Partagez | 
 

 Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Dim 24 Mar - 13:51


    ♣ We find love in a hopeless place





Le jour avait remplacé la nuit depuis maintenant plusieurs heures. Vêtue d'une robe de chambre d'un bleu aussi clair que ses yeux, la nymphe marchait d'un pas léger dans le jardin du Dieu romain chez lequel elle se trouvait. Cette nuit, encore, elle l'avait passé en compagnie d'un autre homme, un autre amant. Ce dernier, Megara l'avait rencontré la veille, alors qu'elle avait poussée la porte d'une taverne. Une femme dans un tel endroit, qui plus est une créature réputé pour sa beauté, ne passa pas longtemps inaperçu. Toutefois, aucun homme n'avaient osé l'approcher, sauf lui. Sans doute avait-il était sous l'emprise de l'alcool, mais peu lui importait vraiment. Elle l'avait charmé en un clin d'oeil, finissant la soirée sous ses draps. La miss ne connaissait pas son nom, pas plus qu'elle ne savait s'il s'était rendu compte de ce qu'il s'était passé. Toute cette machinerie pour l'attirer à elle s'était faite si rapidement... Cela n'était pas pour lui déplaire, car bon nombre de fois, Megara venait de passer un excellent moment. Bien sûr, elle ne s'attendait pas à le revoir par la suite, néanmoins, elle ne souhaitait pas partir comme une voleuse, préférant la franchisse aux mensonges. Il était en effet rare que la nymphe souhaite revoir ses amants, aussi peu soient-ils. Seul quelque- un avaient réussis à capter son attention, du moins assez pour qu'elle s'accroche un tant soit peu à eux. De ce fait, elle avait décidé de rester un peu, du moins le temps que le dieu se réveil de son sommeil bien mérité.

Le jardin que la jeune femme parcourait était richement garnit : des arbres à fruit entouraient l'allée, accompagnés de quelques fleurs. Au centre se trouvait une petite fontaine, dont l'eau coulait à flot. Instinctivement, elle se dirigea vers elle, tout en chantant une chansonnette à voix basse, histoire que son amant ne l'entende pas. En réalité, Meg redoutait à chaque fois d'avouer qu'il ne s'agissait que d'une histoire d'une nuit, sans lendemain. C'était comme si elle les avait manipulé et trompé... Elle devait le faire, pourtant. Assise contre le rebord de pierre, elle glissa timidement ses pieds dans l'eau, frissonnant légèrement du fait de sa fraîcheur. Nul doute qu'en la voyant ainsi, le romain la prendrait pour une folle. Mais il ne savait rien de sa compagne d'un soir, et peu savait à quel point la complémentarité entre une nymphe aquatique et l'eau pouvait être fort. C'était parfois beaucoup plus fort qu'elle, mais la brunette se sentait obligée d'avoir un contact quelconque avec cet élément si pur et si doux au toucher. Elle continuait de chanter, souriant en sentant quelques gouttes tomber sur ses jambes dénudées. Des bruit de pas se firent alors entendre dans son dos, et des bras s'enroulèrent autour de ses épaules, accompagnés d'un baiser brûlant. C'était le romain, venant tout juste de se réveiller. Bizarrement, il s'attendrit plus à cette découverte que ne fut surpris, heureusement.


-Je ne voulait pas te réveiller. Glissa la nymphe, tout en se tournant vers lui.

Malgré ce qu'elle souhaitait lui annoncer, ladite nymphe prit la peine de s'accrocher à son cou et de l'embrasser, tandis que le dieu la prenait dans ses bras pour la faire sortir de la fontaine. Ils restèrent ainsi pendant plusieurs minutes, l'un contre l'autre, avant que la fatigue ne le force à la déposer à terre. Tandis qu'il allait se changer, Megara se dirigea vers la pièce principale, où elle comptait tout lui annonçait. Un point apparu dans son ventre, bien qu'il n'y avait aucune raison à ça. C'est alors qu'elle vit une jeune femme, d'une beauté aussi grande que la sienne, arrivée. Elle ne l'avait jamais rencontré auparavant, et n'avait pas entendu le romain dire qu'il attendait quelqu'un.

-Hum... Bonjour.

Était-ce une amie ? Ou bien un membre de sa famille ?

-Qui êtes-vous ?

