Partagez | 
 

 "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Dim 29 Sep - 22:03


«  Guess What ? I’m not your dad »



Ragnarok, la fin du monde, l’apocalypse du nord. Voilà un bien beau nom pour une région aussi désolée que Dio n’avait pas le souvenir de s’être trouvé dans un endroit aussi lugubre depuis son arrivée sur Néméil. Le lieu ressemblait à un mélange de la Taïga russe et d’un bayou de Louisiane en hiver. On trouvait ça et là des arbres creux aux formes tourmentées, dépourvues de feuilles et de vie, dont la noirceur remémorait des ogres et autres trolls que l’on aurait immobilisé en position d’attaque. Sur le sol, rien d’autre que de la poussière grise et quelques brins d’herbe follasse et terne, comme si tout le paysage avait perdu sa couleur. Il était même étonnant que des êtres vivants foulent encore le sol de cette terre de mort sans perdre les pigments de leur peau. Il faut dire qu’il que le noir dominait pelages et plumes des environs. Loups, corbeaux et autres ours se paraient d’un camaïeu de gris et de noir s’accordant à la perfection avec les nuances du ciel orageux. Pas vraiment le lieu idéal pour une petite sauterie entre copains.

Le dieu grec n’était pas de bonne humeur, oh que non. S’il était venu ci, c’était pour se défouler, évacuer sa frustration à l’abri des regards et des qu’en dira t’on. Les choses n’allaient pas assez vite à son gout ; depuis les caprices de l’île et l’émergence de son nouveau pouvoir, rien n’avait vraiment bougé entre les clans, et il sentait les dieux s’engluer dans une mélasse de complaisance et d’apathie. Cette inertie avait le don de le mettre hors de lui, et malgré que ses rangs grossissaient un peu plus chaque jour, son alliance sous terraine n’était encore qu’à un stade embryonnaire, précaire, et certains de ses alliés ne semblaient guère plus motivés que ça. Bref, tout cela ramait, la crainte de se faire attrapait ne suffisait même plus à l’exciter. L’ennui, ce fichu ennui qu’il abhorrait était ce qui remplissait des journées trop fades à son gout. Il lui fallait de l’action, de la nouveauté, du défi …

Alors il était venu ici un peu en touriste, une flasque d’alcool fort, très fort dans la main droite, une barre de fer tordue dans l’autre. Il n’était pas un dieu de nature foncièrement destructrice, mais parfois extérioriser passait par casser des trucs. Ça tombait bien, il était fort comme cent hommes et il y avait des tas d’arbres et autres blocs de roches à réduire en buche sans que personne ne vienne l’emmerder. Une fois arrivé au milieu de la plaine désolée, il déboucha sa flasque, avalant une rasade de boisson sans même déglutir, essuyant sa bouche d’un revers de manche, avant de laisser la bouteille tomber mollement sur le sol. Il fit tourner la barre autour de son poignet, avant de la saisir à une main et de frapper, fort, horizontalement contre le premier tronc d’arbre à sa portée. Le bois craqua comme un os que l’on brise, et se sectionna en un seul morceau, comme si une onde de choc l’avait percuté de plein fouet. D’un coup de pied un peu rageur, il envoya le tronc voler sur plusieurs mètres, avant de recommencer sur un, deux, dix arbres morts qui n’avaient rien demandé, marmonnant des mots en grec entre ses dents. Il s’acharna ainsi pendant dix bonnes minutes, créant une sorte de no man’s land autour du lui sur une cinquantaine de mètres, avant de s’arrêter d’un coup pour saisir à nouveau sa flasque pour reboire une lampée. Il s’apprêtait à s’attaquer aux rochers, prévoyant de les lancer en l’air comme des balles de base ball pour les frapper de sa pseudo batte métallique, quand un bruit discret le fit s’arrêter et tendre l’oreille. Un loup ou un ours n’aurait pas fait preuve d’autant de discrétion dans un lieu aussi perdu. L’espionnait on ? qui ?

Peu patient, il cria, un peu au hasard, d’une voix rendue roque par l’alcool fort et l’effort :

-Je sais qu’il y a quelqu’un, et je vous préviens, je ne suis pas d’humeur à jouer à cache cache !
Revenir en haut Aller en bas
Noah Jailene
avatar Messages : 154
Date d'inscription : 22/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-dieu égyptien.
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Mar 1 Oct - 18:48

Noah dormait. Il dormait bien très bien, caché entre deux arbres morts. La veille, il avait parcouru un coin de l'île, optant parfaitement au hasard pour l'une des directions qui s'offraient à lui. Depuis qu'il s'était mystérieusement téléporté sur Némeil, le jeune homme avait pris des habitudes bien à lui. Oh, à la base, il n'était pas très sédentaire, vivant de ci de là, au gré du vent et de sa fortune. Mais l'île avait amplifié tout ceci. Bref, enroulé dans le vieux sweat qu'il portait à son arrivée, il était plongé dans un sommeil agité, ses doigts agités de spasmes se resserrant autour d'un bâton. Sursautant brusquement, sans doute en proie à un rêve particulièrement désagréable, il s'écorcha le bras du dos contre l'une des racines sèches de l'arbre. Noah se redressa, les cheveux collés sur le front par la sueur. Encore et toujours le même rêve. Cette fille hanterait décidément ses rêves pour longtemps encore. Et pas en bien. Car chaque fois qu'elle apparaissait, ses songes se modifiaient jusqu'à ce qu'il se réveille, dans le même état qu'aujourd'hui. Il avait alors l'impression d'être fatigué, comme après un marathon. Son cœur battait bien trop vite. Et il ne fallait pas oublier la chaleur.
Noah balaya les environs du regard, se passant machinalement la main dans les cheveux. On n'aurait pas pu imaginer pire endroit pour s'endormir sur une île étrange. Si certaines parties de Némeil étaient engageantes, voire même jolies, celle-ci faisait exception. Ceux qui venaient du nord l'appelaient Ragnarök. D'après ce qu'il en savait, ce truc étrange était une sorte de prophétie annonçant la fin du monde et laissant sans doute derrière elle un paysage de désolation comme celui-ci. Peu attirant mais de toute façon, le jeune homme n'était pas un Scandinave. Oh, il ne savait toujours pas pourquoi il s'était retrouvé ici, ne s'étant jamais posé la question quant à ses origines. Il se doutait simplement que c'était sa mère, la déesse - ou le monstre - et non pas son père puisqu'il l'avait élevé presque dix-huit années durant. Le petit aventurier souffla sur la terre grise qui s'accrochait encore à son sweat et se jura de le passer à l'eau un de ces jours. Certes, il était perdu sur une île hors de l'espace et du temps - sinon, elle aurait été découverte, non ? - mais il comptait bien rester présentable. Bon, d'accord, c'était généralement le dernier de ses soucis mais quand même. Il n'avait pris parti pour personne jusqu'à aujourd'hui, préférant se taire et se fondre dans la masse, voire même disparaître le plus souvent possible et se faire oublier. Son caractère parfois un peu facétieux parvenait souvent à lui attirer des ennuis et il souhaitait éviter de se mettre trois-cent milles dieux - des dieux, ah ! - à dos.

