Partagez | 
 

 Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   Sam 13 Juil - 20:14




    Fierté et puissance, deux choses qui vont de pair, la fierté sans la puissance est comme un homme aveugle ou borgne, complètement inutile sur un champ de bataille. Et c'est ainsi que se sentait celui qui faisait trembler les dieux rien qu'a l'évocation de son nom... Le loup du Ragnarök, le bourreau divin. Que des titres qui avaient flatté son ego, que des symboles de sa grande puissance passent... Et aujourd'hui alors ? Ah ah ! La nuit s'étend alors sur les champs de ruines alors que s'éveillent les derniers fragments de ce monstre, ou plutôt ancien monstre, ayant troqué son apparence de loup gigantesque pour devenir un de ces bipèdes faibles et fragile... Un hurlement dans l'obscurité, la colère le rongeait, elle qui haïssait cette forme plus que tout, petite âme errant dans l'obscurité, elle est loin ta splendeur passée. Allonger contre un mur, mouvant avec difficulté un bras, faisant craquer tes muscles engourdis par ce long sommeil, tu ne sembles toujours pas t'être habitué à reprendre une grande activité physique... Enfin libre jeune loup, mais à quel prix ? Ah ah ! Au fond tu regrettes tes chaînes, et ton attente... Au fond, tu regrettes encore le passé. Âme damné, misérable, regardes-toi tremblé avec la fraîcheur de la nuit. Fuis par ceux qui connaissent ton nom, tu es seul, seul et sans rien, pas même un bout de pain pour te nourrir, et pourtant la faim te prend, ton estomac réclame son dut. Comment comptes tu le satisfaire ? Combien de temps vas-tu rester ici, dans cette misérable ruine ? Toi, le grand Fenrir, tu es tu décidais à te laisser mourir comme un misérable clébard . Perdu dans tes pensées à écouter la voix de ton esprit, c'est-à-dire moi, divagué sur ta minable position... Tu n'es plus aussi fort, au contraire, tu es sans doute le pire des humains, le plus faible. Et cela te rend furieux, oui, tu sers le poing, si tu veux me montrer ta valeur, relèves-toi... Oui ainsi, prenant appui sur le mur près de toi, tes jambes encore toute engourdie, tu te relèves lentement, mais au final, tu es debout.

    Bien, il est debout, mais son estomac réclame toujours son dut... Affamé, dévoré un soleil ne serrait qu'un jeu d'enfant pour lui. Le grand Fenrir, au fond, ton passé, ta vengeance, voilà tout à quoi il se rattache. Il avance lentement, on dirait qu'il a toujours tant de mal à s'habituer à son corps humain. Et pourtant, plus d'une fois on lui a tendu la main pour l'aider, plus d'une fois on l'a guidé devant cette fameuse « école », mais il n'en veut point... Non, cela ne lui sert à rien, quelques étirements, et il a déjà un peu plus d'aisance avec ce corps, au fond, il a toujours des jambes assez souples et correctement musclées, malgré son endurance bien plus basse qu'avant, mais au fond cela s’entraîne... Mais sa vue et toujours troubler par les tailles, oui lui qui était si grand et qui a toujours vu le monde si petit, beaucoup de choses le surpassent au fond, il s'en rend compte et ses yeux ont toujours du mal à bien juger les distances... Qu'il fasse attention, cela risque de le mettre en bien mauvaise posture si ses ennemis s'en rendent compte. Mais pour le moment, avant le combat, c'est la survie qui prend le dessus, avançant lentement à travers les ruines, la lune illumina ses pas et le guida lentement, le froid lui transperça la chair, un soupir et il continua sa marche, toujours très méfiant, se concentrant énormément sur les bruits qui l'entouraient il trébucha et chuta.

    Mais juste quelques secondes auparavant, il put être certains qu'il n'était pas seul... Il était suivi, ou on s'approchait de lui. Il en était certain, qui étaient-ce dans un lieu si désolé et glacial, est ce que l'inconnu(e) savait que le loup errait en ces lieux ou non ? que de question qui mirent mal à l'aise le loup en assez mauvaise position, restant quelques instants accroupi, il se releva lentement toujours concentrer sur les bruits l'entourant.. Il n'était pas vraiment prêt à se défendre, sur le coup si on lui voulait du mal, les négociations seraient en première ligne... Pauvre de lui qui n'a jamais été doué pour réellement négocier. Sa douce paranoïa prit le dessus, l'envahissant complètement, son cerveau était en ébullition essayant de faire un compte rendu des possibilités d'attaque, d'arrivée, de fuite, de camouflage ou de conversation possible, ce qui rapidement lui fit attraper à un mal de crâne énorme... Au fond il ne savait pas ce qui l'attendait, et c'est sans doute ce que le loup détestait le plus depuis son arrivée sur cette île.



Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   Sam 13 Juil - 22:00



Journée longue, ennuyeuse, fatigante. Pourquoi donc les humains étaient si faibles? Comment ces petites choses fragiles avaient réussi à rassembler les panthéons au complet dans ce petit lieux. La question demeurait entière et Hildr ne savait plus quoi penser. Trois mois. Trois mois à ne rien faire, trois mois à regretter ses dons, sa force, tout ce qui faisait d'elle une divinité, une valkyrie. Trois mois aussi sans la moindre bataille, croiser la moindre personne digne d'acquérir ne serais-ce qu'une gifle de sa part. Tous étaient devenus des moins que rien, des mauviettes, des humains. Beurk. La blonde afficha un véritable air de dégoût à ses réflexions. Dehors, le soleil se couchait, peignant le ciel de couleurs chaudes. Pensive, ce qui restait de la valkyrie observa les nuages un instant avant de faire volte face brusquement et claquer la porte de l'endroit qu'elle s'était approprié sous l'agacement.

Hildr ne connaissait pas encore les lieux par coeur, préférant rester dans ses réflexions à longueur de journée. Elle ne faisait que le minimum vital. Droite, fière, elle avança d'une démarche décidée. Où? Elle n'en savait fichtre rien, cela lui importait franchement peu. Un lieu où l'hydromel coulait à flot et ou l'action ne serait pas trop plate serait le bienvenue. Pourtant, inconsciemment, ses pas la menèrent en zone dangereuse. Jusque là, Hildr avait évité les ruine de Ragnarök, comme toute divinité scandinave, ce n'était pas une zone à fréquenter. Cela dit, elle avait comprit depuis un certain temps que tout être sur cette île était loin d'être hostile. Tous étaient coincé dans ces maudites carcasses difformes. Oh Hildr avait tout de même de la chance après tout, une Valkyrie n'était en fin de compte pas si différente d'une humaine physiquement parlant. Bon bien sur elle avait parfois le réflexe de se parer pour l'envol en oubliant ce détail, mais elle n'était pas dans le cas de ces créatures qui avaient totalement changer de forme. Réflexion faite, elle n'était pas la plus à plaindre après tout.

Un bruit se fit entendre non loin de là. Quelqu'un ou quelque chose devait rôder dans le coin. La blonde hésita un instant. Devait-elle tourner les talons et aller dans un endroit plus fréquentable? Une idée lui vint à l'esprit. Et si cette personne, probablement elle aussi rendue vulnérable, était un être redouté et hostile? Et si la valkyrie arrivait à la terrasser malgré sa forme humaine? Mission suicidaire? Peut-être, mais elle parviendrai peut-être à monter en grade de cette manière. Et puis, dans le pire des cas, elle n'aura qu'à prendre la fuite.

C'est ainsi qu'en toute inconscience, Hildr franchit le pas et s'approcha de l'être. Une silhouette apparut enfin. Droite, plutôt massive avec de larges épaules. Elle n'eut aucun mal à reconnaître en elle un homme. Mais quel homme? Les traits de l'individu se dessinèrent alors. Le visage plutôt agréable à regarder, un bel homme pour tout avouer. Beau, mais avec cette chose pourtant désagréable dans le regard. Hildr ne fut pas vraiment à son aise sur le coup, mais n'en montra rien et se ressaisit immédiatement. Elle avait toujours été impitoyable, droite et froide. Elle toisa l'homme tout aussi froidement avant de comprendre qu'il ne semblait pas à son aise du tout, il semblait chercher l'issue. La valkyrie reteint un soupire, décidément cette ville était loin d'être intéressante, il devait-être perdu.

"Drôle d'heure pour se promener dans un endroit aussi lugubre" souffla-t-elle sèchement.