En d'autres terme, elle se serait d'abord présentée, mais était donné que cette visite n'était pas attendue...
Revenir en haut Aller en bas
Proserpine
avatar Messages : 303
Age : 23
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Dim 24 Mar - 14:48

Proserpine était complètement dans le brouillard, après s'être une nouvelle fois enguirlandé avec son époux, elle était partie en claquant la porte, encore. Fuyant les responsabilités et autres. Elle avait fait la fête tout la nuit, avait trouvé un beau humain qui n'avait rien comprit à ce qu'il lui arrivait, l'avait déshabillé et lui avait fait découvrir ce qu'une vrai femme était. La déesse des saisons avait alors comblé le bougre qui quand elle l'avait quitté lui demanda de lui faire découvrir d'autre chose. Habituellement, celle-ci l'aurait envoyé paître et aurait repris sa route jusqu'à chez elle mais aujourd'hui, elle avait envie de luxure plus que jamais. Elle l'amena dans le lac et commença à lui faire découvrir auquel jamais il n'aurait pensé. Le lendemain, la reine des enfers se leva et partit laissant l'homme nu en train de rêver de leurs exploits de la veille.

Elle se rhabilla, défroissa ses vêtements et se dirigea vers les habitations romains, des habitations simples, des habitations un plus somptueuse pour les dieux et demis dieux. Proserpine entra dans le jardin d'une habitation, elle poussa les portes brunes de la maison et se dirigea vers la salle de séjour. Soudain, une femme se plaça devant elle lui demandant des choses.

-Hum... Bonjour.
-Bonjour!

Proserpine fronça les sourcils mais ne dit rien, qui était-elle?

-Qui êtes-vous ?
La Reine des enfers ricana et la regarda avec des yeux noirs.

-Qui êtes-vous, vous? La maîtresse de maison? Je ne pense pas, je le serais si c'était la cas. Alors?

Elle regarda la femme avec un air butté pour lui montrer que c'était à elle de répondre à non à la déesse. Un peu de respect tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Mer 29 Mai - 7:58

Megara resserra son gilet contre elle, fixant intensément l'inconnue. À vrai dire, ses propos la troublèrent plus qu'autre chose, de même que son rire résonnant dans toute la pièce. Elle n'était en effet pas la maîtresse de maison, mais autant qu'elle sache, il n'y en avait jamais vraiment eu... À moins que son cher ami ne lui est jamais avoué l'existence d'une autre femme dans sa vie ? Certes, la nymphe ne se froisserait pas si l'un de ses compagnons d'un soir avait d'autres conquêtes à son actif, elle-même n'en étant pas à sa première aventure. Toutefois, il est fort probable qu'elle ne supporte pas l'idée d'avoir partagé les draps d'un homme marié. C'était un peu paradoxale comme raisonnement, étant donné qu'elle était techniquement toujours mariée, mais elle était à la fois bien placé pour savoir qu'une femme déshonorée était la cause de nombreux ennuis qu'elle préférait éviter. Même en faisant partie des créatures réputées pour leur recherche incessante de plaisir dans les bras d'un homme, la jeune femme ne souhaitait aucunement que tout le monde sache qu'elle n'est pas restée fidèle à Hercule pendant son absence, et souhaitait encore moins que ce dernier ne l'apprenne. Là était sans nul doute le plus gros défaut la nymphe : elle n'assumait pas ses actes, et encore moins ses relations. Avant de rencontrer le demi-dieux qui deviendrait son époux, elle n'avait jamais eu de réelle relation avec des humains, comparé à ses autres camarades. Peut-être son petit côté candide aussi timide que farouche... Mais la disparition de Hercule avait laissé un tel vide dans son esprit, qu'elle ne rechignait désormais jamais pour un peu réconfort, bien qu'elle s'en morde les doigts plus souvent qu'elle n'en profite. Il restait donc en elle assez d'honneur pour qu'on ne la lynche pas.

Les sourcils froncés, Meg' s'approcha de la jeune femme, tentant en vain de déterminer s'il s'agissait d'une déesse, d'une humaine, ou bien d'une nymphe, tout comme elle. Si le dernier cas de figure s'avérait être le bon, elle serait alors partagée entre la joie de trouver enfin une camarade et l'angoisse de se faire découvrir. C'est pour cette raison qu'elle se mit sur ses gardes, car après tout, ce monde lui avait appris bien vite à se méfier des autres.


-Je suis Megara, une... amie. Répondit-elle.

