ai disparu entre les arbres. Tout irait bien pour elle désormais, soufflait l'instinct de la gydia. Elle fini par faire demi-tour et dévala la pente en courant comme une enfant, la jupe relevée, de bonne humeur.

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cæcilia
avatar Messages : 146
Date d'inscription : 01/11/2013
Localisation : Auprès des Romains

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Harpie Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   Mer 18 Déc - 9:27

Sujet terminé Smile


Maïlys Phoebe Turner • Demi Déesse Romaine fille de Vénus, demi-soeur de Maxence, enfantine et innocente, se croit encore Humaine, pyrophobe, a de nombreuses brûlures sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: S.O.S [Helga]   

Revenir en haut Aller en bas
 

S.O.S [Helga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-