Agenouillé, il effaçait les traces de son passage ici - une vieille habitude dont il aurait décidément du mal à se débarrasser - quand le sentiment de ne plus être seul le prit. Non, il n'avait rien vu rien entendu mais c'était cet espèce de sixième sens, là, qui vous avertissait quand quelqu'un vous épiait ou se trouvait tout proche. Lentement, le demi-dieu - ? - releva la tête, se collant par réflexe au tronc qui lui avait servi d'auberge ces dernières heures. Entrapercevant à peine une silhouette apparemment armé, le cœur de Noah fit un léger bond. Une part de lui-même lui soufflait qu'il pouvait aller à sa rencontre, que parler avec quelqu'un ne lui avait jamais fait le moindre mal. Mais d'un autre côté, il s'était pris à apprécier cette solitude qu'il côtoyait vingt-quatre heures sur vingt-quatre depuis son arrivée. Il avait toujours eu une âme de solitaire mais cette caractéristiques semblait exacerbée par l'île. Alors perdu dans ses réflexions, il manqua de se faire arracher la tête par un tronc d'arbre. Entier - ou presque - le tronc d'arbre. Celui-ci le rata de peu, rebondissant encore une ou deux fois avant de s'immobiliser. Noah n'avait absolument pas entendu le craquement précédant cette arrivée digne d'une formule un d'un arbre. Le bruit se répéta, encore et encore. Le jeune homme se plaqua contre l'arbre, prenant soin cette fois-ci à ne pas servir de cible. La tête tranchée par un morceau de bois volant, ce n'était pas exactement la mort la plus glorieuse qui soit. Puis plus un bruit. Prudent, Noah jeta un bref coup d'œil au-delà de son arbre protecteur, et vit le l'arracheur d'arbre occupé à boire. Soupirant silencieusement, il se laissa tomber contre son tronc, manquant alors du peu de discrétion qui lui faisait défaut. Son poignet heurta une branche sèche : en résulta un très léger craquement. Figé sur place, son cœur lui battant dans les oreilles, Noah pria de toutes ses forces. Le gars présent n'avait pas franchement l'air disposé à discuter tranquillement et le demi-dieu aurait bien aimé se trouvé quelque part d'autre, loin de cette brusque agitation meurtrière. La voix de l'inconnu était bizarre, vaguement déformé. Si Noah avait souvent bu de l'alcool ou fréquenté un lieu adéquate, il aurait su que c'était la boisson du type qui influait ainsi sur sa voix. Mais il n'en était rien, le demi-dieu étant toujours resté parfaitement sobre et, ayant eu autre chose à faire que de se rendre dans une boîte de nuit ou autre, il ne fit preuve d'aucune prudence. Se levant d'un bond, il quitta lentement l'abri de l'arbre, le sweat jeté négligemment sur le bras.

« Honnêtement, je vous vois mal jouer à cache-cache, surtout enroué comme vous l'êtes. »

Les paroles les plus étranges pour un gamin comme Noah qui aurait du être en âge de fréquenter ce monde nocturne où l'alcool coulait à flot. Mais il avait eu autre chose à faire, ces derniers temps, et transgresser les interdits d n'importe quel ado n'en faisait pas partie. Ainsi, après ces paroles innocentes, le jeune homme s'appocha tranquillement du dieu, créature ou quoi qu'il fusse. Ah, celui-ci, il ne l'avait jamais vu.

« Dieu ? Demi-dieu ? Monstre, peut-être ? »

Une grimace moqueuse éclaira un instant les traits de Noah. Monstre. Ce mot terriblement vexant lui plaisait décidément beaucoup. A quelques mètres de l'inconnu, il fit halte, adoptant une posture décontractée, un tantinet irrespectueuse face à un aîné. Les pouces dans les poches, il toisa le type à la barre de fer. Peut-être qu'il n'aurait pas dû. Peut-être qu'il aurait dû davantage réfléchir avant de quitter l'abri de ses arbres chéris. Peut-être. Mais c'était un peu tard et d'ailleurs, Noah ne s'embarrassait pas des regrets. Il y avait déjà fort à faire avec l'instant présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Mer 2 Oct - 20:05

Dionysos n’avait aucune attente particulière sur l’identité de l’inconnu qui venait de sortir des fourrés. Il avait sincèrement espéré qu’il n’y aurait personne pour le déranger. On ne pouvait pas aller se défouler sans que quelqu’un jaillisse d’un buisson ? sérieusement, les gens n’avaient de choses plus sympas à faire que de surgir de nulle part ? Il ne surgissait jamais de nulle part lui, aux dernières nouvelles … Mais pourtant il y avait ce gosse là, qui avançait nonchalamment vers lui, les mains dans les poches. Son attitude désinvolte, étrangement, apaisa un peu le dieu grec ; il se retrouvait parfaitement dans ce gosse et son air je m’en foutiste. Ils étaient à peu près de la même taille, mais le jeune homme paraissait un peu plus frêle que lui. Cela dit, la différence la plus frappante tenait à l’apparence méditerranéenne du jeune homme, car dès qu’il ouvrit la bouche, la divinité reconnut le type même de phrases qu’il aurait pu sortir s’il avait été dans sa situation.