Le terme d'amie était tellement plus fort que cela, en ce qui concerne sa relation avec ce dieu romain. Mais étant donné que la véritable identité de l'inconnue lui était inconnue, justement, avouer directement que tous les deux partagés des activités bien plus intimes avait quelque chose de légèrement déplacé. En son fort intérieur, ladite Megara espérait que leur connaissance commune ne tarde pas trop à revenir, afin de régler une potentielle crise majeure entre les deux jeunes femmes. Non pas qu'elle ignorait comment se défendre, aussi bien verbalement que physiquement, mais sa nature la forçait à voir la violence comme quelque chose de mal et d'horrible. Frapper une personne ou même se montrer odieux envers elle était quelque chose qui la rebutait. Alors, si on pouvait éviter d'en arriver là, la nymphe ne s'en porterait que meilleur...


-Mais maintenant que je me suis présentée, peut-être accepteriez-vous enfin de le faire ?

La créature des eaux arborait un visage particulièrement neutre, ne montrant en rien une quelconque inquiétude se logeant au plus profond de son esprit. Voyez-vous, elle ne désirait pas remettre à plus tard son discours à l'encontre du romain concernant la fin de leur relation. Elle qui voulait que cela se passe dans le calme, entre eux... Dommage.

-Je ne savais pas que quelqu'un venait venir, d'où mon étonnement. Rajouta-t-elle, ne voulant en rien passer pour impolie.
Revenir en haut Aller en bas
Proserpine
avatar Messages : 303
Age : 23
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Sam 8 Juin - 14:11

Proserpine regarda la personne en face d'elle, elle était belle, cela était certain et elle comprenait parfaitement que ce dieu est eu une relation avec elle. De plus, partager ses amants ne la gênait pas le moins du monde. Elle détailla la femme face à elle et l'écouta d'une voix distraite. Une amie ? Vraiment ? Non, ce n'en était pas une. La Reine des Enfers, en tant que luxure savait reconnaître quelqu'un qui avait eut une nuit torride. Elle sourit et alla s'asseoir tranquillement avant de regarder la jeune femme.

-Une amie ? Vraiment ? Pas la peine de me raconter des histoires, je sais reconnaître quand quelqu'un a passé une nuit en bonne compagnie.

Proserpine n'était vraiment pas débile, elle connaissait les symptômes d'une bonne nuit et encore plus quand c'était une femme qui le montrait et curieusement, elle avait envie de parler avec cette femme de ces aventures à toutes les deux, parce qu'elle savait qu'elle en avait eu d'autre, elle aussi.

-Je m'appelle Proserpine, je suis la déesse Romaine des saisons, Reine des Enfers, Luxure en personne et surtout alter égo, de la pas si blanche que ça, Perséphone. Enchantée de faire ta connaissance Megara.

La déesse la regarda en souriant, décidément, personne ne s'attend à la voir en ce moment. Elle passa une main dans ses cheveux et arrangea sa tenue très légère avant de relever les yeux vers cette femme, qu'elle savait, qu'elle apprécierait.

-Je ne savais pas non plus que j'allais venir. Mais entre nous, comment l'as-tu trouvé ? Il est bon n'est-ce pas ? Mais j'avoue que je connais meilleur.

Proserpine savait d'avance que la femme allait être choqué, mais après tout, c'était dans sa nature d'être aussi cru. La déesse attendait avec impatience l'avis de cette personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Mer 10 Juil - 13:59

Ce qu'il y avait de plus gênant dans cette histoire, ce n'était pas le fait d'avoir été dérangée au moment où elle s'apprêtait à faire une annonce importante, mais bien d'avoir été « démasquée ». Quiconque connaissait les moeurs des nymphes savait leur addiction à la chair masculine et à toutes les activités qui pouvaient y être liées. Mais ce qui était perturbant dans la scène présente, c'était que Megara n'avait pas le moins du monde évoqué sa nature de créature des eaux. Peut-être était-ce son accoutrement très ancien temps qui avait mis la déesse romaine sur la voie... Après tout, elle était parfaitement convenable sur le plan, sans aucun signe de vulgarité. A moins que ce soit son discret sourire niais qui l'ait trahis ? Quoi qu'il en soit, la raison pour laquelle la jeune femme se trouvait ici n'était plus un mystère pour quiconque en ces lieux. Par ailleurs, de légères rougeurs colorèrent ses joues d'ordinaire si blanche. Se faire prendre quasiment la main dans le sac avait quelque chose de vraiment déroutant.