Non elle ne comptais pas user de sa sympathie. Pourquoi le ferait-elle? Premièrement peut-être qu'il n'était pas si perdu que ça. Deuxièmement, elle n'était pas d'humeur en ce moment pour se faire de nouveaux amis. C'est alors qu'elle décida de l'analyser en détail pour cherche la moindre information cachée. C'est alors qu'elle remarqua un petit détail qui aurait du la faire courir vers les cartiers plus fréquentables. Un morceau de ruban dépassait de son pantalon au niveau de sa cheville. Le nom de Gleipnir s'imposa à son esprit, tout comme celui du loup géant de Ragnarök: Fenrir.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   Dim 14 Juil - 14:21



    Un doux parfum volait dans l'air, l'odeur d'une femme, dans l'obscurité le jeune loup ne discernait qu'une ombre, mais il savait que la silhouette qui se rapprochait près de lui était celle d'une femme, de plus de remarquer sa fine carrure, il y avait cette odeur qui planait dans l'air, une odeur que le loup reconnaissait bien, un parfum à la fois doux et intense, le parfum d'une femme de par sa douceur. Le loup pourtant ne bougea pas, se contentant de la fixer dans l'obscurité, un regard glacial, pourquoi restes tu aussi stoïque jeune loup ? Quelle est cette beauté qui s'approche de toi ? Son visage prend forme sous tes yeux sombres, un visage d'une telle perfection, la blondeur de ses cheveux, des formes si belles et agréables à regarder... Le loup crut voir pendant un instant un ange arrivé, imaginant des ailes d'une blancheur éclatante. Qui était cette belle inconnue ? Ce genre de silhouette, cette perfection au sein de ses formes et de son visage, cela te rappelle les servantes de celui qui t'a enchaîné, ces divinités mineures qu'on nommait Valkyrie, servante guerrière du « grand » Odin, accompagnatrice des âmes guerrières dignes de rejoindre le Valhöll ou Walhalla... En faisait elle partit . Tu l'ignores, tu ne sais même pas si elles ont survécu au passage jusqu'à cette île, et au fond, tu t'en fiches, à tes yeux elles ne sont pas une menace après tout, ce ne sont pas elles qui t'ont enchaîné... Et malgré ta colère, tu restes lucide, les seules valkyries que tu abattras seront celles qui protégeront leur maître. Mais cette inconnue attise tout de même ta curiosité...

    Il la regarde, sa voix est sèche, elle semble vouloir démontrer au loup qu'elle ne se laissera pas faire. Lui, il ne réagit pas, il reste droit et fixe, il la regarde encore. Elle, son regard semble s'orienter vers les chevilles du loup, un éclat dans ses yeux, une mimique de compréhension... Elle sait qui il est, le lien Gleipnir qui l'enchaînait par le passé, toujours attaché à sa cheville, un petit ruban discret, mais sous les rayons lunaires, Gleipnir semble rayonner. Un mouvement de la jambe pour cacher dans l'ombre ce lien qui l'a condamné... Toujours un regard glacial, et le froid lui transperçant la chair, que répondre aux paroles de cette charmante inconnue... Le loup n'étant pas doué pour la conversation, il semblerait qu'il ait moins doué que lui... Il lâcha un soupir en se passant les mains dans sa chevelure désordonnée :


    « Il semblerait que commencer par des présentations soit la moindre des politesses lors d'une rencontre, même dans un lieu qui peut sembler si lugubre. Sinon, chacun ses goûts vous savez. »

    Le loup n'avait pas grand-chose à répondre, et son ton fut totalement neutre. Déjà qu'il ignorait comment parler à une femme, et jouer immédiatement les grands méchants loups avec une inconnue dans sa situation serait assez risquer... Car il savait qu'il y avait plus d'une divinité dans le coin, ou même créature, car les dieux nordiques évitaient de s'approcher d'ici... Ce n'est pas pour rien que ce quartier portait le nom de Ragnarök, sans doute une des raisons qui poussaient un peu le loup à affectionner cet endroit. La désolation, c'est un peu à l'image de l’œuvre qu'il aurait pu accomplir si les humains ne les avaient pas envoyés sur ces terres inconnues.