Il baissa lentement sa barre de fer jusqu’à ce que le bout touche le sol, en position inoffensive, puis fit signe de deux doigts à Noah de s’approcher un peu plus. On pouvait reprocher beaucoup de chose à Dionysos, mais il avait une qualité qui n’était pas présente chez tous les dieux : il était ingénument curieux, et sans aucun a priori. Il n’était pas un dieu fier ou prétentieux, et s’intéressait aussi bien aux divinités qu’aux mortels. Tiens, il avait même une petite préférence pour les mortels d’ailleurs. Bien sur, il n’avait pas « reniflé » d’aura divine chez le garçon, et se doutait ainsi qu’il n’était pas un dieu, mais qu’était il lui-même ? un humain ? un demi dieu ? une bestiole mythologie ? il espérait le découvrir au plus vite. Il eut néanmoins la politesse de répondre au préalable à la question qui lui a été posée, non sans humour :

-Je ne suis pas enroué, j’ai une voix profondément virile, ça arrive aux hommes quand ils ont passé la puberté, ça t’arrivera peut être un jour.


Il détailla Noah d’un regard aussi étrange que la question de ce dernier. Que cherchait l à savoir ? d’habitude, les gens commençaient par demander un nom, une présentation, pas une race. Voulait il savoir si il était dangereux ou pas, digne de confiance ou non ? soyez bien conscient de cela : Dionysos n’est pas digne de confiance.

-Je suis les trois mon bon ami : demi dieu de par ma mère mortelle, dieu par les caprices de mon père, et Monstre quand l’envie me prend de l’être.

Il approcha un peu plus de son interlocuteur, d’un pas souple qui rappelait celui d’un prédateur vers sa proie. Malgré que son haleine soit chargée d’alcool, il avait l’œil vif, ses mouvements étaient précis, gracieux. Il ne fit absolument pas qu’à de l’irrespect du jeune homme à son égard : après tout, lui-même ne croyait pas en ce concept, et encore moins à cette espèce de connerie du respect de l’ainesse. Il levait légèrement le menton, dans une attitude qui relevait plus du défi que de la prétention de premier degré.

-Et toi qui n’es pas un dieu, qui es tu ? et plus intéressant encore, qu’est ce que tu pourrais bien foutre dans un endroit aussi lugubre tout seul en plein milieux de la journée ? Et au fait, pas de vouvoiement, Parce que devine quoi, je suis pas ton père.

Dio’ esquissa un demi sourire, avant de se pencher pour prendre un galet aux pieds du jeune homme, l’enserrant lentement entre ses doigts avec un craquement morbide, ne relâchant ensuite qu’une petite quantité de poussière minérale, fixant son regard doré dans celui de Noah…
Revenir en haut Aller en bas
Noah Jailene
avatar Messages : 154
Date d'inscription : 22/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-dieu égyptien.
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Jeu 3 Oct - 20:22

Si Noah s'attendait à une explosion de colère, voire même une démonstration de violence, de la part de l'homme, il n'en fut rien. Ses paroles n'attirèrent aucune moquerie, aucun commentaire. En fait, ce fut même l'inverse : elles permirent aux deux étrangers d'établir une conversation, de se découvrir d'une façon assez inhabituelle. Aucun nom, aucun âge, aucune question banale. Qu'est-ce que l'homme faisait ici ? Honnêtement, Noah n'en avait cure. Il était là et il enrageait, point. Inutile de connaître toute sa vie ni même la raison de cette colère. Avec la chance qui le caractérisait, il aurait sans doute réveillé la colère de son interlocuteur. Celui-ci baissa lentement son arme, adoptant une posture nettement moins agressive, et les dernières angoisses du jeune homme s'envolèrent. Bizarrement, face à cet homme armé qui déversait sa rage sur d'innocents arbres - certes morts - quelques minutes auparavant, il se sentait en sécurité. Ou du moins, sa vie n'était pas en danger. Ainsi il n'hésita pas une seule seconde lorsqu'on lui fit signe d'approcher. Les pouces toujours coincés dans les poches, il parcourut les derniers mètres d'un pas tranquille.
En vérité, la voix de Noah avait déjà changé, bien qu'il ne jugea pas utile de le signaler. Se contentant d'acquiescer, il écouta en silence la réponse suivante. Deux minutes qu'ils se connaissaient et il posait déjà une multitude de questions... Sans aller à l'essentiel, ça aurait été trop facile. Le jeune homme soutint sans fléchir le regard de son aîné, attendant qu'il ait terminé son analyse. Baisser les yeux aurait été trop facile, surtout en territoire inconnu face à un étranger. S'il ne souhaitait pas se mêler à la masse bruyante de demi-dieux et créatures, il tenait quand même à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Mettre ça au clair dés le départ lui éviterait sans doute bien des ennuis à l'avenir.

« Vous êtes sacrément polyvalent, c'est un bon point. »

Noah suivit l'homme des yeux, admirant au passage sa démarche dans celles qui avaient un minimum de classe. Lui-même aurait bien été incapable de se mouvoir de cette façon. Mais il est vrai que le jeune homme préférait en général quelque chose de plus provoquant, qui ait tendance à agacer les autres. C'était plus fort que lui... et ça l'amusait beaucoup.

« En fait, je dormais. Voyez-vous - vois-tu, pardon - je m'étais dit que personne ne viendrait par ici, et encore moins pour éclater tous les arbres présents. Mais comme souvent, je tombe de haut. Enfin bon, je n'aurais pas perdu ma journée. Je pense être un demi-dieu mais ne m'en demande pas plus, je n'en sais rien. Mon parent divin doit être une déesse mais qui ? Aucune idée. En revanche... »

Noah, qui suivait chaque geste du dieu du regard, en oublia de finir sa phrase lorsque celui-ci e saisit d'un caillou avant de le réduire en miette. Le jeune homme n'était pas exactement ce qu'on pouvait appeler impressionnable mais il restait admiratif devant la force qui émanait de cet homme. Bizarrement, il commençait même à l'apprécier, ce gars chelou qui sortait de nul part pour hurler sa rage au reste du monde (enfin à ce coin perdu de l'île pour être précis).

« Vous êtes très fort... Mais ça sert réellement à quelque chose ? »

Ben oui, briser des rochers, c'était juste la classe... Mais encore fallait-il y trouver une quelconque utilité. Bien sur, il pouvait le tuer, le blesser voire même simplement le menacer. Mais sur une île, l'intérêt était une fois de plus limité. Il serait mort. Bon, et alors ? Il ne manquerait à personne. Ces derniers temps il ne s'était pas lié intimement avec qui que ce soit et n'avait aucune idée de l'identité de sa mère (si elle se trouvait bien ici). Il ne manquerait à personne et n'existerait plus, point barre.