Lorsque ladite Proserpine se présenta, son nom ne lui évoqua dans un premier pas grand-chose. Il faut dire qu'elle ne connaissait encore que très peu de Dieux sur l'île, et ne se mêlait que très rarement à la foule, si ce n'est les Dieux grecs qu'elle avait appris à connaître par l'intermédiaire de Hercule. De ce fait, l'évocation de Perséphone lui donna tout de suite une idée sur la nature de la romaine se trouvant en face d'elle. Sans la connaître personnellement, elle avait déjà entendu bon nombre de choses sur elle et son époux, Hadès. Poliment, la nymphe baissa la tête en signe de salut, comme elle avait toujours appris à le faire en présence de Dieux et Déesses, par respect.

Qu'elle lui adresse la parole en la tutoyant ne la dérangea pas plus que cela, mais qu'elle lui parle de façon aussi directe la troubla quelque peu.


-B.... Bon ? Répéta-t-elle sur un taux innocent, qui disparut rapidement.

Ce genre de conversation, Megara l'avait toujours entretenu essentiellement avec ses comparses nymphes, lors de longues journées au bord de l'eau, les pieds caressant le doux liquide, essence même de la vie. Son étonnement était donc plus que compréhensif, de voir une parfaite inconnue embrayer sur ce genre de conversation. Mais au fond, cela ne la dérangeait pas tant que cela...

Elle se racla la gorge, son point devant sa bouche, avant d'adresser un sourire timide à la jeune femme.


-Hé bien, je dois avouer que c'est assez... plaisant.

Il faut attendre un petit laps de temps avant que la grecque ne se décoince un peu. Un laps de temps qui passa décidément bien vite.

-C'est vrai qu'il y a toujours mieux, mais il n'y a pas vraiment à s'en plaindre.

Alors, comme ça, cette Proserpine était une autre amante de son compagnon de nuit ? C'était tellement étrange comme situation, mais aussi tellement cocasse. Elles auraient pu se sauter dessus, s'arracher les cheveux ou même se liguer contre ce pauvre romain. Il n'en était rien. Les deux jeunes femmes ne se connaissaient pas, et pourtant, les voilà en train de discuter de leurs petites aventures respectives. Etrange vraiment...

-Nous ne serions pas ici toutes les deux s'il était une calamité, j'imagine.


Dernière édition par Megara le Lun 29 Juil - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Proserpine
avatar Messages : 303
Age : 23
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Sam 13 Juil - 19:28

Proserpine sourit en voyant le visage de Megara se colorer de rouge. Oups, elle l'avait percé à jour, c'était une habitude chez elle. Elle savait reconnaître les femmes comblées, mais aussi les hommes. Quoi qu'eux, ce n'était pas si difficile, pensa-t-elle. La jeune femme posa une main derrière son cou et l'autre sur son genou avant de porter un regard sincèrement curieux sur la Nymphe face à elle. Jalouse du succès de la nymphe ? Pas du tout, elle savait que ses amants ne l'attendaient pas et elle n'allait pas les chercher quand elle était dans les bras d'un autre.

Proserpine vit alors la nymphe incliner de la tête avec respect, et la déesse faillit rire. Oui, c'était avec respect que l'on s'adresser aux plus grands, mais avec Proserpine s'était différent. Elle n'aimait pas toutes ces simagrées, elle préférait de loin qu'on la salut normalement comme un égal. Elle sourit la voyant soudainement troublée, forcément, ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre une déesse avec des mots aussi crus, mais la jeune femme l'assumait clairement.

-Ne soit pas aussi prude, je ne suis pas pas aveugle tu sais.

Proserpine ne connaissait pas les habitudes des Nymphes, mais elle avait envie de parler, de se faire une amie ou quelque chose dans le genre. Elle la vit alors se racler la gorge, mettre son poing devant sa bouche et faire un sourire timide. La Reine des Enfers lui rendit son sourire et attendit qu'elle parle.

-Plaisant ? C'est un mot exact. Je suis d'accord avec toi, c'est plaisant. Je suis d'accord, c'est toujours mieux que rien, mais j'aime avoir le meilleur et je sais que je ne l'ai pas trouvé ici, toujours est-il que j'aime beaucoup revenir voir mes anciens amants qui ne manquent pas de me redemander de coucher avec eux.

Proserpine trouvait la situation farfelue, mais tellement bien. Elle n'avait aucunement envie de crêper le chignon quelque aujourd'hui alors le mieux était de parler de leur expérience. Et la déesse des saisons, n'en avait aucunement honte, ce Romain était un homme parmi tant d'autres et il n'était surement pas le seul avec lequel elle avait eu des rapports plus ou moins rapproché.