    Son regard se détourna de la charmante inconnue et se tourna vers le vide nocturne, toujours ses sens en éveil, il restait méfiant, elle n'était peut-être pas seule... Oui, Fenrir était devenu complètement paranoïaque, et il lui arrivait de l'admettre, comme maintenant par exemple. Mais il paraissait, d'après certaines rumeurs, qu'il valait mieux d'être méfiant et sur ses gardes que détendu dans ce quartier-ci... On pouvait y faire des rencontres... Surprenante. Comme ce soir, qui pouvait bien être cette inconnue, même si les impressions de Fenrir mettent en avant l'hypothèse d'une divinité mineure particulièrement charmante, elle pouvait aussi bien être un elfe, ou tout autres créatures capables de supporter les froids des grands nord. Mystère, mystère pour notre loup solitaire qui n'aimait vraiment pas ça.



Dernière édition par Fenrir le Mar 16 Juil - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   Lun 15 Juil - 19:30

Le bel inconnu semblait devenir  encore plus inquiet lorsque Hildr posa son regard sur sa cheville. Il était tout a fait pensable qu'une tel créature soit enfermé sur cette maudite île et dans le corps d'un simple humain. Le loup géant du Ragnarök était donc lui aussi devenu inoffensif? Cette créature monstrueuse et tant redouté avait prit forme humaine? Plus rien en cet instant n'aurait put étonner celle qui fut valkyrie quelques mois plus tôt. Pourtant Hildr n'en éprouva aucune crainte. Peut-être qu'avec cette forme humaine il avait une meilleure tête, mais surtout le fait qu'il ne soit pas à l'aise depuis le début présageait que cette créature autrefois puissante n'était plus qu'un louveteau perdu et dépourvu de ses forces. Une occasion en or pour se valoriser auprès d'Odin? Peut-être, mais une idée saugrenue lui vint à l'esprit. Hildr avait perdu son fidèle compagnon avec sa venue forcée sur Néméïl, son loup seul témoin de son voyage qui ne l'a jamais quitté, un animal brave et fort qui lui manque pourtant. Fenrir était probablement l'être le plus redouté d'Asgard, mais peut-être avait-il un point faible. Cette apparence serait une aubaine pour forcer cette carapace et peut-être que la valkyrie tenterai de l'apprivoiser peu à peu. Toujours plus utile que de lui trancher la tête tout de suite et la ramener en trophée. La blonde avait toujours été entreprenante et suicidaire, mais que pouvait-il bien lui arriver? Cette créature jadis si puissante n'était devenue rien de plus qu'un homme.

Perdue dans ses réflexions, se fut la voix du bel homme brun qui la ramena à la réalité. Cet être là était bien loin du loup qu'il avait été jadis c'était certain. Paranoïaque, mal à l'aise, tout cela se lisait dans son attitude, rien en lui ne rappelait sa légende et sa force. Le géant était devenu un moins que rien et cela se sentait à tel point qu'il se forçait presque à être sociable. Hildr aurait autrefois rit d'une situation aussi pathétique, mais la réalité fut qu'elle n'était pas non plus à son avantage. A part son art du combat et sa maîtrise des armes, il ne lui restait pas grand chose à vrai dire. Néanmoins, la sociabilité soudaine de l'homme -si on pouvait le qualifier d'homme d'ailleurs- lui sera peut-être utile. Qu'en aurait-il à faire d'une simple petite valkyrie après tout, c'était les "dieux majeurs" qu'il avait toujours voulu. Peut-être baissera-t-il la garde et se laissera faire, voir même laisser aller aux plaisirs qu'une valkyrie pouvait fournir en "distraction". L'idée d'en arriver à ça n'enchantait pas Hildr, elle risquait gros, mais si le résultat suivait elle n'en sera que récompensée.

"Parce que vous usez habituellement de  la politesse? A ma souvenance vous êtes un loup solitaire Fenrir. Cette forme vous aurait-elle rendu bon? Ou peut-être fou, qui sait." souffla-t-elle avec un petit sourire en coin un rien provocateur. " Toutefois vous ne trouverez pas une grande proie ici, je suis loin d'être aussi impressionnante que ceux que vous voulez voir tomber. Cela dit, sur cette île, tout le monde est égal. " Elle venait de reprendre froidement, toujours aussi sèche que d'habitude. Sa sociabilité l'avait perdue depuis un long moment déjà. Elle finit par reprendre. "Je me nomme Hildr, si cela peut satisfaire votre curiosité."