« Au risque de faire retomber la conversation dans quelque chose de plus banal, vous vous nommez comment ? Je suis Noah, le fils de personne comme vous le savez déjà, et parfait intrus ici. »

Le dernier morceau de la phrase n'était pas exactement vrai. Des années durant, il s'était senti différent sans réellement arriver à mettre le doigt sur ce qui l'isolait des autres. Il n'en avait même pas eu vraiment conscience. C'était juste là, présent à chaque heure, lui rappelant discrètement qu'il n'avait pas à faire d'efforts, qu'il n'était simplement pas comme eux. Et sur cette île, Némeil, cette petite pointe lancinante avait disparu. Il n'était pas un dieu et ne se sentirait jamais vraiment à sa place parmi eux mais il y avait d'autres demi-dieux, d'autres créatures dont certaines étaient issues des jeux des divinités. Bref, des créations ni humaines ni divines, juste quelque chose entre les deux. Il fallait y voir un certain avantage : les dieux et les hommes étaient différents, dans leur façon de penser comme d'agir. Peut-être que ces demi-dieux pourraient, hum, fonder une civilisation héritant des points forts des deux côtés tout en supprimant les défauts ? Cette pensée effleura un instant Noah avant de disparaître. Les qualités et défauts des humains - ou des dieux - ne l'avaient jamais vraiment intéressé.

« Et bien entendu, j'aime grimper sur les rochers les plus hauts de l'île. »

Cette information ne servirait absolument pas au dieu alcoolique - Bacchus ? - mais il avait ainsi l'impression de donner des informations sur lui-même.


Je me devine une douce folie,
Envie d'avis, envie d'amis, envie de défis,
Des fois aussi de désobéir si ça me dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Sam 5 Oct - 20:27

Un demi dieu. Décidément, rares étaient les dieux et déesses qui gardaient leur pantalon ma parole ! Dio pencha la tête sur le coté, plissant les yeux légèrement, intrigué. Ce gosse n’était pas grec, il connaissait presque tous les rejetons de son père et de ses frêres et sœurs, ou à tout le moins il aurait trouvé des traits communs. Là rien, nada. Il n’était probablement pas de lignée nordique, bien trop basané pour ça. Il était donc soit romain, soit égyptien. Après, le dieu grec n’était pas vraiment du genre à s’intéresser aux lignées et autre pédigree. Lui-même était un charmant batard, et jamais il n’avait tiré de son engeance divine une quelconque fierté. Son père était un séducteur et un violeur, il ne l’avait pas véritablement désiré. Il l’avait conçu, point barre. Alors la seule chose qu’il retint vraiment de la réponse de Noah, c’est qu’il ne connaissait pas sa mère, et surtout, qu’il n’était pas le moins du monde impressionné. Et c’était tant mieux. Il n’avait ni l’envie ni besoin d’impressionner les autres, c’était un truc de dieu en mal d’égo ça.

-Et bien, Bienvenue sur Némeil Noah sans mère. Et pour répondre à ta question, ma force ne me serre absolument à rien, si ce n’est à frimer a déboucher des bouteilles de vin d’une pichenette. et à jouer au bucheron à mains nues. Ça fait un effet dingue sur les filles.

C’était de l’ironie bien sur, et bien que Noah ne puisse s’en douter, il faisait partie des très rares exceptions à avoir vu un jour le dieu de l’ivresse dans un état de colère pur. Il affichait en société une attitude désinvolte, légère et bonhomme, presque inoffensive. Il voulait faire croire à son inoffensivité. Il n’était même pas considéré comme un vrai dieu par certains de ses frères et sœurs. Et ça lui allait très bien . il ne voulait pas être comparé à ses crétins consanguins. Il valait tellement mieux.

-tu n’es surement pas plus un intrus que qui que ce soit d’autre ici. Et au pire, on est tous l’indésirable de quelqu’un, autant l’être avec panache ! je suis Dionysos, et encore une fois, cesse de me vouvoyer, ça me donne l’impression d’être vieux et vénérable. Ça colle pas trop avec ma réputation. Je suis le dieu grec de la fête, de l’ivresse, de la dramaturgie, et, bien plus intéressant, de l’excès et du chaos. Et j’adore grimper sur les rochers moi aussi, quand ils sont trop gros pour que je les casse.

Il sourit, pour la première fois depuis l’irruption de Noah. Comme les enfants, on pouvait faire passer ses grosses colères, juste en lui présentant une nouvelle distraction, un nouveau jouet. L’inconnu le fascinait, et son nouvel inconnu, c’était Noah. Il se demanda comment il avait vécu sa déportation sur Némeil, lui qui n’était pas conscient de sa semi divinité auparavant, qui devait surement mener une petite vie humaine tranquille avec des amis, des études, peut être une copine … et puis se retrouver débarqué ici, juste pour avoir été conçue par la mauvaise personne. Décidément, il ne faisait pas bon ne pas connaitre ses parents de nos jours…
Dionysos claqua ses mains l’une contre l’autre pour se débarrasser des restes de poussière avec un geste presque précieux, avant de se ré intéresser à son interlocuteur :

-Et qu’as-tu fait ces quatre derniers mois alors ? tu as cherché ta génitrice ? rencontré d’autres demis dieux ? ou es tu resté en retrait de la civilisation ? je connais quelques êtres qui ont refusé de se réunir avec leur peuple que qui préfèrent courir le monde … notamment une nymphe qui a entrepris de découvrir la totalité de l’ile en partant du nord … Elle se destinait à dessiner une carte de l’île je crois … ça donne presque envie de faire pareil d’ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas
Noah Jailene
avatar Messages : 154
Date d'inscription : 22/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-dieu égyptien.
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Dim 20 Oct - 17:48

Noah aimait bien parler de lui et pouvait même passer pour quelqu'un d'égocentrique. Oui, il ne le cachait pas : selon lui, tout tournait autour de sa petite personne qu'il faisait d'ailleurs passer avant qui que ce soit. Quel intérêt de sauver quelqu'un si on n'était plus là pour en profiter ? Pourquoi devenir un héros si on était mort ? Rien ne prouvait qu'il y ait quelque chose avec son décès et le jeune homme n'avait pas franchement envie de tenter l'expérience. Bref, il n'avait rien de grand chez lui, juste un gamin qui faisait ce qu'il fallait quand il le fallait. Et qui pouvait se révéler étrange sous bien des aspects. Noah se passa de nouveau la main dans les cheveux, grimaçant légèrement en voyant la tronche de ses doigts.