-C'est effectivement le cas, mais je suis sûr que tu connais quelqu'un d'autre qui mérite notre attention non ? Vas-y raconte-moi, je suis sur que nous en avons encore en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Mer 7 Aoû - 8:14

S'il y avait bien quelque chose qui avait le don de bloquer la jeune nymphe, c'était bien le fait de parler de ses... nombreux amants. Elle en avait eu, et elle ne le nierait certainement jamais, car cela faisait bel et bien partie de sa nature, mais ce sujet avait toujours été plus ou moins tabou. La cause ? Hercule. Quoi qu'elle puisse affirmer, il existait encore une part d'elle-même qui était attaché au demi-dieu, et qui lui donnait cet étrange et désagréable sentiment de culpabilité. Au fond, ce qu'elle faisait n'était pas si mauvais que cela... Après tout, ils ne pouvaient plus vraiment se considérer comme époux... Mais le côté pure de la chose avait le don de la mettre mal à l'aise dès que Megara y pensait. A chaque fois, elle avait l'impression, non pas de se salir, mais de salir leur histoire passée, comme si elle n'avait plus aucune importance. Là était tout le problème : il lui était difficile d'oublier, peut-être même qu'elle ne le voulait pas. C'était aussi pour cette raison qu'elle se perdait dans les bras d'autres hommes : pour oublier, chose plus facile à dire qu'à faire.

Poussant un long soupire, la créature se laissa tomber sur un fauteuil, ses mains jointes posées sur ses genoux, et invité la déesse à en faire de même. Elle jouait un peu la maîtresse de maison, alors que le véritable propriétaire des lieux étaient dans une autre pièce, loin de se douter de la scène se déroulant chez lui.


-C'est étrange, non ? Commença-t-elle calmement. Nous sommes là, à parler de nos relations, alors que nous ne nous connaissons à peine.

Elle leva son regard vers la jeune femme et afficha un grand sourire, avant de reprendre sur le même ton.

-Mais soit, puisque vous semblez vouloir parler de ce sujet à haute voix...

La nymphe se servit un verre d'eau posé sur la table et l'apporta à ses lèvres. Lorsque le liquide commença à couler le long de sa gorge, c'est comme si elle se régénérait et prenait des forces, alors que d'autres se seraient plutôt servit une tasse de café. L'eau était la plus pure des boissons, et celle que consommait abondamment Megara. Son verre vide, elle le reposa dans un petit bruit, et reporta son intention sur Proserpine.

-Je n'ai pas pour habitude de retourner voir des hommes avec qui j'aurais pu passer un peu de bon temps. Ce n'est.. qu'une passade pour moi. A vrai dire je préfère m'en éloigné et ne plus avoir affaire à eux, quitte à engendrer leur frustration.

Sur son visage caché à moitié par ses cheveux, elle sourit timidement.

-Ils savent que je suis une nymphe, et ce dont il en retourne en s'approchant de moi. Néanmoins, cela ne m'a pas empêché de passer de bons moments en compagnie de certains d'eux, mais rarement des Dieux.

Dont Anubis en faisait partie, et peut-être d'autres dont elle avait oublié le nom.
Les nouvelles allaient tellement vite sur Néméïl, que Meg préférait restait un tant soit peu discrète sur ses relations. Après tout, elle ne voulait pas passer pour une fille de petite vertue, car tel n'était pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Proserpine
avatar Messages : 303
Age : 23
Date d'inscription : 15/03/2013

Ô Grand moi
Relations:
Race & Mythologie: Romaine
Pouvoirs:
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Lun 26 Aoû - 19:31

Proserpine savait que beaucoup de femme n'aimait pas parler de leur aventure. Surtout les femmes mariées ou en couple. Mais la déesse des Saisons partaient sur le principe que si tu trompais la personne c'était parce que c'était voulu et non pas un coup du sort. On a beau aimer une personne si on la trompe c'est qu'on le veut, c'est peut être juste pour tirer la sonnette d'alarme chez son amoureux, mais tout de même, on le veut c'est tout. Oui, il était normal de se sentir mal à l'aise surtout si la personne avec laquelle vous avez eut des rapports et aussi celle avec qui votre mari, copain est proche voir ami. Mais il faut assumer, du moins c'était ce que pensait la déesse.  Puis Mégara se laissa tomber sur le fauteuil les mains jointes sur les genoux, celle-ci invita alors la déesse à en faire de même et Proserpine s'assit sur le sofa en souriant.