Et le loup -ou ce qu'il en restait-, observa la nuit, comme s'il était en quête d'une menace. Hildr était plus à l'aise, contrôlant mieux son corps visiblement. Elle s'étonnait encore d'avoir lancer ces quelques phrases d'affilées. Non pas parce qu'il s'agissait de la créature la plus crainte, mais bien par cet élan de sociabilité qui n'en était pas vraiment en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   Mar 16 Juil - 14:24


    Dans l'ombre de la nuit on pouvait voir un rictus moqueur se dessiner sur le visage du loup destructeur, l'annonciateur du Ragnarök, le fléau des dieux. Les moqueries de cette belle blonde ne resteront pas impunies. Son regard s'illumina d'une nouvelle flamme d'amusement. Fou ? Ce jeune loup en est encore loin, ou peut-être que la folie n'était que des lointaines chaînes à ses yeux... Oh, je connais ce regard, seul Tyr pourrait vous dire à quel point il est annonciateur de chaos. Malgré son apparence de bipède, le loup n'oubliait pas qui il était. Un accès de fureur mêlée à l'amusement le rapprocha de son état animal, il le ressentait au fond de lui... Certes ma belle, tu n'es pas une grande proie pour le loup du Ragnarök, mais au fond tu restes une proie aux yeux du loup, un morceau de viande . Mmmh, non, elle était trop belle pour finir ainsi. Et Fenrir agissait avec stratégie depuis son arrivée sur l'île. Son regard se retourna simplement vers la belle, se montrant particulièrement tranquille, il ne pouvait dès maintenant se concentrer que sur cette fameuse... Hildr. Un nom de Valkyrie, c'était certain désormais, cela expliquait son manque de sociabilité, quoique... Il paraît qu'une Valkyrie solitaire était de très mauvaise compagnie, ou du moins perdait le peu de sociabilité dont elle pouvait faire preuve. Intérieurement le loup pouvait confirmer cette réputation.

    Il se lécha rapidement les babilles, en humant légèrement l'air avant de soupirer et de repasser une seconde fois la main dans ses cheveux en baissant la tête, signe d'exaspération, il n'aimait vraiment pas les airs qu'elle se donnait face à luii. Avant de tourner les talons, il répondit simplement sur un ton des plus secs :


    « Si tu sais à qui tu as affaire, pèsent tes mots. »

    Il se tourna alors et avança de quelques pas, dégageant une nouvelle fois ses cheveux en arrière, il y avait pas à dire, autant il y a d'avantage à avoir une épaisse et longue chevelure autant ça pouvait être gênant une fois le vent levé. Le froid transperça la chair du loup qui la provoqua sur un ton innocent et "je m'en foutisme"

    « Peu importe mon apparence, je reste le seul et l'Unique à pouvoir arracher la tête à " votre seigneur ". Donc un petit conseil crevette, ne te mets pas sur mon chemin. Je ne voudrais pas écraser un aussi petit joli minois. »

    La colère l'avait emporté sur la raison. Il était presque sûr qu'elle réagirait immédiatement à ses dires, l'instinct animal avait légèrement reprit le dessus sur sa raison. Lui qui s'était réveillé ce soir avec l'idée de se faire discret et d'avant tout se nourrir... Une Valkyrie était tout de même capable de l'irriter, au fond, même les divinités mineures l'agaçaient rien qu'a leur présence. Le loup était sacrement dans une sale position, il espérait que ce genre de situation ne se répéterait pas avec les autres panthéons... Sinon, le loup ne risquait pas de se faire des alliés dans sa " croisade " contre le panthéon scandinave. Du moins ce soir c'était mal parti, il devrait envisager de migrer vers d'autres quartiers. Dans son envie de sang, voilà la réflexion que se faisait le jeune loup dont l'envie de sauter à la gorge de cette belle Valkyrie le rongeait au fin fond de son être... Cette lueur dans son regard qui grandit, son souffle de plus en plus saccadé, s'il avait sut que la rage était encore aussi bouillonnante en lui depuis son enchaînement, que l'animal vibrait encore en lui, cela ferait longtemps qu'il aurait forcé le palais d'Odin et qu'il lui aurait ôté la vie une bonne fois pour toutes... Une envie qui le démangeait, une passion qui renaît de ses cendres, celle de la destruction, celle du Ragnarök....
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   Jeu 1 Aoû - 19:07