« Il est clair que les arbres ne te résistent pas. »

Le garçon fils de personne désigna d'un geste vague les malheureux arbres qui n'avaient pas survécu à leur courte entrevue avec le dieu-monstre-demi-dieu. Quand à Noah, si, il était un intrus. Il en était un pour la simple et bonne raison qu'il avait choisi de l'être. Dés les premières heures sur l'île, il avait compris qu'il ne voulait pas être comme tous ces gens. Il n'était pas un dieu et était ravi de l'être. Il ne connaissait pas son parent et cela lui convenait à merveille. Il ne souhaitait pas être catalogué comme "habitant de Némeil". Non, il aimait trop sa solitude et sa liberté pour cela. Il préférait rester l'inconnu qui disparaissait quand ça lui chantait. Peu de personnes l'avaient croisé et celles qui connaissaient son nom se comptait sur les doigts d'une seule main. Il était un intrus parce qu'il ne comptait pas être autre chose. S'intégrer dans un de ces... De ces quoi, d'ailleurs ? Des Clans ? Des groupes ? Tribus ? Non.

« Je suis un intrus parce que j'ai décidé de l'être. Ça me convient très bien. Être méconnu, bizarre... indésirable, c'est simplement un jeu. »

Bon certes, Noah ne s'amusait pas tellement epuis qu'il était sur l'île mais son terrain de jeu lui était encore inconnu. D'ailleurs, la situation aurait été pire s'il avait vécu avec les autres, dans leur espèce de village moyenâgeux. Se baigner dans les bains avec les autres ? Il frissonna de dégoût.

« Ainsi, tu es Bacchus ? Ou Dionysos, je ne vois pas trop la différence. »

Noha ne s'était pas pris de passion pour la mythologie avant et n'avait jamais vu de réelle différence entre les dieux grecs et romains. Ils étaient à peu près similaires, non ? Sauf que leurs noms différaient. Le demi-dieu peut-être fils d'un monstre contempla la divinité avec une curiosité non-dissimulée. Qu'est-ce qui différenciait un dieu d'un humain, en fait ? Pas les émotions, visiblement, puisque celui-ci venait exploser dans un endroit désert. Ils étaient donc en proie à la colère et à l'amusement. Si le jeune homme avait bon souvenir, quelques dieux pouvaient aussi se montrer excessivement jaloux.

« Les dieux sont-ils plus forts que les humains ? »

En disant cela, Noah se plaçait lui-même hors-catégorie. A l'évidence, il n'était pas un simple mortel mais il savait qu'il n'était pas un dieu. Juste un hybride issu d'il ne savait quelle union glauque et sans doute triste. Bref, il ne se sentait ni particulièrement faible ni spécialement fort face au dieu de la fête, etc... Juste lui-même, comme d'habitude. Bon oui, il ne possédait pas une forme extraordinaire et ne pouvait certes pas balancer des rochers et des arbres.

« Je n'ai rien fait. » En disant cela, il se rendit compte que c'était l'exacte vérité. « J'ai visité une partie de l'île jusqu'à la connaître sur bout des doigts et j'ai consigné quelques détails sur un calepin. Mais... une nymphe, tu dis ? Qui trace une carte ? »

L'intérêt du petit hybride était brusquement éveillé. Il avait toujours aimé la cartographie et surtout la connaissance. Et les savoirs de cette petite nymphe l'intéressaient prodigieusement. Un léger sourire étira ses lèvres tandis qu'il faisait un pas supplémentaire en direction du dieu. Si sa présence l'avait d'abord vaguement énervé, il était désormais ravi d'être tombé sur lui. Un vent froid balaya l'espèce de lande déserte où ils se trouvaient.

« J'aime ce vent froid. »

Noah ferma les yeux et leva le nez, goûtant à la fraîcheur de ce souffle qu'il affectionnait tant. Cet amour pour la montagne, le froid, la neige, il l'avait sans doute hérité de son père. Pourtant, il sentait au plus profond de lui-même que ce n'était pas normal, qu'il n'aurait pas dû apprécier tout cela. Un peu comme s'il luttait contre lui-même. M'enfin, il avait toujours été contradictoire et ce n'était pas aujourd'hui que cela allait changer. Complètement détendu, il en aurait presque oublié son interlocuteur.


Je me devine une douce folie,
Envie d'avis, envie d'amis, envie de défis,
Des fois aussi de désobéir si ça me dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Dim 20 Oct - 20:21

Dio haussa les épaules avec désinvolture quand Noah mentionna sa fièvre destructrice envers les végétaux malchanceux. Orf, au pire, la sciure servirait de terreau à de futures plantes, il ne s’inquiétait pas trop pour ça. Les nordiques avaient surement eux aussi une divinité de la nature ou autre pour se charger de ça. En revanche, il fronça un petit peu les sourcils en entendant parler le gosse de son statut d’intrus. Sa définition résonnait dans ses oreilles de façon bien familière pour lui, le paria du panthéon grec, lui le banni. Même Hadès avait eu droit à un royaume, à l’accès, parfois, au panthéon. Lui n’y avait pas accès, point barre. Et comme Noah, il était l’indésirable, mais lui avait très longtemps subi ce statut d’enfant désavoué, était devenu bizarre avec le temps et les errances, qui distordent les caractères et effacent les conventions sociales, méconnu, dès lors que ses anciens proches n’avaient plus rien partager des nouveaux souvenirs qu’il se forgeait … alors oui, il se reconnaissait bien dans cette description de l’intrus, bien que lui n’avait pas eu l’ambition d’en être un dès le début. Il avait simplement appris à vivre avec, et à en faire son emblème.

La question totalement déplacée du jeune homme le fit rire, de ce petit ricanement court et sourd qui lui faisait baisser légèrement la tête, étirant ses levres dans un sourire légèrement narquois.