« En effet, c'est étrange mais que nous soyons toutes mythologies confondu ici est aussi étrange pourtant c'est ce qu'il s'est passé. Et puis en parlant, nous apprenons à nous connaître. »

La nymphe se servit un verre d'eau et le but rapidement, ce qui ne paraissait pas étrange à la déesse qui avait, longtemps auparavant, déjà côtoyé des nymphes. Créature volage mais aussi fidèle, elles ont toujours était de bonne amie et elles l'on toujours  aidé et conseillé.

« Nous sommes deux alors cependant quand un de mes amants est … comment dire ? Bon ? Oui c'est ça, bon, je me dis … pourquoi pas ? Parce que la frustration n'est pas le meilleur des sentiments et il mène souvent à la colère, alors quoi de mieux que de l'éviter ? »

Quand elle vit le sourire timide naître sur les lèvres de la nymphe, la jeune femme leva les yeux au ciel.  Prévint-elle. Jalouse? elle? Oui, très et elle refuse qu'une femme s'approche de son mari. Elle le trompe? Oui et alors, il avait cas réagir, sinon Néthi sera très contente de faire souffrir un peu Pluton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité
avatar
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   Jeu 29 Aoû - 13:14

La nymphe ne pouvait s'empêcher de lancer des regards inquiets derrière elle. Elle s'attendait, et même craignait, que leur amant commun ne débarque et les surprennent à parler entre elles. Deux cas de figure étaient alors envisageables : soit il se sentait mal à l'aise de voir ainsi deux de ses conquêtes ensemble, et tentait de leur expliquer le pourquoi du comment, soit il venait l'air de rien et « advienne que pourra » ! Dans le premier cas, il est certain que Megara prendrait partie de la situation pour ainsi lui annoncer qu'elle ne comptait pas le revoir. Cela lui permettrait de toute évidence de se sentir un peu moins coupable, et lui rendrait donc la tâche un peu plus facile. Quant à la deuxième solution, nul doute qu'elle se sentirait particulièrement mal de parler ouvertement de ses anciennes expériences en matière de relations intimes, si l'une d'elle était présente. Non pas que la créature soit particulièrement timide, mais cet aspect de sa vie, elle le conservait dans son petit jardin secret, qu'elle n'ouvrait qu'à de rares privilégiés, dont Proserpine faisait manifestement partie désormais.

Sa nervosité passagère se faisait très nettement sentir, néanmoins, elle réussit à se calmer et à paraître parfaitement sereine lorsqu'elle finit d'avaler sa deuxième gorgée d'eau. A défaut de pouvoir rester toute une journée, voir plusieurs jours dans l'eau d'une rivière quelconque, Meg réussissait à se détendre au simple contact du liquide transparent sur ses lèvres, et coulant le long de sa gorge. Elle ne pourrait jamais sans passer, pour rien au monde.
Le regard qu'elle lança à la déesse de la luxure fut remplit de compréhension à son égard. Elle comprenait exactement ce qu'elle voulait dire, ayant déjà entendu ce discours de nombreuses fois auprès des différentes nymphes qu'elle avait pu côtoyer au cours de sa longue vie sur Terre. A leurs yeux, il valait mieux continuer de fréquenter la même personne, en évitant ainsi toute représailles, plutôt que d'attiser une certaine rancune de leur part. C'était notamment à cause de cette façon de faire que la jeune femme s'était retrouvée emprisonné par ce mécréant de roi... Mais dans un sens, cet emprisonnement conditionnel lui avait permi de rencontrer Hercule, et de vivre une vie bien différente à celle de ses soeurs des eaux. Et rien que pour cela, elle ne regrettait pour rien au monde son choix de conduite, assez hors norme pour sa nature.

Toujours aussi nerveusement, Megara jouant avec les pans de sa robe de chambre, le regard toujours planté sur le sol.


-Je vois très bien ce que vous voulez dire, affirma-t-elle. Néanmoins, je doute que revoir plusieurs fois de suite le même homme nous permet d'être discrète. Vous savez, à Néméïl comme ailleurs, les rumeurs ne tardent pas à se propager, et je reste partisan du mystère.

Moins on en savait sur elle et sur ses activités, mieux elle se portait, d'autant plus depuis qu'elle avait retrouvé Hercule. Alors qu'ils essayaient tous les deux de repartir sur de nouvelles bases positives, elle se sentirait particulièrement mal s'il venait à découvrir que sa nature de nymphe, particulièrement facile à amadouer pour les hommes, avait reprit le dessus après son départ précipité.

-A moins que cela ne vous pose aucun problème ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Paroles d'infidèles ♣ {Proserpine}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terre Divine :: Intrigue 1 : Les Humains-