Hildr ne put s'empêcher de voir que le loup du Ragnarök avait gardé quelques manies de sa forme lupine. Quel humain -enfin humain était un bien grand mot puisqu'il n'y en avait guère ici- se léchait les babine en apercevant ce qui aurait put être pour lui un morceau de viande. Pas certaine que son nouvel organisme lui permette de dévorer une valkyrie toute crue d'ailleurs et la blonde ne voyait pas vraiment pourquoi elle pourrait avoir crainte en ce moment. Hildr n'avait peur de rien, comme ses sœurs, c'était dans sa nature de se battre et d'accepter une éventuelle mort. Puis qui aurait peur d'un loup changé en homme qui a perdu ses repères et semble être devenu totalement paranoïaque. Oh que non elle ne pèserai pas ses mots, pas en ce moment où elle semblait plus avantagée que son interlocuteur qu'autrefois elle aurait évité.

Fenrir semblait se foutre totalement de ce que la valkyrie venait de dire, préférant vociférer des menaces, ce qui eu pour résultat de faire légèrement rire Hildr qui repensait à sa façon dont il avait regardé l'obscurité quelques secondes plus tôt. A vrai dire pour le coup, il n'était guère convainquant. La blonde ravala ensuite son sourire, préférant éviter de s'attarder là dessus. D'ailleurs le loup fit une tentative de prendre la fuite. Dommage pour Hildr qui se disait que pour une fois, il y avait quelque chose d'intéressant dans cet univers pathétique. Un instant, la blonde entama un mouvement pour faire volte-face et rentrer, mais une soudaine irritabilité changée en colère émanait du bel homme qui n'était qu'une enveloppe trompeuse et la demoiselle revint sur ses pas.  Les paroles de la valkyries l'avaient à ce point percuté ou étais-ce la vérité de sa condition qui lui revenait à la figure? Hildr eu cet instinct suicidaire comme elle avait toujours eu, ce qui s'appelait se jeter dans la gueule du loup et au sens propre cette fois. La déesse mineure s'approcha de Fenrir à pas bien décidé, refusant de laisser cette chance passer, au moins elle aura essayé si ça ne fonctionne pas.

"Dommage que tu doives te résoudre à vouloir me réduire en miettes, je vois que tu n'es pas encore habitué à cette forme qui nous rends tous aussi pathétique les uns que les autres. Tu tiens à peine sur deux jambes et tu sembles affamé, je pourrais t'apprendre à t'adapter car ce n'est pas en tentant de sauter sur le moindre passant que ton estomac sera pleinement rassasié sans rejeter quoi que ce soit dans la cuvette. "

Hildr franchit soudain la limite qui les séparaient tous les deux, diminuant la distance, mais se tenant prête à parer une attaque s'il bougeait trop. Elle se mit face à lui, glissant les bout de ses doigts sur son ventre en douceur. Elle savait pertinemment qu'aucun loup ne pouvait y résister pour en avoir eu un à ses côté depuis toujours. Qu'il soit humain ou non, dans le fond il restait un loup, certes immense, mais un loup avec ses petites faiblesses. Hildr approcha ensuite ses lèvres de son oreille, se mettant sur la pointe de pieds pour y parvenir, le tout avec le maximum d'attention au cas où il tenterai un coup, elle avait déjà anticipée tous les moyens de fuites en cas d'urgence.

" Je suppose que tu as aussi eu vent de nos petits remontants à nous valkyries, nous savions aussi nous occuper de nos chers loups. N'as-tu jamais rêvé d'être un loup dorloté le temps de reprendre des forces? " souffla-t-elle en s’efforçant d'être convaincante. Elle finit par reprendre en sortant un mensonge monumental avec ses talents d'actrice hors pairs. " En fait, je t'ais toujours admiré, il serait dommage de ne pas me laisser voir qui est le grand Fenrir dans le fond et profiter de ce que je peux t'offrir "

Elle même aurait put être convaincue par ces paroles pourtant bien ridicules. Admirer un être aussi abject et repoussant serait une aberration. Cet animal féroce ne méritait que la mort et Hildr allait tenter d'en tirer quelques chose. Elle ne misait déjà pas énormément d'espoir en sa réussite mais cela valait la peine de s'y essayer. Elle esquissa un sourire en coin, un de ses sourire aguicheur dont elle avait le secret tout en reculant d'un pas, toujours aux aguets sans le montrer.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   Sam 3 Aoû - 11:47