-Mon nom de Baptême est Dionysos, c’est comme ça que les autres dieux, ainsi que les humains qui m’ont un jour priés, m’appellent. Après, le long de mes ballades dans le monde humain, quand il m’a fallu un nom plus conventionnel, je me suis appelé Dio, Nicholas, Klaus, Lewis … L’avantage de l’éternité, c’est qu’une fois que tous ceux qui t’ont connu sous un nom sont morts, tu peux en changer, soit à peu près deux fois par centenaire… c’est marrant. Et Bacchus est en fait mon homologue romain. Nous avons en gros le même job, mais dans des cultures différentes, nous sommes des êtres autonomes. Comme les ministres de la fête de deux pays différents, pour l’image.

Noah continuait ses questions, en rafale, tant et si bien que le dieu grec se demanda s’il était si sauvage et hostile à l’idée de connaitre les autres habitants de Némeil qu’il semblait l’affirmer. La preuve, il n’avait pas fui, et semblait parfaitement à l’aise à discuter avec un dieu à la force suffisante pour le briser comme un fétu de paille. Il était soit confiant, soit totalement débile. Mais Dio avait envie de l’envisager comme un intrépide au verbe acéré. Un peu comme lui d’ailleurs. Un peu narcissique le dieu ? N’était ce la caractéristique la plus commune à toutes les divinités… Il se plaisait, comme beaucoup de ses congénères, à instruire les gens sur sa nature et sur l’existence de ses pairs. Et oui, parfois on ne se refait pas, même s’il essayait de ne pas être trop « comme eux ».

-Ca dépend d’un tas de critères. Ça dépend du dieu, de son caractère, des pouvoirs qu’il a conservé sur l’île … * il ménagea un temps de réflexion pour Noah, qui ne devait pas savoir que les dieux avaient perdu la plupart de leurs dons à leur arrivée* et de tes propres capacités. Certains d’entre nous ont gardé des pouvoirs purement physiques, d’autres mentaux… mais rien de comparable à notre toute puissance d’antan. Nous ne sommes que des humains améliorés ici, nous ne sommes même plus immortels. Un coup bien placé et … Rideau, fin de la pièce, applaudissement puis silence. Fascinant n’est ce pas ? de quoi éveiller bien des curiosités et des idées retorses …

Il ne put s’empêcher de sourire à nouveau, songeant à ses plans de chaos divin. Vivement qu’il y arrive … Il écouta attentivement le jeune homme raconte son … inertie sur l’île, ce qui le déçut un peu. Enfin bon, il n’était qu’u demi dieu paumé en pleine nature, il ne fallait pas non plus l’imaginer faire des miracles en quelques mois … Cependant, il vit une lueur d’intérêt nouvelle s’allumer dans le regard de Noah quand il parla de Callisto. Ah, charmante Callisto, dont il ne savait fichtrement pas où elle pouvait bien être en ce moment d’ailleurs. Il savait juste que, régulièrement, il allait chez elle récupérer les croquis et autres notes qu’elle laissait sur place à son intention, brave créature … il claqua de la langue, comme si l’idée du demi dieu était farfelu :

- Tut tut tut … tu crois vraiment que je prête mes jouets aux inconnus comme ça ? Cette nymphe est une camarade, une créature sous ma protection … et cette protection a un prix, la satisfaction de ma curiosité. Donc pour avoir accès à ce genre d’information, il faut le mériter, sinon il n’y a aucune gloire à en tirer. Ni aucun amusement d’ailleurs.

Il s’amusa de la tête de Noah avant que celui s’avança vers lui et se perdit dans le vague, d’un seul coup. Il s’était redressé, la truffe en l’air comme un animal humant la froideur de l’air hivernal, goutant à un plaisir qu’il ne partageait qu’avec lui-même. Le dieu pencha la tête sur le coté, intrigué de voir tant de ressemblance entre lui et le demi dieu. Pourtant, ils n’étaient pas parents, il l’aurait senti dès le début si c’était le cas. Il attendit de longues minutes, silencieux, que le jeune homme goute pleinement aux sensations sauvages que lui offrait l’île, avant de lui dire, le plus naturellement du monde :

- Je peux te montrer des endroits encore plus exceptionnels encore.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Jailene
avatar Messages : 154
Date d'inscription : 22/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-dieu égyptien.
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Jeu 21 Nov - 17:24

Noah pencha légèrement la tête, écoutant les explications avec attention. Les hommes étaient bien compliqués, à toujours inventer de nouvelles choses... qui avaient de toute façon un homologue quelque part. Cependant, il aimait apprendre et connaître la réelle différence entre les dieux lui faisait plaisir. Le jeune demi-dieu hocha légèrement la tête, signifiant au passage qu'il avait bien saisi la différence entre les divinités grecques et romaines. Ouais, et il devait en aller de même pour les dieux scandinaves, égyptiens, et toutes les autres mythologiques apparemment absentes de l'île. C'était curieux d'ailleurs qu'eux-mêmes se soient retrouvés coincés ici alors que de nombreuses autres puissances glandouillaient encore quelque part au milieu des mortels, probablement occupés à copuler avec quelques humains malchanceux. Le dieu poursuivit ses réponses. Noah posait beaucoup de questions mais Dionysos exerçait un pouvoir assez bizarre sur lui. Il attisait sa curiosité déjà sans borne et surtout, il le mettait en confiance. Au fond, Noah n'avait pas trop de difficultés à cerner les gens et savait presque d'instinct à qui il pouvait se fier. Alors certes, Dionysos n'aurait peut-être pas dû être en tête de liste des dieux de confiance mais il fallait avouer qu'il partageait de nombreux traits avec le petit sang-mêlé. De plus, si Noah avait choisi de ne pas se mêler au monde et de rester en tête-à-tête avec lui-même, ça ne l'empêchait pas d'apprécier les échanges lorsqu'ils se révélaient intéressants, instructifs, et surtout lorsqu'il l'avait décidé.

Noah avait aussi conscience d'être dans un environnement totalement nouveau pour lui. Il connaissait la fuite, la traque, l'existence d'un fuyard... Mais certainement pas celle qu'il avait aujourd'hui. Vivre seul sans le confort de la modernité était difficile et les premiers temps avaient été durs. Et c'était sans parler des habitants de l'île. Certains animaux lui étaient étrangers mais le pire restait sans doute les habitants à forme humaine. Certains prétendaient être d'anciennes créatures mythologiques, d'autres des dieux, et Noah se retrouvait catapulté au milieu, ignorant tout de sa propre nature, de son ascendance mythologique. Et grâce à Dionysos, il avait l'occasion d'apprendre beaucoup de choses utiles. En bien ou en mal, oui.