    Cette Valkyrie était une femme bien étrange, et qui tapait sur les nerfs de notre cher loup, faisant renaître en lui son désir de destruction passé, plus son agacement montait et devenait colère, plus le loup sentait ses forces revenir. L'odeur de la belle qui revint vers lui le saisit, l'immobilisant un dixième de seconde par l'intensité de ce parfum, elle était bien trop près de lui... Oui, il devait finalement se résoudre à écraser ce joli minois, un beau gâchis. Le loup aurait voulu reculer quand elle se dressa face à lui mais resta immobile, entre l'envie de l'ignorer et de la tuer, il ne savait pas quoi choisir... Même si au fond, cette force qui lui revenait fit grandir l'envie en lui d'abattre la belle Valkyrie, ce ne serait pas une lourde perte au fond. Ses « patrons » ne se rendraient même pas compte de la disparition de cette petite déesse mineure, cette pensée mit alors le loup hors de lui, une colère brûlante qui hantait son âme, la main de la belle Valkyrie passant sur le ventre du loup le fit se crisper. Mais pour qui se prenait elle ?! Le regard de Fenrir s'illumina d'un rouge ardent alors que celle-ci tenta de berner le loup... Oh oui, il connaissait les valkyries, il ne faut pas croire mais le loup entendait aussi les rumeurs et divers ragots sans réel intérêt. Et les valkyries avaient une certaine réputation que le loup connaissait très bien. Il savait avant tout qu'il ne pouvait faire aucunement confiance à des divinités comme elles. Autant dire qu'elle avait la force de Thor mêlée à la ruse et fourberie de Loki.

    Malgré ça, le loup écouta silencieusement la jeune femme. Un homme comme un autre, ou un loup des marais aurait pu tomber dans le piège, mais pas Fenrir. Il connaissait les dieux, et les divinités mineures étaient comme leurs maîtres, voire pires,fourbes et manipulatrices. Et la réputation de ces êtres ailés qu'on appelait Valkyrie confirmait les pensées du loup. Provocatrice, joueuse, et même irritante pour le loup, c'est alors qu'elle recula d'un pas. Le regard ardent du loup en colère ne la lâcha pas du regard. Sa respiration se faisait de plus en plus bruyante et saccadée, ses crocs s'allongèrent... Il le savait, il le sentait, il reprenait sa forme originel. Il émit un puissant hurlement qui résonna à travers le champ de ruines et plus encore, s’effondrant sur le sol, écraser par la douleur de sa chair qui se transforme. Crocs et griffe apparurent assez rapidement, tandis que son corps prend une forme lupin. Un pelage aussi obscur que la nuit et l'ébène, un regard de cauchemar aussi rouge que le feu des volcans. Au fond de son esprit une phrase résonna, il était de retour, le loup du Ragnarok était de retour. D'un coup de patte il propulsa la petite Valkyrie devenu si petite face à lui, le loup géant, celui qui dévorera le soleil, le bourreau des dieux. Il s'approcha lentement de la belle Valkyrie et articula d'une voix rauque et sinistre :


    « C'est bien dommage, mais je vais devoir t'écraser. »

    Le loup était désormais bien plus sur de lui, sa colère l'aveuglant des menaces de ce monde. Il ne se posa pas la question du comment avait il reprit cette apparence, et pour combien de temps ? Sur le moment, il l'ignorait et s'en fichait... Une bien grosse erreur de sa part. Ce monde avait encore sa part de mystère, et ce pouvoir avait un prix... Comme toute chose dans cet univers. Le loup sombre comme la nuit hurla à la lune sa colère,ses cris de haine résonnèrent à travers tout le nord de l'île, voiremême plus. Au fond, il s'en fichait, temps que son cri réveille Odin, lui annonçant une mort prochaine. Dans ce court instant de folie, le loup oublia presque sa première victime, cette petite Valkyrie qui l'avait provoqué, ce petit joli minois qu'il devrait dévorer aujourd'hui, à son grand regret, quoique...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr   

Revenir en haut Aller en bas
 

Once upon a time... a Valkyrie and a Wolf ~ Ft. Hildr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-