« Donc vous êtes tous mortels ici. Ce doit être déroutant, certains pourraient en profiter. »

Il n'y avait pas de sous-entendus derrière les paroles de Noah, contrairement à ce que ses mots laissaient entendre. Mais rien n'était encore joué et tomber sur les mauvaises personnes pouvait amener n'importe qui à changer d'objectif. Enfin peu importe car le demi-dieu fils de personne n'avait absolument aucun intérêt à supprimer les divinités présentes sur l'île. Enfin là encore, les raisons ne devaient pas être trop compliquées à trouver. Un peu de chantage, un tantinet de manipulation et il aurait bien été capable de changer d'avis. Il nota en passant le sourire de Dionysos.

« Amusant, tu évoques les faiblesses de tes pairs en souriant. »

Voilà, il n'était vraiment pas difficile de se poser des questions qui remettaient en doute ses idées de paix. Et puis il y avait simplement l'appât du gain. Comme n'importe quel humain, Noah y était sujet et lorsque Dionysos refusa de lui parler davantage de la nymphe dessinatrice de carte, son esprit chercha automatiquement la meilleure façon de lui soutirer cette information. L'information avait un prix ? Eh bah il ne lui restait plus qu'à le découvrir. Ou lui demander, c'était peut-être plus simple.

« Et quel est le prix de cette information ? »

Hors de question de laisser la conversation dériver vers un autre sujet. Il tenait à apprendre l'identité de la nymphe. Cette pensée lui arracha un léger ricanement. Lui qui insistait pour connaître quelqu'un, voilà qu'on aurait tout vu. Le voyant sentir le vent, la divinité lui parla d'endroits plus beaux encore.

« Eh bien, tu peux, nous pourrons bavarder pendant le trajet... »

Et quitter cet endroit relativement lugubre aussi.


Je me devine une douce folie,
Envie d'avis, envie d'amis, envie de défis,
Des fois aussi de désobéir si ça me dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Ven 29 Nov - 21:44

Si il y avait une chose que Noah aurait du savoir, c’est que Dio se sentait bien plus proche de lui, des demis dieux et des humains en général que des dieux dont il faisait pourtant parti. Il avait une mère humaine, il aurait du naitre sur terre, en Grèce, pas au milieu des nuages de la cuisse d’un homme. Ce n’était pas naturel tout ça. Alors il n’avait pas ce … syndrôme de toute puissance vis-à-vis des mortels, puisse qu’il aurait du faire parti d’entre eux. Il n’oserait jamais vraiment l’avouer, mais Dionysos ne s’était jamais senti digne d’être un dieu, ni même senti véritablement dieu tout court. Il l’était, c’est tout.
La reflexion du demi dieu sur sa toute nouvelle vie de précarité le fit sourire. Il avait tout à fait raison, la mort des dieux était une possibilité tout à fait réjouissante pour lui, et il n’avait qu’une hate : essayer, et réussir si possible. Et tant qu’à faire, si il pouvait éliminer son père ou l’une de ses demies sœurs, cela ferait une pierre deux coups.

-Leurs faiblesses sont les miennes, et, pour tout dire, cela ne fait pas de mal d savoir que la mort est une possibilité. Cela fait se sentir plus … vivant.

Il sentait que le demi dieu avait été piqué de curiosité, ce qui ne faisait que l’amuser un peu plus. Jamais il ne livrerait Callisto à qui que ce soit, et encore moins à un inconnu, aussi … intéressant que Noah soit il. Il haussa les épaules, l’air un peu goguenard.

-Ma jolie informatrice est bien trop chère pour toi l’Ami, je pense que tu n’as pas encore les moyens de t’offrir ce genre de luxe.

Il reprit sa barre de fer dans une main, débouchant sa flasque de l’autre, pour s’en envoyer une rasade au fond du gosier, avant de la tendre à Noah. Il était partageur, et avait déjà bu plus que de raison, pour un être normalement constitué en tout cas. Il reflechit un instant à l’endroit où il pourrait amener le jeune homme qui satisfierait son gout de l’air parfumé : l’air du quartier égyptien embaumait le jasmin, ou au contraire la chaleur sèche du désert. Le quartier romain lui fleurait bon la nourriture, les victuailles toutes plus savoureuses les unes que les autres. Le quartier grec…. Et bien, il ne savait pas trop, il le trouvait fade, sans surprise… il ne le connaissait que trop pour réussir encore à l’apprécier à sa juste valeur. Néanmoins, il y avait un plage, très confidentielle, qui trouvait encore grâce à ses yeux malgré sa localisation malheureuse. L’air y était particulièrement iodé et pur, rien de comparable aux rivages des océans terrestres. Cela devrait plaire au jeune homme.

-Parfait ! cependant, je ne suis pas mauvais joueur, et ce n’est pas fair play de ne pas te laisser une chance d’avoir ce que tu désires. Alors, Noah, quelle valeur donnes tu à l’information à laquelle tu souhaites accéder ? Que serais tu prêt à … Offrir pour cela ?

Il lui jeta un coup d’œil, guettant la réaction du demi dieu. Sans savoir pourquoi, lui aussi ressentait une … ressemblance avec ce gamin qui devait avoir une vingtaine d’années à tout casser. Lui avait plusieurs millénaires, et pourtant, ils partageaient une nonchalance, une verve innée qui rendait les joutes verbales plaisantes. Que voulait il, que comptait il faire de son temps sur Néméil ? il ne semblait même pas décidé lui-même … mais sans aucun doute, Dio aurait toujours quelques idées de divertissement à la morale plus ou moins discutables …
Revenir en haut Aller en bas
Noah Jailene
avatar Messages : 154
Date d'inscription : 22/09/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Demi-dieu égyptien.
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Dim 5 Jan - 11:28

Noah nota dans un coin de sa tête la toute nouvelle mortalité des dieux qui n'en étaient désormais plus vraiment. eh bien oui, si les divinités pouvaient périr, elles perdaient un peu leur principal atout non ? Enfin le jeune homme ne connaissait pas très bien les caractéristiques de ces êtres puissants pour la simple et bonne raison que jusqu'à son arrivée à Némeïl, il ignora qu'ils puissent exister. Pensif, il se frotta les mains sans détourner le regard de Dionysos. C'était si bizarre de taper la causette à un dieu en plein milieu d'une sorte de... désert. Enfin, c'était même fou. D'ailleurs, peut-être était-il fou, peut-être était-ce un monde imaginaire inventé par ses soins. Ou peut-être pas. Enfin ça importait peu puisque de toute façon, il ne pouvait visiblement pas le quitter.
Pour ce qui était du prix de l'information, en vérité, Noah n'avait rien à offrir si ce n'était ses services. Il n'avait pas de biens, pas de talents particuliers outre celui de grimper et son excellente condition physique. Mais il savait aussi que l'île n'était pas infinie et qu'à force de voyager, il pourrait peut-être tomber sur cette nymphe par le plus grand des hasards. De toute façon, il devait bien faire le tour de l'île s'il voulait en établir une carte exacte. Toutefois, Noah jugea plus sage de garder ce détail pour lui-même. S'il n'avait jamais été un féru de mythologie, il savait quand même que les dieux pouvaient se montrer capricieux.

« Eh bien... Nous verrons bien. »

Oui oui, Noah verrait bien par lui-même. Simplement, la nymphe en question ne devait pas être le seul spécimen de son espèce et s'il devait aborder toutes les personnes qu'il croisait... Ouais non, ça faisait vraiment trop de vie sociale pour lui. C'était presque trop lui demander. Encore que si sa vie avait été en danger, pourquoi pas, mais pour une simple carte... Tt tt. Quoi qu'il en soit, le garçon hésita un bref instant quand Dionysos lui tendit sa flasque. C'était bête à dire mais il n'avait jamais bu d'alcool, du moins pas plus que pour goûter un peu quand il vivait chez son père. Il s'en empara tout de même, goûta et se lécha les lèvres, perplexe. Alors qu'il lui rendait sa flasque, la question du dieu le laissa de nouveau pensif. Oh, Noah serait prêt à faire beaucoup pour obtenir cette information, bien qu'elle ne soit pas vitale. Comme il le savait déjà, ça lui éviterait d'avoir à taper la discussion à bon nombre d'inconnus qui ne seraient pas les bons.

« J'imagine que dans cette situation, n'importe qui répondrait "tout" mais ce serait mentir. Je ne donnerais pas ma vie, par exemple. Mais je peux offrir mes services pour tout le reste. »

Noah haussa les épaules. Le terme service regroupait beaucoup de choses, de la simple course à des trucs plus compliqués et plus dangereux. Rien qu'à l'idée d'avoir enfin un but (enfin autre que dessiner ses cartes) son coeur s'emballa sous l'effet de l'excitation. Il avait fui trop longtemps pour ignorer le bonheur de l'action, du danger. Le jeune homme se rendit alors compte que si tenait vraiment à cette information, outre le fait de lui épargner ces rencontres inutiles, c'était parce qu'il pouvait également donner quelque chose en retour. Plus en réponse à ses penses qu'autre chose, il secoua la tête. Il était incorrigible. Il se fichait d'être gentil ou pas ; de toute façon, ce n'était pas ça qui comptait. Il n'était ni un bon ni un mauvais garçon, juste un type qui évoluait au fil de ses rencontres. C'était bien pratique d'ailleurs puisqu'il ne se reprochait jamais rien.


Je me devine une douce folie,
Envie d'avis, envie d'amis, envie de défis,
Des fois aussi de désobéir si ça me dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    Lun 6 Jan - 17:40

La réponse de Noah avait, au moins, la qualité d’être honnête. C’était quelque chose qui plaisait à dionysos. Le demi dieu ne semblait pas s’attacher aux notions de bien ou de mal qui chagrinaient certaines consciences. Il serait un allié précieux si il conservait cet état d’esprit aussi … indépendant. Tant que Dio restait celui qui pouvait lui offrir le plus de choses, il n’aurait pas à craindre que le jeune homme aille chercher de l’herbe plus verte ailleurs. A lui d’être à la hauteur de ses espérances et que les échanges soient équitables. Il tourna la tête vers le jeune homme avec un petit sourire :

- Et bien … je suppose que nous nous retrouverons surement pour parler de tout ça. Mais tu verras qu’il y a tellement de choses a faire ci, que tu n’auras peut être même pas besoin de moi pour trouver ton bonheur. Et chanceux comme tu es tu vas trouver ma Callisto sans même la chercher …

Ah, ils étaient arrivés. Ils se trouvaient à un embranchement, où leur sentier se scindait en deux routes bien distinctes, l’une allant vers le quartier nordique, l’autre vers une falaise escarpée. La vue de cette dernière était absolument sublime, les embruns fouettaient le visage de ses relents salés, renforçant la sensation de bestialité et de danger qui émanait de l’endroit. De plus, c’était on ne peut plus désert, peut etre un peu plus encore que le champ de désolation, c’était dire. Cela devrait plaire à Noah et ses envies de solitude.

- Voilà, c’est ici que nos chemins se séparent l’ami ! J’ai du travail sur les bras, et grâce à toi j’arriverais peut être à le mener à bien sans avoir envie d’étrangler mon interlocuteur … je te conseille de tourner à droite et d’avancer sur deux kilomètres, tu ne seras pas déçu de la ballade… Et ne t’inquiète pas, je saurais où te trouver si jamais j’ai besoin de toi … Bonne journée, et ouvre l’œil !

Il éclata de rire, à présent de bonne humeur, et salua son camarade d’une courbette, avant de partir dans sa direction, sans un mot ni une explication supplémentaire, faisant jouer sa barre de fer entre ses doigts comme un baton de majorette, le sourire aux lèvres. Il était venu ici pour se défouler et extérioriser sa colère, et se retrouvait avec un nouveau demi dieu dans la poche … il allait faire ses recherches et trouver de qui il était le rejeton, et, promis, il n’allait pas lacher ce gosse prometteur … il lui ressemblait tellement qu’il aurait pu être son fils, et ce genre de feeling ne le trompait jamais …

RP FINI

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]    

Revenir en haut Aller en bas
 

"Guess what ? i'm not your dad ? " [feat Noah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Avant la reconstruction-